Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a dans chaque être humain une force intérieure qui, une fois libérée, peut faire de chaque vision, rêve ou désir, une réalité» Anthony Robbins

CDP : Eddie Komboïgo reçoit le soutien de commerçants des marchés et « yaars »

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • jeudi 11 juillet 2019 à 20h00min
CDP : Eddie Komboïgo reçoit le soutien de commerçants des marchés et « yaars »

C’est par une assemblée générale, ce jeudi, 11 juillet 2019, que des commerçants, militants des marchés et « yaars » du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) ont apporté leur soutien à la direction politique nationale de leur parti et à son président, Eddie Komboïgo dans la crise qui l’oppose à certains cadres du parti.

Cette activité, organisée par le premier responsable en charge des marchés et « yaars » (petits marchés de proximité) du parti, Hamidou Compaoré, a mobilisé un beau monde au siège national du CDP. « Nos membres dans les marchés et yaars suivent l’actualité autour de parti. C’était donc important pour nous de tenir cette rencontre pour leur donner l’information juste et leur demander de garder la sérénité », a expliqué Hamidou Compaoré, invitant chacun à jouer balle à terre.

Il rappelle que le président a été désigné par un congrès, qui lui a donné mandat de conduire le parti à bon port. C’est pourquoi Hamidou Compaoré et ses camarades ont pris une ‘’motion de soutien’’ à la direction politique nationale du parti et à son président, Eddie Komboïgo. Ils ont, par la même occasion, réaffirmé leur engagement à accompagner les activités du parti ainsi que la direction politique pour relever les défis, notamment électoraux, qui se profilent à l’horizon.

Présent à la rencontre, le président du parti, Eddie Komboïgo, a d’abord magnifié la « forte mobilisation » des acteurs de ce secteur avant de leur transmettre les « chaleureuses et militantes salutations » du fondateur du CDP, Blaise Compaoré (longuement ovationné à la rencontre).

M. Komboïgo est ensuite revenu sur la vie du parti, à travers surtout les évènements qui l’ont, ces dernières années, secoué (insurrection de 2014, putsch de septembre2015). Eddie Komboïgo s’est ensuite appesanti sur la crise interne qui frappe le parti (crise née de l’élection du président du parti, processus qui l’a vu remporter devant son challenger, Boureima Badini).

Pour lui, la logique voudrait que le vaincu s’aligne derrière le vainqueur pour travailler à relever les défis communs au parti. De son avis, l’essentiel du combat est celui de la reconquête du pouvoir, « car le pouvoir actuel a échoué ». Il observe avec les commerçants que la situation est morose, « rien ne marche ».

Le président Eddie Komboïgo invite donc les militants à la sérénité, à l’unité et à la cohésion au sein du parti pour les échéances électorales à venir.

OL
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Révision du fichier électoral : Le Collectif pour un Peuple Uni tire la sonnette d’alarme sur les supposés cas de fraude
Présidentielle de novembre 2020 : Une alliance de jeunes pour Gilbert Noël Ouédraogo
Situation nationale : Adama Kanazoé, menacé de mort, selon le parti AJIR
Primature : Le Premier ministre en visite de travail dans la région des Cascades
Processus d’enrôlement : Newton Ahmed Barry et des opérateurs de kits aplanissent leurs divergences
« Scandales de gestion » : L’Opposition invite les citoyens « à se débarrasser » du MPP le 22 novembre 2020
Acquisition de véhicules par la mairie de Ouagadougou : La contre-attaque des conseillers de la majorité
Burkina : L’Opposition fustige le « pillage à grande échelle des maigres ressources »
Retour de Blaise Compaoré : Une condition pour la paix, selon une OSC
« Coalition Rupture » : Une nouvelle alliance politique pour rompre avec la mal gouvernance au Burkina
Tentatives de fraudes à l’enrôlement : « La majorité a peur de perdre le pouvoir. Mais elle va le perdre », prédit le président du CDP, Eddie Komboïgo
Réseaux sociaux : L’UPC dément tous les messages de propagande tendant à dénigrer son président
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés