Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Dans la vie on ne fait pas ce que l’on veut mais on est responsable de ce que l’on est.» Jean-Paul Sartre

Dori : Les chrétiens chez les musulmans pour la rupture du jeûne

Accueil > Actualités > Société • • lundi 3 juin 2019 à 07h00min
Dori : Les chrétiens chez les musulmans pour la rupture du jeûne

Ce vendredi 31 mai 2019, les membres de l’Union fraternelle des croyants de Dori (UFC-Dori), avec à leur tête Mgr Laurent Dabiré, évêque de Dori, se sont rendus à la grande mosquée de la ville pour partager avec les musulmans, le repas de rupture du jeûne. Ce geste a pour ambition de consolider la cohésion sociale et le vivre-ensemble dans le Sahel.

Ce vendredi 31 mai restera gravé dans la mémoire collective à Dori. En effet, aux environs de 18h ce jour, les membres de l’Union fraternelle des croyants de Dori (UFC-Dori) se sont rendus à la grande mosquée de la ville, les bras chargés de quoi rompre le jeûne.

Pour Mgr Laurent Dabiré, l’évêque de Dori, c’est une tradition initiée par l’UFC dans le but de rassembler les chrétiens et les musulmans autour d’une même valeur. Pour lui, quand des personnes mangent ensemble dans la joie, cela montre qu’elles sont de la même famille. Et il est là pour témoigner de la fraternité des chrétiens aux musulmans en ce mois de Ramadan. Pour le grand imam de Dori, la joie est grande d’accueillir les chrétiens. Il affirme que Dieu est unique et qu’il donne la force et la volonté à chacun pour cultiver le vivre-ensemble et le sens du partage.

Après le mot de ces deux leaders religieux, ce fut le moment du repas. Ce repas, selon le coordonnateur de l’UFC-Dori, François Paul Ramdé, donne tout le sens à la cohésion sociale et à l’unité des religions tant recherchées dans la région du Sahel. Pour les fidèles musulmans de Dori, ce rassemblement autour d’un repas entre chrétiens et musulmans est à saluer et ils souhaitent que l’action se pérennise au fil des ans.

Rendez-vous est pris pour le 25 décembre prochain à l’église où les musulmans, à travers l’UFC, iront partager un repas avec les chrétiens, dans le même but de renforcer la cohésion sociale et le vivre-ensemble au Sahel.

Daoula Bagnon
Correspondant Dori

Vos commentaires

  • Le 3 juin à 13:56, par Revo En réponse à : Dori : Les chrétiens chez les musulmans pour la rupture du jeûne

    Ca c’est du populisme ! Nous n’avons pas besoin de tel show pour exprimer ou temoigner du bon vivre ensemble.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 14:41, par LoiseauDeMinerve En réponse à : Dori : Les chrétiens chez les musulmans pour la rupture du jeûne

    Je vais sans doute choque des âmes sensibles ; mais ça en vaut la peine ce risque. Vous savez l’œcuménisme, ce courant ou mouvement pour taire des différences de pratique, est salutaire, mais pas à hue et a dia, dans le désordre. Les religions se doivent de se respecter tout simplement. Mais de là à s’immiscer dans la pratique de l’autre, c’est un mélange de genre qui frise le populisme, le m’as-tu vu. Rien à dire si le jour de la fête du Ramadan des chrétiens et autres vont fêter avec les musulmans. Le social est très différent du rituel (la pratique). Je me rappelle comme si c’était aujourd’hui ce que certainement beaucoup ont appris d’un pagne de huit mars qui porterait un symbole proche de la croix et que des populations ont refusé de porter. Alors que fais un évêque habillé lourdement avec une croix dans un rituel qu’il ne pratique pas ? Il aurait dû y aller en tenue civile.

    Répondre à ce message

  • Le 3 juin à 16:33, par Augustin En réponse à : Dori : Les chrétiens chez les musulmans pour la rupture du jeûne

    Moi je ne cautionne pas cette manière de faire le vivre ensemble. Les chrétiens devraient aller diner avec les musulmans à domicile ou dans un resto mais pas à la Mosqué.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Drame de Yirgou : Des OSC du Sahel dénoncent des lenteurs judiciaires
Colloque international d’hommage au Pr Salaka Sanou : Des propositions pour renforcer l’étude des cultures africaines
Enseignement supérieur : 115 lauréats du CAMES et du concours d’agrégation en médecine reçoivent leurs toges
Lutte contre le travail des enfants : Des conseillers municipaux outillés
Vivre ensemble au Burkina : L’« Appel de Manéga » officiellement lancé
Mise en œuvre du statut valorisant : La coordination des syndicats de l’éducation reste vigilante
Conférence épiscopale Burkina-Niger : Me Barthelemy Kéré fait chevalier de Saint Grégoire par le pape François
Crise de succession au trône de Banfora : Accusé de prendre parti, Héma Djaffar Ouattara nie
Société Africaine de Génétique : La section nationale du Burkina, SAGE-Burkina, est en place
Action humanitaire dans un contexte d’insécurité au Burkina Faso : défi de la prise en compte des droits de l’enfant
Centre universitaire polytechnique de Dori : L’UGEB exige la reprise des évaluations du 6 juin
Résultats du premier tour du BEPC à Ouagadougou : Des candidats entre joie et tristesse
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés