Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Tout ce qui vaut la peine d’être fait mérite et exige d’être bien fait» Comte de Chesterfield

Evènements de Tanwalbougou : Le CISAG recommande des enquêtes « minutieuses et indépendantes »

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • LEFASO.NET • vendredi 29 mai 2020 à 22h25min
Evènements de Tanwalbougou : Le CISAG recommande des enquêtes « minutieuses et indépendantes »

Sur la situation sécuritaire, les responsables du CISAG ont, après avoir dépeint la situation, déploré les derniers évènements de Tanwalbougou (Est du Burkina). Ils appellent les autorités à faire en sorte de lever toutes les équivoques par des enquêtes « minutieuses et indépendantes » et pour la « restauration » de l’honneur et l’intégrité de l’armée nationale. Issiaka Ouédraogo, président du CISAG (Conseil d’information et de suivi des actions du gouvernement), et ses camarades appellent en outre les acteurs à jouer à l’apaisement et surtout à ne pas jeter de l’huile sur le feu.

S’appuyant sur les témoignages des rescapés, rapportés par le procureur à sa conférence de presse du 27 mai 2020, les responsables du CISAG croient savoir que la gendarmerie n’a pas commis de bavure. De leur avis, les Forces de défense et de sécurité sont assez matures, responsables, formées et intelligentes pour poser de telles dérives.

Sur le point relatif à la pandémie du Covid-19, le CISAG reproche au gouvernement d’avoir contribué à installer le doute sur l’existence même de la maladie au sein de la population. « Il y a eu de la cacophonie autour de la communication de cette maladie, notamment entre le ministre de la Communication et le ministre de la Santé, qui a soutenu d’avoir été induite en erreur devant la représentation nationale », relève Issiaka Ouédraogo. Ce dernier estime que le comportement des autorités a amené les populations à ne pas croire à l’existence de la maladie.

Il observe également que tous les acteurs de la santé ne sont pas impliqués dans la gestion de cette crise, alors que cela devrait être le cas. « Le départ de Pr Martial Ouédraogo et son staff donne l’allure d’un règlement de comptes (…) et contribue à discréditer la parole de l’autorité », relève M. Ouédraogo, pour qui les nombreux témoignages de parents de présumées victimes du Covid-19 en disent également long sur la situation et la gestion de la maladie au Burkina.

« Nous avons aussi mené des investigations ; les chiffres qui sont donnés ne sont pas de vrais chiffres », affirme le président du CISAG, qui précise que parfois, les médecins en charge des centres de prise en charge des cas de Covid-19 sont étonnés des chiffres officiellement annoncés. « Il faut donner la vraie information aux gens », interpellent les responsables du CISAG, appelant cependant chaque citoyen à prendre ses responsabilités en respectant les mesures barrières.

Quant au point relatif à la cohésion sociale, le CISAG recommande un réexamen approfondi du vivre-ensemble. « Il n’y a pas mille chemins : il faut se dire les vérités », lancent les responsables de l’organisation de la société civile, relevant que les politiques sont à la base de l’effritement de la cohésion sociale pour des visées électoralistes. C’est dans ce souci que l’organisation dit mettre en place un plan d’action qui va consister également à sillonner les localités du pays à cet effet. Car, pensent les responsables du CISAG, il faut revenir « à nos fondements » sociaux.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 29 mai à 19:48, par Paligba En réponse à : Evènements de Tanwalbougou : Le CISAG recommande des enquêtes « minutieuses et indépendantes »

    Attaque de Boungou ou 38 personnes ont trouvé la mort, les parents des victimes demandent des enquêtes minutieuses et indépendantes

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 20:42, par TANGA En réponse à : Evènements de Tanwalbougou : Le CISAG recommande des enquêtes « minutieuses et indépendantes »

    Arrêtez votre faut char.
    Allez y commencer les enquêtes dans le camp de réfugiés où les bandits ont reçu protection..
    Il m’a tout l’air qu’il y a un autre type de djibadiste, celui qui bit avec nous mais nous torpille. Et ce sont les gnamagnala de droits de l’homme et certaines associations.
    Depuis les fausses declarations de fusillade des prisonniers, on a pas encore entendu une plainte contre faut et usage de faut et incitation à croire à la purge ethnique. Si purge il y a mais c’est une ethnie qui veut éliminer toutes les autre du pays et elle est la composante majoritaire des djihadistes.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai à 21:54, par Nabiiga En réponse à : Evènements de Tanwalbougou : Le CISAG recommande des enquêtes « minutieuses et indépendantes »

    D’accord, il nous faut diligenter une enquête minutieuse. Cela étant, commencez par nous donner la définition d’une enquête minutieuse. Lesquelles sont les enquêtes dites minutieuses et lesquelles ne le sont pas ? Toute enquête digne de son nom, est bien faite donc minutieuse et c’est bien cela que gouvernement a fait et a conclu qu’il n’y a pas eu d’exécution sommaire dans les locaux de la gendarmerie. Si cela n’a pas suffi, il faudra alors que vous donniez au gouvernement tous les critères dignes de votre enquête minutieuse. Avez-vous une idée combien une enquête coûte au trésor national pour diligenter une rien que pour s’amuser et une autre menée minutieusement ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 mai à 00:58, par Le Vigilent En réponse à : Evènements de Tanwalbougou : Le CISAG recommande des enquêtes « minutieuses et indépendantes »

    Concernant la gestion de la pandémie du COVID-19 le CISAG affirme que « Nous avons aussi mené des investigations ; les chiffres qui sont donnés ne sont pas de vrais chiffres ». Quels sont alors les vrais chiffres que le CISAG peut nous communiquer à l’issue de ses investigations ? Mr Ouedraogo et ses camarades du CISAG doivent savoir que les cliniciens en charges des patients ne peuvent pas avoir la situation de tous les cas de la maladie. Il n’y a que les cas assez graves qui sont hospitalisés. La majorité des cas ne nécessitent pas des soins particuliers et sont suivis soit à domicile, soit dans des centres d’observation.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mai à 05:36, par Papa En réponse à : Evènements de Tanwalbougou : Le CISAG recommande des enquêtes « minutieuses et indépendantes »

    Il est temps maintenant qu’on ferme la parenthèse de cette fausse affaire de TAWANLBOUGOU . Nos frères des FDS, nos mamans et soeurs sont fusillees’ de façon effroyable mais aucune OSC n’a lève’ le petit doigt pour exiger des enquêtes , ne sont-elles pas des personnes humaines qui ont droit a la vie ? Si les terroristes ont plus de droit que les citoyens de ce pays ,soyez - en donc rassurés que la loi du TALION aura libre cours dans ce pays et ça sera sans pitié En cherchant par tous les moyens a incriminer nos FDS c’est s’aventurer sur un terrain dangereux dont personne ne sortira gagnant dans cette gueguerre . Sachez une bonne fois pour toute qu’il n’y a pas de guerre propre , cette partie de la communauté qui tue aveuglement des innocents et se fond dans la population sera extirpée et neutraliser n’en déplaisent aux soutiens et oncles de ces barbares.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mai à 09:25, par Jonassan En réponse à : Evènements de Tanwalbougou : Le CISAG recommande des enquêtes « minutieuses et indépendantes »

    Il faut que ceux qui ont affirmé que les gendarmes ont exécuté les prisonniers à bout portant soient déférés devant les tribunaux sinon on n’aura jamais la paix, jamais le terrorisme ne prendra fin dans ce pays.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mai à 18:05, par Yamsoba En réponse à : Evènements de Tanwalbougou : Le CISAG recommande des enquêtes « minutieuses et indépendantes »

    Paix aux âmes des disparus. Disons nous la vérité et acceptons la vérité car le mensonge mène au pire. Qui attaque qui dans ce pays. Quelle ethnie est dominante dans les attaques criminelles contre les Burkinabé ? Pourquoi les fameux leaders réligieux ne parlent pas franc avec leurs enfants qui se distinguent dans le mal et les engagent dans un combat aux issus macabres, funestes et perileux pour leur communauté ? ; Quelle ethnie n’a pas été fortement endeuillée par ses criminels sauvages et sanguinaires égarés et assoiffés du sang des Burkinabé ? On finira par appeler le chat par son nom et advienne que pourra et tant pis pour la paix et la cohésion sociale. Nul ne va verser le sang des burkinabé sans payer à son tour. Soit on est Burkinabé ou on appartient simplement à une communauté ethnique pour aller contre la paix et la cohésion. Tout le monde sait comment chacun se comporte avec les autres dans ce pays. Si ça continue ça va péter et il faut retenir que le mal retourne toujours à celui qui le commet. Que DIEU bénisse le Burkina et malheur aux ennemis du FASO.

    Répondre à ce message

  • Le 2 juin à 15:38, par ada oua En réponse à : Evènements de Tanwalbougou : Le CISAG recommande des enquêtes « minutieuses et indépendantes »

    Merci ho ! merci mille fois papa ! tu as dit tout ce qui me rongeait depuis si longtemps ! tous les jours les terroristes tuent des fds et des population civiles mais aucune osc ou humanitaires ne pipe mot ! c’est comme tu retire l’arme de l’assassin tu l’abats et a justice te met en prison pour crime ! comme si la vie de nos fds et autre civils ne compte pas !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Boungou dans la Tapoa : Un blindé saute sur un engin explosif
Kossi : L’attaque d’un camp des volontaires fait une victime
Djibo : Le grand imam enlevé par des hommes armés non identifiés.
Terrorisme au Burkina Faso : Le doigt accusateur pointé sur le Comité international de la Croix-Rouge
Attaques terroristes : L’UE déplore ces actes lâches et barbares !
Bilan des opérations de sécurisation : Des assaillants neutralisés suite à une attaque d’un quartier de Namsiguia, dans le Centre-Nord
Insécurité au Centre-Nord : Trente éléments des FDS formés à l’élimination des engins explosifs improvisés
Région de l’Est : Une vingtaine de morts dans une attaque terroriste à Namoungou
Opération Barkhane : Les commandos parachutistes tractent les Groupes armés terroristes dans le Gourma malien
Force Barkhane : Le Général de division Marc Conruyt, nouveau commandant en chef
Forces armées burkinabè : Le Général Miningou galvanise les détachements militaires au front
Force Barkhane : Le point des opérations du 24 juillet au 3 août 2020
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés