Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Tout ce qui vaut la peine d’être fait mérite et exige d’être bien fait» Comte de Chesterfield

Médias : Le Fonds d’appui à la presse privée se dote d’un plan stratégique 2020-2024

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET • jeudi 26 décembre 2019 à 13h30min
Médias : Le Fonds d’appui à la presse privée se dote d’un plan stratégique 2020-2024

Afin de conduire efficacement sa mission, le Fonds d’appui à la presse privée (FAPP) a organisé, ce jeudi 26 décembre 2019 à son siège, un atelier de validation de son plan stratégique 2020-2024 assorti d’un plan d’action. Le budget de ce plan stratégique s’élève à environ 4 milliards de F CFA. La cérémonie d’ouverture des travaux a été présidée par le directeur général du FAPP, Bê Palm.

« A l’horizon 2024, le Fonds d’appui à la presse privée (FAPP) est un outil performant, innovant et transparent qui consolide des structures, la vie de l’Etat et des partenaires techniques et financiers au développement de la presse privée », telle est la vision assignée au plan stratégique 2020-2024 qui fait l’objet d’un atelier de validation ce jeudi 26 décembre 2019, à Ouagadougou.

Dans cet élan, ce nouveau plan est articulé autour de quatre grands axes, à savoir le renforcement de la gouvernance du fonds ; la mobilisation des ressources financière conséquentes et pérennes pour finaliser les entreprises de presse privées ; le renforcement des capacités opérationnelles du fonds, et l’appui à la professionnalisation et à la modernisation des entreprises de presse privées. Ce dernier volet constitue la raison d’être du fonds.

En termes de planification, 342 millions de F CFA seront mobilisés en 2020 pour la mise en œuvre du plan stratégique, 910 millions de F CFA en 2021 ; 881 millions en 2022 ; 867 millions en 2023, et 899 millions de F CFA en 2024, a indiqué Paul Bado, consultant formateur sur le plan stratégique du FAPP. Dans sa présentation, il a énuméré quelques conditions préalables à la mise en œuvre du plan stratégique. Il s’agit notamment de la présentation du plan stratégique aux partenaires techniques et financiers et à l’ensemble du personnel en vue de son appropriation. Il suggère également la tenue d’une formation au profit du personnel pour, dit-il, « opérationnaliser le plan stratégique ». Avant de rappeler que le FAPP a été créé en novembre 2015 afin de mieux structurer l’appui que l’Etat apporte aux médias privés.

Il est également chargé de financer ou de cofinancer, à travers une subvention, les entreprises de presse. Il participe aussi au financement de la formation, des études-conseils, des projets d’intérêt collectif des entreprises de presse privée et des organisations professionnelles de médias. « En termes de subvention, pour cette année, nous avons accompagné 96 entreprises. En termes de crédit, neuf entreprises sur les dix qui avaient demandé le crédit, sont en train d’être accompagnées par notre partenaire Wendkuni Bank », a confié le directeur général du FAPP, Bê Palm.

Selon les résultats d’une étude conduite par le cabinet Impact consulting group, le fonds présente des insuffisances. Entre autres faiblesses, la structure financière est encore fébrile ; la gestion des ressources humaines est inexistante ; le patrimoine est assez modeste, la lenteur dans le traitement des dossiers surtout pour ce qui concerne les subventions.

A la lumière de ces failles, le directeur du fonds a loué l’initiative de la présente rencontre qui, selon lui, « permet d’avoir une vision assez claire des activités décrites pour les cinq prochaines années ».

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Campagne déguisée : Les régies publicitaires invitées à retirer les images de candidats aux élections.
Campagnes électorales : Le CSC définit le rôle des médias confessionnels et communaux
Phénomène des fake-news : Des journalistes formés pour détecter les fausses informations
AstuceTIC : Cette application vous permet de traquer les caméras de surveillance dans votre chambre d’hôtel
Animation des émissions interactives : Le CSC outille des animateurs et des journalistes pour une meilleure gestion des débats
Mariage d’enfants : Des hommes et femmes de médias s’engagent à promouvoir l’élimination de la pratique au Burkina Faso
Amélioration des conditions de travail dans les médias : Le SYNATIC sonne la mobilisation de ses militants
Affaire journaliste Omar Radi : La Justice marocaine rassure du respect des procédures
Approche basée sur les droits humains : Des journalistes et communicateurs outillés sur le concept
Émissions interactives des radios : Un atelier pour sensibiliser les animateurs sur la prévention des conflits
Régulation des communications électroniques : Des animateurs de radio outillés pour éclairer les auditeurs
Interdiction de couverture médiatique des activités politiques : « Je reproche au CSC d’avoir mal interprété la loi », lance le journaliste-éditorialiste Lookmann Sawadogo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés