Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La vie est une rose dont chaque pétale est une illusion et chaque épine une réalité. » Alfred De Musset

« Programme population » de l’Union européenne : Les acteurs partagent leurs expériences

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • mardi 16 avril 2019 à 15h00min
« Programme population » de l’Union européenne : Les acteurs partagent leurs expériences

En avril 2018, l’Union européenne lançait le « Programme population ». Un an après, les acteurs sont réunis à Ouagadougou en vue d’échanger sur la mise en œuvre du programme au cours d’un atelier qui se tient ce mardi 16 avril 2019 à l’Institut supérieur des sciences de la population (ISSP)de l’Université Ouaga I/ Joseph Ki-Zerbo.

Avec une croissance annuelle de 3,1% par an, le Burkina Faso devrait voir sa population doubler en moins de 20 ans. Cette forte natalité agit non seulement sur la santé de la mère et de l’enfant, mais pèse également sur les budgets sociaux, notamment la santé et l’éducation. En outre, elle réduit les investissements et impacte l’accès à l’eau et à la terre. Le défi pour le gouvernement est donc de mieux appréhender le dividende démographique pour en tirer tous les avantages.
Et c’est ce à quoi répond le « Programme population de l’Union européenne ».

Ce programme s’est en effet fixé pour ambition de renforcer la connaissance et développer un système d’informations efficace et efficient du système d’enregistrement de l’état civil à travers la modernisation du système d’état civil et du renforcement des connaissances des citoyens de leurs droits. Le programme œuvre aussi à renforcer l’utilisation des services de santé de la reproduction et en particulier de la planification familiale en renforçant l’offre tout en stimulant la demande et en accompagnant les jeunes et les adolescents en matière de santé sexuelle, à réduire les inégalités liées au genre et à renforcer les capacités des femmes à défendre leurs droits.

Pour atteindre ses objectifs, le programme s’appuie sur les organisations internationales, les organisations de la société civile, chargés d’exécuter le programme sur le terrain et les instituts de recherche notamment l’ISSP (Institut supérieur des sciences de la population) de l’Université Ouaga I/ Joseph Ki-Zerbo.

L’atelier qui se tient ce mardi 16 avril 2019 est donc l’occasion de réunir l’ensemble des acteurs en vue de renforcer les synergies, de définir les moyens de communication et les modalités de travail à travers les réflexions qui seront menées lors des panels.

Divers thèmes seront abordés portant sur la stratégie d’état civil, le changement de comportement dans la planification familiale et les inégalités liées au genre. « L’idée forte de ce programme est que les acteurs sur le terrain, les acteurs de la recherche et les différents intervenants alimentent les réflexions sur les stratégies à mettre en œuvre au plan politique pour des bénéfices concrets à l’ensemble de la population. », a indiqué l’ambassadeur Jean Lamy, chef de la délégation de l’Union européenne au Burkina Faso.

Une dizaine de projets de recherche en lien avec le « Programme population » à l’ISSP

Le directeur de l’ISSP, Dr Abdramane Soura, a, dans son allocution, rappelé que l’ISSP dans le cadre du Programme Population, interviendra sur le volet « Renforcement des capacités, production et diffusion des connaissances sur la population ». Pour ce faire, une dizaine de projets de recherche seront réalisés. De plus, l’ISSP renforcera les capacités de plus de 400 cadres de l’administration publique et de la société civile et diffusera les résultats auprès des autorités politiques pour faciliter la prise de décision.

Le directeur rassure par ailleurs que « l’ISSP ne doute en aucun instant qu’il relèvera le défi de la mise en œuvre de ce programme, du moins pour ce qui est du volet qui le concerne, grâce au soutien de tous. » Un avis partagé par le directeur de cabinet, représentant le président de l’Université Ouaga I/ Joseph Ki-Zerbo, Dr Moumouni Zoungrana, qui a aussi tenu à rassurer la délégation de l’Union européenne, que la présidence de l’université accompagnera la mise en œuvre du programme.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Déplacés internes de Barsalogho : L’ONG Help va « au-delà de l’assistance »
Organisation démocratique de la jeunesse : Une rencontre nationale fait le bilan des activités menées par les différentes sections
Centre-Est : L’OCADES Caritas Burkina s’engage pour une protection des migrants vulnérables du Sahel
Ramadan 2021 : Le jeûne musulman débute ce 13 avril
Ramadan 2021 : « C’est l’heure de la solidarité et de la générosité », dixit El Hadj Aminou Ouédraogo, président du CERFI
Contribution de l’unité d’action syndicale (UAS) sur la question de la réconciliation nationale
Burkina Faso : L’Initiative Pananetugri mène la réflexion sur l’origine du féminisme
Région du Sahel : Des éducateurs et communicateurs renforcent leurs capacités sur les mécanismes endogènes de gestion des conflits
Région des Cascades : Le canton de Karaborola célèbre la fête des nouvelles récoltes Difan-Gbar
Ramadan : La commission lune se réunira ce lundi 12 avril 2021
Burkina Faso : L’ONG FOSAPA offre des vivres à 350 personnes vulnérables
Jeûne musulman/Burkina : Ramadan market, une opportunité pour faire ses provisions à moindre coût
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés