Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui ose traverser les grands fleuves ne craint pas les petites rivières.» Proverbe Chinois

COVID-19 : Les Burkinabè du Canada comptent mobiliser 15 millions de F CFA pour soutenir la lutte contre la maladie

Accueil > Diasporas • • dimanche 3 mai 2020 à 17h21min
COVID-19 : Les Burkinabè du Canada comptent mobiliser 15 millions de F CFA pour soutenir la lutte contre la maladie

Les Burkinabè du Canada sont solidaires de la mère-patrie dans ces moments difficiles. Ils comptent mobiliser 35 000 dollars canadiens pour soutenir l’effort de guerre contre la pandémie du Coronavirus. Fabrice Ilboudo, un des responsables de l’initiative de collecte nous donne des détails.

Pouvez-vous vous présenter ?

Je suis Fabrice Ilboudo, titulaire d’un master en science informatique, Analyste-Programmeur.

Dans le cadre de mes engagements bénévoles, je suis président de l’Association des Burkinabè du Grand Montréal (ABGM) depuis Octobre 2019.

Pouvez-vous présenter votre association ?

L’ABGM est née suite à un besoin des Burkinabè du grand Montréal de fraterniser, de s’entraider et de se porter assistance mutuelle afin d’atténuer leur dépaysement et favoriser leur intégration au Québec.

A travers nos activités, notre objectif est de faire de Montréal et de ses deux rives, un endroit où nos compatriotes vont se sentir en famille en rencontrant facilement d’autres burkinabè.

Vous faites partie d’une campagne de collecte de fonds pour lutter contre le COVID-19 ; pouvez-vous nous donner les détails de cette campagne ?

La pandémie de la Covid 19 sévit dans notre cher pays le Burkina. Nous avons vu l’élan de solidarité de nos compatriotes pour vaincre la maladie. Avec toutes les autres associations burkinabè à travers tout le Canada, nous avons décidé de récolter des fonds pour apporter notre contribution à la mère-patrie. Nous nous sommes donné objectif de rassembler 35000$ au bout de 3 semaines.

Quelles sont les autres associations participantes ?

Il s’agit de :
- L’Association des Burkinabè d’Ottawa et de l’Outaouais,
- L’Association des Femmes Burkinabè du Canada,
- L’Association des Burkinabè de Québec,
- L’Amicale du Burkina à Moncton,
- L’Association des Burkinabè de Toronto,
- L’Association des Burkinabè du Saguenay Lac Saint Jean,
- L’Association des Étudiants Burkinabé de Trois Rivières,
- L’Association Boulgou,
- L’Association des Femmes du Burkina à Longueuil,
- La Communauté Burkinabé de l’Alberta,
- L’Association des Burkinabè de Sherbrooke,
- L’Organisme Manegdo,
- L’Association Kunadia,
- L’Association des ressortissants du Boulkiemdé.

A quoi serviront les fonds récoltés ?

Nous avons donné la possibilité à tous nos donateurs de faire le choix entre financer une activité d’aide aux personnes vulnérables ou de soutenir les agents de la santé à travers les équipements de protection ou les deux ensembles. Au terme de la collecte, nous allons voir comment repartir notre budget.
Des comités ont été mise en place et se penchent là-dessus pour voir comment nous allons le faire de façon concrète.

Où en êtes-vous avec la réalisation de vos objectifs ?

Grâce à l’effort commun de toutes les associations et des leaders de la communauté, nous sommes à 79% maintenant de notre objectif en 18 jours de collecte.

Quelle est la situation du COVID-19 au sein de la diaspora burkinabè au Canada et à Montréal précisément ?

Sur le plan sanitaire, au sein des burkinabè du Grand Montréal, nous n’avons pour le moment aucune information au sujet d’une contamination. Ceux dont le travail ne nécessite pas un déplacement sont confinés à domicile et font du télétravail.

Sur le plan social, au Canada, nous avons la chance que les gouvernements (fédéral et provincial), qui ont plus de ressources, accompagnent les étudiants, les employés ainsi que les entreprises pour faire face aux difficultés. Les points de presse quotidiens des premiers ministres sont rassurants et encouragent tout le monde à regarder l’avenir avec beaucoup d’espoir.

Aussi, au sein de la communauté burkinabè, il y a une certaine entraide durant cette période difficile. De bonnes volontés se sont engagés à venir en aide à ceux qui ne remplissent aucune condition pour bénéficier des aides gouvernementales.

Votre association est-elle impliquée dans la lutte ici ?

L’ABGM n’est pas directement impliquée dans la lutte au Burkina Faso. Nous travaillons de concert avec toutes les associations des burkinabè connues au Canada pour apporter notre modeste contribution.

De l’extérieur, comment voyez-vous la situation au pays ?

Cette situation est inédite pour tout le monde. Si de grandes nations aux systèmes de santé solides ont eu beaucoup de peines contre ce virus, nous ne pouvons que nous inquiéter pour notre chère patrie. De l’extérieur, nous voyons que la situation n’est pas simple. Mais nos autorités font tout ce qui leur semble approprié pour protéger la population avec des décisions que tous n’approuvent pas. Il y’a beaucoup d’efforts avec probablement des imperfections comme dans toute œuvre humaine. Nous formulons des vœux que la catastrophe tant redoutée en Afrique ne devienne pas une réalité.

Quelles sont les grandes activités de votre association en général ?

Au cours de l’année, nous menons des activités pour rassembler nos compatriotes et les amis du Burkina. Entre autres activités, nous faisons des activités de réseautage, des conférences, des activités de plein air et surtout le traditionnel réveillon du 31 décembre.

Un dernier mot ?

Merci pour l’occasion que vous nous offrez de nous exprimer et de parler de notre initiative de collecte. Merci pour vos efforts dans le domaine de la communication numérique. C’est main dans la main que nous allons y arriver et faire de belles choses pour notre cher pays le Burkina Faso.

Pour la collecte nous avons mis en place un site web qui permet des suivre sa progression. Les compatriotes au Canada sont invités à participer et à mobiliser tous ceux qui sont autour d’eux : www.covid226canada.ca.

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
60 ans d’indépendance du Burkina Faso : les Burkinabè d’Allemagne célèbrent à l’unisson
Avis de recherche : Un S.O.S pour retrouver les parents de Boukary Ouédraogo, hospitalisé aux États-Unis
Bourses d’études : La diaspora burkinabè en France décide d’accompagner la mère-patrie
Appel à témoin : Qui est « Don Giovanni le Slameur », qui appelle à des violences contre les étrangers en Côte d’Ivoire ?
Maison de l’entreprise : Désormais une plateforme pour la création d’entreprise en ligne
Soudan : La communauté burkinabè, le Covid-19, les affaires et la mère-patrie… !
Diaspora : Les Burkinabè de l’extérieur invités à s’impliquer dans la gestion de la crise humanitaire
Retour des Burkinabè bloqués en Amérique : La quatrième tentative était la bonne
Projet Humanitaire de la diaspora Burkinabè des Etats-Unis : Le concert live mobilise près de 4 millions de FCFA
Diaspora : Des Burkinabè vivant aux Etats-Unis lancent un projet humanitaire
Burkinabè interpellés en Côte d’Ivoire : Certains avaient des autorisations d’entrée
Daouda Emile OUEDRAOGO, Coordonnateur d’une ONG aux Etats-Unis : « Pour la première fois dans l’histoire des Etats-Unis, la rue a fait changer une décision de justice »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés