Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est dans l’effort que l’on trouve la satisfaction et non dans la réussite. Un plein effort est une pleine victoire.» Gandhi

Burkina Faso : La Banque mondiale soutient un plan d’investissement pour une agriculture climato-sensible

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET • mardi 3 mars 2020 à 22h10min
Burkina Faso : La Banque mondiale soutient un plan d’investissement pour une agriculture climato-sensible

La Banque mondiale au Burkina Faso et le Ministère de l’agriculture et des aménagements hydro-agricoles, ont tenu un atelier le mardi, 3 mars 2020, pour valider un plan d’investissement de l’agriculture intelligente face au climat du Burkina Faso. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le secrétaire général du ministère de l’agriculture, Dr Lamourdia Thiombiano, représentant son ministre.

L’agriculture intelligente, selon le Dr Lamourdia Thiombiano, est une agriculture qui innove face aux phénomènes nouveaux tels que les défis du changement climatique, les criquets pèlerins, la sècheresse, les nouvelles maladies comme les chenilles légionnaires, etc. Il est alors important, selon lui, de repenser la façon dont l’agriculture doit être menée, pour faire face à ces problèmes, protéger mieux les sols des risques d’érosion et de dégradation et améliorer la santé des sols pour une productivité plus soutenue.

Pour Christophe Rockmore, représentant résident par intérim de la Banque mondiale, il est Inutile de rappeler que le changement climatique est une des menaces pour la planète. L’agriculture étant considérée comme l’activité humaine la plus dépendante des variations climatiques, planifier, c’est anticiper sur cette menace.

C’est ce qui, selon lui, a poussé la Banque mondiale, dans son plan stratégique 2016-2020, à se fixer pour objectif d’accompagner 40 pays, dont le Burkina Faso, pour l’élaboration de profils et plans d’investissement d’agriculture intelligente face au climat. Il ajoute que la Banque mondiale veut soutenir le Burkina Faso, où l’agriculture joue un rôle très important dans la production des richesses, à avoir des investissements pérennes dans le domaine agricole, à travers ce plan.

Le processus d’élaboration du plan d’investissement de l’agriculture climato-intelligente (AIC) pour le Burkina Faso a été lancé le 19 août 2019, à la faveur de l’Initiative pour l’adaptation de l’agriculture africaine au changement climatique - initiative AAA.

Selon Lamourdia Thiombiano, lors de l’atelier de lancement, les experts nationaux avaient identifié et validé 10 investissements prioritaires de l’AIC, nécessaires pour renforcer la résilience des cultures et améliorer les rendements de près de 1,7 million de bénéficiaires directs, en les aidant à s’adapter au changement climatique et à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Ces investissements prioritaires ont été par la suite renseignés et affinés par les experts de CIIAT, ICRISAT et WASCAL, puis classés en investissements nationaux pour le renforcement des capacités, du financement, de la résilience et en investissements intelligents face au climat pour soutenir l’adaptation des systèmes de production agricole en introduisant des pratiques intelligentes face au climat. Au présent atelier, il s’agira pour les experts de repasser en revue ces 10 investissements prioritaires consolidés, d’examiner et analyser sans complaisance la pertinence des informations qui y sont livrées, en vue de leur validation.

Le représentant résident de la Banque mondiale, Christophe Rockmore, se dit conscient qu’un plan d’investissement d’une agriculture climato-sensible, demande une bonne organisation des acteurs pour la mobilisation des ressources et pour sa mise en œuvre concrète sur le terrain. C’est pourquoi, il en appelle à la solidarité des acteurs concernés à travailler main dans la main pour l’aboutissement du projet.

Etienne Lankoandé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Libre circulation des personnes et des biens dans l’espace CEDEAO : Un panel pour outiller les acteurs du grand-ouest du Burkina
Digitalisation des transactions douanières au Burkina Faso : Les plateformes SYLVIE et SYDONIA interconnectées
Maison de l’entreprise du Burkina Faso : Le nouveau directeur général, Karim Ouattara, prend officiellement les commandes
2e édition du mois du consommons local : « Avant d’importer, on va d’abord consommer local », Harouna Kaboré
Ministère de l’Économie et des finances : Les acteurs en pourparlers pour le financement du PNDES II
Fluidité du commerce du bétail dans la sous-région : Les fédérations de la filière signent une convention avec le ministère burkinabè de la Sécurité
10e édition de la « Retraite stratégique » de Coris Bank International SA : L’institution veut renforcer sa position sur le marché
Journées économiques du Burkina Faso 2021 : Les acteurs se penchent sur les stratégies de relance de l’économie burkinabè
Espace UEMOA : C’est parti pour la 2e édition du mois du consommer local
Transfert de fonds de la diaspora burkinabè : Un cadre de concertation participatif pour définir des mécanismes de facilitation des procédures
Deuxième Plan national de développement économique et social du Burkina : Près de 19 000 milliards de FCFA nécessaires pour sa mise en œuvre
Bityaar : Un projet de bourse africaine qui veut révolutionner l’économie
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés