Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui ose traverser les grands fleuves ne craint pas les petites rivières.» Proverbe Chinois

Situation nationale : « Dans le paysage politique actuel, il n’y a pas un qui fera mieux que Roch », pense Lébouré Crépin Zanzé, expert en communication et sécurité

Accueil > Actualités > Opinions • • lundi 4 mai 2020 à 15h05min
Situation nationale : « Dans le paysage politique actuel, il n’y a pas un qui fera mieux que Roch », pense Lébouré Crépin Zanzé, expert en communication et sécurité

« Que Roch soit la solution ou la dissolution, une chose est nette, dans le paysage politique actuel, et au regard des forces en présence, il n’y a pas un qui fera mieux que Roch. Tous des vendus. Tous des pègres ».

Je ris seul comme fou mais pas comme bête, de ces commerçants de l’intelligence.

Ces faux types d’intellectuels qui vocifèrent là, ce n’est pas vous qui décidez en réalité de qui va être à Kossyam. Si cette tempête s’arrête tout de suite et que Roch Marc Christian Kaboré et son équipe doivent descendre sur le terrain pour battre campagne ; sans ce que vous appelez achats de consciences, sans ce que vous dites tripatouillage des résultats des urnes, avec combat à égalité de moyens comme vous aimez à le dire, avec déballage d’idées face à face, Roch Marc Christian Kaboré et son équipe dament le pion à toutes ces marionnettes d’hommes politiques qui prétendent le challenger.

Qui est capable pour l’instant de le détrôner aux urnes, le président Roch Marc Christian Kaboré ?

Ces opposants qui devraient saisir la fragilité et sensibilité de la situation et poser des actions fortes, sont ceux-là qui regardent, les yeux écarquillés, pour déceler la moindre faille du pouvoir déjà moribond en place et sautiller tels des enfants qui se réjouissent de la brûlure d’un des leurs. Ce fait est la preuve qu’ils sont eux-mêmes plus souffrants que le pouvoir. Un exemple simple, même si vous ne pouvez pas prendre des armes pour aller dans le Soum pour combattre les extrémistes violents, vous pouvez au moins asseoir parallèlement à la structure nationale de gestion de la Covid19, une structure nationale de l’opposition dans ce cadre. Vous pouvez penser à donner à tout le peuple (du reste la couche vulnérable susceptible d’être achetée aux échéances électorales), des masques de protection, du gel hydro-alcoolique. Vous pouvez parallèlement dérouler des campagnes de sensibilisation (même si les chaines de télé ne se prêtent pas à vous, nous sommes à l’heure du réseau social Facebook qui est plus en vogue dans les campagnes que dans les villes). Puis il y a les chaines de radio qui sont ouvertes à tous.

Dénoncer et exiger le départ des autres, voilà votre hymne

Vous attendez qu’un journaliste d’investigation mette sa vie en danger pour vous sortir des informations et hop, vous bondissez dessus : nous demandons la démission d’Alpha et/ou de Bêta. A peine si vous valez mieux que Tartempion. La campagne, c’est maintenant que cela se passe, mais de façon déguisée et futée. Il y a tellement de leviers sur lesquels vous pouvez et devez actionner en prenant des mesures fortes pour faire ployer le pouvoir du président Roch Marc Christian Kaboré, si vous aspirez à le remplacer, à occuper le palais. Le qualificatif fort qui se dégage des mesures fortes dont je parle, et le substantif fort sont à différencier nettement. Une mesure forte ne veut pas dire une mesure de force.

Hélas ! Hélas ! Hélas ! A quand la résurrection, enfin disons la renaissance ?

A quand la solution finale ? Même si cette expression me rappelle et me ramène à des moments horribles de l’histoire du monde, je ne parle nullement de ce qui peut s’apparenter à cela. Je parle d’une solution réfléchie et bien mûrie. Notre honte est autant dans le pouvoir en place que dans l’opposition, puis les OSC. Arrêtez de parler du peuple dans vos abracadabrantesqueries. De quel peuple parlez-vous ? Celui que vous avez abandonné entre les mains de la soif et de la faim-là ? Drôle.

Si vous ne pouvez pas enlever de votre propre poche pour donner à boire l’eau potable à un peuple, ce n’est pas l’argent du peuple que vous utiliserez à bon escient. Lorsque Djibo criait à la soif, qu’est-ce que l’opposition a fait ? Pourquoi n’avoir pas affûté un convoi de citernes d’eau et de vivres et le stationner à la Place de la nation et demander vivement au pouvoir en place de mobiliser l’armée pour ouvrir le passage et escorter le convoi des vivres et de l’eau jusqu’à Djibo ? C’est cela une mesure forte. Si la population de Djibo voyait le lion rugir dans la savane pour que les éléphanteaux se joignent à lui pour empêcher le soleil cuisant, symbole du parti, qui regarde le peuple mourir de soif et exécuté à bout de canons, il serait redevable à la prochaine élection. Mais non ! Mais hélas ! Tous des pègres décidées à ne préparer que le pandémonium pour le peuple burkinabè. C’est pourquoi je dis, notre salut, même s’il ne viendra pas des armes, il ne viendra pas non plus des urnes, en tout cas pas pour demain.

« Que chacun porte sa croix. A peine si nous sommes à la première station. Le chemin serait long, épineux et sinueux. C’est pourquoi nous mettons la source de notre salut en Eternel. »

Lébouré Crépin ZANZE, citoyen burkinabè
Expert en communication et sécurité
Courriel : zanze.crpin@gmail.com
WhatsApp : +226 78126046

Vos commentaires

  • Le 4 mai à 16:09, par Ali En réponse à : Situation nationale : « Dans le paysage politique actuel, il n’y a pas un qui fera mieux que Roch », pense Lébouré Crépin Zanzé, expert en communication et sécurité

    C’est déchirant ce que vous dites, mais force est de constater que c’est 100% vrai. Je n’aime pas, mais je reconnais que vous avez raison. Pauvre Burkina, pauvres burkinabés à l’image même de sa classe politique. Les peuples méritent leurs dirigeants.

    Répondre à ce message

  • Le 4 mai à 16:38, par lumière En réponse à : Situation nationale : « Dans le paysage politique actuel, il n’y a pas un qui fera mieux que Roch », pense Lébouré Crépin Zanzé, expert en communication et sécurité

    Petit je ne suis pas contant de ce que tu nous as dit ; mais mais !!!!!mais c’est !!!c’est !!!!!!c’est vrai.

    Répondre à ce message

  • Le 4 mai à 17:17, par yat En réponse à : Situation nationale : « Dans le paysage politique actuel, il n’y a pas un qui fera mieux que Roch », pense Lébouré Crépin Zanzé, expert en communication et sécurité

    ET CA AUSSI CA SE DIT EXPERT !!!
    POUR LUI, LE BON POLITICIEN C EST CELUI QUI L’ARGENT ET QUI PEUT FAIRE DES ACTIONS CONCRÈTES PAR SA POCHE ;

    DOMMAGE POUR LE BURKINA ET SES EXPERTS

    Répondre à ce message

  • Le 4 mai à 17:19, par A qui la faute ? En réponse à : Situation nationale : « Dans le paysage politique actuel, il n’y a pas un qui fera mieux que Roch », pense Lébouré Crépin Zanzé, expert en communication et sécurité

    ça veut dire qu’on est foutu. Si dans un pays à moment de son histoire n’a pas un fils/une fille meilleur leader que Rock, ce pays là est foutu.

    Répondre à ce message

  • Le 4 mai à 17:38, par ARMAND En réponse à : Situation nationale : « Dans le paysage politique actuel, il n’y a pas un qui fera mieux que Roch », pense Lébouré Crépin Zanzé, expert en communication et sécurité

    C’est ce que j’ai toujours dit. Rock sera réélu au premier tour. Rappeler vous en 2015. Pendant que MPP grouillait a l’inetrieur du pays L’UPC fouillait les gars routières pour intercepter des bulletins destinés a la fraude. Vous connaissez le resulat. Actuellement leur programme politique c’est le débalage des insuffisances de Rock et du MPP tous les mardi. Les 5% a qui le CFOP s’adresse ne s’alligneront pas pour voter. Le vote c’est les 95% analphabets a l’interieur du Faso. Les meilleurs politiciens sont au MPP c’est pourquoi l’autre avait fait 27 ans avec leur soutiens. Votre analyse est très pertinante

    Répondre à ce message

  • Le 4 mai à 18:12, par KABORE En réponse à : Situation nationale : « Dans le paysage politique actuel, il n’y a pas un qui fera mieux que Roch », pense Lébouré Crépin Zanzé, expert en communication et sécurité

    Vous en tant que Expert en communication et sécurité Vous devez être assez nanti ! Avez vous réalisé ce que vous dites ? Avez vous ( même essayé de) donné de la nourriture ou de l’eau aux gens de Djobo ? Ou bien vous insinuez que cela reviens uniquement aux politiciens...

    Répondre à ce message

  • Le 4 mai à 18:33, par Ka En réponse à : Situation nationale : « Dans le paysage politique actuel, il n’y a pas un qui fera mieux que Roch », pense Lébouré Crépin Zanzé, expert en communication et sécurité

    Bravo Jeune homme ! Tu as tout dit dans la clarté : Beaucoup te prendront pour un MPP comme le vieux Ka quand sa vérité rougit les yeux mais ne la casse pas. Oui nos opposants ne savent pas opposé. Très souvent, n’’ayant rien de concret, sérieux et plausible à proposer, ils font simplement du bruit pour exister.

    Les opposants d’aujourd’hui sont ceux de la majorité d’hier, c’est donc très amusant de les écouter et de remarquer que c’est l’attitude qu’ils ont eu eux-mêmes qu’ils critiquent aujourd’hui ayant perdu le pouvoir. On ne s’oppose pas avec des idées pour faire avancer le pays, mais que des dénigrements pour avoir le pouvoir. Et tu as raison, car le peuple reste sur sa faim, rien de nouveau qui ne soit déjà dit ou connu. C’est pourquoi je confirme aussi qu’il pleuve ou qu’il neige, les urnes parleront pour Roch Kaboré afin qu’il finisse ses deux mandats et enraciner l’alternance politique voulu par le peuple le 31 Octobre 2014 sans l’injustice : Car le président mouta mouta a promis que tous les dossiers des crimes impunis seront jugés. Pour Ka, en 2025, si Eddy ne jurait pas par Blaise Compaoré, il pourra conduire le CDP au pouvoir. Et dans le cas Contraire, si Z. Diabré ne jouait pas le caméléon avec la CODER et la NAFA, il pourra enfin prétendre le fauteuil. En vieux routier des couloirs du pouvoir au Faso, Le MPP a décidé de garder la couverture pour un bout de temps, car ils ont déjà designer la relève des trios. Jeune Crepin Zanzé, avec ton exemple du Soum et de Djibo, les choses sont claires, notre opposition n’a rien à faire de l’intérêt du pays et du peuple du Faso : Dès que Roch esquisse le moindre petit pas qui pourrait être positif pour le pays ou pour la collectivité, il est qualifié d’un président incapable ; tout ça parce que ce n’est pas eux qui tiennent les rênes du pays. Voilà des gens hideux à la face grimaçante et à la bile fétide qui pratiquent la stratégie de la "terre brûlée". Et ils voudraient qu’on leur confie à nouveau notre beau pays ?

    Sans parti pris, remontons l’histoire récente de notre pays et représentons-nous ce pays sous Blaise Compaoré, François Compaoré, leur belle –mère A . Gando, Salia, G.Diendéré et son RSP avec des fillettes armées et qui tire sur tout ce qui bouge : Qu’aurions-nous vécu sous ces vendeurs d’illusions, dans un cas ou un autre ? Et cette opposition avec Eddy du CDP qui ne jure que Blaise Compaoré, la NAFA avec Dicko qui ne jure qu’un repris de justice, Ablassé avec sa CODER, reste une opposition copier-coller du régime Compaoré qui veut le pouvoir que pour se venger au lieu de servir le peuple. Oui, avant que cette opposition mette ses esprits en ordre, Roch Kaboré est l’homme qu’il faut pour les cinq autres années a venir. Que mes lectrices et mes lecteurs sachent que ma vérité a toujours rougit les yeux mais ne les casse pas. Sans rancune a toutes et a tous.

    Répondre à ce message

  • Le 4 mai à 18:45, par Papou En réponse à : Situation nationale : « Dans le paysage politique actuel, il n’y a pas un qui fera mieux que Roch », pense Lébouré Crépin Zanzé, expert en communication et sécurité

    Comment on peut être expert en communication et en securite en même temps ? Je ne comprends pas...

    Répondre à ce message

  • Le 4 mai à 19:26, par Sapience En réponse à : Situation nationale : « Dans le paysage politique actuel, il n’y a pas un qui fera mieux que Roch », pense Lébouré Crépin Zanzé, expert en communication et sécurité

    Je touche du bois et ton Rock irremplaçable meurt. Ke Burkina continue son histoire ou pas. Vous êtes un plaisantin. Va boire ta soupe et dormir. Aucun intellectuel digne ne vous lira. Rock est un gros p .... et f...

    Répondre à ce message

  • Le 4 mai à 19:35, par le Patriote 7 En réponse à : Situation nationale : « Dans le paysage politique actuel, il n’y a pas un qui fera mieux que Roch », pense Lébouré Crépin Zanzé, expert en communication et sécurité

    Tout ce que vous est incroyable ,pour quelqu’un qui se prétend d’un tel titre ,hé bien sache que y a assurément plein de gens ,d’opposants plein de ressources dotés d’une ame patriotique a même de redresser comme il faut ce pays ,l’exemple le plus plausible est la réponse à cette question : depuis que ce pays existe quel régime à le plus éprouvé le peuple burkinabé ???? C’est vrai la question est simple mais la réponse est facile .Tout burkinabé le sait . Le leadership c’est comme le foot ,on reconnait le bon attaquant quand on lui remet la balle ,ainsi le bon leader démontre son leadership et ne devrait accuser personne ni quoi que ce soit pour justifier une incompétence .Les raisons que vous avancez sont superficielles ,et plates .On a vu la transition et sa gestion qui ne manque pas de critiques ,mais nettement meilleure que celle sous nos yeux .Pour ma part je ne dispose pas de grands moyens mais je battrai campagne à mes frais pour KDO car pour moi il reste la seule alternative morale ,disposant de l’éclairage politique associé pour aider ce pays à amorcer le virage historique de la vraie évolution démocratique et du développement économique .Toujours est -il que c’est au peuple de choisir ,mais moi je l’exorte à méditer leurs choix au moment venu ,et rester à bonne mesure des mensonges et de la corruption de tout véreux politicien parce que c’est l’avenir de nos enfants qu’il s’agit et çà c’est une raison valable ,pour ne rien prendre à la légère .Webmaster s v p laisser passer

    Répondre à ce message

  • Le 4 mai à 19:42, par Diongwale En réponse à : Situation nationale : « Dans le paysage politique actuel, il n’y a pas un qui fera mieux que Roch », pense Lébouré Crépin Zanzé, expert en communication et sécurité

    .
    "Si voter pouvait changer les choses, il serait sûrement interdit de voter"

    Répondre à ce message

  • Le 4 mai à 20:12, par Manuel En réponse à : Situation nationale : « Dans le paysage politique actuel, il n’y a pas un qui fera mieux que Roch », pense Lébouré Crépin Zanzé, expert en communication et sécurité

    Bonjour
    Rdv en novembre 2020 et on saura si vous aviez raison.
    Je partage en partie vos propos car ailleurs dans une démocratie normale,on attend les urnes pour remplacer le président élu ; ici chaque matin Rock démission, on se demande si tous ces opposants ont quelque chose dans leur tête !
    Vraiment, sont ils sérieux ? Je doute fort de la capacité de faire mieux que l’équipe en place car ils sont tous issus de la famille Compaoré ( Zeph ministre sous Blaise, Achille Tapsoba idem, Eddie, parachute de la famille Diendere).
    Allons aux élections de 2020 et la vérité des urnes nous dira la vérité

    Répondre à ce message

  • Le 5 mai à 08:00, par Ka En réponse à : Situation nationale : « Dans le paysage politique actuel, il n’y a pas un qui fera mieux que Roch », pense Lébouré Crépin Zanzé, expert en communication et sécurité

    Comme je le dis toujours dans ce forum, ‘’’L’anonymat (tout à fait relatif) dont certains internautes aux multiples pseudos comme ‘’’un Sapience allias… pensent jouir sur le Web, ne les protège absolument pas et ne les autorise pas à toute forme de dérive, car quelques activistes qui ont connu les cellules des locaux de la police ne me diront pas le contraire. C’est vrais que le web est un immense défouloir : Entre les fausses nouvelles et les insultes, en passant par la propagande la plus nauséabonde, on trouve de tout : ‘’’’ Mais cela ne peut permettre à n’importe qui que ça soit son statut en tant que Burkinabé, d’insulter de P… au premier Burkinabé qui est le président Kaboré Kaboré choisit par plus de 50% de son peuple.

    Nous avons vu entre 2013 à 2014 les éléments du RSP fouiller les bureaux des sites des réseaux sociaux de notre pays a l’exemple de notre site préféré Lefaso.net dont les bureaux étaient a côté de chez moi à Tampouy, a la recherche de nos IP, car on était contre le tripatouillage de l’article 37. On n’a jamais insulté sur les forums le président Blaise Compaoré de P… Simplement dans nos critiques on disait que l’article 37 était intouchable : Et le régime Compaoré cherchait à nous coffré. Si on avait insulté l’introverti de P… c’était tout le peuple qui sera contre tous les internautes de non-respect au premier Burkinabé.

    Ici, je m’excuse du mot, mais l’internaute aux multiples pseudos ’’’Sapience’’’ me fait HONTE. Voici un internaute qui passe tout son temps à jouer au connaisseur, lui qui sait tout, il est le plus intelligent, pour lui rien n’est jamais bien fait. Et le voilà ici il est confondu devant les contradictions d’un honnête citoyen sans se cacher a dit sa part de vérité. Et sans aucun respect de son pays ni a la personne choisi par le peuple, il se met a l’insulter.

    Internaute ‘’Sapience allias…..’’’ C’est très clair et facile à relever entre les lignes de tes brouillons et chiffons sur ce site ; est-ce par ignorance ou par inintelligence que tu aboies sans cause ni raison acceptables ? Dis-nous, internaute malsain, quel droit te permet d’insulter le président de P… ?

    A mon humble avis, et beaucoup d’internautes de bonne foi le diront aussi, ’’’’tu restes un débile d’spécialiste de basses besognes. Un griot qui inspire de la pitié.’’’’ Sans rancune ! Mais fait attention aux mots prononcés dans le forum d’un site comme Lefaso.net lu a travers le monde. Le premier Burkinabé qui est en ce moment le président de toutes et tous les Burkinabé, mérite du respect.

    Répondre à ce message

  • Le 5 mai à 10:42, par gomera En réponse à : Situation nationale : « Dans le paysage politique actuel, il n’y a pas un qui fera mieux que Roch », pense Lébouré Crépin Zanzé, expert en communication et sécurité

    C’est au Burkina seulement je vois les gens vociférer contre l’opposition alors que le peuple n’a donné aucun moyen à cette opposition de faire mieux que le pouvoir que ce même peuple a librement désigné dans les urnes
    C’est au Burkina que j’ai vu une opposition s’organiser pour mettre la main à la poche pour venir en aide aux FDS, aux populations déplacées, aux populations fuyant le COVID19... C’est au Burkina que j’ai vu le CFOP faire une publicité passée à plusieurs à la télé (BF1) et sur les réseaux sociaux pour sensibiliser sur les gestes barrières.
    C’est au Burkina que je vous une opposition qui se réunit de manière organisée hebdomadairement pour critiquer et faire des propositions au régime en place

    Mais c’est au Burkina Faso qu’on demande et toujours demande des initiatives de l’opposition.... parce que le régime a échoué et c’est peu dire.

    Malgré tout se trouve des gens pour dire que parmi ses opposants aucun ne ferait mieux que le Président actuel.... Raisonnement d’une catégorie de Burkinabè
    Cela me rappelle l’époque où ces mêmes burkinabè disaient qu’il n’y a personne pour remplacer ou battre Blaise Compaoré.
    Non il faut sortir de cette posture et arrêter d’insulter l’intelligence des burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 18:52, par citoyen En réponse à : Situation nationale : « Dans le paysage politique actuel, il n’y a pas un qui fera mieux que Roch », pense Lébouré Crépin Zanzé, expert en communication et sécurité

    L’analyse de mon frère est assez fondé. Le temps dans ce Burkina doit être à l’action et non à la recherche des moindres erreurs de ceux qui agissent pour hurler. Le front est suffisamment chaud (terrorisme, COVId-19, front social, etc....
    Pardon les Mr de l’opposition, cessez de dire que c’est Roch qui gouverne, nous nous opposons !! C’est le moment de battre campagne utile (pratique sur le terrain des idées). Même si le président Roch n’a pas atteint les résultats escomptés, je parie que quelqu’un d’entre les mogos de l’opposition n’aurait même pas fait le 1/25ème surtout avec de vrais novices en politique (les parachutés de la famille Diendéré par exemple) ou des Mr incapables de gérer leur propre famille politique.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai à 09:45, par Mosher En réponse à : Situation nationale : « Dans le paysage politique actuel, il n’y a pas un qui fera mieux que Roch », pense Lébouré Crépin Zanzé, expert en communication et sécurité

    Expert vous avez dit ? Ma foi. C’est bien de se donner des titres ronflants en tout cas. Sinon qu’un expert ne fait pas d’analyse partisane. Il reste neutre dans son analyse pour être mieux compris.
    Il vous faut juste retirer les titres la et signé avec la mention un militant MPP.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Retour sur la question communautaire
Conflits fonciers au Burkina, pour quels mécanismes de résolution ?
Enfants talibés et enfants de la rue : Karim Ouédraogo rappelle la nuance
Province du Sanguié : Un citoyen s’insurge contre le bannissement de 6 personnes dans le village de Pouni pour raison de sorcellerie
Présidentielle de 2020 au Burkina : Le triple axe d’un projet politique
Burkina-Faso : Sidiki Zerbo s’interroge sur la place de la chefferie traditionnelle dans la création de notre pays
La Poste Burkina Faso : Un citoyen indigné du mépris des clients
CDP : Pour Me Paul Kéré, Eddie Komboïgo est un candidat légal et légitime
Lutte contre le coronavirus : Un citoyen attire l’attention du Président du Faso sur les risques d’un partenariat avec la Fondation Bill and Melinda Gates
Situation nationale : Résoudre le casse-tête des élections et mobiliser la nation pour faire face à l’insécurité et à la division
Mort Tragique de Georges Floyd : La brutalité policière est un veritable paradoxe
Burkina Faso : Isai Lankoandé alerte sur l’urgence de mettre en place des politiques de limitation des naissances
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés