Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Nul n’a le droit d’effacer une page de l’histoire d’un peuple, car un peuple sans histoire est un monde sans âme.» Alain Foka De son émission \" Archives d’Afrique

COVID-19 : Roch Kaboré préfère l’expertise extérieure pour préparer la sortie de crise

Accueil > Actualités > Politique • • mercredi 3 juin 2020 à 23h30min
COVID-19 : Roch Kaboré préfère l’expertise extérieure pour préparer la sortie de crise

Le président Roch Kaboré a mandaté le cabinet Dalberg pour préparer l’après-coronavirus. C’est notre confrère Jeune Afrique qui donne l’information en date du 3 juin 2020. On apprend ainsi que le chef de l’Etat burkinabè a missionné en mi-mai le cabinet américain, dont le bureau couvrant le Burkina est installé à Dakar, pour préparer un plan pour sortir de la crise économique due à la crise sanitaire du coronavirus.

Quoi d’anormal ? Rien a priori. Car il n’y a rien d’extraordinaire à ce qu’un pays sollicite les services d’un bureau d’études international pour l’épauler dans la formulation ou la mise en œuvre de ses politiques. Mais le hic dans le cas-ci, c’est que cette sollicitation de services extérieurs vient comme un pied de nez aux compétences locales qui auraient pu faire le travail.

En effet, les observateurs l’auront remarqué, les experts burkinabè ont rarement été aussi réactifs et prolifiques qu’avec la crise sanitaire du COVID-19 dans la production intellectuelle. Elles sont ainsi nombreuses les études qui ont été produites sur le sujet, embrassant presque tous les contours de la question. Il y a quelques jours, Lefaso.net publiait un article sur un rapport rédigé par un groupe d’intellectuels portant justement sur les conditions de sortie de la crise du coronavirus. Egalement sur notre site, plusieurs chercheurs ont publié dans notre rubrique de vulgarisation scientifique des articles qui conservent un grand intérêt en matière de prospective. Pourquoi alors snober toutes ces compétences et engager les services d’experts étrangers dont les honoraires vont coûter plusieurs dizaines de millions à notre Trésor public que l’on dit déjà mal en point ?

L’on est d’autant plus étonné, voire indigné, par cet appel à l’expertise extérieure quand on apprend en plus que le travail des sept consultants, supervisé par la Sénégalaise Madjiguène Sock, directrice du bureau de Dakar du cabinet Dalberg, se fera à distance, à cause de la fermeture des frontières. Sur place à Ouagadougou, il n’y aura qu’un seul expert qui est actuellement présent dans le pays.

Et pire, leur mission devrait, ajoute le journal, concerner une redéfinition de toute la stratégie gouvernementale, touchant tous les secteurs. Pire en effet, car il y a de quoi se demander alors à quoi sert le PNDES (Plan National de Développement Economique et Social) dont on nous gave depuis le début du mandat du président Kaboré en vantant sa pertinence et ses résultats.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 3 juin à 17:45, par Volile En réponse à : COVID-19 : Roch Kaboré préfère l’expertise extérieure pour préparer la sortie de crise

    A la place du president j’aurais fait pareille. Regardez ce que la ministre de la santé a fait. Meme un amateur ne ferait pas ca. Le probleme et tres serieux pour qu’on laisse les incomptent s’en occuper. Il faut pas se voiler la face la gestion du COVID-19 au Burkina a ete un catastrophe.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 18:06, par ah bon ? En réponse à : COVID-19 : Roch Kaboré préfère l’expertise extérieure pour préparer la sortie de crise

    le PNDES c’est pour Paul Kaba Thiéba.
    expertise local wah il n’ont pas confiance du systhème éducatif de l’autre là ! he Dabire avec ces deux années blanches. pardon c’est pas moi j’ai dit.
    sinon regardez la masse de techniciens de bureau d’études et de conseil qui ont travaillé avec gens pendant plus de 32 ans !

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 18:10, par KABORE En réponse à : COVID-19 : Roch Kaboré préfère l’expertise extérieure pour préparer la sortie de crise

    ..dont on nous gave depuis le début du mandat.. Ahbah vous aussi, les critiques sont fondées mais allez y molo !! Je rappelle d’ailleurs que pendant la transition et surtout pendant les élections vous aviez fait des écrits qui étaient largement en faveur du MPP.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 18:17, par Sidpassata Veritas En réponse à : COVID-19 : Roch Kaboré préfère l’expertise extérieure pour préparer la sortie de crise

    C’est ma conviction personnelle. Ceux qui ont réussi à reprendre le pouvoir après l’Insurrection et la Transition sont venus pour régner et non pour gouverner. Il ne savent pas quoi faire pour le devenir du Burkina. Ils sont là, simplement pour être à la tête de notre État. Mais puisqu’il faut bien qu’ils posent des acte de gouvernement, ils font un grand n’importe quoi qui nous enfonce. Ces gens-là ne comprennent pas le Burkina réel : ils n’y voient qu’un état dont ils sont les chefs régnants. Ses vrais problèmes gênent leur règne, mais son salut ne semble pas les préoccuper trop. Ils tiennent plus à leur tranquillité. Même les membres des gouvernements successifs se font simplement juste utiliser comme au temps de Blaise C. Malheureusement pour eux, ce temps là est révolu et plus rien ne sera comme avant.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 18:41, par Sacksida En réponse à : COVID-19 : Roch Kaboré préfère l’expertise extérieure pour préparer la sortie de crise

    Dites la verite au President du Faso Rock Marck Christian Kabore que cette consultation actuelle d’une expertise exterieure est une grosse erreure a notre sens. Si il veut vraiment des solutions pour les problemes des Burkinabe, il n’avait qu’a mettre en place une Task Force composee de nos experts economiques, sociaux et Bugetaires pour etudiers toutes ces questions endogenes. Nous ne sommes pas du tout dans un domaine technologique ou les competences locales font defauts, au contraire il en existe une quantite et de qualites considerables. C’est certain que la raison principale est ailleurs, et ce sont les moyens et l’argent public du contribuable burkinabe qui seront jetes par la fenetre. Car si au 21 eme siecle sur ce genre de question notre 1er responsable du pays est incapable de trouver des experts locaux et de faire confiance a l’expertise nationale, il ne merite pas d’etre a Kosyam. Je suis en colere car cela est une humuliation et en manque de confiance a soi meme. Soyons serieux, car des burkinabe serieux et competents existent en economie ; et la preuve dans les Universites Etrangeres nos etudiants ne sont pas les derniers : France, Afrique, Canada etc. Un proverbe africain dit : Le chef qui voit a travers les yeux des autres, n’est pas capable de diriger ou commander une troupe d’hommes. Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 19:06, par La verite En réponse à : COVID-19 : Roch Kaboré préfère l’expertise extérieure pour préparer la sortie de crise

    C est pas étonnant. Le corona virus était plus un business voilé qu une maladie. Si les occidentaux et leur partenaire à savoir la banque mondial, PNUD, OMS et autre ont investis des milliard au Burkina soit disant lutte contre un virus homme d affaire. C est normal que le bureau d étude vient d un pays occidental. Depuis le début j ai toujours vu le corona virus comme une affaire très louche mais orchestrée entre les occidentaux et certains dirigeant africains. C est sûre que Avec le temps on aura toute la vérité sur cette histoire de corona virus.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 19:23, par Lool En réponse à : COVID-19 : Roch Kaboré préfère l’expertise extérieure pour préparer la sortie de crise

    Ainsi donc le président RMCK nous a HONTÉ comme dirait un ancien combattant. Cette attitude est aux antipodes de idéaux de notre idole Sankara. On ne lui dit pas de faire du sankarisme mais tout de même. Au pays de Sankara certaines choses doivent être peser et soupeser avant de prendre une décision surtout que cela a trait à notre souveraineté. Cependant, on a des sommités qui sommeillent comme par exemple le Professeur Taladia Thiombiano en plus d’autres qui peuvent constituer une bonne équipe pour mener à bien ces études là.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 19:49, par warzat En réponse à : COVID-19 : Roch Kaboré préfère l’expertise extérieure pour préparer la sortie de crise

    Nul n’est prophète chez lui. Il y a beaucoup de bureaux et des experts burkinabè qui travaillent pour d’autres pays et dans des domaines aussi pointus. Le monde est globalisé, et c’est les compétences qui comptent. Un bureau américain ; il y a des Burkinabè à la pointe de la recherche scientifique aux USA, au Canada, en Allemagne, en Australie, en Afrique du Sud, au Sénégal etc..Des Burkinabè qui participent à la conception des drones futuristes, des scanners, d’appareillages que vous ne pouvez imaginer..De plus, il faut franchement reconnaitre qu’au Burkina, beaucoup de facteurs non objectifs sont susceptibles d’influencer les résultats. Chez nous on dit qu’on ne peut pas être dans la danse et savoir si on danse bien. D’ailleurs dans le domaine de l’expertise, il n’ y a pas si longtemps, un expert burkinabè en sécurité fortement consulté à l’extérieur ne l’était pas chez nous et vous l’avez publié sur ce site. En toute fraternité !!!

    Répondre à ce message

    • Le 3 juin à 21:14, par Lucky En réponse à : COVID-19 : Roch Kaboré préfère l’expertise extérieure pour préparer la sortie de crise

      Cher ami c’est pas de ça on parle. On a également d’autres nationalités qui travaillent dans les institutions nationales. Si ce cabinet avait été choisi par suite d’appel d’offres on aura rien a redire même si. Mais allée le prendre comme ça et après s’étonner que les politiques de développement ne marchent pas

      Répondre à ce message

    • Le 4 juin à 10:51, par Hussein En réponse à : COVID-19 : Roch Kaboré préfère l’expertise extérieure pour préparer la sortie de crise

      il y a des Burkinabè à la pointe de la recherche scientifique aux USA, au Canada, en Allemagne, en Australie, en Afrique du Sud, au Sénégal etc..Des Burkinabè qui participent à la conception des drones futuristes, des scanners, d’appareillages que vous ne pouvez imaginer..De plus, il faut franchement reconnaitre qu’au Burkina, beaucoup de facteurs non objectifs sont susceptibles d’influencer les résultats.

      Faux, on peut les compter des doigts de la main ! Quand on se ment aussi on avance pas !

      Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 20:57, par HUG En réponse à : COVID-19 : Roch Kaboré préfère l’expertise extérieure pour préparer la sortie de crise

    Feu Ki Joseph ZERBO disait qu’on ne developpe ps mais qu’on se developpe c.est a dire le developpement endogene. oui il avait mille fois raison.je vous jure Que des experts burkinabe pouvaient faire ce travail et moins chere. combien a coute cette etude ! certainement le prix peut faire tomber a la renverse. Ou se trouve le plus rien ne sera comme avant. On s’habille juste en Faso danfani juste pour tromber la vigilence des gens.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 21:18, par Ana En réponse à : COVID-19 : Roch Kaboré préfère l’expertise extérieure pour préparer la sortie de crise

    Si le president a fait reelement ce choix C’est une honte. Vraiment une honte.
    ET pendant qu’on y est IL n’a qu’a demander combien le Faso vaut ?
    Comme cela il pourra marchander au pres des gros bailleurs de fonds.
    Quelle honte.
    Sham

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 22:42, par Patarbtalle En réponse à : COVID-19 : Roch Kaboré préfère l’expertise extérieure pour préparer la sortie de crise

    Mais dites donc. Voyez vous donc. Croyez-vous que l’humanisme existe ? Ce faux. Il nya que des pays avec des intérêts. Et Roch sait bien qu’il peut pas se soustraire à cette logique. Il connaît tout ça Ça le Président. Que voulez vous d’autres ? Ayons confiance en lui. Sincèrement que cette décision soit de l’intérêt de la nation. Sinon, des bureaux d’études au copier-coller on en connait trop au Burkina. Le reste est que vent. Rock Vamos. Allons seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin à 01:11, par jeunedame seret En réponse à : COVID-19 : Roch Kaboré préfère l’expertise extérieure pour préparer la sortie de crise

    Mendicité, quand tu nous tiens. Qui a créé ses experts étrangers ? Pourquoi il en manquerait chez toi au Faso ? Monsieur ROCK se reproche peut-être quelque chose. Il n’a pas confiance en soi ; car le business corona a beaucoup de voiles. Et avec des étrangers il pourrait bien sûr cacher certaines histoires aux Burkinabè. Sinon, quelle que soit la médiocrité des compatriotes, seuls les gens de chez nous doivent les améliorer et les développer. On ne développe pas un peuple, un peuple se développe. Pourquoi se publier intègre le jour et regretter ses tenues la nuit ? Ce cinéma corona et ses emprunts d’experts effacent toute crédibilité à tout. ROCK ferait mieux d’aller chercher ses électeurs à Dakar. Car la mendicité fait vraiment partie de ton ADN.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin à 06:43, par NZ En réponse à : COVID-19 : Roch Kaboré préfère l’expertise extérieure pour préparer la sortie de crise

    Il ne sert à rien de critiquer le Président même si ces informations sont avérées. La meilleure façon de poser un diagnostic impartial est avoir un œil extérieur. En général celui qui vient de l’extérieur à une meilleure vue de la situation que les personnes qui évoluent dans le même environnement pendant longtemps. En matière de gestion et de gouvernance, on fait toujours appelle à des consultants ou auditeurs externes lorsqu’on veut obtenir de meilleures résultats. Ce n’est pas un manque de confiance à l’expertise interne mais c’est un principe que tout bon gestionnaire doit savoir.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin à 08:09, par Stalinsky En réponse à : COVID-19 : Roch Kaboré préfère l’expertise extérieure pour préparer la sortie de crise

    Bonjour Roch.
    Je ne sais pas qui te conseille vraiment à la Présidence, mais je pense que tu aurais pu faire les deux :
    1) un cabinet externe et un autre cabinet interne pour préparer un plan de sortie de la crise économique due à la crise sanitaire du coronavirus.
    2) Tu dois avoir confiance à ton peuple en élaborant un plan d’urgence en utilisant la méthode du PPD (Plan Populaire de Développement) sous la révolution Démocratique et Populaire inachevée. Tu pourrais faire appel à ceux qui avaient conçu ce plan là. Certains comme Seye Ali, Zerbo Jean et d’autres sont encore vivants. Du courage.
    Les économistes bourgeois que nous avons en Afrique et au Burkina sont incapables de concevoir un système économique et social ou il ferait bon vivre.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin à 08:12, par nekrenoma En réponse à : COVID-19 : Roch Kaboré préfère l’expertise extérieure pour préparer la sortie de crise

    Cette prise de position de Roch ne m’étonne pas. cela fait longtemps, que Roch agit comme ADO. Ils sont pris par le mouvement économique mondial. Il ne croit pas aux Burkinabés. Ceux qu’il s’est entouré. Je vous repasse ce que disait Jean-Baptiste Placa le 13 Avril 2017. C’est clair : non seulement il n’a pas de vision adaptée au Burkina, mais il applique aveuglement le capitalisme pur et dur : pitié pour le Burkina

    Lisez les révélations du chroniqueur de RFI Jean-Baptiste Placca sur les relations entre Roch et Blaise...

    Le contact entre eux et Blaise n’a jamais été rompu ! Antoinette, la sœur de Blaise est la belle mère de la famille de Roch. Le petit frère de Roch a marié la fille de Antoinette. C’est d’abord elle que Roch a envoyé voir Blaise. Ce dernier a refusé car il ne digère toujours pas la trahison de Roch. Ensuite Roch a envoyé Ahmed Bakayoko, le ministre ivoirien de l’intérieur.
    En fait Roch était parti à Abidjan et a demandé une audience à Alassane. Il a demandé à son père le vieux Bila Charles Kabore d’intervenir auprès de Alassane pour son audience. Ce que beaucoup d’internautes ne savent pas, c’est que Alassane Ouattara était l’adjoint du père de Roch quand ce dernier était Vice gouverneur de la BECEAO. D’ailleurs, quand le père de Roch a quitté son poste de Vice gouverneur, c’est Alassane, à l’époque cadre voltaïque de la BCEAO, qui lui a succédé en tant que Burkinabè. C’est après qu’il a utilisé sa nationalité ivoirienne pour se faire nommer Gouverneur !
    C’est d’ailleurs à cause de tout cela que lorsqu’il a commencé à faire la politique en Cote d’Ivoire, la question de sa nationalité a surgit. Alassane ne voulait pas le recevoir, mais pour ne pas peiner le vieux Kaboré, il a prétexté un calendrier chargé et il l’a envoyé chez Bakayoko. C’est ce dernier que Roch a chargé de faire le deal avec Blaise. Roch se disait même prêt à signer un document confidentiel pour rassurer Blaise. Une autre personne qui fait actuellement du lobbying pour Roch auprès de Blaise, c’est Henriette Diabaté, la Grande Chancelière des Ordres Nationaux et bras droit d’Alassane.. Là aussi, les internautes ignorent des choses. Le premier mari de Henriette s’appelait John Kabore. C’était un diplomate burkinabè originaire du Ganzourgou, donc en quelques sorte un tonton à Roch. Les premiers enfants de Henriette portent d’ailleurs le nom Kaboré (un d’entre eux fut arrêté et torturé par le régime de Gbagbo).
    C’est après son divorce avec Kabore que Henriette a épousé l’économiste Diabaté.
    Les gens du MPP n’ont jamais rompu avec Blaise, malgré leurs discours. Pendant tout le règne de Blaise, lui, Roch et Salif ont fait du business ensemble. Ils sont actionnaires dans plusieurs sociétés ici et à l’étranger( Sénégal, Brésil, Maroc etc..).
    La scission a eu lieu sur le plan politique, mais elle n’a pas eu lieu dans le domaine des affaires, puisque les gens du MPP n’ont pas revendu leurs actions. Quand il y a des décisions importantes à prendre dans ces sociétés, eux et Blaise et François sont obligés de se parler. Ex : l’hôtel Azalai qui a été brulé par les insurgés ! Consulter les documents juridiques et vous verrez que Armand Béouindé, le bras droit de Roch, y possède un gros paquet d’actions. En fait, il fait le portage pour Roch et François.!
    Ces deux lui ont confié leurs actions parce qu’ils ne voulaient pas apparaitre ! Armand ést le petit de Lassiné Diawara, ce qui arrangeait les choses. D’ailleurs c’est Lassiné Diawara, grand ami de François Compaoré qui a fondé Graphi service et qui a nommé Armand DG ! Même dans l’entreprise de Inoussa Kanazoé, les Compaoré, Salif et Roch sont des actionnaires !
    Jean Baptiste Placa n’a fait que dire une vérité cru. Ceux qui ont suivi l’émission vont remarquer que ce n’est pas de sa propre initiative que Placa a fait la révélation. En fait Dénie Epoté essayait de démontrer que Blaise était derrière le coup pour barrer la route au MPP. Et c’est là que, en voulant démontrer qu’elle n’avait pas raison, il a sorti son argument, qui est devenu un scoop.

    Comprendra qui voudra comprendre !!!

    Répondre à ce message

    • Le 4 juin à 19:40, par SOME En réponse à : COVID-19 : Roch Kaboré préfère l’expertise extérieure pour préparer la sortie de crise

      Merci mon frère tu expliques bien les choses Et en plus simples pour ceux qui ne savent pas lire les événements. Nous en apprendrons bien d’autres car eux ils n’ont pas mis Roch là bas pour rien. Blaise n’est parti sur un coup de tête. Roch se « réveille » aujourd’hui comme s’il ne savait pas alors que c’est parce qu il savait qu il s’est entouré de CDP et n’a rien fait. Il se rend compte seulement maintenant qu on le fera comme Salif et sans état d âme. Sa solution diplomatique il en voit les limites. Le piège se referme sur lui.
      SOME

      Répondre à ce message

  • Le 4 juin à 08:16, par mkak En réponse à : COVID-19 : Roch Kaboré préfère l’expertise extérieure pour préparer la sortie de crise

    A l’internaute NZ , c’est la manière qu’ils ont utiliser pour te coloniser et je vois que ton esprit n’évolue pas. C’est pas à quelqu’un de te conseiller sur ce que tu sais déja. On a pas besoin de sortir de HARVARD pour reconnaitre les problèmes qu’il ya eu à TINGADODO.C’est notre problème à nous les NEGROS, on voit les problémes, on en discute à longueur de journées , on fait des rapports mais aucune action derrière sinon trop peu et souvent trop tard. Je comprend que tu supportes qq’un mais la il faut reconnaitre que le timming est très mauvais. Ce mec a un don pour toujours trouver le mauvais casting et c’est dommage !!!

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin à 08:19, par Moi En réponse à : COVID-19 : Roch Kaboré préfère l’expertise extérieure pour préparer la sortie de crise

    C’est simplement une honte et une insulte à l’intelligence du peuple burkinabé. Si on n’a vraiment pas une expertise locale pour ce travail, c’est qu’ils ont lamentablement échoué. Comme on copie toujours Paris, on aurait au moins ajouté des experts locaux comme l’a fait Macron. Mais je pense vraiment qu’il faut accepter qu’on doit commencer à réfléchir nous même sur nos problèmes et trouver des solutions originales. Notre pays n’a pas besoin d’une expertise internationale car nous en avons suffisamment déjà. Faut juste arrêter l’orgueil et l’égo et appeler les personnes habilitées à se pencher sur la question. Ces cabinets dits internationaux vont livrer le même travail à tous les pays qui les sollicitent en remplaçant simplement Pierre par Paul. Mais bon, intérêt national vs intérêt personnel, tous les moyens sont bons pour.......

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin à 08:32, par Bouba En réponse à : COVID-19 : Roch Kaboré préfère l’expertise extérieure pour préparer la sortie de crise

    Bonne initiative du président.
    Comme les gens ne veulent plus travailler et préfère chaque grever quand on les utilise pour X ou Y activités.
    Autant prendre des gens de l’extérieur pour ne pas être influencé après du fait qu’ils vont réclamer la paternité de la chose.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin à 09:06, par luther En réponse à : COVID-19 : Roch Kaboré préfère l’expertise extérieure pour préparer la sortie de crise

    Je comprends pourquoi le racisme avec ses corollaires d’assassinats sont d’actualités aux USA et dans le monde occidental. Si un président est capable de confier la destinée de toute une nation à un soit disant cabinet américain, c’est dire que nous avons perdu notre souveraineté.
    Avec la pléthore d’experts, de bureaux d’études, de cadres excellents et compétents, comment RMCK a pu penser confier une si importante étude à ce cabinet ? Le Burkina Faso n’est-il pas considéré comme l’un des meilleurs réformistes au monde ?
    Est-ce un mépris, de l’ignorance ou de la foutaise à l’endroit de l’élite voltaïque ?
    Novembre n’est pas loin et chacun d’en tirer les leçons. Luther !!!

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin à 09:34, par Barry Carolle En réponse à : COVID-19 : Roch Kaboré préfère l’expertise extérieure pour préparer la sortie de crise

    En tout cas, quand on observe de l’extérieur, les experts de mon cher Burkina Faso ne rassurent pas. Il y a trop d’amateurisme dans tout ce que nous faisons. Il y a délestage dans tous les secteurs de notre pays. Nous sommes devenus des partisans du moindre effort, des adeptes de l’à peu près.
    Je n’apprécie guère la gouvernance du MPP et du Président KABORE, pour leur incompétence et leur inconséquence ; mais sur ce point j’aurais fait pareil. L’essentiel étant que le Burkina gagne.
    Nous refusons de travailler, à tous les niveaux. Nous sommes justes bons pour la polémique, l’adversité et la haine.
    Après cet épisode je propose même qu’on soustraite notre sécurité avec d’autres pays. Je répète, l’essentiel étant que le Burkina gagne.
    Si nous ne sommes pas capables d’être responsables, que les autres viennent faire les choses à notre place.
    POINT BARRE !

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin à 09:35, par luther En réponse à : COVID-19 : Roch Kaboré préfère l’expertise extérieure pour préparer la sortie de crise

    Je comprends pourquoi le racisme avec ses corollaires d’assassinats sont d’actualités aux USA et dans le monde occidental. Si un président est capable de confier la destinée de toute une nation à un soit disant cabinet américain, c’est dire que nous avons perdu notre souveraineté.
    Avec la pléthore d’experts, de bureaux d’études, de cadres excellents et compétents, comment RMCK a pu penser confier une si importante étude à ce cabinet ? Le Burkina Faso n’est-il pas considéré comme l’un des meilleurs réformistes au monde ?
    Est-ce un mépris, de l’ignorance ou de la foutaise à l’endroit de l’élite voltaïque ?
    Novembre n’est pas loin et chacun d’en tirer les leçons. Luther !!!

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin à 10:23, par COB En réponse à : COVID-19 : Roch Kaboré préfère l’expertise extérieure pour préparer la sortie de crise

    L’expertise burkinabé se vend de plus en plus à l’extérieur. Cet article et les commentaires qui en découlent ne rendent pas service au Burkina. Notre vrai richesse, ce sont les burkinabé dont nous pouvons exporter l’expertise. Commencer à parler d’étrangers est très dangereux. Burkina est bien propriété d’un français ?

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin à 11:11, par Bigbale En réponse à : COVID-19 : Roch Kaboré préfère l’expertise extérieure pour préparer la sortie de crise

    Je constate que l’article est signé simplement "Lefaso.net" sans le nom du journaliste qui a fait l’analyse de ce que Jeune Afrique a publié sur le Burkina. Sans être spécialiste des médias, je lis Jeune Afrique depuis bientôt 40 ans et j’ai aussi mon opinion sur eux. Je m’interroge sur la pertinence de l’article et les objectifs visés par cet article. En lisant les réactions de mes compatriotes, je vois que certains affirment sans preuve, qu’il n’y a pas eu d’appel à concurrence, qu’il y a de l’expertise locale pointue à ce sujet et ......ceci et cela ! Je me réjouis d’apprendre tout ça sur mon pays et si ce qui est dit est vrai, c’est la preuve que mon pays avance. Par ailleurs, je constate que certaines affirmations contenues dans l’article ne sont tirées de l’article de Jeune Afrique mais sont des affirmations du journalistes qui a traité le sujet pour la publication. C’est pourquoi, je souhaite que nos frères journalistes, soient plus précis en explicitant ces rajouts ou analyses partielles ou partiales et leurs auteurs. Çà rend plus convainquant les assertions qui y sont développées et ça fait plus professionnel à mon humble avis.

    Répondre à ce message

    • Le 4 juin à 20:23, par SOME En réponse à : COVID-19 : Roch Kaboré préfère l’expertise extérieure pour préparer la sortie de crise

      Mon frère tu sembles de mauvaise foi à vouloir plus de précisions ! Tous on sait qui est ce journal jeune Afrique, on sait qui est ce fameux jean Baptiste placa avec ses analyses auxquelles je n’ajouterai pas de´adjectifs qualificatifs, tout comme on sait pour qui et comment ils travaillent ces gens la. Les connaissant depuis 40ans tu sais bien que ces publications de part et d’autres ne sortent pas par hasard, ni dans le temps ni dans l’espace.
      SO.ME

      Répondre à ce message

  • Le 4 juin à 11:14, par Citoyen En réponse à : COVID-19 : Roch Kaboré préfère l’expertise extérieure pour préparer la sortie de crise

    Je pense que si cela est avéré, on n’a pas touché le fond mais une fois au fond, on a creusé pour aller plus bas que le fond. Ecouter en tant que Burkinabè, ne nous voilons pas la face, les problèmes qui sont là nous les connaissons (sécurité, réconciliation, mettre les gens compétents a la place qu’il faut et éviter le copinage qui détruit le pays) et c’est faire semblant d’aller chercher des étrangers pour nous dire comment faire c’est jeter les deniers publics a la fenêtre et c’est une honte de faire semblant.
    Sans réconciliation et sécurité quel développement économique va t’il mettre en place. En nommant des incompétents notoires, quel que soit le plan conçu par les meilleurs spécialistes.
    Bref si cela est avéré pour moi c’est un crime c’est peine perdu, c’est du gâchis.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin à 11:36, par Ka En réponse à : COVID-19 : Roch Kaboré préfère l’expertise extérieure pour préparer la sortie de crise

    ’’’Internaute nekrenoma :’’’ Bien résumé sur une histoire connu par toutes et tous. Et ce que je peux ajouter, c’est que depuis la nuit des temps, les valets de l’impérialisme qui arrivent au pouvoir dans notre continent, leur premier acte est de piller les ressources du pays d’une manière encore plus avide. De A.Wade du Sénégal avec son fils et entourage, D’Houphouët B. avec P. Yacé et Folgho et famille, de Bongo et famille plus entourage, Du Togo au Congo Brazzaville, nos valets de l’impérialisme ont prouvé qu’ils sont là pour s’enrichir et non pour servir pour leur peuple. Et le pays des hommes intègres n’échappe pas de cette corruption à ciel ouvert, a l’exemple de Blaise Compaoré et sa clique que tu viens de clarifier.

    Notre Ki Zerbo nationale, historien de renommé internationale, écrivait dans le Journal ’’Indépendant’’ en 1999 que l’image de marque du régime Compaoré qui se porte bien à l’extérieure est le résultat d’un marketing forcené, coûteux et performant, mis au points par des communicateurs professionnels, qui sont des techniciens, voire des mercenaires et qui ne rendent pas de compte au peuple Burkinabé, comme cette histoire que toi nekrenoma raconte aujourd’hui : Et ce qui confirme ta critique fondée que l’entourage de Blaise Compaoré ne peut pas nié, qu’il soit un directeur de Cabinet de Blaise Compaoré, ou ministres et autres, ils se sont enrichie illégalement selon George Clay Kieh Jr. médiateur de la guerre de Charles Taylor contre son peuple, et qui dit que des personnalités du gouvernement Burkinabé de Blaise Compaoré ont bâti des fortunes à partir des armes vendus a Charles Taylor et des commissions des ventes des pierres précieuses du Liberia que Blaise Compaoré revendait à cause de l’embargo contre ce pays. Les armes que Blaise Compaoré vendait a Charles Taylor ont tué 300.000 Libériens cité par L’écrivain Fançois –Xavier Vershave dans son livre La Françafrique le plus grand scandale de la république, ‘’Stock pris.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin à 11:50, par Citoyen En réponse à : COVID-19 : Roch Kaboré préfère l’expertise extérieure pour préparer la sortie de crise

    Je pense que si cela est avéré, on n’a pas touché le fond mais une fois au fond, on a creusé pour aller plus bas que le fond. Ecouter en tant que Burkinabè, ne nous voilons pas la face, les problèmes qui sont là nous les connaissons (sécurité, réconciliation, mettre les gens compétents a la place qu’il faut et éviter le copinage qui détruit le pays) et c’est faire semblant d’aller chercher des étrangers pour nous dire comment faire c’est jeter les deniers publics a la fenêtre et c’est une honte de faire semblant.
    Sans réconciliation et sécurité quel développement économique va t’il mettre en place. En nommant des incompétents notoires, quel que soit le plan conçu par les meilleurs spécialistes.
    Bref si cela est avéré pour moi c’est peine perdue, c’est du gâchis.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin à 12:42, par Samwell Tarly En réponse à : COVID-19 : Roch Kaboré préfère l’expertise extérieure pour préparer la sortie de crise

    C’est vrai que cela relève du droit le plus absolu du Président, mais quand on sait qu’il y a d’autres moyens à moindre coûts pourquoi s’en passer ?
    Après tout, ça sera les même recommandations qui ont été faites ça et là dans les différentes études qui seront réunies dans le rapport du cabinet avec leur signature.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin à 14:52, par KIKIDENI En réponse à : COVID-19 : Roch Kaboré préfère l’expertise extérieure pour préparer la sortie de crise

    Est-ce qu’un BURKINABÉ aura la même vision qu’un occidental ? La première question sera sans conteste la perception même que l’expert aura de la maladie. Aujourd’hui, de plus en plus de BURKINABÉ ne croit plus à cette mise en scène orchestrée depuis l’occident. Vous comprenez bien, qu’au risque de se retrouver avec des conclusions qui métrons en cause toute cette arnaque organisée au plus haut sommet de l’État ,tout ce business ; Roch a préféré là où on peut assurer ses arrières.
    Que le peuple BURKINABÉ fait pitié aux mains de ces vandales sans scrupule. Que DIEU sauve le BURKINA FASO.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin à 16:05, par GOMYAAREE En réponse à : COVID-19 : Roch Kaboré préfère l’expertise extérieure pour préparer la sortie de crise

    BRAVO VOILAaaaaaaaa !!!
    POURQUOI NE PAS DONNER LA GESTION DE LA présidence A UN CABINET EXTERNE COMME CELA ON SERA SAUVE !
    CHAQUE CA CRIE QU IL N Y A PAS D ARGENT DANS LES CAISSES MAIS ON VEUT FAIRE FAIRE LE TRAVAIL DOUBLEMENT TRIPLEMENT MAIS POURQUOI SI UN MINISTRE DG ETC N ASSURE QU IL RENDE LE TABLIER OU BIEN QU ON LE VIRE POINT BARRE.
    MAIS COMMENT SI LE GOUVERNEMENT NE VAUT RIEN QU ON LE VIDE JUSQU A TROUVE LE MEILLEUR POSSIBLE ET MÊME S IL FAILLE VIDE LE LOCATAIRE DE KOSSYAM ! y en a mare la !!!
    POUR UN PAYS PAUVRE C EST VRAIMENT LAMENTABLE ILS ROULENT EN V8 CLIMATISES chouchoutes ET NE PEUVENT PAS FAIRE CE POURQUOI ILS SONT LA MAIS QUAND MÊME !!!

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin à 17:32, par tengen-biiga En réponse à : COVID-19 : Roch Kaboré préfère l’expertise extérieure pour préparer la sortie de crise

    Un peu de retenu

    Combien de burkinabè ont déja été des consultants dans d’autres pays africains ? Renseignez-vous. Ils sont nombreux. Il n’est pas interdit de faire appel à des experts exterieurs. D’ailleurs les experts locaux se sont -ils formés ici au Burkina Faso ? Estiment-ils qu’ils connaissent plus que leurs formateurs ? Il faut simplement souhaiter que les experts exterieurs travaillent avec des résidents pour appréhender davantage la réalité et le contexte.« »

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Audit international du fichier électoral : Opposition et Majorité d’accord, l’auditeur sera choisi de manière consensuelle
Réconciliation nationale : Le HCRUN consulte l’Opposition non-affiliée
Réconciliation nationale : « Il faut aller vers les villages, parce que c’est là qu’on empêche les femmes d’aller au marché », Ousmane Danfodio
Proposition de report des législatives : Les députés auraient-ils la mémoire courte ?
Présidentielle de 2020 : Le CDP Section USA félicite Eddie KOMBOIGO pour sa désignation en tant que candidat du parti
Vie des partis : HAWRE installe les membres du bureau de sa section des Hauts-Bassins
Politique : Roch Marc Christian Kaboré investi pour la présidentielle de novembre 2020
Politique : Salia Sanou démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès
Investiture du candidat du MPP à la présidentielle : « Notre bilan est incontestable », brandit Simon Compaoré
Candidature à l’élection présidentielle : Blaise Compaoré donne son OK pour la procédure d’investiture d’Eddie Komboïgo
Échéances électorales 2020 au Burkina Faso : La classe politique rejette le découplage des législatives
Politique : L’Opposition non affiliée contre la prorogation du mandat des députés
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés