Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La voie de l’homme sage s’exerce sans luttеr.» Li Eul, dit Lao-Tseu

Energie : Echanges directs entre les consommateurs et la SONABEL

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Mariam Ouédraogo (Stagiaire) • mercredi 27 mars 2019 à 20h30min
Energie : Echanges directs entre les consommateurs et la SONABEL

Dans le cadre de ses journées portes ouvertes, la Société nationale d’électricité du Burkina (SONABEL) a organisé un panel public, ce lundi 25 mars 2019, dans la salle du ciné Burkina, à Ouagadougou. Au cours de ce panel qui s’est tenu sous le thème « La consommation domestique de l’électricité par le client : entre méfiance et réalités », les techniciens de la SONABEL et les acteurs de la société civile ont évoqué les préoccupations liées à la fourniture et à la consommation de l’électricité.

Depuis 2008, la nationale de l’électricité est confrontée à des difficultés qui sont à l’origine de coupures intempestives de courant chez le consommateur. Et la SONABEL ne tiendrait pas sans la subvention de l’Etat, malgré sa planification optimale, a affirmé Souleymane Ouédraogo, panéliste, qui a exposé sur la facturation et les nouveaux moyens de paiement de la SONABEL.

Au Burkina Faso, seule 19% de la population a accès à l’électricité et 3% des pauvres s’éclairent par l’électricité. « Pourtant, elle [l’électricité, ndlr] est un besoin individuel et collectif de première option des citoyens, à laquelle le citoyen exige un accès en permanence à un coût abordable », a commenté Daniel Da Hien, vice-président de la Ligue des consommateurs du Burkina, avant d’appeler les consommateurs à une utilisation rationnelle de l’énergie. Et pour cela, les populations doivent être éduquées à une consommation de l’électricité à la hauteur de leurs besoins.

Ce fut également l’occasion pour la Ligue des consommateurs de dénoncer l’attitude jugée passive de la SONABEL. « En fait, la SONABEL ne conseille jamais le client par rapport au choix des compteurs qu’il achète », a regretté Daniel Da Hien. Elle devrait pouvoir conseiller le client sur ses besoins d’utilisation, a-t-il préconisé.

« La pénalité ne sert pas à alimenter notre fonds commun »

Si la Ligue des consommateurs défend la nécessité de supprimer la pénalité, la SONABEL, de son côté, tente de démontrer que la pénalité perçue ne sert pas à alimenter un fonds commun. En effet, l’électricité est non-stockable. « Pendant les périodes de délestage, la prime fixe, qui comprend les frais de production, de transport et de distribution de l’électricité, reste inchangée. Lorsque le consommateur ne solde pas ses factures, les charges sont toujours supportées par la SONABEL », a expliqué Souleymane Ouédraogo.

La taxe de soutien au développement des activités audiovisuelles de l’Etat, les timbres et quittances, la taxe sur la valeur ajoutée, la taxe de développement l’électrification, qui s’élevaient à plus de 34 milliards de francs CFA en 2017, sont reversées dans les caisses de l’Etat, foi du panéliste.

Face aux longues files pour le paiement des factures, la nationale de l’électricité a invité les populations à opter pour les nouveaux moyens de paiement qui coûtent au maximum 250 F CFA au consommateur, contrairement au déplacement dans les guichets qui a un coût moyen de 269 F CFA.

Pour l’heure, la Ligue des consommateurs du Burkina (LCB) s’est voulue claire. Elle ne trouve pas logique le paiement d’une caution pour l’utilisation de compteurs prépayés communément appelés Cashpower. Néanmoins, elle a réclamé une traçabilité de la gestion des cautions versées par le consommateur.

Mariam Ouédraogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Crise à la Poste Burkina : La signature du protocole d’accord est annulée
Grève des syndicats de la santé : Les « profondes inquiétudes » de la Ligue des consommateurs
Grève dans le secteur de la santé : Le dialogue n’est pas rompu avec les partenaires sociaux, selon le ministre de la santé
Conflit foncier : « Le retrait d’un site au profit d’une confession religieuse est une injustice qui porte les germes d’une crise », CDAIP
Sahel : Les collectivités engagées dans la promotion du dialogue inclusif
L’association "Les racines de l’espoir" organise une soirée de collecte de fonds au profit de l’orphelinat AMPO
Grève du SYNTSHA : « Que je sois au service ou non, des gens continuent de mourir », Dr Abou Dao, médecin spécialisé dans le traitement des cancers
Reprise du travail des greffiers : « Les négociations connaissent des avancées », selon le syndicat
Suspension de la rencontre gouvernement-syndicats : La réaction du gouvernement
Facilitation des procédures douanières : Savoir anticiper pour gagner en temps et en argent
Mouvement d’humeur des transporteurs des poids lourds : La police nationale les invite « à reprendre convenablement le service dans le respect des textes en vigueur »
Petit séminaire Notre Dame d’Afrique de Koudougou : Appel à mobilisation pour les 60 ans
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés