Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Tout arbre qui vit en tranquillité finit un jour par être secoué.» Proverbe vietnamien

Accès à l’eau et à l’assainissement : Un nouveau programme de 180 milliards de FCFA lancé

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • jeudi 25 avril 2019 à 23h37min
Accès à l’eau et à l’assainissement : Un nouveau programme de 180 milliards de FCFA lancé

Le ministère de l’Eau et de l’assainissement a procédé, ce 25 avril 2019 à Kilingbara, dans la commune de Kampti, province du Poni, au lancement du Programme d’approvisionnement en eau et assainissement (PAEA). L’objectif de ce programme, qui est soutenu par la Banque mondiale, est de faciliter l’accès à l’eau potable et à l’assainissement à plus d’un million de personnes. Le Premier ministre Joseph Marie Dabiré, représentant le président du Faso, a présidé le lancement de ce programme d’un coût de 180 milliards de F CFA.

Soutenir le gouvernement du Burkina Faso dans l’amélioration des services d’approvisionnement en eau et assainissement et dans la gestion intégrée des ressources en eau, tel est l’un des objectifs du Programme d’approvisionnement en eau et assainissement (PAEA).

Et pour lancer ce programme, c’est le village de Kilingbara, dans la commune de Kampti, qui a été choisi. Pour le maire Jean de la Croix Pooda, « la commune de Kampti, la plus grande du Burkina, compte 117 villages. L’accès à l’eau potable demeure une difficulté majeure à résoudre pour le conseil municipal, et les seize forages qui seront réalisés soulageront nos mères et nos femmes qui sont les premières victimes de l’inaccessibilité de l’eau potable ». Et ce n’est pas Yéri Kambou qui dira le contraire : « Le problème d’eau à Kilingbara est très difficile. Nous avons un seul forage, celui de l’école primaire, qui ne peut pas suffire aux élèves et au village. Nous sommes donc contentes de voir un nouveau forage en construction. Merci aux autorités ».

Kambou Yéri, Habitante de Kilingbara

Le partenaire financier du PAEA, la Banque mondiale, qui supporte 83% du coût du programme, était représenté par Cheik Fantamady Kanté, représentant résident de l’institution au Burkina. Pour lui, « ce programme est inédit (…). Il est le plus grand projet que la Banque mondiale ait financé au Burkina Faso, et nous espérons que ces interventions pourront changer les conditions de vie des populations vers des directions positives ».

Cheik Fantamady Kanté - Représentant résidant banque mondiale au Burkina Faso

Le PAEA couvrira huit régions du Burkina Faso et son volet hydraulique rural concerne quatre régions que sont les Hauts-Bassins, les Cascades, la Boucle du Mouhoun et le Sud-Ouest, avec une part contributive de 8% du gouvernement burkinabè.

Boubacar Tarnagda

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Grèves dans le secteur de la santé : Le gouvernement appelle les syndicats à un « esprit de patriotisme »
3ème Assemblée RECOWA-CERAO : Les évêques de l’Afrique de l’Ouest condamnent « ceux qui tuent au nom de Dieu »
L’intégralité de la lettre pastorale des évêques de l’Afrique de l’Ouest à la clôture de leur 3e Assemblée plénière à Ouagadougou
Métiers d’ingénieur : 2iE veut briser les stéréotypes sur la performance des femmes
Agences de l’eau du Mouhoun et des Cascades : Du matériel pour appuyer la gestion des ressources en eau
Violence dans les langues : Un colloque international pour un meilleur décryptage
Réhabilitation de l’hôtel de ville de Bobo-Dioulasso : Les travaux officiellement lancés
Solidarité nationale : SAP Olympic au secours des personnes vivant avec un handicap
FONRID : Douze porteurs de projets reçoivent des chèques
Bobo-Dioulasso : Un prêtre assassiné et un autre blessé au centre Don Bosco
Journées des semences améliorées : Un cadre de sensibilisation des producteurs agricoles
Civisme et cohésion sociale : L’AJUDE préconise l’alliance à plaisanterie
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés