Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Tout ce qui vaut la peine d’être fait mérite et exige d’être bien fait» Comte de Chesterfield

Coronavirus : Le CDP suspend le processus de désignation de son candidat à la présidentielle de 2020

Accueil > Actualités > Multimédia • Communiqué de presse • dimanche 22 mars 2020 à 10h55min
Coronavirus : Le CDP suspend le processus de désignation de son candidat à la présidentielle de 2020

Dans ce communiqué de presse, le Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP) annonce qu’en raison des mesures prises dans le cadre de la lutte contre la pandémie du Coronavirus, le parti suspend le processus de son candidat à la prochaine présidentielle.

Camarades militantes et militants du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP), sur instruction du Bureau Exécutif National (BEN), notre parti a mis en place un bureau du collège de proposition pour la désignation de notre candidat à la prochaine élection présidentielle.
Le bureau a entrepris depuis le 10 mars, la réception des dossiers de candidatures à la candidature du parti. Le collège de désignation devait se réunir le samedi 21 mars 2020 pour la suite du processus de désignation du candidat.

Cependant, en raison de la propagation de l’infection au coronavirus et par respect des mesures prises par le gouvernement, le Président du bureau du collège de proposition, a informé par communiqué, de la suspension de la poursuite de la mise en œuvre de la directive.
J’invite les militantes, les militants et l’opinion nationale au respect de cette sage décision. Un nouveau calendrier, élaboré par le même bureau du collège de proposition, vous sera communiqué en temps opportun.

J’appelle les militantes et les militants du CDP à prendre patience et continuer d’œuvrer pour notre victoire sans faille aux élections présidentielles et législatives de novembre 2020.
Puisque cette suspension est liée au coronavirus, je rappelle les gestes barrières qu’il faut adopter afin de contrer sa propagation :

- ne pas se serrer les mains ;

- ne pas s’embrasser ;
- se laver régulièrement les mains au savon ;
- au besoin appliquer le gel hydro-alcoolique

- observer la distance d’un mètre au moins ;

- éviter les regroupements de plus de 50 personnes ;

- limiter nos déplacements et sorties ;

- porter des cache-nez ;

-  alerter les services de veille en cas de suspicion dont le numéro vert est 3535.

Démocratie-Progrès-Justice

Ouagadougou, le 21 mars 2020

Pour le Bureau Politique National,
Le Président
Eddie KOMBOIGO

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Campagne déguisée : Les régies publicitaires invitées à retirer les images de candidats aux élections.
Campagnes électorales : Le CSC définit le rôle des médias confessionnels et communaux
Phénomène des fake-news : Des journalistes formés pour détecter les fausses informations
AstuceTIC : Cette application vous permet de traquer les caméras de surveillance dans votre chambre d’hôtel
Animation des émissions interactives : Le CSC outille des animateurs et des journalistes pour une meilleure gestion des débats
Mariage d’enfants : Des hommes et femmes de médias s’engagent à promouvoir l’élimination de la pratique au Burkina Faso
Amélioration des conditions de travail dans les médias : Le SYNATIC sonne la mobilisation de ses militants
Affaire journaliste Omar Radi : La Justice marocaine rassure du respect des procédures
Approche basée sur les droits humains : Des journalistes et communicateurs outillés sur le concept
Émissions interactives des radios : Un atelier pour sensibiliser les animateurs sur la prévention des conflits
Régulation des communications électroniques : Des animateurs de radio outillés pour éclairer les auditeurs
Interdiction de couverture médiatique des activités politiques : « Je reproche au CSC d’avoir mal interprété la loi », lance le journaliste-éditorialiste Lookmann Sawadogo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés