Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La voie de l’homme sage s’exerce sans luttеr.» Li Eul, dit Lao-Tseu

Compte rendu du Conseil des ministres du mardi 30 avril 2019

Accueil > Actualités > Conseil des ministres • • mardi 30 avril 2019 à 22h18min
Compte rendu du Conseil des ministres du mardi 30 avril 2019

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mardi 30 avril 2019, en séance ordinaire, de 09 H 45 mn à 13 H 50 mn, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, Président du Conseil des ministres. Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour, entendu des communications orales, procédé à des nominations et autorisé des missions à l’étranger.

I. DELIBERATIONS

I.1. AU TITRE DE LA REFORME DES INSTITUTIONS ET DE LA MODERNISATION DE L’ADMINISTRATION, LE CONSEIL A ADOPTE CINQ (05) RAPPORTS.

I.1.1. Pour le compte du ministère de l’Education nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales :

– un rapport relatif à l’apurement du traitement des dossiers relatifs à l’indemnité de logement, l’indemnité spécifique, la bonification d’échelon à titre exceptionnel au profit du personnel du MENAPLN et la finalisation du projet de statut valorisant des personnels de l’éducation.

Ce rapport fait la situation de la mise en œuvre du protocole d’accord signé le 27 janvier 2018 entre le gouvernement et la coordination nationale des syndicats de l’éducation (CNSE).

Le Conseil a instruit les ministres en charge du dossier de mobiliser l’ensemble des acteurs intervenant dans le traitement des indemnités spéciales et de logement ainsi que de l’octroi de bonification d’un échelon afin d’apporter des corrections nécessaires durant le mois de mai 2019. Il a également ordonné une dérogation au calendrier de traitement de la solde mensuelle afin de tenir compte de ce délai.

Le Conseil invite par ailleurs l’ensemble des acteurs à la reprise des négociations sur les points de préoccupations restés en suspens dans le cadre du projet de statut valorisant dès le 2 mai 2019. Les travaux d’écriture dudit statut devront débuter le 6 mai 2019 à Koudougou pour une durée maximale de 21 jours afin de disposer du projet de statut d’ici à la fin du mois de mai 2019.

I.1.2. Pour le compte du ministère de l’Economie, des finances et du développement :

– un décret relatif à la création de l’Agence nationale de gestion des soins de santé primaires (AGSP) en établissement public de santé.

L’adoption de ce décret permet la création de l’Agence nationale de gestion des soins de santé primaires.

Le Conseil a instruit les ministres en charge du dossier de présenter dans les meilleurs délais les statuts de l’AGSP et d’engager les procédures de détachement et de reversement des agents de santé devant relever de ladite agence.

– un décret portant régime indemnitaire applicable au personnel du cadre de la police nationale.

L’adoption de ce décret permet au gouvernement de poursuivre la mise en œuvre de la loi n°027-2018/AN du 1er juin 2018 portant statut du cadre de la police nationale.

I.1.3. Pour le compte du ministère de l’Energie :

– un rapport relatif à la mise en œuvre d’un mécanisme d’hybridation des bâtiments publics de l’Etat par le secteur privé, en utilisant des systèmes de production de source renouvelable.

Le mécanisme d’hybridation permet entre autres, la réduction des charges et des coûts de fonctionnement liés aux factures d’électricité dans les bâtiments publics, la possibilité pour la SONABEL de réorienter sa production vers les gros consommateurs indispensables pour l’activité économique, la réduction de la subvention de l’Etat aux combustibles, la continuité du service public en cas de perturbations de la fourniture d’électricité.

Le Conseil a marqué son accord pour la mise en œuvre du mécanisme d’hybridation des bâtiments publics de l’Etat avec quatre (04) bâtiments retenus pour la phase pilote.

I.1.4. Pour le compte du ministère de la Culture, des arts et du tourisme :

– un projet de loi modificatif de la loi n°032/99/AN du 22 décembre 1999 portant protection de la propriété littéraire et artistique.

Ce projet de loi modificatif intègre des innovations pour une meilleure maîtrise des questions de droits d’auteur et de droits voisins dans le sens de leur protection, gestion et défense contre les multiples atteintes.

Le Conseil a marqué son accord pour la transmission dudit projet de loi à l’Assemblée nationale.

I.2. AU TITRE DE LA DYNAMISATION DES SECTEURS PORTEURS POUR L’ECONOMIE ET L’EMPLOI, LE CONSEIL A ADOPTE

Pour le compte du ministère de l’Agriculture et des aménagements hydro-agricoles :

– un rapport relatif à une requête d’autorisation pour la conclusion d’une convention de maîtrise d’ouvrage publique déléguée par la procédure d’entente directe pour l’exécution des travaux du barrage de Sanguin, de la mise en œuvre du plan de gestion environnementale, du plan d’action de relocalisation des populations, de la piste de désenclavement et de la supervision du suivi contrôle des travaux.

Le Conseil a marqué son accord pour l’attribution du marché à l’Agence d’exécution des travaux eau et équipement rural (AGETEER) pour un montant de sept cent quarante-huit millions trois cent seize mille deux cent soixante-huit (748 316 268) F CFA hors TVA, avec un délai d’exécution de vingt-quatre (24) mois.

Le financement est assuré par le budget de l’Etat, exercices 2019, 2020 et 2021.

– un rapport relatif à l’appel d’offres international n°2018-044T/MAAH/SG/DMP du 16/11/2018 pour les travaux d’aménagement de 640 hectares de périmètres irrigués à Soum dans la province du Boulkiemdé au Burkina Faso.

Ces périmètres irrigués qui s’inscrivent dans la deuxième phase du Projet de développement agricole de Soum (PDA-Soum) permettront la production annuelle d’au moins 4 800 tonnes de riz, de 2 000 tonnes de maïs, de 4 500 tonnes de produits maraîchers et de contribuer à l’amélioration des revenus et des conditions de vie de la population de la zone du projet.

Le Conseil a marqué son accord pour l’attribution du marché à l’entreprise TSR-GTI :

Lot 1 : pour les travaux d’aménagement de 140 ha en amont du barrage. Ce lot inclura également les travaux de réalisation de 10 km de diguettes filtrantes et 10 km de couloirs à bétail pour un montant de deux milliards deux cent soixante-trois millions deux cent soixante-trois mille quatre cent quatre-vingt-deux (2 263 263 482) F CFA TTC, avec un délai d’exécution de dix (10) mois hors hivernage ;

Lot 2 : pour les travaux d’aménagement des 500 ha en aval rive droite dont 300 ha nouveaux aménagements et 200 ha en réhabilitation pour un montant de neuf milliards huit cent quatre-vingt-quinze millions neuf cent vingt et un mille huit cent cinquante un (9 895 921 851) F CFA TTC, avec un délai d’exécution de vingt-deux (22) mois hors hivernage.

Le financement est assuré par la Banque islamique de développement (BID), gestion 2019-2020.

II. COMMUNICATIONS ORALES

II.1. Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération a fait au Conseil le bilan de la visite d’amitié et de travail de son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, les 24 et 25 avril 2019 aux Emirats Arabes Unis.

Cette visite du Président du Faso a permis d’échanger avec les plus hautes autorités émiraties sur les moyens de renforcer la coopération bilatérale, de susciter un soutien accru des Emirats Arabes Unis au processus de développement de notre pays et d’attirer davantage les investisseurs émiratis vers le Burkina Faso.

II.2. Le ministre de l’Education nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales a informé le Conseil du lâche assassinat de cinq (05) enseignants dans la commune de Comin-Yanga dans la province du Koulpélogo.

Le Conseil présente ses condoléances aux familles éplorées et exprime sa compassion et sa solidarité à l’ensemble du monde enseignant.

II.3. Le ministre de l’Economie, des finances et du développement a fait au Conseil une communication relative aux mesures prises afin de lever les goulots d’étranglement constatés dans les activités essentielles de mobilisation des recettes fiscales.

Au titre du stock des actes non traités, les mesures sont entre autres :

– la mise en œuvre de l’opération « casiers vides » pour l’enregistrement des actes ;

– le renforcement des équipes chargées du traitement des demandes d’attestations ;

– le renforcement des équipes d’évaluation des terrains au niveau des directions des guichets uniques du foncier.

Au titre du recouvrement des recettes, les mesures sont :

– l’ouverture en continu de 7h30 à 16h00 des services de recettes des grandes unités de recouvrement basés à Ouagadougou et à Bobo-Dioulasso ;

– l’ouverture tous les samedis de 8h00 à 13h00 jusqu’à la normalisation, des caisses de la Direction des grandes entreprises, de la Direction des moyennes entreprises du Centre 2, de la Direction des moyennes entreprises des Hauts-Bassins, des Directions des guichets uniques du foncier et des bureaux d’enregistrement ;

– la prolongation du délai de dépôt des états financiers ainsi que du paiement de l’impôt sur les bénéfices industriels, commerciaux et agricoles (IBICA) jusqu’au 17 mai 2019 ;

– la prolongation jusqu’au 31 mai 2019 sans pénalité, pour le paiement des obligations déclaratives et de paiements du 1er janvier au 30 avril 2019.

II.4. Le ministre de l’Agriculture et des aménagements hydro-agricoles a fait au Conseil le bilan de la 21ème Journée nationale des Paysans (JNP), tenue du 25 au 27 avril 2019 à Gaoua, Chef-lieu de la région du Sud-Ouest.

Le Conseil félicite et encourage l’ensemble des acteurs du monde rural pour la réussite de l’évènement.

Il félicite d’une part les vaillantes populations du Sud-Ouest pour leur hospitalité et leur mobilisation et d’autre part, les forces de défense et de sécurité pour leur professionnalisme.

II.5. Le ministre de l’Energie a fait au Conseil une communication relative au besoin de renforcement du parc de production thermique en HFO/GAZ et du parc de production solaire avec la technologie de stockage d’énergie au Burkina Faso.

Au regard de la situation actuelle du parc de production thermique, le ministre en charge du dossier a présenté au Conseil les besoins énergétiques nécessaires pour faire face à la récurrence des pannes et la vétusté des équipements.

Le Conseil a autorisé le ministre de l’Energie à poursuivre les discussions avec les différents partenaires afin de proposer un dossier en Conseil des ministres.

III. NOMINATIONS

III.1. NOMINATIONS DANS LES FONCTIONS INDIVIDUELLES

A. AU TITRE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA COOPERATION

– Monsieur Taba DOYE, Mle 216 584 E, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Chargé d’études ;

– Monsieur Jean Marie BAKOUAN, Mle 216 583 R, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Chargé d’études.

B. AU TITRE DU MINISTERE DE LA SECURITE

– Monsieur Emanuel Natewendé BAMOGO, Mle 59 845 S, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Personne responsable des marchés de l’Office nationale d’identification (ONI).

C. AU TITRE DU MINISTERE DE LA SANTE

– Monsieur Emmanuel SORGHO, Mle 118 969 G, Administrateur civil, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Directeur de cabinet ;

– Monsieur Landaogo Soutongonoma Lionel Wilfrid OUEDRAOGO, Mle 95 882 K, Médecin spécialiste en santé publique, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Secrétaire général ;

– Monsieur Adama SANOU, Mle 85 275 H, Manipulateur d’Etat en électroradiologie médicale, 1ère classe, 7ème échelon, est nommé Chargé de missions ;

– Monsieur Mamadou DRABO, Mle 42 776 V, Conseiller de santé, 1ère classe, 10ème échelon, est nommé Conseiller technique ;

– Monsieur Hamidou SAMA, Mle 112 438 L, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur des marchés publics ;

– Monsieur Salif SIGUIRE, Mle 247 157 E, Conseiller en gestion des ressources humaines, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur des ressources humaines ;

– Monsieur Hamado KARENE, Mle 58 766 S, Inspecteur des impôts, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Directeur de l’administration des finances du Laboratoire national de santé publique (LNSP).

D. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ECONOMIE, DES FINANCES ET DU DEVELOPPEMENT

– Monsieur Boukaré ZOUANGA, Mle 56 723 S, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 9ème échelon, est nommé Directeur des affaires monétaires et financières ;

– Monsieur Serge Louis Marie Patoinbokéba TOE, Mle 96 937 H, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 7ème échelon, est nommé Directeur de la dette publique ;

– Monsieur Arouna SANFO, Mle 104 287 T, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 7ème échelon, est nommé Directeur de la programmation budgétaire ;

– Monsieur Gaoussou GANDEMA, Mle 58 442 X, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Fondé de pouvoirs de la trésorerie des missions diplomatiques et consulaires ;

– Monsieur Issoufou BOLY, Mle 58 776 C, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Percepteur spécialisé auprès du ministère de la Sécurité ;

– Monsieur Nadoro TRAORE, Mle 51 166 X, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Percepteur spécialisé auprès du ministère de la Femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire ;

– Monsieur Tiraogo YIOUGO, Mle 59 841 Z, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Agent comptable du Conseil supérieur de la communication (CSC) ;

– Madame Kadiatou OULLA/PARE, Mle 58 445 H, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 9ème échelon, est nommée Agent comptable du Centre hospitalier universitaire pédiatrique Charles De Gaulle ;

– Madame Julie Sandrine BACYE/SAWADOGO, Mle 225 016 F, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 4ème échelon, est nommée Agent comptable de l’Office national d’identification (ONI) ;

– Monsieur Gilbert ZERBO, Mle 29 805 F, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 11ème échelon, est nommé Agent comptable de l’Institut national de la statistique et de la démographie (INSD) ;

– Monsieur Erick Abdoul Kader DIATTO, Mle 37 232 S, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Agent comptable de l’Institut national de santé publique (INSP) ;

– Monsieur Joachim NANA, Mle 119 286 D, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Agent comptable du Centre national de la recherche scientifique et technologique (CNRST) ;

– Monsieur Arsène TOUGMA, Mle 111 101 N, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Agent comptable de l’Ecole nationale d’administration et de la magistrature (ENAM) ;

– Monsieur Eloi OUEDRAOGO, Mle 91 625 T, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Agent comptable de l’Agence nationale de régulation des produits pharmaceutiques ;

– Madame Maoua COULIBALY, Mle 245 208 S, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 3ème échelon, est nommée Agent comptable de l’Université de Dédougou ;

– Monsieur Saïdou KABORE, Mle 46 258 M, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Agent comptable de l’Université de Fada N’Gourma ;

– Monsieur Bali BAZAME, Mle 235 905 R, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Agent comptable de l’Université de Ouahigouya ;

– Monsieur Ousmane YAMEOGO, Mle 53 572 U, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Fondé de pouvoirs de la trésorerie régionale des Cascades ;

– Monsieur Mohamed SAWADOGO, Mle 235 924 D, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Fondé de pouvoirs de la trésorerie régionale du Plateau-Central ;

– Monsieur Mahamadi OUEDRAOGO, Mle 225 028 H, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Fondé de pouvoirs de la trésorerie régionale du Sahel ;

– Monsieur Julien BONKOUNGOU, Mle 208 011 R, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Fondé de pouvoirs de la trésorerie régionale du Sud-Ouest ;

– Madame Maminata BEBANE, Mle 59 919 S, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 3ème échelon, est nommée Directrice régionale du budget du Centre-Nord ;

– Madame Minata OUATTARA, Mle 91 245 E, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 8ème échelon, est nommée Directrice régionale du budget du Nord ;

– Madame Germaine KAFANDO, Mle 33 991 C, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 9ème échelon, est nommée Directrice régionale du budget du Plateau-Central.

E. AU TITRE DU MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE, DU TRAVAIL ET DE LA PROTECTION SOCIALE

– Madame Laure ZONGO/HIEN, Sociologue, Gestionnaire des projets, est nommée Directrice générale de la Caisse autonome de retraite des fonctionnaires (CARFO).

F. AU TITRE DU MINISTERE DE LA COMMUNICATION ET DES RELATIONS AVEC LE PARLEMENT

– Madame Bambayidé Laure Esther OUEDRAOGO, Mle 238 029 W, Conseiller en gestion des ressources humaines, 1ère classe, 2ème échelon, est nommée Directrice des ressources humaines ;

– Monsieur Soumaïla OUEDRAOGO, Mle 220 309 D, Conseiller en sciences et techniques de l’information et de la communication, 1ère classe, 3ème échelon est nommé Directeur régional de la communication et des relations avec le parlement du Nord ;

– Monsieur Bissa Francis TIEN, Mle 202 688 K, Conseiller en sciences et techniques de l’information et de la communication, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur régional de la communication et des relations avec le parlement du Sahel.

G. AU TITRE DU MINISTERE DE L’AGRICULTURE ET DES AMENAGEMENTS HYDRO-AGRICOLES

– Monsieur Lamourdia THIOMBIANO, Mle 25 711, Chercheur, catégorie P3, Classe exceptionnelle, 2ème échelon, est nommé Secrétaire général ;

– Monsieur Yassia KINDO, Mle 245 264 A, Conseiller en études et analyses, Economiste-planificateur, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur général des études et des statistiques sectorielles, cumulativement Responsable du « Programme pilotage et soutien » ;

– Monsieur Moumouni TAO, Mle 208 082 H, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Directeur de l’administration des finances.

H. AU TITRE DU MINISTERE DES TRANSPORTS, DE LA MOBILITE URBAINE ET DE LA SECURITE ROUTIERE

– Monsieur Saïdou SAOURA, Mle 97 432 U, Administrateur civil, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Inspecteur général des services ;

– Monsieur Ali OUATTARA, Mle 288 366 G, Ingénieur de travaux informatiques, est nommé Directeur des services informatiques ;

– Monsieur Mohamed Awallo ZAMPALIGRE, Mle 228 374 N, Conseiller de jeunesse et d’éducation permanente, 1ère classe, 1er échelon, est nommé Directeur de la prospective et de la planification opérationnelle ;

– Monsieur Mamadou CISSE, Mle 77 039 R, Conseiller d’administration scolaire et universitaire, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Chargé d’études ;

– Monsieur Debkoun Aristide MEDA, Mle 248 096 U, Technicien supérieur en aménagement foncier, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur régional des Transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière de la Boucle du Mouhoun ;

– Monsieur Michel ZONGO, Mle 32 417 M, Technicien supérieur en génie civil, 1ère classe, 13ème échelon, est nommé Directeur régional des Transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière des Cascades ;

– Monsieur Bévour NEGALO, Mle 71 129 V, Technicien supérieur en génie civil, 1ère classe, 16ème échelon, est nommé Directeur régional des Transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière du Centre-Ouest ;

– Monsieur Souleymane ZONGO, Mle 248 619 K, Ingénieur en transport, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur régional des Transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière du Centre-Sud ;

– Monsieur Moussa SANKARA, Mle 211 915 C, Technicien supérieur en génie civil, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur régional des Transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière de l’Est ;

– Monsieur Adama Toké KAM, Mle 248 616 X, Ingénieur en transport, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur régional des Transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière des Hauts-Bassins ;

– Monsieur Ibrahim SANFO, Mle 265 868 M, Ingénieur en transport, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur régional des Transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière du Nord ;

– Monsieur Issaka YANKENE, Mle 248 618 J, Ingénieur en transport, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur régional des Transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière du Plateau-Central ;

– Monsieur Abdoulaye SINON, Mle 286 125 N, Ingénieur en transport, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur régional des Transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière du Sud-Ouest.

I. AU TITRE DU MINISTERE DE LA FEMME, DE LA SOLIDARITE NATIONALE, DE LA FAMILLE ET DE L’ACTION HUMANITAIRE

– Madame Ursule KABORE/BOUDA, Mle 27 834 G, Administrateur des affaires sociales, 1ère classe, 14ème échelon, est nommée Chargé de missions ;

– Monsieur Koudbi Jérome YAMEOGO, Mle 26 964 L, Administrateur des affaires sociales, 1ère classe, 13ème échelon, est nommé Chargé de missions ;

– Monsieur Harouna KIEMTORE, Mle 55 786 S, Inspecteur d’éducation des jeunes enfants, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Chargé d’études ;

– Monsieur Amado COMPAORE, Mle 78 090 F, Administrateur des affaires sociales, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Chargé d’études ;

– Monsieur F. Denis OUEDRAOGO, Mle 26 962 X, Administrateur des affaires sociales, 2ème classe, 11ème échelon, est nommé Chargé d’études ;

– Madame Marcelline YIGO, Mle 279 850 N, Conseiller d’éducation féminine, 1ère classe, 2ème échelon, est nommée Chargé d’études ;

– Monsieur Relwendé Donald Parfait OUEDRAOGO, Mle 55 821 G, Administrateur des affaires sociales, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Chargé d’études ;

– Monsieur Koko Tivarè Hermann HIEN, Mle 54 989 K, Conseiller d’intendance scolaire et universitaire, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Chef de Département de l’administration et des finances du Secrétariat permanent du Conseil national multisectoriel pour la protection et la promotion des droits des personnes handicapées (SP-COMUD/Handicap) ;

– Monsieur Drissa GNAMOU, Mle 200 051 N, Contrôleur des services financiers, 1ère classe, 1er échelon, est nommé Chef de Département de l’administration et des finances au Secrétariat permanent du Conseil national pour l’Enfance (SP/CNE) ;

– Monsieur Robert ZOUMA, Mle 216 741 V, Conseiller en droits humains, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Chef de Département des études, de la planification et du suivi évaluation au Secrétariat permanent du Conseil national pour l’Enfance (SP/CNE) ;

– Monsieur Martin SANOU, Mle 46 406 N, Inspecteur d’éducation spécialisée, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Directeur de la lutte contre les violences faites aux enfants ;

– Monsieur Lassané OUEDRAOGO, Mle 85 582 V, Inspecteur d’éducation de jeunes enfants, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Directeur régional de la femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire du Sahel.

J. AU TITRE DU MINISTERE DE LA JEUNESSE ET DE LA PROMOTION DE L’ENTREPRENEURIAT DES JEUNES

– Monsieur Bourbila Daniel Wend-Panga KERE, Mle 286 165 V, Enseignant-chercheur, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur de Cabinet ;

– Monsieur Jean Philippe DAKOURE, Mle 104 267 W, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Secrétaire général ;

– Monsieur Lambi SAWADOGO, Mle 215 138, Conseiller en gestion des ressources humaines, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Chargé de missions en remplacement de Monsieur Mounirou FARTA ;

– Monsieur Abdoul Karim TIEMTORE, Mle 216 747 W, Conseiller en emploi et en formation professionnelle, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Chargé de missions en remplacement de Madame Aguiratou TOU/NANA ;

– Monsieur Brice Noël YOGO, Mle 44 080 G, Inspecteur de l’enseignement secondaire, catégorie P, 14ème échelon, est nommé Conseiller technique ;

– Monsieur Issiaka KABORE, Mle 111 128 A, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Directeur général du Fonds d’appui à la formation professionnelle et à l’apprentissage (FAFPA) ;

– Monsieur Lévi SAWADOGO, Mle 225 035 V, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Directeur de l’Administration des finances ;

– Monsieur Alassane NEYA, Mle 34 113 C, Journaliste, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Directeur de la Communication et de la presse ministérielle ;

– Madame Pélagie Patoinbangba NABIE/GUISSOU, Mle 34 016 C, Inspecteur des impôts, 1ère classe, 7ème échelon, est nommée Directrice financière et comptable du Fonds d’appui à la formation professionnelle et à l’apprentissage (FAFPA).

III.2. NOMINATIONS DANS LES CONSEILS D’ADMINISTRATION MINISTERE DU COMMERCE, DE L’INDUSTRIE ET DE L’ARTISANAT

Le Conseil a adopté un décret portant renouvellement du mandat de Monsieur Sogh-Kélo SOME, Mle 212 613 C, Conseiller des affaires économiques, Administrateur représentant l’Etat au titre du ministère du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat au Conseil d’administration de la Société nationale des cartons et d’emballages du Burkina (SONACEB) pour une dernière période de trois (03) ans.

Le Ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement, Porte-parole du gouvernement,

Rémis Fulgance DANDJINOU

Officier de l’ordre national

Vos commentaires

  • Le 30 avril à 21:23, par Validation En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mardi 30 avril 2019

    Conseil au nouveau SG du MS : relire rapidement l’organigramme du ministère pour le rendre opérationnel. Bonne suite

    Répondre à ce message

    • Le 2 mai à 15:12, par Enquêteur En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mardi 30 avril 2019

      En plus de relire l’organigramme pour l’expurger de ses cellules cancérigènes, le nouveau SG du ministère de la santé doit chercher une torche (comme celle du flambeau olympique) pour rechercher et extirper des arcannes du ministère, tous les frères, neveux, parents, amis et connaissances du Professeur Médah qui sont toujours tapis dans les directions générales, régionales, techniques, les EPE hospitaliers et non hospitaliers, les projets et programmes de développement et y proposer à nomination, des Burkinabè méritants. En tout cas bon vent à Dr Wilfried. Quant à Dr Karama, bonne chance, tu as été respectueux, courtois et sage dans tes fonctions. Dommage pour toi : six mois c’est trop peu. Je te souhaite le meilleur vu ton jeune âge.

      Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 21:43, par Cisse En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mardi 30 avril 2019

    Félicitations à M. SORGHO nouveau dircab du ministre de la santé. Bon vent !!!

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 21:51, par no comment En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mardi 30 avril 2019

    au MFSNFAH. ça fait pitié.rien que des nominations incongrues. aucune politique du développement humain

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 22:55, par optimiste En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mardi 30 avril 2019

    « Le conseil a adopté un rapport relatif à l’apurement des dossiers sur l’indemnité de logement, l’indemnité spécifique, la bonification d’échelon à titre exceptionnel et la finalisation du projet de statut valorisant au profit du personnel du MENAPLN. Ainsi, le conseil a décidé d’une mobilisation des acteurs intervenant dans le traitement des différents dossiers et leur regroupement pour une synergie d’action et une dérogation du calendrier de solde mensuel afin que ces dossiers soient enrôlés pour le mois de mai 2019. Le conseil a demandé au comité de rédaction de reprendre les travaux en concertation avec les syndicats le 2 mai 2019 et que la rédaction commence le 6 mai à Koudougou avec un délai de 21 jours de manière à disposer à la fin du mois de mai d’un projet de statut valorisant finalisé. » Oui ! ! ! Quelques trois phases tenter de rattraper le retard du pays dans le domaine de l’éducation ; pour consoler le monde de l’éducation et remettre la machine éducative en marche. Pourquoi avoir pris tout ce temps, gaspillé tant d’énergie. Des enseignants ont nourrit à jamais l’espoir de bénéficier des retombées de ces mesures. Malheureusement... plusieurs ont quitté sur cette terre. Gouvernement, il faut savoir anticiper.

    Répondre à ce message

    • Le 1er mai à 16:59, par Zot En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mardi 30 avril 2019

      Même si le gouvernement avait anticipé on serait toujours au même point puisque ceux qui devraient faire ces corrections vous avez luttés à les envoyer en grève aussi. C’est tout à fait normal que après que le gouvernement ai trouvé une solution à leur cas revienne sur celui des enseignants.

      Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 00:57, par TRAORE En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mardi 30 avril 2019

    Optimiste, mieux vaut tard que jamais. On ne peut pas tout bénéficier sur cette terre avant son voyage non retour. Jamais du tout. Sauf les incrédules aux idées courtes qui pensent le contraire de ce que j’ai dit. Un enseignant de passage.

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 09:17, par Yoda Issouf En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mardi 30 avril 2019

    Félicitations au nouveau SG du ministère de la santé, il a toujours fait ses preuves et je pense qu’il serait à la hauteur,

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 12:13, par aboubacar En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mardi 30 avril 2019

    La CNSE a donné le la. Pour qui l’harmonisation de la rémunération ? On patauge, on s’enfonce, on promet , on s’engage, et pipipipi, fin de récréation.
    Voilà ce qui arrive quand on veut garder ses propres privilèges. Si les gouvernants donnaient l’exemple, je crois que la situation serait moins intenable. Malheureusement, on assiste à la course à l’enrichissement pour son développement personnel et non celui de l’Etat.
    Celui (Clément Sawadogo) qui a négocié les taux élevés de fonds communs pour le compte du Ministère de la fonction publique est lui-même bénéficiaire de fonds commun. Il revient justifier les primes de motivation dont il reste un bénéficiaire. Combien va-t-on donner aux fonctionnaires qui se sont endettés au-delà de la quotité cessible pour les aider au cours des 3 prochaines années ?
    Inconstance et incohérence, voilà les termes qui caractérisent la gouvernance MPP. Même les syndicats accompagnateurs de la conférence sur la rémunération se sentent trahis. Quel bilan allez-vous dresser pour prétendre à la magistrature suprême en 2020 ?
    Aux financiers, je demande de ne pas baisser la garde parce que si le rapport de force change, ce gouvernement-ci peut à nouveau renier ses engagements irrationnels.
    L’artiste du nord

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 12:25, par LAÏCO En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mardi 30 avril 2019

    Ministère de la Santé : Madame LOUGUE /SORGHO nomme Mr SORGHO comme DIRCAB (No Comment ).
    Quand au pauvre Robert (SG sortant) , lui-même il savait que dès lors que son nomminateur (PR Meda ) a été débarqué quelques jours après cette nomination surprise , ses jours était comptés .
    Ce ministère semble être le principal consommateur de SG , 5 SG en quatre ans .
    Il faut qu’au Faso on apprennent à travailler ensemble malgré nos différences , le principal étant notre appartenance à une même nation et donc à une cause commune .
    .

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 13:02, par Yeux rouges En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mardi 30 avril 2019

    Les agents du ministère de la santé, on ne sent pas les critiques. Lorsque le Pr.MEDA a nommé un de ses parents comme DIRCAB qu’est-ce qu’on n’a pas lu ?Venez écrire à présent

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 13:43, par lepaysvamieux En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mardi 30 avril 2019

    Je valide particulièrement les nominations des SG et DRH au ministère de la santé. En effet, le DRH sortant a été le plus médiocre qu’a connu le ministère de la santé. S’agissant du nouveau SG, je le souhait plein succès. Il fut DRS du Centre et il connait qui est capable de quoi. Soyez toujours un rassembleur et évitez d’écouter les officines souterraines tapies dans l’ombre qui ne pensent malheureusement qu’à leurs seuls intérêts.
    S’agissant de la nomination du Dircab, l’actuelle ministre doit éviter le syndrome de son predecesseur : la régionalisation des nominations.
    Par ailleurs je vois la poursuite de gestion au cas par cas. Par consequent j’invite le gouvernement au règlement sans délai du protocole du SYNTSHA car nous sentons du mépris pur et simple à l’endroit des agents de santé. Un protocole vieux de deux ans qui souffre d’application par rapport à d’autres d’une année qui sont appliqués.

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 13:51, par Okapi En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mardi 30 avril 2019

    Cela fait des mois et des mois que les rapports des conseils des ministres ne fait qu’evoquer des questions de régularisations des indemnités, de motivations de primes, etc..penser-vous vraiment que le Burkina fera un saut qualitatif dans la bonne voie , avec un budget dont plus de 50% sont consacrés au payement des salaires des fonctionnaires y compris des FC maintenant motivation , primes, etc..... ? LE pays de fera que stagner pas pas croître s’il reste aucun budget suffisamment important pour faire des investissements structurelles. On n’est plutôt sur des questions de politique avec pour désir de se maintenir , on préfère remettre en cause l’avenir du Burkina, de nos enfants et petits enfants qui auront notre Burkina que de penser a leur laisser un Burkina développé..

    On n’a même pas besoin d’etre économiste ou spécialisé en quoi que ce soir pour savoir cela....c’est dommage ...c’est dommage et disons que ce sont ces derniers politiciens qui ne savent pas prendre leur responsabilités a qui nous avons confier la gestion de notre pays ??? Dommage vraiment !!!! On n’est tous pareille, ils sont a notre image comme on le dit..

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 22:23, par kouklouss En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mardi 30 avril 2019

    Madame le ministre félicitations à toi n’écoute pas les aigris continu de secouer le cocotier déscend au niveau des DRS débarasse toi de ceux qui ne valent rien qui n’ont aucun sens du management et garde les bons. Bon courage

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai à 07:48, par kankeletigui En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mardi 30 avril 2019

    Félicitations au nouveau SG ! Du courage. Que Dieu l’accompagne dans ses tâches au ministère de la santé.

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai à 11:00, par KingBaabu En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mardi 30 avril 2019

    Le changement à la CARFO...hmmm !...Courage les fonctionnaires. Allons seulement, car demain n’est pas loin. Danton.

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai à 12:52, par COUCOUT En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mardi 30 avril 2019

    Bienvenue au Burkina Faso où :
    - salaire que tu n’as pas en 10 ans de service, ton petit frère qui est en formation à l’enam a déjà cela !
    - pour un même diplôme, tu as moins de 300 000 F CFA après 10 ans de service et l’autre qui vient de sortir de l’école débute avec 870000 F CFA par mois !
    - pour la même fonction publique, les uns voient leur crédit épongé par l’Etat et les autres on s’en fout.
    Hier, c’est les financiers qui étaient traités d’égoïstes. Aujourd’hui, comme il y a eu un accord m..... avec ces derniers, alors les malheureux fonctionnaires des secteurs sociaux qui ne disposent pas de moyens de pression sont traités d’egoistes. Et dire que tout cela se passe après une insurrection censée mettre fin aux injustices.

    Répondre à ce message

  • Le 3 mai à 08:39, par Vision+ En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du mardi 30 avril 2019

    Madame le ministre de la santé , félicitations pour le travail entreprit à la tête du ministère.
    Madame le ministre si un DRS devant des partenaires sociaux qui voudraient en savoir plus sur une suspicion de détournement de médicaments offert en don dans des sites de déplacés de Foubé et de Barsalogho vous appelle et met son télph portable sur haut parleur pour que vous vous expliquiez cela est inconcevable du haut de vos responsabilités de ministre. Madame le ministre ce DRS à court d’idée n’est plus utile comme collaborateur alors il faut vous en débarrasser sinon il vous nuira d’avantage.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 22 mai 2019
Education : le gouvernement annonce la construction de 100 complexes scolaires pour la rentrée d’octobre 2019
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 15 mai 2019
Situation sécuritaire : Bientôt des tournées de sensibilisation sur la cohésion sociale
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 08 mai 2019
Conseil des ministres : Le gouvernement respectera ses engagements avec les partenaires sociaux
Compte rendu du Conseil des ministres du mardi 30 avril 2019
Education : Le conseil des ministres adopte un rapport relatif à l’apurement des dossiers
Conseil des ministres : Le chef de l’Etat n’a jamais envisagé de négocier avec un quelconque groupe terroriste
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 24 avril 2019
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 17 avril 2019
Conseil des ministres : Le gouvernement prévoie la réalisation d’infrastructures socioéconomique dans sept régions du Burkina Faso a hauteur de de 21 milliards Fcfa
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés