Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a deux façons de faire face aux difficultés : soit on les transforme, soit on se transforme en les affrontant» P. Bolton

Établissements d’enseignement privés laïcs du Burkina : Le 14e congrès de la faitière se tient du 25 au 27 juillet

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Cryspin Masneang Laoundiki • samedi 20 juillet 2019 à 23h45min
Établissements d’enseignement privés laïcs du Burkina : Le 14e congrès de la faitière se tient du 25 au 27 juillet

L’Union nationale des établissements d’enseignement privés laïcs (UNEEP-L) a animé une conférence de presse, ce vendredi 19 juillet 2019 à Ouagadougou, pour donner les grands axes de son 14e congrès, qui va se tenir du 25 au 27 prochain.

« Les établissements privés d’enseignement ont capitalisé de nombreux acquis », a déclaré l’Union nationale des établissements d’enseignement privés laïcs (UNEEP-L). Ces établissements mettent en exergue leurs atouts tels que le respect des effectifs préconisés par classe, les résultats aux examens qui sont globalement satisfaisants et le respect du calendrier.

Cependant, l’arbre ne doit pas cacher la forêt. L’UNEEP-L reconnaît qu’il y a des insuffisances. C’est ainsi que pour le 14e congrès qui va se tenir du 25 au 27 juillet prochain, le thème retenu est « Les défis du système éducatif burkinabè : la contribution de l’UNEEP-L ».

Pour la faitière des établissements d’enseignement privés laïcs du Burkina, le système éducatif reste confronté à de nombreux défis. À titre d’exemples, les conférenciers ont cité l’insuffisance de formation des enseignants, et surtout de qualité ; l’inadaptation des programmes et contenus ; les problèmes de gestion et les mouvements sociaux récurrents.

Selon le président du comité d’organisation, Dr Désiré Nakoulma, ce congrès offrira l’opportunité aux fondateurs de faire un diagnostic de l’enseignement privé laïc dans l’optique de consolider les acquis et de développer de nouvelles perspectives de promotion du système éducatif aux côtés de l’État burkinabè.

Dr Désiré Nakoulma, président du comité d’organisation

Plus de 800 établissements attendus

Ce congrès devra mobiliser, à en croire le comité d’organisation, plus de 400 fondatrices, fondateurs membres venant des treize régions du Burkina Faso et représentant environ 800 établissements privés d’enseignement du préscolaire, du primaire, du secondaire général et technique et du supérieur.

Les résolutions et recommandations qui vont sortir des échanges seront prises en compte pour le prochain plan stratégique, nous informe le comité d’organisation.
Il faut noter que l’UNEEP-L compte plus de 1 000 membres sur toute l’étendue du territoire national. Selon Dr Désiré Nakoulma, cette structure a pour but de contribuer à la promotion et au renforcement des établissements d’enseignement privés laïcs par la défense des intérêts professionnels, économiques, sociaux et moraux de ses membres.

Cryspin Masneang Laoundiki
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Transport des échantillons biologiques : Le ministère de la Santé et La Poste Burkina Faso signe une convention de partenariat
Réhabilitation du tronçon Gourcy-Ouahigouya : « C’est beau, solide et techniquement agréable à visiter », selon le ministre Eric Bougouma
Grève générale de 48h contre l’IUTS : « Il y a vraiment l’argent dans ce pays », rappelle Zakaria Bayiré du SNAID
Grève des 8 et 9 juillet 2020 : La CGTB et les syndicats Autonomes des Hauts-Bassins mobilisés pour de meilleures conditions de travail
Burkina : Des syndicats et associations du secteur privé invitent la population au respect des autorités
Poème : La passe de la faucheuse
Allégations sur les exécutions extrajudiciaires : La réponse du gouvernement burkinabè
Gaoua : Les travailleurs du Sud-Ouest mobilisés contre l’application de l’IUTS
Djibo : Des fosses communes contenant au moins 180 corps découvertes, rapporte Human Rights Watch
Politique : « Actuellement, je ne vois pas un candidat qui peut sortir le Burkina de l’ornière », constate Issa Sawadogo
Promotion de l’agriculture biologique : Huit associations reçoivent un appui du Fonds PISCCA
Entrepreneuriat : Toé Dikio Claudel Rufin vainqueur du Prix Pierre Castel 2020 au Burkina Faso avec son projet de promotion du souchet appelé « tiongon ».
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés