Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Dans la vie on ne fait pas ce que l’on veut mais on est responsable de ce que l’on est.» Jean-Paul Sartre

Infrastructures routières : De nouvelles orientations pour améliorer l’exécution des projets

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • mardi 11 juin 2019 à 21h58min
Infrastructures routières : De nouvelles orientations pour améliorer l’exécution des projets

Le comité de revue au programme budgétaire « Infrastructures routières » a ouvert, ce mardi 11 juin 2019 à Ouagadougou, les travaux de sa première session ordinaire de l’année 2019, sous la présidence du secrétaire général du ministère des Infrastructures, Paul Yaogo. Cette rencontre du comité va permettre de passer en revue les résultats des activités de 2018 pour déceler les failles et donner de nouvelles orientations pour améliorer la gestion des projets. Elle permettra également d’examiner et d’adopter les programmes d’activités et les budgets de l’exercice 2019 des différents projets.

Dans le but de conjuguer leurs efforts dans la mise en œuvre des projets et programmes en matière d’infrastructures routières, les membres du comité de revue au programme budgétaire passent à la loupe les résultats de l’année 2018 afin de proposer de nouveaux schémas pour améliorer ceux de 2019. La rencontre va aussi permettre au comité d’examiner et d’adopter les programmes d’activités et les budgets de l’exercice 2019 des différents projets.

En effet, ce programme découle du découpage des missions du ministère des Infrastructures en programmes, dans le cadre du processus de passage du budget-objet au budget-programme. Cette transformation a permis de mettre en place quatre programmes, notamment les programmes infrastructures routières, infrastructure ferroviaires, aéroportuaires et maritimes, information géographique et pilotage et soutien.

Au cours de ces travaux, le comité va aussi examiner et adopter les programmes d’activités et les budgets de l’exercice 2019 des différents projets. Il va également se pencher sur de nouvelles orientations pour améliorer la gestion des projets et programmes d’activités. « Nous allons passer en revue les projets qui constituent ce programme sur le plan financier, sur le bilan des activités réalisées, pour sortir des conclusions et des recommandations afin d’améliorer l’existant », a souligné Franck Hervé ollo Kansié, membre du comité.

Franck Hervé Ollo Kansié membre du comité

Inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la nouvelle réglementation générale des projets et programmes au Burkina Faso et adopté en juillet 2018, le programme « infrastructures routières », à l’instar d’autres programmes, a connu des difficultés dans sa mise en œuvre. En 2018, malgré l’environnement d’insécurité, les remous sociaux et la rareté des ressources financières, des actions ont été posées pour faciliter les conditions de déplacement de la population.

Des réalisations comme la route Koupèla-Tenkodogo-frontière du Togo, le pont de la Sirba, le pont sur le Mouhoun et l’échangeur du Nord sont à mettre à l’actif du programme « infrastructures routières ». En matière d’exécution de projets, le programme a atteint une forte moyenne, soit environ 80% de taux de réalisation, estime un responsable du comité.

Composé de quatre actions, à savoir l’entretien routier, le développement du réseau routier classé et urbain, le développement des pistes rurales et le contrôle de la qualité, le programme mobilise plus de 98% des investissements du ministère dans l’exécution des travaux en matière d’infrastructures routières. Le comité, à cette session, veut déceler les goulots d’étranglement pour donner plus de vivacité aux activités du programme à travers de nouvelles pistes d’orientation.

Durant ces deux jours de rencontre, le comité aura pour mission d’examiner environ une dizaine de projets dont, entre autres, le projet de travaux routiers à haute intensité de main-d’œuvre, le projet de réhabilitation de routes et de facilitation du transport sur le corridor CU9 Lomé-Cinkansé-Ouagadougou.

Il y a aussi le projet d’aménagement de routes de désenclavement interne et de renforcement de la route communautaire CU2a section Gounghin-Fada N’Gourma, le projet de construction de l’autoroute Yamoussoukro-Ouagadougou, etc.

Pour le secrétaire général du ministère des Infrastructures, Paul Yaogo, « le but de la session est d’analyser les résultats pour connaître les failles et proposer de nouvelles pistes d’orientations pour que le travail puisse évoluer pour plus d’impact sur le terrain ».

Le S.G du ministère des infrastructures Paul Yaogo

En vue d’atteindre les objectifs fixés par le département, en harmonie avec les exigences du nouveau référentiel de développement, le PNDES, le secrétaire général du ministère en charge des infrastructures routières a exhorté les membres du comité à faire de ce cadre d’échanges, une véritable tribune de réflexion pour donner et apporter des solutions afin de permettre au département de réussir ses missions.

Issoufou Ouédraogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Drame de Yirgou : Des OSC du Sahel dénoncent des lenteurs judiciaires
Colloque international d’hommage au Pr Salaka Sanou : Des propositions pour renforcer l’étude des cultures africaines
Enseignement supérieur : 115 lauréats du CAMES et du concours d’agrégation en médecine reçoivent leurs toges
Lutte contre le travail des enfants : Des conseillers municipaux outillés
Vivre ensemble au Burkina : L’« Appel de Manéga » officiellement lancé
Mise en œuvre du statut valorisant : La coordination des syndicats de l’éducation reste vigilante
Conférence épiscopale Burkina-Niger : Me Barthelemy Kéré fait chevalier de Saint Grégoire par le pape François
Crise de succession au trône de Banfora : Accusé de prendre parti, Héma Djaffar Ouattara nie
Société Africaine de Génétique : La section nationale du Burkina, SAGE-Burkina, est en place
Action humanitaire dans un contexte d’insécurité au Burkina Faso : défi de la prise en compte des droits de l’enfant
Centre universitaire polytechnique de Dori : L’UGEB exige la reprise des évaluations du 6 juin
Résultats du premier tour du BEPC à Ouagadougou : Des candidats entre joie et tristesse
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés