Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Dans la vie on ne fait pas ce que l’on veut mais on est responsable de ce que l’on est.» Jean-Paul Sartre

Reprise du travail à la Poste : « La Poste n’aura de lendemains meilleurs qu’avec les travailleurs et les dirigeants », selon Hadja Fatimata Ouattara/Sanon

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET | Par Mariam Ouédraogo • lundi 27 mai 2019 à 14h00min
Reprise du travail à la Poste : « La Poste  n’aura de lendemains meilleurs qu’avec les travailleurs et  les dirigeants », selon Hadja Fatimata Ouattara/Sanon

La ministre de l’Economie numérique et des postes, Hadja Fatimata Ouattara/Sanon est allée constater la reprise du travail à la Poste Burkina ce 27 mai 2019. Occasion pour elle de poursuivre le dialogue avec les deux parties et encourager les agents qui ont repris le travail.

Des personnes ressources ont accompagné le ministère de tutelle dans l’apaisement de la crise à la Poste. Et depuis ce lundi matin, la reprise du travail est effective à la Poste du Burkina. Les clients trouvent satisfaction, a constaté la ministre de l’Economie numérique et des postes, Hadja Fatimata Ouattara Sanon, à l’issue de la visite.

Cette visite a eu lieu à l’agence principale de la Caisse nationale d’épargne (CNE), au Centre national de traitement du courrier (CNTC) et à la direction générale. A chaque passage, la ministre a renouvelé ses encouragements et ses attentes au personnel. Le message clé est de rattraper le retard accusé après plusieurs jours d’arrêt de travail. Quelques échanges avec des usagers lui ont permis de s’enquérir de leurs impressions.

Pour les travailleurs, tout est fait pour évacuer les dossiers les plus urgents. « Et dans les plus brefs délais, nous comptons nous rattraper », a confié un des agents du Centre national du traitement des courriers. Les clients présents, eux, disent avoir obtenu gain de cause à cette reprise.

Le dialogue se poursuit

Même si les travailleurs ont rejoint leurs postes, un accord définitif n’a pas encore été trouvé à cette crise. Car l’on se rappelle, la signature d’accord entre les deux parties a été annulée sine die le jeudi dernier. Pour l’heure, le dialogue social sera poursuivi afin de trouver des solutions aux préoccupations qui sont posées, a rassuré Mme Ouattara. A cet effet, elle s’est entretenue avec les partenaires sociaux de l’institution et le directeur général au cours de cette sortie. Car selon elle, la Poste est une maison commune et ce sont les acteurs qui font la Poste.

La presse n’a pu avoir des échos de cette concertation qui se poursuit à huis clos. « Ce n’est pas du jour au lendemain qu’on peut régler tous les problèmes. La Poste n’aura de lendemains meilleurs qu’avec les travailleurs et les dirigeants », a laissé entendre la ministre. Puis elle a témoigné sa reconnaissance aux clients qui continuent de faire confiance à la Poste après ces évènements « regrettables » qu’elle a traversés.

Mariam Ouédraogo et Valentin Kaboré (Stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 28 mai à 08:10, par Notre Burkina En réponse à : Reprise du travail à la Poste : « La Poste n’aura de lendemains meilleurs qu’avec les travailleurs et les dirigeants », selon Hadja Fatimata Ouattara/Sanon

    Au burkina, on reconnait à travers les réseaux sociaux que les citoyens sont sous informés ou mal informés. La crise à la poste nous montre que les populations ne connaissent même pas leurs propres entreprises.
    Tenez-vous bien, l’essentiel des intervenant ignorent totalement les activités de nos sociétés.
    A ce que je sache, le metier traditionnel de la poste c’est le courrier, mais pas son activité principale.
    C’est exactement comme le métier traditionnel de Oumarou Kanazoé qui est la vente de la colas mais son activité principale est le BTP.
    Au Burkina Faso, en terme d’effectif des agents il ya 3 grandes sociétés d’Etat :

    La SONABEL avec environ 1500 agents
    La SONAPOST avec environ 1200 agents
    L’ONEA avec environ 800 agents.
    Et si mes informations sont bonnes, parmi la dizaine de sociétés d’Etat au Burkina ya deux qui tiennent la tête à chaque fois en terme de performance dont la LONAB et la SONAPOST.
    Le peuple n’est pas informé y compris nos hommes de médiats.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Africa Digital Space : La 2e édition se penche sur la protection des données personnelles
Médias publics burkinabè : 3 heures d’arrêt de travail pour réclamer le passage à l’EPE
Carte de presse et laissez-passer : Le processus d’établissement expliqué aux journalistes à Dori
Béatrice Damiba au masterclass de l’ISCOM : « Sur le plan professionnel, être femme ne doit pas être considéré comme une faveur ou un inconvénient »
Numérique : Vers une connexion entre entrepreneurs sénégalais et burkinabè
Publication de messages publicitaires des produits pharmaceutiques, de la pharmacopée traditionnelle et des établissements sanitaires : Le CSC interpelle les médias
Journées Indabaxfaso : L’intelligence artificielle au cœur des échanges
Lutte contre le terrorisme : La partition des médias de l’espace UEMOA
Facebook : Lefaso.net, premier média en ligne certifié au Burkina
11e édition des Universités africaines de la communication de Ouagadougou (UACO) : Le Conseil scientifique installé
"Faso Civic", une application mobile burkinabè pour lutter contre l’incivisme au Pays des Hommes intègres
Médias publics : Le SYNATIC accuse le gouvernement de « mépris » et de « roublardise »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés