Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a dans chaque être humain une force intérieure qui, une fois libérée, peut faire de chaque vision, rêve ou désir, une réalité» Anthony Robbins

Lutte contre le terrorisme : Le Burkina renforce sa collaboration avec INTERPOL

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET • mardi 10 septembre 2019 à 21h50min
Lutte contre le terrorisme : Le Burkina renforce sa collaboration avec INTERPOL

Le ministre burkinabè en charge de la Sécurité a signé un protocole d’accord avec le secrétaire général de l’Organisation internationale de police criminelle, Interpol. C’était ce 10 septembre 2019 à Ouagadougou. A travers cet engagement, Ousséni Compaoré et Jürgen Stock comptent faciliter l’accès aux informations de leurs différentes entités, en vue de renforcer les investigations sur les crimes qui s’internationalisent, notamment les activités terroristes.

C’est un pas de plus vers les échanges d’informations entre le Burkina Faso et l’Organisation internationale de police criminelle, Interpol. La coopération existait déjà, mais à travers la signature de ce nouvel accord de coopération, elle s’élargit davantage pour prendre en compte d’autres aspects.

Le ministre de la Sécurité, Ousséni Compaoré, s’est dit heureux de la signature de ce nouvel accord de coopération, qui, selon lui, va renforcer les capacités de la police nationale dans son action aussi bien au Burkina, dans la sous-région que dans le monde. « Le renforcement de la coopération va nous permettre, dans le cadre de la coopération d’échanges d’informations, d’aller en profondeur pour faciliter le travail de la police », a-t-il dit.

Jürgen Stock ,secrétaire général de Interpol, a précisé que c’est un accord qui permet d’agrandir le système d’investigation contre les crimes, notamment les activités terroristes. « Cela permet de recueillir des informations pertinentes notamment sur les terroristes. Nous travaillons déjà à partir d’une base conçue par le Burkina Faso notamment le système d’informations policières, IRAPOL (Ndlr. Identification, Rapprochement, Analyse de Police) », a dit le secrétaire général de Interpol.

Dans le domaine de la lutte antiterroriste, le Burkina Faso aura accès aux données internationales des 194 pays membres de l’organisation. En retour, tous ces pays auront également accès aux informations fournies par le Burkina Faso sur les aspects de terrorisme et de criminalité internationale.

« Nous voulons nous assurer que ce système d’information soit accessible aux policiers sur le terrain en première ligne, en zone critique (…) De cette façon les autorités à travers le monde ont accès aux informations recueillies ici au Burkina Faso, et la police burkinabè a accès aux informations partagées par le reste du monde, en Afrique, Europe, Etats Unis… », a poursuivi Jürgen Stock.

Dans un contexte où le crime s’internationalise, où le terrorisme n’a pas de frontière, le secrétaire général a estimé qu’aucun pays ne peut vaincre les menaces de façon isolée. L’échange d’informations entre les 194 pays membres d’Interpol participe de cette mise en commun des efforts.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 10 septembre 2019 à 20:53, par Nabiiga En réponse à : Lutte contre le terrorisme : le Burkina renforce sa collaboration avec INTERPOL

    Quand bien important que notre pays renforce sa coopération avec cette instance internationale, je dois dire qu’en ce qui a trait à ce qui nous ensanglante quasi quotidiennement, malheureusement, très malheureusement, Interpol n’y pourra rien. Les terroristes, d’une part, sont terrés dans les montagnes qui longent le mali et l’Algérie et de l’autre part, en Côte d’Ivoire. Ils ne vont jamais sortir encore plus se rendre normalement à un aéroport pour voyager comme lambda voyageur. Interpol, comment va-t-on les interpeller ? Ceux contre qui pèsent des mandats d’arrêt du Burkina, se le coulent douce en Côte d’Ivoire, Lomé et un peu partout et se promènent même sous le nez et la barbe de l’interpole. Qu’Interpole nous livre d’abord ceux qui ne se trouvent pas dans les montagnes et on pourra se faire plaisir pour espérer.

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre 2019 à 21:49, par VP En réponse à : Lutte contre le terrorisme : le Burkina renforce sa collaboration avec INTERPOL

    INTERPOL est fort dans les arrestations de nos parents boy cuisiniers qui disparaissent avec les moneys de leurs patrons.Si vous dites non, allez y nous amener Iad Ag ly qui se fout de nous.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Sommet du G5 Sahel à Nouakchott : Les chefs d’Etat saluent les avancées dans la lutte contre le terrorisme
Sommet élargi G5 Sahel : Les Chefs d’Etat préoccupés face à l’expansion de la menace terroriste dans la sous-région
G5 Sahel : Le sommet de Nouakchott confirme les progrès depuis Pau et énonce les futurs enjeux
Sahel : Quels enjeux autour du sommet de Nouakchott ?
Coopération : Des émissaires européens acheminent une aide humanitaire au Burkina Faso
Burkina : Le MCC approuve « à l’unanimité » le deuxième compact
Coopération sino-burkinabè : Le ministre en charge de l’éducation nationale satisfait de l’exécution d’infrastructures éducatives dans le Passoré
Coopération : L’Agence française de développement appuie le Burkina avec une enveloppe de 61, 7 milliards de F CFA
Coopération militaire Burkina-France : Trois coopérants en fin de mission décorés
Coopération : « Les compagnies minières canadiennes sont parmi les plus transparentes au monde », selon Carol McQueen, ambassadrice du Canada au Burkina
Coopération : « Il y a eu un souci par rapport au respect des droits humains », Metsi Makheta
Coopération : La protection civile au centre d’un accord entre le Burkina et la France
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés