Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Tout ce qui vaut la peine d’être fait mérite et exige d’être bien fait» Comte de Chesterfield

Concours professionnels : Des journalistes testent la plateforme de composition en ligne

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • vendredi 29 mai 2020 à 22h40min
Concours professionnels : Des journalistes testent la plateforme de composition en ligne

Mercredi 13 mai 2020, le gouvernement burkinabè prenait un décret pour l’administration en ligne de certains concours professionnels. Mais en attendant ces concours, le ministère de la Fonction publique a invité, ce vendredi 29 mai 2020, les journalistes à tester la nouvelle plateforme de composition en ligne. C’était en présence du ministre Séni Ouédraogo et de ses proches collaborateurs.

Il y a du nouveau dans l’administration publique burkinabè. Bientôt, les candidats de certains concours professionnels, à effectifs réduits, devront composer les épreuves en ligne. Ainsi en a décidé le gouvernement, résolument orienté vers l’exploitation du potentiel du numérique pour améliorer la qualité des services de l’administration. En attendant le début des concours, le ministère de la Fonction publique a invité les journalistes à tester la plateforme de composition en ligne.

Souleymane Lingané, secrétaire général du ministère de la fonction publique

Deux codes pour accéder à la plateforme

Au cours de la session, le Dr Moïse Convolbo, depuis le Japon, a présenté par visioconférence une démo de la plateforme qui a été conçue par les techniciens du ministère et des compatriotes de plusieurs profils (ingénieurs sécurité, ingénieurs cloud, etc.) vivant à l’étranger. A l’entendre, le système se veut simple et intuitif et a l’avantage de faire gagner en temps, en argent et en ressources humaines.

Pour accéder à la plateforme, depuis l’une des salles de composition du centre unique de Ouagadougou, chaque candidat aura droit à deux codes : un code candidat de seize caractères et un code d’accès de six caractères. « Et si un candidat veut prendre part à plusieurs concours, le code du candidat reste unique. Seul le code d’accès change », a laissé entendre Dr Convolbo.

Les journalistes ont eu droit à une démo avant de tester eux-mêmes la plateforme

60 questions à choix multiples

Une fois les codes insérés, le candidat doit se prendre en photo et capturer également sa carte nationale d’identité burkinabè à l’aide d’une webcam reliée à l’ordinateur, avant d’accéder aux questions sous forme de QCM (Question à choix multiples). Il est prévu 40 questions de culture générale et 20 questions de spécialité. Une barre de progression permet au candidat de suivre l’avancement de sa composition. Chaque réponse choisie doit être validée par le candidat. Et si ce dernier a des difficultés à lire la question, il lui est possible de cliquer sur le numéro de la question qui se trouve dans le box principal pour qu’elle s’affiche en grand sur l’écran.

Oumarou Toé, directeur général de l’Agence générale de recrutement de l’Etat

Quid de l’organisation concrète des concours ?

Selon le secrétaire général du ministère de la Fonction publique, Souleymane Lingané, il ne s’agira pas de mettre à la disposition de chaque candidat un ordinateur. « Nous allons équiper une salle d’un certain nombre d’ordinateurs. Si nous avons une salle de 100 ordinateurs, cela veut dire que les 100 premiers candidats y auront accès. Après composition, ils seront dirigés dans une salle d’attente jusqu’à ce que le dernier groupe passe », a expliqué M. Lingané. Et de poursuivre : « A la fin immédiatement, si le dispositif règlementaire le permet, on pourra mettre à la disposition du candidat les résultats de sa composition », a noté le secrétaire général.

Le Secrétaire général a expliqué au journaliste Vincent Kiendrébéogo (en masque blanc) que la composition se fait en salle et pas à la maison

Précautions prises

Pour la sécurité des sujets, Dr Convolbo a rassuré que des dispositions ont été prises pour que la plateforme ne soit piratée. Il a également indiqué que les administrateurs du système n’ont pas accès aux questions.

Pour ce qui est de la connexion internet nécessaire au fonctionnement du système, les techniciens rassurent que tout sera mis en œuvre pour que la connexion soit disponible. En plus de la ligne spécialisée, il y aura la possibilité de basculer sur le réseau Orange ou Telmob en cas de panne de l’un des réseaux.

Côté électricité, il est prévu une installation solaire en complément pour parer à tout désagrément, a indiqué le directeur général de l’Agence générale de recrutement de l’Etat, Oumarou Toé. Selon ce dernier, les précautions ont été prises pour disponibiliser les ordinateurs en cas de panne.

Pour l’instant, la liste des concours professionnels dont la composition devrait être administrée en ligne n’est pas encore connue. « A la date d’aujourd’hui, le gouvernement n’a pas donné une autorisation définitive des concours qui seront lancés cette année », a laissé entendre le secrétaire général du ministère de la Fonction publique, Souleymane Lingané.

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Année académique 2020-2021 : l’Institut Supérieur de la Communication et du Multimédia (ISCOM) recrute
Baccalauréat 2020 : 28,75% de taux de réussite au premier tour pour le centre du Lycée Philippe Zinda Kaboré
Baccalauréat 2020 : « On pensait que le Covid-19 aurait un impact sur les résultats », Dr Edith Ilboudo présidente de jury
Lutte contre la pauvreté au Burkina Faso : Les gouvernements burkinabè et américain signent un compact de 500 millions de dollars
Déflatés et retraités : « Une nouvelle carrière est possible » aux anciens agents de l’ONEA
Résultats du Baccalauréat 2020 à Gaoua : Les candidats entre joie et déception
Clôture des activités pédagogiques 2019 – 2020 de l’école de Ipala : L’Agence CRAC Communication en fait une journée d’excellence
Nuit de l’exploitant familial : L’évènement se tiendra le 1er octobre 2020
Protection des enfants : Le procureur du Faso près le tribunal de grande instance de Ouaga I monte au créneau
Burkina Faso : Des pulls pour tenir au chaud les enfants en situation de rue
Burkina : L’association Paam Laafi vole au secours des déplacés de Barogo
Distinction scientifique internationale : Dr Halidou TINTO du CNRST entre à l’Académie Africaine des Sciences
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés