Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Tout arbre qui vit en tranquillité finit un jour par être secoué.» Proverbe vietnamien

Angela Merkel aux Burkinabè : « Il faut avoir la volonté de se réconcilier et ne jamais croire qu’une ethnie est supérieure à une autre »

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET • jeudi 2 mai 2019 à 23h00min
Angela Merkel aux Burkinabè : « Il faut avoir la volonté de se réconcilier et ne jamais croire qu’une ethnie est supérieure à une autre »

La visite de 48 heures au Burkina de la Chancelière allemande, Angel Merkel, a pris fin jeudi, 2 mai 2019 par des échanges avec des étudiants de l’Université Joseph Ki-Zerbo.

Pendant environ une heure, Angela Merkel a abordé avec les étudiants, plusieurs questions liées à la coopération germano-burkinabè et celles liant l’Allemagne à l’Afrique.
« C’est vous qui représentez l’avenir du Burkina Faso », a campé Angela Merkel avant d’inviter son assistance à poser toutes sortes de questions qu’elle souhaiterait.

Ainsi, la lutte contre le terrorisme au Burkina, la condition de la femme, les expériences de l’Allemagne face aux différentes crises qu’elle a connues, sa politique de développement, la coopération germano-burkinabè en matière d’éducation ont été entre autres axes d’échanges entre les étudiants (plusieurs intervenants ont posé leurs questions en allemand) et la Chancelière.

« L’Allemagne assiste le Burkina Faso dans bien des domaines dont celui de la sécurité », a indiqué Angela Merkel, revenant sur les efforts de son pays en matière de lutte contre le terrorisme dans l’espace sahélo-saharien, notamment par la présence de ses militaires au Mali.

Angela Merkel avec ici, le modérateur des échanges

Dans le cadre de cette lutte, la Chancelière a non seulement parlé de la nécessité de formation des militaires, de la synergie d’actions entre les pays concernés, mais aussi de l’impératif à créer une cohésion interne. « Il faut avoir la volonté de se réconcilier et ne jamais croire qu’une ethnie est supérieure à une autre. C’est ce que les terroristes tentent de faire en opposant les communautés », a expliqué en substance la chancelière, exhortant les Burkinabè à également rester positifs.

Sur la politique allemande en Afrique, la Chancelière a confié que son pays a sa vision en la matière, qu’elle développe progressivement et en complémentarité avec les puissances déjà présentes, notamment la France.

En matière d’éducation et de formation, Angela Merkel a réaffirmé la volonté de son pays à soutenir le Burkina dans ce secteur également pour accompagner le processus de développement.

En ce qui concerne le volet spécifique de la femme, Angela Merkel a invité les femmes burkinabè à avoir des rêves. C’est dans cette dynamique qu’elle appelle les hommes à aider les femmes à s’accomplir, en partageant le poids de la famille pour ne pas le laisser aux seules mains de la femme (éducation des enfants par exemple, tâches ménagères…).

Arrivée à Ouagadougou dans l’après-midi de mercredi, 1er mai 2019, la Chancelière Angela Merkel a eu une audience avec le président du Faso, Roch Kaboré, président en exercice du G5 Sahel avant de prendre part au sommet extraordinaire de l’organisation.

Angela Merkel, pendant la signature du Livre d’or avec derrière à gauche, le ministre de l’enseignement supérieur, Alkassoum Maïga et le président de l’Université Pr Joseph Ki-Zerbo, Rabiou Cissé

Après la rencontre avec les étudiants, dernière articulation de son séjour, Angela Merkel s’est envolée pour la suite de sa tournée dans des pays du G5 Sahel (dont le Burkina était la première étape).

OHL
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 2 mai à 18:31, par bassou En réponse à : Angela Merkel aux Burkinabè : « Il faut avoir la volonté de se réconcilier et ne jamais croire qu’une ethnie est supérieure à une autre »

    La posture de certaines de nos autorités comme ce monsieur aux bras croisés me dérange !!
    Etes vous de même avis ?
    Alors, il faut une formation en la matière, non ?!! comment savoir se tenir à certains moments cruciaux.

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai à 18:52, par Amadoum En réponse à : Angela Merkel aux Burkinabè : « Il faut avoir la volonté de se réconcilier et ne jamais croire qu’une ethnie est supérieure à une autre »

    De bonnes paroles de la peur de la chanceliere, mais dant tout ce qu’elle a dit, quelle partie ne savions-nous pas ? Avons-nous vraiment besoin d’une personne externe pour nous dire ce qui est evident ? A chacun de faire son introspection et afin de faire sa contribution a la resolution du probleme ; malgre l’aide exterieure, la solution de notre probleme se trouve entre nos mains.

    Que Dieu nous aide dans ces temps tres eprouvants que traverse notre cher Burkina Faso

    Répondre à ce message

    • Le 7 mai à 09:34, par Sidpassata Veritas En réponse à : Angela Merkel aux Burkinabè : « Il faut avoir la volonté de se réconcilier et ne jamais croire qu’une ethnie est supérieure à une autre »

      Oui, Amadoum il faut reconnaitre que la chancelière a donné de bonnes paroles. Mais comme vous dites, nous connaissons tout cela et il faut affiner l’analyse et ne pas se fier aux apparences trompeuses.
      - Quand on parle d’ethnicisme au Burkina suite aux récents évènements, je me demande si ce n’est pas un raccourcis trop facile quand on sait que le Dr Ablassé Ouédraogo candidat à la présidence du Faso s’est fait reprendre vertement par le grand public pour avoir affirmé que sa religion majoritaire et son ethnie majoritaire et sa région bien située constituaient son principal attout pour l’élection présidentielle passée. Résultat : il a terminé la course avec moins de 0,5% des votes.
      - Notre pays n’a jamais connu de guerre civile ethnique, religieuse ou régionaliste. Il nous faut donc aller chercher ailleurs et peut-être par la Justice, la solution aux drames que nous avons connus au lieu de rester là à dénoncer une mentalité qui n’est pas réelle dans la population. A force de parler d’une contre-valeur sous-prétexte de le dénoncer, on peut en arriver à en faire la promotion, puisqu’on laisse croire aux populations qu’elle sont organisées en clans qui s’opposent.
      - En matière de morale et de justice pénale, la responsabilité ne peut pas être collective, elle est individuelle. Poursuivons donc les auteurs de crimes, qu’ils soient punis individuellement avec circonstances atténuantes pour certains et circonstances aggravantes pour les autres, afin que chacun sente qu’on ne peut pas l’agresser impunément.
      - Autrement, on pourra se contenter de dénoncer mille fois et demander aux gens de changer de mentalité sans connaitre qui doit faire quel changement, on ne pourra jamais dire quand est-ce que le pouvoir de l’Etat est restaurée et le désordre réprimé.
      Bonne Journée.

      Répondre à ce message

    • Le 8 mai à 15:21, par Alexio En réponse à : Angela Merkel aux Burkinabè : « Il faut avoir la volonté de se réconcilier et ne jamais croire qu’une ethnie est supérieure à une autre »

      BIen sur qu il faut un de lexterieur pour donner son avis, sa vision pour le vive ensemble. Ce n est pas nimporte qui a apporter son experience sur notre pays.

      Mais la chancelliere de la premiere puissance europeenne. Hormis, quand vous etes malade, pourquoi sollicitez l aide d un medesin ? Bien sur, parce qu il a la competance de vous diagnostiquer votre sante.

      Toutes les doses prescrites du medicament sont sous votre responsabilite pour recoucrer votre sante. Les 27ans de Blaise Compaore sont les resultats de cette fissure sosiale.

      Parceque l intersse ne voulait pas quitter le pouvoir par la voie pasifique et louable pour son pays.

      Répondre à ce message

  • Le 2 mai à 19:10, par LUI En réponse à : Angela Merkel aux Burkinabè : « Il faut avoir la volonté de se réconcilier et ne jamais croire qu’une ethnie est supérieure à une autre »

    Elle ne connait pas l’esprit du burkinabé,nous n’ignorons pas tout ça ;mais dans un pays où des gens ont perdu le pouvoir et sont près à tout brûler pour y revenir ? Pour ces gens là ,ils n’entendent que le pouvoir entre leur main ou rien.Parlant d’ethnicisme au Burkina,il faut rélativer car là aussi ceux sont des gens qui ont perdu les élections qui ont préféré propager l’expression " vote ethnique" pour justifier leur défaite ;alors que c’est dans cette même ethnie que ces partis ont engrangé le plus grand nombre de votant.C’est parfois de la mauvaise foi surtout lorsqu’on a ses plus proches collabos qui sont de cette ethnie et malgré tout on continu de diffuser ce venin.Donc au Burkina nous avons un problème d’esprit maléfique "le moi ou le chaos".

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai à 19:46, par sotigui de bobo En réponse à : Angela Merkel aux Burkinabè : « Il faut avoir la volonté de se réconcilier et ne jamais croire qu’une ethnie est supérieure à une autre »

    Cet article est très pertinent et bien élaboré dans la quintessence. Comme le dit si bien mon prédécesseur, l’internaute Amadoum, à chacun de bien réfléchir aux propos de la Chancelière, à la tête d’un pays qui fait rêver. Que CHACUN réfléchisse en toute honnêteté.

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai à 19:52, par bassou En réponse à : Angela Merkel aux Burkinabè : « Il faut avoir la volonté de se réconcilier et ne jamais croire qu’une ethnie est supérieure à une autre »

    La posture de certaines de nos autorités comme ce monsieur aux bras croisés me dérange !!
    Etes vous de même avis ?
    Alors, il faut une formation en la matière, non ?!! comment savoir se tenir à certains moments cruciaux.

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai à 20:01, par eduquez-vous En réponse à : Angela Merkel aux Burkinabè : « Il faut avoir la volonté de se réconcilier et ne jamais croire qu’une ethnie est supérieure à une autre »

    La question qui mérite d’être posée c’est : Pourquoi tous ces dirigeants occidentaux se bousculent a nos portes pour venir parler a nos enfants ?
    Veulent t-ils s’assurer qu’ils n’ont pas découvert le pot au rose des colons ? Le mensonge hérigé en institution ? le pillage organisé, l’accaparement des terres ?
    Car avec la mondialisation a sens unique, il n’y a qu’eux qui viennent chez nous mais nous nos enfants meurent dans les mers, les deserts ou vendu comme esclaves a la demande des occidentaux qui se barricadent pour bien bouffer tout en nous empêchant de nous developper meme quand on reste chez nous et ensuite ils s’étonnent qu’on ny arrivent pas. Quel cynisme.
    D’ailleurs Il n’y a que des images négatives de l’Afrique qui sont relayées dans les medias occidentaux. Alors s’il n’y a rien chez nous et que c’est si mauvais pourquoi viennent t-ils chez nous ? on n’est pas dupe.
    On nous prend tout et on revient nous le vendre. Elle est ici pour s’assurer que nous resterons des consommateur éternels. Elle est ici pour verrouiller notre développement. Pour mémoire c’est en Allemagne que le partage de l’Afrique a eu lieu sans les Africains. Quand Macron est passé il nous demandait de tourner la page. Mais qui est a l’origine des attaques au burkina depuis que leur valet local est tombé ? C’est ca la cause des conflit ethniques et le couple Angela-Macron n’y est pas étranger. Arrêtons l’hypocrisie.

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai à 21:11, par sidbala En réponse à : Angela Merkel aux Burkinabè : « Il faut avoir la volonté de se réconcilier et ne jamais croire qu’une ethnie est supérieure à une autre »

    Les burkinabè veulent toucher le plafond avant de penser à se réconcilier.
    Depuis la nuit d’un 4 août 1987 la haute volta devenu Burkina Faso a emprunté une voie sans issue avec ce soit disant révolution qui n’avait aucun fondement.

    La mise a l’écart des structures de la société tels l’intelligentsia, les chefferies, la classe nantie a saboté le fondement de notre société.
    Aujourd’hui on a aucun repère, certains pensent que la révolution est la bienvenue, d’autre pensent que c’est la démocratie. Mais chacun doit faire son expérience.

    Merkel a dit tout haut ce que les sages pensent tous bas.

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai à 21:36, par Africa En réponse à : Angela Merkel aux Burkinabè : « Il faut avoir la volonté de se réconcilier et ne jamais croire qu’une ethnie est supérieure à une autre »

    Cette fois-ci, les étudiants ont présenté une bien meilleure image sous l’encadrement des autoriés de l’université. La Chancelière Allemande m’a séduit par la clarté et la franchise dans ses propos. Sur la destruction de l’Etat libyen et ses conséquences désastreuses dans la région, elle reconnaît sans détour sa part de responsabilité pour n’avoir pas réussi à convaincre les cinq membres du conseil de sécurité, bien que l’Allemagne se soit abstenue. Le mal est fait, sans état d’âme. Comment peut-elle se sentir responsable face à son impuissance de changer le cours d’un désastre ?
    Avec finesse, elle nous appelle aussi à nos responsabilités pour éviter de basculer dans la "tribalisation" du pays et envisager un futur radieux du vivre ensemble.

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai à 21:40, par tanga En réponse à : Angela Merkel aux Burkinabè : « Il faut avoir la volonté de se réconcilier et ne jamais croire qu’une ethnie est supérieure à une autre »

    Elle nous dit une verite le burkina Faso restera une et une personne indivisible ce qui se passe au nord c’est un acte terroriste commit par des terroristes pour nous diviser .et nous sommes tomber dans leur piege et c’est regrettable

    Répondre à ce message

    • Le 3 mai à 14:43, par Faux En réponse à : Angela Merkel aux Burkinabè : « Il faut avoir la volonté de se réconcilier et ne jamais croire qu’une ethnie est supérieure à une autre »

      Tanga, ce que tu ne comprends pas dans les propos de Angela c’est qu’elle nous demande d’etre et de rester divisé en defendant les frontieres de chaque pays que l’imperialisme nous a imposé. Elle devrait au contraire, si elle etait honnete , pousser l’Afrique a s’unir comme un seul pays (Etat Unis d’Afrique), car c’est là que notre avenir se trouve. Mais cela nous savons que ca n’arrange pas les occudentaux. D’ou cet agenda de diviser pour reigner a travers les frontieres exitante crées lors du meeting de 1885 tenu en Allemagne dans le partage de l’Afrique. Eduquez vous et vous pourrez lire entre les lignes des paroles des leaders Europeens.

      Répondre à ce message

  • Le 3 mai à 04:06, par LABADENS En réponse à : Angela Merkel aux Burkinabè : « Il faut avoir la volonté de se réconcilier et ne jamais croire qu’une ethnie est supérieure à une autre »

    Bonjour, j’ai été plusieurs fois au Burkina-Faso..la 1ere fois en 1995, chez les amis qui ont fonde l’école de sourds avec intégration.. je suis triste, car l’autre école pour enfants sourds muets (muet n’est plus utilise, car c’est dépassé et vieux) et il faut aider cette école de sourds ayant quelques difficultés à suivre dans le milieu entendant et la faire développer. J’ai dormi à l’Université et je devenu ami avec quelques étudiants Burkinabes très doués à qui j’ai dis qu’ils sont capable de développer leur beau pays !!.. je leur ai dis que j’aime les Burkinabes quoi que ce soit leurs religions ou ethniques qui devraient bien s’entendre entre eux en faisant leurs études ensemble pour être fort et faire avancer les travaux ou projets toujours ensemble.. Sur la revue, " courrier international", on parlait des Chinois et quelques autres pays cherchant à exploiter. Il ne faut pas les écouter et il vaut mieux voir les Burkinabes de se prendre en main eux même leurs projets ensemble, avec la force d’un seul Dieu et non pas à un ethnique plus fort qu’à l’autre, mais ensemble comme l’union fait la force... J’ai été étonné et dis à quelques étudiants qu’il fallait faire diviser la grande pièce en deux l’une pour faire la vaisselle des couverts salés et l’autre pièce propre pour la cuisine comme dans tous les collectivités et qu’il y ait plus de propretés dans les salles de bains (hygiène qui est important).. Quelques étudiants sont d’accord avec moi sans distinctions. J’aime beaucoup leur ouverture extrat...je suis sourd profond et je fais partie de l’association humanitaire Comité Tiers-Monde Sourd... C’est vrai, d’après Angela, qu’il ne faut pas chercher à dominer fort que l’autre ethnique qui fait e’ngendrer la guerre et profiter un petit groupe de terroristes de faire diviser les amis Burkinabes et cela m’inquiete beaucoup.. Que Dieu vous protège et vous donne la force tous ensemble quel que soit la religion ou ethnique qui, au fil des années, devient tellement ancien et dépassé par les nouveautés plus instructifs d’unir la force de la paix et de respect entre les uns et les autres comme aimez vous les uns et les autres et le respect de soi même et des autres autres en écoutant leur vie différente de soi même et de s’aimer... Je sais que ce n’est pas facile, mais on peut y arriver et faire possible dans l’impossible... Merci pour avoir lu mon avis et mon conseil sage... Bon courage les amis Burkinabes...

    Répondre à ce message

  • Le 3 mai à 04:14, par Mechtilde Guirma En réponse à : Angela Merkel aux Burkinabè : « Il faut avoir la volonté de se réconcilier et ne jamais croire qu’une ethnie est supérieure à une autre »

    « Il faut avoir la volonté de se réconcilier et ne jamais croire qu’une ethnie est supérieure à une autre. C’est ce que les terroristes tentent de faire en opposant les communautés »

    Ganz richtig sehr geehrte frau Bundeskanzlerin, das ist warum unsre Ahnen, für uns, die guten Sitten als die sogenannte « la Parenté à plaisanterie » geplant hatten.

    Excellence, si vous me permettez encore, je voudrais vous revéler, qu’en matière de coopération artistique, la langue allemand, du point de vue de la syntaxe, des accents toniques, des gutturaux, etc est voisine, voire parente, avec la plupart des langues africaines notamment chez les Mossé. Partant de ce point de vue donc, j’ai constaté qu’elle (la langue allemande) pouvait être traduisible par le Bendré ou le tambour royal. À quand une collaboration d’orchestre philharmonique entre le Burkina et l’Allemagne ?

    Aha ! Avis aux Benda du Burkina.

    Exzellenz, Nochmal vielen Dank für Ihre Besuch in Burkina-Faso (die frühere Ober-Volta), es wird eine Ewige Erinnerung für uns.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mai à 07:23, par Yobhi En réponse à : Angela Merkel aux Burkinabè : « Il faut avoir la volonté de se réconcilier et ne jamais croire qu’une ethnie est supérieure à une autre »

    La chancelière est aussi préoccupée par la situation que vit notre pays. Ses propos dégagent une grande sagesse qui, à mon avis, visent à aboutir à la paix. C’est tres pertinent ce qu’elle a dit.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mai à 07:40, par Mardimatij En réponse à : Angela Merkel aux Burkinabè : « Il faut avoir la volonté de se réconcilier et ne jamais croire qu’une ethnie est supérieure à une autre »

    Internaute "Éduquer vous" quittez dans ça. Ayez un peu plus de dignité en ayant foi à l’intelligence des Burkinabé.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mai à 08:13, par 10sur10 En réponse à : Angela Merkel aux Burkinabè : « Il faut avoir la volonté de se réconcilier et ne jamais croire qu’une ethnie est supérieure à une autre »

    Merci à l’internaute Africa pour la clarté de votre analyse. Le Burkina a mal à son intelligentsia sans ethnique ni vision, se contentant d’accumuler le bien matériel. Ceux qui sont au pouvoir s’y accroche pour en jouir le plus longtemps possible, en utilisant tous les arguments possibles : ethnie, bord politique, corps de métier, religion... pour asseoir leur domination sans partage. Ils sont prêts à anéantir tout jeune talent en devenir. On stagne ainsi dans l’immobilisme, la pauvreté intellectuelle et matérielle, les bassesses, la jalousie, l’hypocrisie, la calomnie, le népotisme et la désorganisation sociale. C’est ce terreau qui est favorable au développement du terrorisme.
    Que ceux qui ont le pouvoir utilisent d’autres outils de gestion de pouvoir que ceux développés par le Front populaire depuis 1987 pour usurper le pouvoir politique, économique et judiciaire.
    Toute base de développement passe par le rétablissement de la confiance entre gouvernants et gouvernés.
    Vive un Burkina Faso uni et débarrassé de toute vision sectaire !

    Répondre à ce message

  • Le 3 mai à 08:23, par Le réaliste En réponse à : Angela Merkel aux Burkinabè : « Il faut avoir la volonté de se réconcilier et ne jamais croire qu’une ethnie est supérieure à une autre »

    Internaute "SIDBALA" vous risquez plutôt de devenir "ZIRIBALA" si vous estimez que c’est la révolution du 4 aout 1983 (et non 1987 qui est l’année du début de nos dérives avec la forfaiture Blaise COMPAORE et son clan) qui nous a conduits à la situation actuelle de notre pays.
    Il faut être REALISTE en reconnaissant que sous la révolution, personne ne pouvait s’introduire dans notre pays pour nous agresser. Renseigne toi lorsque l’impérialisme a essayé de saboter la révolution avec la complicité de Houphouët BOIGNY et Moussa TRAORE. Tout en reconnaissant les dérives à l’encontre de la chefferie coutumière sous la révolution causées en fait par des Burkinabè qui avaient mal compris la politique de SANKARA ou qui agissaient sciemment de la sorte pour salir l’action révolutionnaire, il reconnaitre que lorsque Blaise a utilisé ce état de fait pour se faire une popularité après l’assassinat de SANKARA, cette même chefferie n’a pas non plus joué son rôle régalien, acceptant de se faire trainer négativement dans la salle politique dite de rectification, achats de conscience, mensonges et autres désastres, occasionnant ainsi le changement négatif de mentalité. Conséquences, asphyxie dans cette chefferie jadis respectée où dans certains villages, chacun se proclame chef comme il veut, créant des désordres et même des tueries par endroit. Cette chefferie s’était confondue aux gourous dans l’entourage de Blaise, incapables de lui dire aucune vérité même à un moment où tout était évident, ils l’ont laissé fonce tout droit au mur.
    L’éveil de conscience, le sentiment patriotique, l’ardeur au travail, l’honnêteté etc. jadis connus du Burkinabè est bel et bien l’œuvre de la REVOLUTION et vous gagnerez à en tenir compte pour vos prochaines analyses. Sans rancune

    Répondre à ce message

  • Le 3 mai à 08:39, par TANGA En réponse à : Angela Merkel aux Burkinabè : « Il faut avoir la volonté de se réconcilier et ne jamais croire qu’une ethnie est supérieure à une autre »

    C’est l’ignorance de Merkel qui fait mal.
    Comment peux tu dire : "Ne jamais croire qu’une ethnie est supérieure à l’autre" ? Vous voyez, on vient chez nous avec des préjugés, et on veut nous bagabaga. C’est l’ethnie qui se croit supérieure qui se laisse embrigadée et qui sème le désordre ; ça il faut oser le reconnaître.
    Au Faso, on n’a mépriser personne ; mais nous haïrons toujours celui qui voudra s’imposer par la force (parlant d’ethnie et de religions).

    Répondre à ce message

    • Le 3 mai à 18:41, par Africa En réponse à : Angela Merkel aux Burkinabè : « Il faut avoir la volonté de se réconcilier et ne jamais croire qu’une ethnie est supérieure à une autre »

      Mr TANGA,
      Votre réaction me semble excessive. La virulence du ton montre que vous n’avez pas compris le propos de la Chancellière Allemande. Un étudiant lui a posé une question avec un brin de pédantisme ( attribuant une citation du Pr Joseph Ki-Zerbo à Alain Foka qui l’a popularisée sur RFI, "archives d’Afrique") ; la question est de savoir comment l’Allemagne a procèdé pour se relever des ruines de la 2ème guerre mondiale et quels conseils elle pouvait donner au burkinabè qui souhaitent en faire de même après l’imsurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 ? Après avoir brillamment analysé la situation historique en Allemagne et les ressorts sur lesquels elle s’est appuyée pour devenir la 1ere puissance économique et industrielle d’Europe, elle nous a conseillé deux choses :
      - nous impregner de notre Histoire et en tirer les éléments positifs pour bâtir notre futur commun ;
      - nous défaire du complexe de supériorité ethnique et se forger un état d’esprit positif pour assurer la paix et la tolérance dans notre société. La Chancellière sait parfaitement de quoi elle parle en mettant en parallèle la question ethnique au Burkina et le nazisme en Allemagne des années 1940. Les deux aboutissent au massacre au nom de la supériorité d’une race d’un côté et d’une ethnie de l’autre.
      Les pays occidentaux sont plus documentés sur nos sociétés que nous-mêmes. Leurs dirigeants n’emploient pas n’importe quel mot lorsqu’ils s’expriment à titre officiel. A nous de prendre ou de rester avec nos certitudes qu’il nous faut une ethnie dominante pour développer le Burkina ! Mais restons aussi courtois envers nos hôtes qui ont une grille de lecture différente de la nôtre.

      Répondre à ce message

  • Le 3 mai à 09:03, par BURKINABE En réponse à : Angela Merkel aux Burkinabè : « Il faut avoir la volonté de se réconcilier et ne jamais croire qu’une ethnie est supérieure à une autre »

    Vraiment... meme Merkel sais que au Burkina il y a une partie de la populations qui ont jurer qu’un autre ethenie ne deviendra jamais president au Burkina ici s’il nest un de leur.....

    Répondre à ce message

    • Le 3 mai à 14:12, par la vérité En réponse à : Angela Merkel aux Burkinabè : « Il faut avoir la volonté de se réconcilier et ne jamais croire qu’une ethnie est supérieure à une autre »

      Ces personnes qui pensent ainsi sont aveuglés dans leur esprit. C’est parce qu’aujourd’hui les gens ne veulent pas suivre la voie de Dieu qu’on vit de telles pensées. Sinon Dieu a créé les hommes avec leurs différences pour être une source d’enrichissement. Il en est de la même avec la nature. Mais actuellement les hommes sont religieux : ils vont dans les églises, temples, mosquées etc mais leurs cœur est loin du Créateur. Heureusement que chaque chose a une fin et que chacun répondra de ses actes devant Dieu, le Maître de l’Univers. Ceux qui œuvrent pour leurs propres intérêts égoïstes en divisant les gens doivent savoir qu’ils travaillent pour Satan et ils paieront tôt ou tard leurs actions. Nous devons demeurer dans les vertus de Dieu à savoir : l’amour, la justice, la paix, la bienveillance ; la vérité etc.

      Répondre à ce message

  • Le 3 mai à 09:04, par EBENEZER En réponse à : Angela Merkel aux Burkinabè : « Il faut avoir la volonté de se réconcilier et ne jamais croire qu’une ethnie est supérieure à une autre »

    Parfaitement d’accord avec la chancelière allemande quand elle dit qu’ "aucune ethnie n’est supérieure à une autre’’ tout comme aucun peuple n’est supérieur à un autre.
    Le Burkina demeure un pays de tolérance et nous saurons nous reconcilier.
    Quant à la coopération Burkino-allemande je pense qu’elle peut se faire sans aucun lien avec la France car le Burkina Faso se veut un pays indépendant.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mai à 12:22, par Mars En réponse à : Angela Merkel aux Burkinabè : « Il faut avoir la volonté de se réconcilier et ne jamais croire qu’une ethnie est supérieure à une autre »

    Bonjour,
    Je voudrai reagir ici par rapport a la qualite des interventions des etudiants. J’ai ete agreabkement tant par la qualite des questions que l’ambiance bon enfant et relaxe de l’auditoire. FELICITATIONS . Ma question est la suivante pourquoi cette fois ci la qualite est nettement superieure par rapport au desastre de la fois avec Macron . Ma petite idee c’est qu’au Burkina on a tendence a vouloir flouer le monde par des strategies gabegique, nepotiste . J’accuse cette soit disante entreprise de media qui a organiser la rencontre des etudiants avec Macron. Une fausse societe de media qui fait tout sauf dans la COM.
    Fort geureusement que l’universite cette fois ci a pris le leadership de l’organisation et voici le resultat que tout le monde attendait. BRAVO !
    Ps . J’ai suivi les debats depuis Montreal.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mai à 12:48, par A qui la faute ? En réponse à : Angela Merkel aux Burkinabè : « Il faut avoir la volonté de se réconcilier et ne jamais croire qu’une ethnie est supérieure à une autre »

    Donc il aura fallu qu’une personne viennent de 5.000km pour nous apprendre ce qu’elle a dit ? Notre problème n’est pas l’obscurité. Nous savons ce qu’il faut faire. Notre problème c’est le manque de courage d’aller au bout d’une décision

    Répondre à ce message

  • Le 3 mai à 16:16, par caca En réponse à : Angela Merkel aux Burkinabè : « Il faut avoir la volonté de se réconcilier et ne jamais croire qu’une ethnie est supérieure à une autre »

    La chancelière a reprise certains propos de nos compatriotes épris de haine pour nous enseigner la sagesse. Effectivement, l’Allemagne est un modèle de réconciliation. Le problème burkinabé n’est pas ethnique, mais une question de l’ignorance et de règlement de compte viscérale. La discrimination ne doit pas être confondu avec ethnocentrisme. Il est vrai que les peuples qui composent le pays sont divers avec des préférences ethniques concernant le mariage pour les uns, mais il y a de plus en plus les mariages inter-ethniques par les fonctionnaires et dans les centres urbains également.
    Il me semble que quelqu’uns de nos analystes se sont trompés du vocable et ont exagérés un peu dans leurs critiques de pseudo stigmatisation ethnique peuhl. Étant donné de la situation précaire de la sécurité à cause du djihadisme utilisé comme moyen de pression par les Touaregs d’abord cela est du à leur volonté d’indépendance que les pays concernés n’ont pas pu déterminer dans le temps avant les indépendances et après. En plus, nos dirigeants depuis n’ont jamais problématiser la question de ce mélange culturel forcé. La répartition géographique coloniale jusqu’à présent était la condition reconnue par l’ONU, et sur le plan d’intégration les africains n’ont pas travaillé à consolider ces frontières. A titre d’exemple, les peuhls estiment aujourd’hui plus de 16 millions en Afrique de l’Ouest sans un territoire propre à eux. En tant que nomades ils se sont déplacés d’un village à un autre à la recherche de pâturage et un peu éparpiller partout sans aucune organisation politique sociale et de protection. Pendant l’esclavage ils ont été vendu partout pour manque d’un chef à les protéger et quand venu la colonisation ils sont restés isolé en bourse. Ils ne voulaient non plus scolariser leur enfants comme chez les mossis et un peu partout durant cette période colonisée.
    Le problème qui prévaut aujourd’hui est structurel lié à chaque ethnie en rapport avec la colonisation et la perte de ses biens initiales. A cause de la sécheresse, les peuhls ont perdus leur richesse issue de l’élevage et aujourd’hui se retrouvent exclus d’un système déjà précaire où nos politiques n’avaient jamais penser une prise en charge multiples conformes. C’est dans ce contexte que se trouve les frustrations ethnocentriques qui font croire une guerre ethnique.
    Le pouvoir MPP devait anticiper cela après les élections post-insurrectionnel, mais ne voyait pas le problème lié à un écroulement de l’État pendant les événements des 30 et 31 octobre 2014. Les Burkinabé de l’intérieur ont une mauvaise lecture de l’insurrection dans leur jugement sur un régime qu’ils considéraient dictatorial. Ce faisant, ils ont rejetés toute formes de réconciliation estimant d’abord régler leur compte avec leur anciens amis et le djihadiste terroriste en profite et voilà le résultat aujourd’hui.
    La chancelière a donné un sage conseil de femme à un homme viril en perte de sa virilité ethnique. C’est à lui de faire les concessions avant qu’il ne soit trop tard. L’ancien président Blaise Compaoré est toujours considéré par ses partenaires en Europe qui lui consulte en privé et ils estiment qu’il peut toujours contribuer à la paix.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mai à 18:34, par Ka En réponse à : Angela Merkel aux Burkinabè : « Il faut avoir la volonté de se réconcilier et ne jamais croire qu’une ethnie est supérieure à une autre »

    Le jour et la nuit ne sont pas à comparer. Il en est de même entre les vautours qui demandent la réconciliation sans la justice et le diable. Madame Merkel qui est né dans la précarité d’un Berlin autrefois communiste, ou les aliments étaient rationnés, ou pour avoir une voiture Lada venant de la Russie ou assemblée a Berlin, il fallait attendre plus de dix ans, surtout dans une ville ou on pourchassait les nazis pour les mettre à l’ombre avant la réconciliation comme nos tripatouilleurs des articles de loi pour s’éterniser, madame Merkel connait bien notre situation en parlant la puissance d’ethnicité, car celle d’Hitler se prenait supérieur aux autres.

    Au niveau de la réconciliation dans notre pays, si ceux qui veulent la réconciliation voulaient cette réconciliation avec franchise, il y a longtemps que cette réconciliation a eu lieu : Mais ces personnes qui crient nuit et jour réconciliation oublient une seule chose que le peuple retienne a 100% en mémoire : ‘’’C’est qu’après avoir tué et pillé son propre pays pour s’enrichir, on veut maintenant être pour la réconciliation sans justice, et c’est seulement au Burkina que ces espèces humaines peuvent prétendre être des intellectuels moralistes.’’’

    Comme je ne cesse de le répéter dans ce forum.
    La réconciliation est l’œuvre de tous, elle n’est pas l’apanage ni l’exclusivité du microcosme politique, qu’il soit ou non représentatif. S’il y a une volonté ferme et clairement revendiquée du peuple à se réconcilier, la réconciliation s’imposera d’emblée aux décideurs et il leur suffira d’en prendre acte

    Ici madame Merkel peut être rassuré d’une chose, ’’les ethnies puissantes dans notre pays commencent a disparaître, car la jeunesse Burkinabé de 2019 ne connaissent plus ce terme. Car tous ceux qui sont nés après notre indépendance ne respectent plus leur titre d’ethnie, et comme disait mon ami SOME, même des dagaras nés dagara avec une riche culture, ne parlent pas dagara, et il leur faut un traducteur, c’est la même chose chez les jeunes mossi. Dont la puissance de telle ou telle ethnie au Burkina devienne douteuse. Si la CODER et autres acceptaient que leurs amis criminels répondent a la justice après la réconciliation, la réconciliation se fera automatiquement.

    Répondre à ce message

  • Le 5 mai à 20:52, par Si En réponse à : Angela Merkel aux Burkinabè : « Il faut avoir la volonté de se réconcilier et ne jamais croire qu’une ethnie est supérieure à une autre »

    Si besoin en etait voila une preuuve palpable qui montre que ce sont ces divisions qui interessent les occidentaux pour pouvoir s’en servir au moment propice. Ils nous etudient et savent ou taper pour nous diviser. Les terrosiste sont finncer par qui ? voila la question
    A qui profite nos divisions la reponse peut etre interessante.
    En france ou en Allemagne ils ne sont pas tous de la meme ethnie. En france ils ont massacré les Bretons pour qu’ils parlent français et cela beaucoup ne le savent pas. Meme de nos jours les bretons sont considerés en france comme une ethnie inferieure. Aux usa les Irlandais n’ont été consideré comme des blanc que dans un passé recent (echercher ’famine de la pomme de terre" des irlandais). Allez y comprendre.
    Merkel et autres retirez vos armes des mains des terroistes et on s’en portera bien. Aucun des pays accusé de faire du terroisme ne vend ou produit des armes. pensez y. Qui les ravitaille ? Qui profite de la vente de ces armes derniers cri a telle enseigne qu’une armée reguliere ne peux faire face ? Quelle est l’objectif ? Destabiliser pour mieux piller et a moindre cout. On vous protege et vous nous donner vos ressources.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai à 15:02, par N’So de Konkoa En réponse à : Angela Merkel aux Burkinabè : « Il faut avoir la volonté de se réconcilier et ne jamais croire qu’une ethnie est supérieure à une autre »

    après concernant la réponse de Merkel sur les armes des terroristes, tout le monde a compris qu’elle n’allait pas dire que les armes viennent de chez elle. Mais la vérité c’est que Sarkozy a lancé cette guerre avec Obama contre Kaddhafi. Merkel etait contre. Donc encore, Deutschland n’a pas commis d’erreur serieuse. C’est surtout la France et Sarkozy qui ont foutu une pagaille incroyable.

    tiré de wikipedia
    Le lendemain, 11 mars 2011, la France, avec le soutien du Royaume-Uni, soumet au sommet de Bruxelles une demande d’instauration d’une zone d’exclusion aérienne. La chancelière allemande Angela Merkel refuse et recueille le soutien d’une majorité des 27 États de l’Union européenne. Le président Sarkozy se retrouve isolé lors du sommet du G8 à Paris.

    le probleme de Merkel c’est la colonisation en Namibie et le génocide qu’ils y ont fait au debut du 20e siècle. J’aurais aimé une question sur ce sujet car nous sommes tous africains et nous sommes en droit de savoir la position de l’Allemagne par rapport à son passé africain. Est ce que c’est la meme chose que la France auquel cas, on va s’attendre au même type de comportement ?

    Répondre à ce message

    • Le 7 mai à 11:36, par Opinion plurielle En réponse à : Angela Merkel aux Burkinabè : « Il faut avoir la volonté de se réconcilier et ne jamais croire qu’une ethnie est supérieure à une autre »

      Merci pour cette énorme contribution et edification des africains.
      Ce sont nous les enfants d’Afrique qui devons écrire notre VRAIE HISTOIRE ;
      Je valide tout ce que tu as dis notamment l’extermination tentée des peuples Hottentos en Namibie.
      Les loups restent les loups et à l’agneau de s’en mefier, de prendre ses gardes.
      Sachez que l’industrie de l’armement est de loin une des plus , lucratives après celle pharmaceutique et par les deux l’occident joue le mêm jeu cynique dans nos pays plus precisement sur le continent africain.
      Rappelez-vous la célèbre phrase qui dit "les malades sont au sud, les médicaments au nord"
      Qui cree les maladies au laboratoire (vih sida), pour le disseminer en Afrique ? referez vous aux tiraillements qu’il y eu sur la paternité de la decouverte du virus du sida entre Luc Montagnier et Roland Galo ?
      Alors que nous savons tous que c’est dans les milieux gays, homoxexuels qu’est né le sida, ils (les occidentaux) l’ont disseminé sur le continent comme les foyers des conflits qu’ils creent et entretiennent pour leur industrie de l’armement, les firmes pharmaceutiques font les bonnes affaires.
      La Patrie Ou La Mort Nous Vaincrons est la seule attitude qui va sauver le continent qui est si convoités par ces RAPACES, CES VAUTOURS parce que de ce continent depend leur survie.

      Répondre à ce message

  • Le 14 mai à 14:46, par TANGA En réponse à : Angela Merkel aux Burkinabè : « Il faut avoir la volonté de se réconcilier et ne jamais croire qu’une ethnie est supérieure à une autre »

    Remarquez la différence entre Merkel et Macron. C’est là même que l’on voit la supériorité intellectuelle des Allemands sur les petits français.
    A MERKEL Yaa fort wah LIMA !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Air France : « Je pars triste mais confiant », Philippe Maciocia, ex-représentant au Burkina
Organisation ouest-africaine de la santé : Vers la mise en place d’un observatoire régional sur la résistance antimicrobienne
Rétablissement des relations sino-burkinabè : Un séminaire pour dresser le bilan du premier anniversaire
CIP-G5 Sahel : Alassane Bala Sakandé tient le bâton de commandement
Coopération : Roch Kaboré reçoit des messagers du président béninois
Lutte antiterroriste : Le Qatar offre des blindés à l’armée burkinabè
Coopération parlementaire : Le Burkina Faso et l’Arabie Saoudite s’y emploient
Angela Merkel aux Burkinabè : « Il faut avoir la volonté de se réconcilier et ne jamais croire qu’une ethnie est supérieure à une autre »
Lutte anti-terroriste : L’Allemagne annonce une aide de 46 millions d’euros
Luc Hallade, futur ambassadeur de France au Burkina Faso : Un diplomate qui conseille aux politiques de « savoir quitter le pouvoir »
Coopération germano-burkinabè : Angela Merkel est à Ouagadougou
Coopération : Le gouvernement et ses partenaires passent en revue les programmes de développement
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés