Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les obstacles sont les choses effrayantes que vous voyez quand vous détournez les yeux de votre objectif. » Henry Ford

Affaires des policiers et militaires radiés et révoqués en 2011 : La majorité est passée à la caisse, selon le HCRUN

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • dimanche 24 novembre 2019 à 01h13min
Affaires des policiers et militaires radiés et révoqués en 2011 : La majorité est passée à la caisse, selon le HCRUN

Le président du Haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale (HCRUN) a annoncé le vendredi 22 novembre 2019 à Manga, que la majorité des policiers et militaires radiés et révoqués en 2011 sont entrés en possession de leurs chèques. Léandre Bassolé a révélé cette information au cours de la 16e journée des communes où il participait comme conférencier.

Le gouvernement burkinabè a décidé d’octroyer une aide sociale aux militaires et policiers radiés et révoqués suite à la mutinerie de 2011. Cette mesure aussitôt annoncée avait été rejetée par certains militaires et policiers. Aujourd’hui, l’on peut dire que ces militaires et policiers n’ont pas suivi les injonctions de leurs premiers responsables.

A en croire le président du HCRUN, Léandre Bassolé, plusieurs d’entre eux sont déjà passés à la caisse. En marge de la 10e journée des communes à Manga, région du Centre-Sud, il a donné une communication sur les actions de son institution.

Ainsi, il a révélé que sur 597 militaires radiés, 529 sont effectivement venus prendre leur chèque. Cela fait un taux de paiement de 88.61%.

Au niveau des policiers révoqués, il a expliqué que sur les 136 concernés, 112 personnes sont passés à la caisse. Cela représente un taux d’effectivité de 82.35%. Ces paiements ont eu lieu entre le 1er octobre 2019 et le 21 octobre 2019. Le président est confiant que tous les concernés finiront par accepter l’aide du gouvernement. Les montants varient de 1,5 millions à 3,5 millions de FCFA. Il a expliqué que certains non -paiements seraient liés à des questions de documents.

Cependant, pour ce qui concerne les anciens députés victimes de l’insurrection, le dossier doit encore franchir des étapes. Léandre Bassolé a indiqué qu’il y a encore des rencontres à réaliser avec les différentes parties. C’est à l’issue de cela que son institution pourrait faire des propositions. En attendant, ces députés doivent encore prendre leur mal en patience.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Crises sécuritaire et sanitaire : Un projet pour renforcer la résilience des collectivités territoriales
Ouagadougou : Les demandes d’occupation de la voie publique suspendues
Ouagadougou : Les conseillers examinent 17 points lors de la 2e session extraordinaire du Conseil municipal
Région du Sahel : Les étudiants organisent une journée culturelle pour une meilleure insertion sociale de la jeunesse
Burkina : Bassolma Bazié récuse son salaire mensuel
Projet « Semer la graine de la paix » : L’association IQRA renforce les capacités de responsables d’associations féminines
Université Norbert Zongo : Appel à contributions pour un projet d’ouvrage collectif
Infrastructures du 11-Décembre à Banfora : « On ne doit pas remettre en cause la qualité des travaux... », clame Éric Bougouma
Management axé sur la valorisation des ressources : Le ministère de l’Agriculture recycle ses formateurs sur l’approche japonaise 5S-Kaizen
Avenue de l’insurrection populaire de Bobo-Dioulasso : « Les travaux reprennent bientôt », a annoncé Éric Bougouma
Éducation : L’USTA et le CESAG s’unissent pour le développement du capital humain
Découverte de l’histoire de la ville de Toma : Les « Toé » sont les premiers occupants
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés