Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le meilleur temps pour réparer sa toiture, c’est lorsque le soleil brille.» John Fitzgerald Kennedy

Lutte contre le covid-19 : Le ministère de la recherche scientifique fait le point des essais cliniques en cours

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Coronavirus • • dimanche 5 avril 2020 à 23h59min
Lutte contre le covid-19 : Le ministère de la recherche scientifique fait le point des essais cliniques en cours

Dans ce communiqué de presse, le ministère en charge de la recherche scientifique fait le point des deux essais cliniques qui ont été annoncés le 26 mars 2020. On apprend ainsi que les deux essais sont toujours en cours et que contrairement aux informations faisant croire à l’adoption de l’APIVIRINE au Burkina Faso, il n’est rien pour le moment.

OUAGADOUGOU le 05 avril 2020). Le Pr Alkassoum MAÏGA, Ministre de l’Enseignement Supérieur de la Recherche Scientifique et de l’Innovation (MESRSI) annonçait le jeudi 26 mars 2020 qu’une équipe de chercheurs de l’Institut de Recherche en Sciences de la Santé (CNRST/IRSS) lancera très bientôt deux essais cliniques pour évaluer l’efficacité et la sécurité de trois produits dans le traitement de la maladie à Coronavirus au Burkina Faso.

En ce qui concerne le 1er Essai, dénommé CHLORAZ dirigé par le Dr Halidou Tinto, Directeur de Recherche à l’Unité de Recherche Clinique de Nanoro, en collaboration avec le Centre Muraz de Bobo Dioulasso, les CHU de Tingandogo à Ouagadougou et Sourou SANON à Bobo-Dioulasso, compte faire une évaluation sur l’efficacité et la sécurité de l’utilisation de la Chloroquine et de la combinaison Chloroquine + Azithromycine dans le traitement de l’infection au COVID-19 au Burkina Faso.

Le protocole de cet essai a été finalisé et soumis au comité d’éthique pour la recherche en santé (CERS), et au comité technique pour les essais cliniques (CTEC) dont l’approbation est nécessaire au déroulement de l’essai clinique. Le Fonds national de la recherche et de l’innovation pour le développement ‘FONRID), sur instructions de Monsieur le Ministre, a pris les dispositions pour le financement de cette étude.

Pour la deuxième étude relative à un Essai clinique International dénommé API-COVID-19 conduit dans deux pays africains pour évaluer l’efficacité clinique et virologique d’un médicament à base de plante dénommé APIVIRINE chez les patients atteints de COVID-19, l’autorisation de ce second Essai est également en attente.

POUR L’HEURE L’EQUIPE DE CHERCHEURS DE L’INSTITUT DE RECHERCHE EN SCIENCES DE LA SANTE (IRSS) DIRIGEE PAR LE DR SYLVIN OUEDRAOGO, DIRECTEUR DE RECHERCHE EN PHARMACOLOGIE ET DIRECTEUR DE L’IRSS N’A PAS ENCORE CERTIFIE CE MEDICAMENT.

EN CLAIR, L’INVESTIGATEUR PRINCIPAL AU BURKINA FASO, LE PR MARTIAL OUEDRAOGO, PROFESSEUR TITULAIRE DE PNEUMOLOGIE ET COORDINATEUR DU COMITE NATIONAL DE REPONSE A LA PANDEMIE DU COVID-19 ET LES CHERCHEURS DE L’IRSS N’ONT PAS ENCORE RECOMMANDE L’UTILISATION DE L’APIVIRINE DANS LE TRAITEMENT DES PATIENTS ATTEINTS DU COVID 19.

Par ailleurs, sur financement du Ministère du commerce de l’industrie et de l’artisanat, la réhabilitation de l’unité U-Pharma a commencé, il reste l’approvisionnement en matière première pour le démarrage effectif de la production de la chloroquine et du paracétamol.

Il sera associé à cette unité, la production de gel hydro-alcoolique d’une capacité de 2000 litres/h pour éviter les ruptures en situation de crise. En outre, les travaux de mise à niveau du laboratoire de l’IRSS/CNRST à Ouagadougou, permettront d’avoir un second laboratoire fonctionnel pour les tests de diagnostic du COVID-19.

Le gouvernement dans ses efforts de trouver une solution au problème du COVID-19 invite les populations au calme et de suivre scrupuleusement les consignes du ministère de la santé et ne surtout pas céder à la désinformation véhiculée par les réseaux sociaux.

DCPM/MESRSI

Pour toute information complémentaire veuillez contacter
La DCPM/MESRSI : +22678900024, Adresse de courrier tiougou72@gmail.com

Vos commentaires

  • Le 5 avril à 17:17, par Nana En réponse à : Lutte contre le covid-19 : Le ministère de la recherche scientifique fait le point sur la situation des essais cliniques en cours

    Bilan très éloquent ! Du courage ! C’est ce qu’on veut ! Meilleurs santé aux malades et bonne convalescence au guéris !
    Le BURKINA pour des siècles !

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril à 17:36, par Maître TRAORE En réponse à : Lutte contre le covid-19 : Le ministère de la recherche scientifique fait le point sur la situation des essais cliniques en cours

    Inviter la population à quel calme ? pendant que les gens meurent de faim chez eux ! Vous dites le point des essais, essais qui n’ont même pas commencé,c’est du tapage tout autour,que financement par ci et validation par là,vous êtes dans des papiers longueur pendant que des patients meurent,c’est ça le problème chez nous ici au Burkina Faso,les gens parlent plus qu’ils n’agissent et c’est vraiment dommage pour notre pays.on s’attendait plutôt à voir que tel nombre de patients à été guéri grâce à tel protocole thérapeutique mais aulieu de ça,vous nous exposé du bruit, vivement que vous quittez dans ça si non ce pays sera toujours à la traîne derrière les autres de la sous région.Honte à cette façon de faire.

    Répondre à ce message

    • Le 5 avril à 21:15, par Un Burkinabê En réponse à : Lutte contre le covid-19 : Le ministère de la recherche scientifique fait le point sur la situation des essais cliniques en cours

      Vous n’êtes pas sérieux, les gens meurent où ? par milliers en Europe et aux USA et je vous parie qu’ils sont à peu près au même niveau des essais clinique que nous. Si nous ne sommes pas premiers de la classe nous sommes au moins parmi les meilleurs. Bravo à notre Gouvernement même si nous pouvons encore mieux faire.

      Répondre à ce message

    • Le 6 avril à 09:17, par LEVERSER En réponse à : Lutte contre le covid-19 : Le ministère de la recherche scientifique fait le point sur la situation des essais cliniques en cours

      Je suis entièrement d’accord avec vous Maître TRAORE. Pendant que les malades du Covid-19 meurent , eux , ils sont dans la propagande, comme s’ils attentaient le feu vert du colon avant de commencer.

      Répondre à ce message

    • Le 6 avril à 09:44, par Claude En réponse à : Lutte contre le covid-19 : Le ministère de la recherche scientifique fait le point sur la situation des essais cliniques en cours

      Cher Maître TRAORE,
      Si vous n’avez aucune compétence médicale avérée, ni aucune compétence en matière en gestion de crise, Chuttttt ! On peut se passer de vos commentaires 🤫

      Répondre à ce message

    • Le 6 avril à 10:16, par Sidpassata Veritas En réponse à : Lutte contre le covid-19 : Le ministère de la recherche scientifique fait le point sur la situation des essais cliniques en cours

      @Maitre TRAORE et @Kouda, soyez un peu plus modestes et cherchez plutôt à comprendre quand vous n’avez pas l’information que de manquer de respect par vos propos outranciers à l’égard de ceux qui se battent pour l’intérêt de tout le Burkina.
      - 1- Vous dites que rien est fait, qu’on n’a pas encore commencé à soigner les malades et qu’on en est seulement au protocole. En disant cela, vous vous ridiculisez, puisque la semaine dernier, dans les points de presse le comité de réponse à la crise Covid-19 avait dit que le traitement à la chloroquine avait commencé, et en réponse à un journaliste qui s’étonnait qu’on ait commencé les traitements alors qu’on n’avait pas encore les résultats des essais cliniques, la ministre de la santé avait expliqué qu’on s’appuyait sur les résultats obtenus dans d’autres pays et qu’on menait en même temps les soins et recherches pour ne pas priver nos patients des avantages de ce médicament. Vous voyez que vous montrez que vous ne suivez pas les informations alors que vous avez la prétentions de donner des leçons ? Depuis quand un ignorant donne-t-il un avis éclairé, à plus forte raison a-t-il le droit de juger le travail des savants ?
      - 2-Vous demandez des informations détaillés pour savoir où en est-on avec les essais cliniques et les traitements. Il aurait alors fallu vous faire un bilan complet, alors qu’il est évident que ceci n’est pas un rapport de l’activité de recherche, mais juste un point qui répond à des messages qui circulent sur les réseaux sociaux pour une clarification. Soyez humbles et essayez toujours de comprendre les autres et ne réagissez pas comme si c’est la faute des autres quand vous, vous ne comprenez pas.

      Pour comprendre, il faut avoir l’information et pour avoir l’information, il faut la chercher. Mais pour être sûr de ne pas se tromper quand les choses vous paraissent incomplètes, ne vous précipitez pas à condamner les autres, posez-leur plutôt des questions et peut-être qu’un internaute vous répondra. Sinon, vous risquez de vous ridiculiser ! Sans rancune !

      Répondre à ce message

      • Le 6 avril à 12:12, par Maitre TRAORE En réponse à : Lutte contre le covid-19 : Le ministère de la recherche scientifique fait le point sur la situation des essais cliniques en cours

        C’est eux qui ont parlé en premier, qui les a demandé quoi que se soit, quand on n’a rien a dire de concret, on communique pas.Le contribuable qui a vu ces activités brusquement interrompues n’a que faire de ce genre de communication inutile.

        Répondre à ce message

      • Le 6 avril à 14:31, par Kouda En réponse à : Lutte contre le covid-19 : Le ministère de la recherche scientifique fait le point sur la situation des essais cliniques en cours

        Mon cher Sidpassata Veritas,
        arrêtez de nous embobiner et défendre l’indéfendable. Le médecin sénégalais responsable de la lutte contre le covid-19 a dit clairement qu’au Sénégal tous les cas de coronavirus sont traités à la chloroquine et ils n’ont enregistré aucun effet secondaire majeur. A ce jour, le Sénégal a enregistré 2 morts seulement sur plus de 100 cas. Le Sénégal va désormais associer l’azythromicine à la chloroquine pour traiter tous les cas positifs de coronavirus. Le médecin a dit que l’opinion de l’OMS l’intéresse peu. Pour lui, le plus important c’est soigner les patients atteints de la maladie à covid-19, la recherche viendra après. Les vies humaines d’abord.
        Au Burkina Faso, qu’est ce qu’on fait ? On se contente de reprendre bêtement le decret français autorisant le recours à la chloroquine pour traiter les cas les plus graves, cas dans lesquels la chloroquine ne sert plus à rien car les dégâts causés par le coronavirus au niveau des poumons notamment sont énormes. Vous qui prétendez suivre l’actualité, vous n’êtes pas au courant de cela ? Le Dr Raoult a procédé à 2 études critiquées par des gens ayant probablement des agendas cachés, ces mêmes personnes qui n’ont pas bronché quand on a utilisé des vaccins expérimentaux en Afrique de l’Ouest lors de l’épidémie d’ébola et récemment en République Démocratique du Congo. Vous qui suivez l’actualité allez-y comparer le nombre de décès à Marseille par rapport aux autres localités de la France, vous verrez la différence apportée par l’association hydroxychloroquine-azythromicine. Prochainement, allez conter vos bobards à d’autres personnes. Vous trouvez normal que les cas de covid-19 augmentent au Burkina Faso et pendant ce temps on nous annonce des expériences de traitement qui vont mettre 3 semaines à démarrer ? Des expériences déjà conduites ailleurs, de meilleure manière avec de meilleurs moyens. Cette fois-ci personne ne vous laissera faire. Sachez que je suis l’actualité aussi bien en anglais qu’en français et que vous profs de médecines et autres ne m’impressionnent nullement. Le gouvernement nous a annoncé à grands coup de klaxons médiatiques la production de chloroquine au Burkina Faso alors même qu’il faut importer tous les intrants. Ces intrants ne sont même pas disponibles, pourtant le Gouvernement nous a juré ici que le Burkina Faso est fin prêt pour affronter l’épidémie de covid-19. Depuis que les cas se multiplient, nous nous sommes rabattus sur la mendicité auprès des partenaires techniques et financiers, qui eux mêmes, ont du mal à s’en sortir.
        Savez-vous ce que devient la chloroquine réquisitionnée par le gouvernement auprès des pharmacies ? Savez-vous que des personnes ont obtenu des autorisations pour acheter des quantités de chloroquine et d’azythromicine qu’ils ont stockées au cas où ? Pourquoi ce deux poids deux mesures ?

        Répondre à ce message

        • Le 6 avril à 19:08, par Maître TRAORE En réponse à : Lutte contre le covid-19 : Le ministère de la recherche scientifique fait le point sur la situation des essais cliniques en cours

          Mr Kouda,toutes mes félicitations car vous avez tout dit.le mensonge n’a plus sa place parmi nous,celui qui s’est qu’il ne peut pas prendre ses responsabilités et travailler dans la transparence qu’il disparaisse,la jeunesse veut faire ses preuves

          Répondre à ce message

        • Le 6 avril à 21:45, par Passakziri En réponse à : Lutte contre le covid-19 : Le ministère de la recherche scientifique fait le point sur la situation des essais cliniques en cours

          Mosieur ou madame Kouda,
          Vous racontez des contreverités ici. Qui a dit ou au sénégal qu’il s’en fout de l’OMS et qu’il itulise la Chloroquine pour tous les malades ? La difference entre le sénegal et le Burkina c’est sûrement l’anticipation, le sérieux du travail et peut-être le niveau d’équipement des hôpitaux. Pour retablir les fait, le professeur sénegalais a bien précisé qu’il testerait la chloroquine sur un groupe de patients , randomisé avec un autre groupe non traité avec ce produit et que si les résultats sont probants , il allait géneraliser. Attendons alors ses résultats. Vous vous contredisez en pretendant rester non impressionés par les prof de médecine, alors que vous croyez comme parole sainte les déclarations tintamaresques de vendeurs d’illusion du côté de l’hexagone.
          Quant même bizarre non ?

          Passakziri

          Répondre à ce message

  • Le 5 avril à 18:08, par Kouda En réponse à : Lutte contre le covid-19 : Le ministère de la recherche scientifique fait le point sur la situation des essais cliniques en cours

    En clair, rien n’a commencé au Burkina Faso. Ni les essais des médicaments, ni la production de la chloroquine.
    Et si on s’appuyait uniquement sur les résultats venant du Sénégal et leur protocole de traitement, cela ne nous ferait-il pas du bien ?
    Reprendre les différentes expérimentations au Burkina Faso nous conduira-t-il à de meilleurs résultats ou bien à des meilleurs protocoles ?
    Quel est la valeur ajoutée en termes de vies humaines sauvées et de douleurs/désagréments créés par le covid-19 allégés, écourtés ou évités ?
    Le Sénégal fait partie de l’UEMOA, de la CEDEAO et de l’UA. Nous qui chantons tant notre panafricanisme avons là une belle occasion pour le montrer.

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril à 18:38, par Palingd-Wendé En réponse à : Lutte contre le covid-19 : Le ministère de la recherche scientifique fait le point sur la situation des essais cliniques en cours

    Bsr,

    En clair, il y a des tractations politiques autour du médicament APIVIRINE.
    On attends encore que la France déclare que c’est un bon produit avant de reconnaître le médicament et de donner l’autorisation pour les essais cliniques ?
    La réhabilitation et l’approvisionnement en matière première de l’unité U-Pharma, va prendre combien de temps, vu l’urgence de la situation ?
    On est franchement mal parti avec cette lenteur et ces politiques politiciennes.
    Que DIEU protège le Burkina Faso. Amen !

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril à 18:48, par paul En réponse à : Lutte contre le covid-19 : Le ministère de la recherche scientifique fait le point sur la situation des essais cliniques en cours

    Et, nos chercheurs de Target Malaria font quoi pour contribuer à lutter contre le COVID 19 ?

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril à 18:48, par Ladi En réponse à : Lutte contre le covid-19 : Le ministère de la recherche scientifique fait le point sur la situation des essais cliniques en cours

    Et pour pasteur wendlarim.qui fait point de presse pour dire qu’il a autorisation. Il faut un démenti formel et poursuivre en justice les corobuisnessman

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril à 19:38, par zemosse En réponse à : Lutte contre le covid-19 : Le ministère de la recherche scientifique fait le point sur la situation des essais cliniques en cours

    Félicitations pour la constance des informations. Je suis triste car je viens de perdre un parent ce jour même du fait de ce virus. Il est mort du fait de l’insuffisance d’appareils d’aide à respirer. Il n’y avait que quatre appareils déjà occupés..Rien que Quatre appareils pour un si grand hôpital. J’espère que des leçons seront tirés après cette invasion du virus qui tue

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril à 21:19, par Yada Yada En réponse à : Lutte contre le covid-19 : Le ministère de la recherche scientifique fait le point sur la situation des essais cliniques en cours

    Monsieur le ministre, pour votre première sortie j’avais été fier et vous félicitais , mais là il faut dire que les sorties ministerielles de ces 48 h ressemblent à une comédie scientifico-politique. Sinon j ai du mal àcomprendre le bien fondé de la poursuite de recherche sur l’efficacité de la Chrloroquine en combinason avec l’azythromycin. La ministre de la santé a annoncé l’adoption d’un protocolle pour son usage, ce qui me laisse penser que vous avez des preuves de son efficacité allant au delà du tapage raoultien.
    - Si tel est le cas, tant mieux, et lancer les test après l’avoir adopté est un gaspillage de fonds de recherches pour un pays ou chaque CFA devrait être tourné par deux fois avant d’être depensé.
    - Si vous n’avez pas les preuves de l’efficacité de cette combinaison, l’usage de ce protocolle avant même le lancement des études serait un scandale, puisque cela equivaudrait à faire des patients des Cobayes à l’ombre d’une propagande d’individus vendeurs d’illusion.
    Par votre première sortie, sans le vouloir peut-être , vous avez offert une tribune propagandiste à l’Apivirine, avec ces lots de desinformations , oeuvres d’individus desoeuvrés peut-être en raison du confinement. Alors Messieurs et mesdames les ministres, restez scientifiques et adoptez une demarche sohérente dans vos communications. Merci.
    yy

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril à 21:50, par Pity En réponse à : Lutte contre le covid-19 : Le ministère de la recherche scientifique fait le point sur la situation des essais cliniques en cours

    Rétropédalage pour ceux qui voulaient profiter de l’occasion pour écouler de la poudre de perlimpinpin. Alors des malades avaient ils vu leurs états améliorés par ce fameux produit comme très officiellement annoncé ? Si non quelle est cette veulerie qui expose tout un pays ?

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril à 22:36, par Boukaryzoungrana@yahoo.fr En réponse à : Lutte contre le covid-19 : Le ministère de la recherche scientifique fait le point sur la situation des essais cliniques en cours

    Vos annonces de il y’a quelques temps sur l’expertise Burkinabè en matière de recherche contre le covid 19 dans notre pays avait suscité beaucoup d’espoirs.Force est de constater au vue de votre point de presse de ce jour s’il s’agissait d’un tâtonnement qui frise le ridicule et que en réalité rien n’a démarré.(Unité de production de chloroquine et autres expériences).
    Comment dans un contexte incertain et des mesures aussi impopulaires peut ont appeler des gens au calme.

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 03:17, par Ouattara Badioré En réponse à : Lutte contre le covid-19 : Le ministère de la recherche scientifique fait le point sur la situation des essais cliniques en cours

    Bonjour à toutes et à tous. L’heure est grave et le monde entier chancelle sous le poids de la pandémie au covid-19. Le premier communiqué de presse, en chantant les éloges de l’Apivirine fut le piège de discrédit tendu par des chercheurs intellectuellement peu honnêtes à notre ministre. Ils ont tenté le même scénario lors de sa visite à l’IRSS en cherchant à associer son image au FACA pédiatrique tout en sachant que ce produit n’existe pas ; j’ai séance tenante protesté contre cet malsain amalgame.
    Tous les chercheurs de bonne foi doivent se départir de cette peur face à des gens œuvrant à tuer la recherche. Engageons nous franchement pour aider monsieur le ministre à apporter la pierre de la recherche pour juguler cette pandémie. Cordialement.
    Dr Badioré Ouattara pharmacien d’industrie PhD, 70261714/IRSS

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 08:06, par James En réponse à : Lutte contre le covid-19 : Le ministère de la recherche scientifique fait le point sur la situation des essais cliniques en cours

    LA PANDÉMIE N’A PAS ÉTÉ PLANIFIE MAIS ELLE NOUS A ÉTÉ IMPOSE COMME TOUTES LES AUTRES MALADIES. RETENONS NOUS ET LAISSONS LES CHERCHEURS FAIRE LEUR BOULOT. J’IGNORE CERTAINS PARAMÈTRES LIES A LA SANTÉ COMME BEAUCOUP D4AUTRES PERSONNES DONC N’AGISSONS PAS SAVANTS PENDANT QU’ON NE SOIT PAS A MESURE MÊME DE SOIGNER UNE MOUCHE.

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 08:55, par kiemad En réponse à : Lutte contre le covid-19 : Le ministère de la recherche scientifique fait le point des essais cliniques en cours

    APIVIRINE CHLORAZ quitter les gros maux et trouver des solutions pour soulager les malades car c’est pour ces raisons que vous êtes ministres, professeurs et docteurs en santé.

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 09:06, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Lutte contre le covid-19 : Le ministère de la recherche scientifique fait le point des essais cliniques en cours

    - Pourquoi de nombreux burkinabè sont-ils si mécréants ?? On vous dit que les essais sont en cours et qu’on ne peut pas au stade actuel demander de soigner la maladie avec ledit médicament, et vous rouspétez !! Vraiment domage pour la savane du Burkina Faso !!!

    - Pour moi c’est simple ! Bande d’injurieux ! Allez vous soigner avec ce que vous voulez ! Buvez le Kièpalo, le Koutakou, le ’’Tchrr-Tchrr’’ si voulez, bouillissez même vos chaussures et buvez mais laissez nos chercheurs tranquilles faire leur travail !!!

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 09:25, par Yovis En réponse à : Lutte contre le covid-19 : Le ministère de la recherche scientifique fait le point des essais cliniques en cours

    Il est contre-productif de vouloir communiquer coûte que coûte et tout le temps surtout dans un contexte comme celui de cette pandémie. Il faut communiquer seulement lorsqu’il y a une avancée d’étape significative accompagnée de résultats palpables que l’on peut brandir. Autrement la communication devient agaçante et alimente le doute.
    A bon entendeur....

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 09:34, par LEGUIDE En réponse à : Lutte contre le covid-19 : Le ministère de la recherche scientifique fait le point des essais cliniques en cours

    ET LES TRADIPRATICIENS, LEUR APPORT DANS TOUT CA.
    DEPUIS LE 26 MARS, ET RIEN A ENCORE COMMENCE.
    PAUVRE DE NOUS.

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 09:53, par burkinameilleur En réponse à : Lutte contre le covid-19 : Le ministère de la recherche scientifique fait le point des essais cliniques en cours

    C’est quand ça lui chauffe que le noir se met au sérieux. Merci au Pr et toute l’équipe. Dieu bénisse le BF

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 10:38, par Freddy le loup En réponse à : Lutte contre le covid-19 : Le ministère de la recherche scientifique fait le point des essais cliniques en cours

    Toujours les mêmes plaintes. Vous n’êtes pas fatigués !!! C’est une information qui est donnée. Libre à vous de l’analyser comme vous voulez. Ce qui est sûr nous sommes tous logés à la même enseigne face au covid-19 et le gouvernement fait de son mieux pour trouver les meilleures stratégies pour nous sortir de cette situation. On devrait se féliciter de chaque pas fait dans ce sens. Le lancement doit suivre un protocole rigoureux qui doit a terme agir pour contrer la contamination ou guérir les patients sans toutefois provoquer des dommages plus graves. Bravo au professeur et a son equipe nous avons foi que vous y arriverez

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 10:43, par B2 En réponse à : Lutte contre le covid-19 : Le ministère de la recherche scientifique fait le point des essais cliniques en cours

    Mon cher Kouda, internaute 3
    Vous croyez "naïvement" aux résultats annoncés par le Sénégal. Excusez moi mais cela est bien dommage.
    Dans la sous région, nous nous connaissons assez bien. Il y a des bavards et il y a des travailleurs. Les burkinabè sont reconnus par leur travail mais surtout pas dans le bavardage.
    Toutefois, je partage votre idée de considérer nos espaces communautaires que sont la CEDEAO, l’UEMOA, etc. comme tremplins de la lutte contre le Covid19. Les efforts doivent être mutualisés afin de venir à bout de cette pandémie.
    Bon courage à tous.

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 12:27, par Freddy le loup En réponse à : Lutte contre le covid-19 : Le ministère de la recherche scientifique fait le point des essais cliniques en cours

    Toujours les mêmes plaintes. Vous n’êtes pas fatigués !!! C’est une information qui est donnée. Libre à vous de l’analyser comme vous voulez. Ce qui est sûr nous sommes tous logés à la même enseigne face au covid-19 et le gouvernement fait de son mieux pour trouver les meilleures stratégies pour nous sortir de cette situation. On devrait se féliciter de chaque pas fait dans ce sens. Le lancement doit suivre un protocole rigoureux qui doit a terme agir pour contrer la contamination ou guérir les patients sans toutefois provoquer des dommages plus graves. Bravo au professeur et a son equipe nous avons foi que vous y arriverez

    Répondre à ce message

  • Le 6 avril à 20:22, par Holà En réponse à : Lutte contre le covid-19 : Le ministère de la recherche scientifique fait le point des essais cliniques en cours

    Mr Badiore, n’essayez pas de faire porter le chapeau du discrédit aux chercheurs. Le ministre en est entièrement responsable car c’est bien lui qui a déclaré a la télé que des malades du covid19 ont vu leurs etats s’améliorer par la prise de l’apivirine et nous connaissons la suite. C’est seulement les protestations du Dr Meda qui oblige aujourd’hui le Mesrsi a battre sa coulpe toute honte bue. En d’autres occasions, ce ministère nous a habibitue a une gestion très hasardeuse, voire approximative et désinvolte des dossiers (étudiants en Inde, loada - soma, etc.). Alors Mr Badiore, si des chercheurs ont induit votre cher ministre en erreur, cela est très grave et ces chercheurs représentent un danger pour le Burkina et il faut urgemment en tirer les conséquences qui s’imposent. Si non, c’est aussi très grave ces comportements inadmissibles a un tel niveau de responsabilité.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril à 09:55, par Ouattara Badioré En réponse à : Lutte contre le covid-19 : Le ministère de la recherche scientifique fait le point des essais cliniques en cours

    @Hola. Bonjour à toutes et à tous. A l’adresse de l’internaute holà qui m’a personnellement interpellé. Je ne cherche pas à dédouaner qui que ce soit et nous assumons tous nos parts de responsabilité. La spécialité du ministre n’est pas l’étude sur les plantes médicinales et leurs molécules. Il a eu confiance à des conseillers spécialistes en la matière. Le sombre tableau de l’Apivirine est une interpellation des chercheurs sur les phytomédicaments à plus de rigueur scientifique.
    Personne au Burkina Faso ne peut se réjouir de la gestion du dossier Apivirine. Au delà du ministre ayons le courage de dénoncer les pratiques de ce qui , depuis des décennies, jettent le discrédit sur la recherche pharmaceutique au Burkina Faso. Si vous me connaissiez, vous seriez d’accord que sans relaxe et avec d’incontestables preuves, j’indexe les plaies de la recherche sur les plantes médicinales. Cordialement.
    Dr Badioré Ouattara pharmacien d’industrie PhD, 70261714/IRSS

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril à 12:52, par Holà En réponse à : Lutte contre le covid-19 : Le ministère de la recherche scientifique fait le point des essais cliniques en cours

    OK Mr Badiore je vous crois sur parole mais reconnaissez avec moi que la gestion du dossier apivirine dans le cadre du covid 19 est nauséabonde et ne fait pas du tout honneur au Faso. Figures vous que le Bénin ne sait pas du tout intéressé a l’apivirine, certainement en connaissance de cause, préférant ironiquement attendre les résultats du Burkina. Y a t il plus grande foutaise que cela ? Quant aux chercheurs ripoux burkinabé, trompeurs de ministre dont vous faites cas, il y a lieu de faire le ménage a ce niveau pour prouver que le ministre est clean dans cette affaire.

    Répondre à ce message

  • Le 7 avril à 16:00, par Ouattara Badioré En réponse à : Lutte contre le covid-19 : Le ministère de la recherche scientifique fait le point des essais cliniques en cours

    @Holà. Merci cher internaute. Loin de moi l’idée de paraître comme un donneur de leçon quand vous verrez les lignes suivantes ; je ne fais que partager ma lecture des choses en ces moments difficiles :
    - Nous avons besoin de tous les Burkinabè pour relever les défis et ceux qui reconnaissent leurs erreurs pour changer positivement sont les bonnes graines car nulle n’est à l’abri de la chute
    - Ceux qui comprennent l’aspect vital du combat ne doivent pas perdre leur temps dans les petites querelles pouvant nous faire perdre la guerre.
    - Moins sur la réputation de tel ou tel ministre occupant temporairement telle fonction ministérielle, c’est plus sur l’image de l’institution ministérielle que nos erreurs laissent durablement le plus de séquelles .
    - Ainsi évitons la culture de la médiocrité et autres pièges tendus aux autres pour les faire chuter, nous risquons d’en être les premières victimes
    - Dans ce dossier Apivirine, l’image de l’Institut de Recherche en Sciences de la Santé (IRSS) est plus ternie que toute autre personne ou structure car il a mal aiguillé la Nation. Cordialement et toutes mes excuses si je suis incompris
    Dr Badioré Ouattara pharmacien d’industrie PhD 70261714/ IRSS

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Covid-19 au Burkina Faso : 7 nouveaux cas confirmés à la date du 20 octobre 2020
Covid-19 et insécurité au Burkina : Un projet pour assister les familles d’éleveurs dans le Sahel
Covid-19 au Burkina Faso : 19 nouveaux cas confirmés à la date du 18 octobre 2020
Covid-19 au Burkina Faso : Six nouveaux cas confirmés à la date du 17 octobre 2020
Situation de covid-19 au Burkina Faso : 7 nouveaux cas à la date du 16 octobre 2020
Situation de covid-19 au Burkina Faso : 31 nouveaux cas, dont 13 à Fada N’Gourma à la date du 15 octobre 2020
Covid-19 au Burkina : Bientôt un colloque pour se pencher sur la contribution de trois réseaux d’enseignants-chercheurs
Covid-19 : Le Burkina enregistre 73 nouvelles guérisons, son plus gros chiffre en une journée
Covid-19 au Burkina : 15 nouveaux cas et 2 décès à la date du 13 octobre 2020
Covid-19 au Burkina : 15 nouveaux cas et 33 guérisons à la date du 12 octobre 2020
Covid-19 au Burkina Faso : Onze nouveaux cas confirmés à la date du 11 octobre 2020
Alphabétisation et Covid-19 : Les acteurs veulent savoir comment bien enseigner en situation d’urgence
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés