Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a deux façons de faire face aux difficultés : soit on les transforme, soit on se transforme en les affrontant» P. Bolton

Levée du couvre-feu : « Une victoire pour les acteurs culturels qui profite à tout le monde », Alexandre Kaba Diakité

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Coronavirus • LEFASO.NET • mardi 2 juin 2020 à 22h50min
Levée du couvre-feu : « Une victoire pour les acteurs culturels qui profite à tout le monde », Alexandre Kaba Diakité

Il était à la tête de la coalition d’acteurs culturels qui a protesté le samedi 30 mai dernier dans les rues de Bobo-Dioulasso, pour la levée du couvre-feu instauré dans le cadre de la lutte contre la propagation de la maladie à coronavirus. Diafodé Kaba Alexandre Diakité, puisse que c’est de lui qu’il s’agit, se réjouit de cette victoire des acteurs culturels qui, selon lui, profite à tout le monde. Nous l’avons rencontré ce mardi 2 juin 2020 après la décision du président du Faso, Roch Kaboré, de lever cette mesure par décret en date du lundi 1er juin 2020.

Les acteurs culturels de la ville de Sya ont accueilli avec joie et satisfaction la nouvelle de la levée du couvre-feu instauré dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. Eux qui avaient exprimé leur ras-le-bol, le samedi 30 mai dernier à travers une marche de protestation dans les rues de Bobo-Dioulasso. A travers la voix de Kaba Diakité, ces acteurs ont d’abord salué cette « sage décision » du président qui, selon eux, va leur permettre d’exercer pleinement leurs activités.

Pour Kaka Diakité, l’objectif de la lutte était de se faire entendre. « Je crois que nous avons pu nous faire entendre », s’est-il réjouit. Il a par ailleurs affirmé que la levée du couvre-feu n’est pas un effet du hasard car selon lui, la pression de leur lutte y est pour quelques choses. « Ce qui nous fait croire que la pression de notre lutte y est pour quelques choses, c’est qu’à la dernière conférence du gouvernement, la ministre de la santé nous a fait croire que le couvre-feu sera levé lorsque le gouvernement arrivera à maitriser la transmission communautaire de la maladie. 48 heures après, le gouvernement décide de lever le couvre-feu. Est-ce qu’en 48 heures ils ont pu maitriser cette transmission communautaire ? », s’est-il interroge.

Kaba Alexandre Diakité

Ainsi, il estime que ce sont les pressions qui ont été faites de gauche à droite à travers leurs actions, qui a connu aussi le soutien de plusieurs personnes, qui ont poussé le gouvernement à lever cette mesure. Kaba Diakité a pointé du doigt toutes les personnes qui se plaignaient de leur manifestation car dit-il : « Il faut que les gens sachent que ce n’est pas par plaisir que nous sommes descendus dans les rues pour affronter les forces de l’ordre. Nous avons respiré du gaz lacrymogène, c’est parce que la lutte était noble ».

Lorsqu’il y a certaines réalités que tout le monde voit et est capable d’analyser, le gouvernement doit pouvoir anticiper pour le bien-être de tous, Kaba Diakité

Il n’a pas manqué d’exprimer ses sentiments de joie et de satisfaction après cette décision du président du Faso. « Après la levée du couvre-feu, ce sont des sentiments de joie et de fierté qui m’animent. Avec la levée du couvre-feu, nous allons pouvoir travailler. Cela profite également à tout le monde car plusieurs acteurs n’arrivaient plus à travailler pleinement », a souligné Mr Diakité. Cependant, il invite les autorités du pays à toujours écouter leurs populations afin d’anticiper les choses. Selon lui, cela éviterait le plus souvent les manifestations dans les rues. « Il ne faut pas que le gouvernement pousse souvent le peuple à bout en l’amenant à sortir dans la rue et à réclamer certaines choses. Lorsqu’il y a certaines réalités que tout le monde voit et est capable d’analyser, le gouvernement doit pouvoir anticiper pour le bien-être de tous », a-t-il conclu.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Covid-19 : Un nouveau cas, quatre guérisons et 00 décès à la date du 11 juillet 2020
Covid-19 au Burkina : Trois nouveaux cas et zéro guérison à la date du 10 juillet 2020
Lutte contre le Covid-19 : L’ambassade de France soutient la recherche au Burkina Faso à travers le projet « Flash »
COVID-19 : « Ne baissons pas la garde face à cette pandémie », rappellent des organisations de la société civile
Covid-19 : 12 nouvelles contaminations dont six à Gorom-Gorom et trois à Fada-N’Gourma
Lutte contre le Covid-19 : Le Centre d’information et de formation en matière de droits humains en Afrique(CIFDHA) fait un don de matériel aux établissements secondaires de Ouagadougou
Covid-19 : Un nouveau cas à transmission communautaire à Sindou
Covid19 : La Fondation Bank Of Africa vole au secours des personnes défavorisées.
Covid-19 au Burkina Faso : Le nombre de cas sous traitement remonte au dessus de la centaine à la date du 7 juillet 2020
Lutte contre la Covid-19 : L’ONG « Initiative : Eau » et la Fondation Sidney E. Frank offrent 20 000 masques de protection au ministère de la Santé
Covid-19 au Burkina : Deux nouveaux cas et une guérison à la date du 6 juillet 2020
Covid-19 au Burkina Faso : 00 nouveau cas à la date du 5 juillet 2020
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés