Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si chacun faisait ce qu’il dit, on ne manquerait point d’honnêtes gens.» Proverbes danois

Espace G5 Sahel : La Plateforme de coopération en matière de sécurité peaufine ses actions à Ouagadougou

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET | • dimanche 24 mars 2019 à 15h47min
Espace G5 Sahel : La Plateforme de coopération en matière de sécurité peaufine ses actions à Ouagadougou

Depuis 2015, il a été créé la Plateforme de coopération en matière de sécurité (PCMS). Elle vise à mobiliser les divers services de sécurité des Etats du G5 Sahel, coordonner leurs efforts et renforcer leurs capacités pour participer collectivement à la lutte contre toutes les menaces transversales qui pèsent sur l’espace. C’est pour faire le bilan des actions de 2018 et jeter les perspectives de 2019, que les responsables de l’organisation ont tenu la première réunion annuelle du 18 au 20 mars 2019 à Ouagadougou (le Burkina abritant la présidence du G5 Sahel depuis le 5 février 2019).

En dépit des avancées, les résultats obtenus par les Plateformes de coopération en matière de sécurité (PCMS) (chacun des pays membres du G5 Sahel a une plateforme nationale, ndlr) ont été jugés en-deçà des attentes. C’est ainsi que le Comité défense et décurité (CDS) tenu à Niamey, les 27 et 28 janvier 2019, et le sommet des chefs d’Etat du G5 Sahel qui a eu lieu à Ouagadougou le 5 février 2019, ont expressément requis d’accroître les efforts pour, véritablement, opérationnaliser cet instrument de coopération.

L’atelier de Ouagadougou se voulait donc une mise à jour du tableau des tâches dans l’assistance à l’opérationnalisation de la PCMS du G5 Sahel. Il a réuni plusieurs acteurs, dont le chef du bureau défense et sécurité, les Plateformes nationales de coopération en matière de sécurité, les partenaires techniques et financiers (Interpol, l’Office des Nations-Unies contre la drogue et le crime, la Coopération allemande…).

Chaque plateforme nationale a donc dressé le bilan de ses actions 2018, relevé les insuffisances et présenté son plan de travail de l’année 2019.
En clair, la réunion a permis de faire l’état des lieux à travers la situation des structures locales (plateformes nationales), d’examiner la situation juridique nationale, de scruter la situation du personnel, de mesurer les difficultés rencontrées et de faire le bilan de l’année 2018 des actions menées par chacun des pays.

Selon le coordinateur régional de la Plateforme nationale de coopération en matière de sécurité (PCMS), le contrôleur général de la Police du Niger, Abdoulaye Kaka, si l’on peut se réjouir des avancées enregistrées, il n’en demeure pas moins que des difficultés existent encore. D’où la pertinence de cette rencontre, qui regroupe plusieurs acteurs-clés de cette structure, rattachée au secrétariat permanent du G5 Sahel.

Ce cadre a aussi permis de renforcer les capacités des coordinateurs nationaux des plateformes. A en croire son premier responsable, Abdoulaye Kaka, la PCMS est un acquis important pour les pays à travers notamment à la fluidité et l’efficience dans les échanges d’informations entre les services techniques en charge de la défense et de la sécurité.

OL
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Lutte contre le terrorisme : Vers le renforcement de la coopération entre le Burkina Faso et la Tunisie
Coopération : Suédois et Danois ont célébré leur constitution
Justice burkinabè : Cinq ans de cheminement avec l’Union européenne
Soutien au G5 Sahel : La conférence de l’OCI a pris des engagements
Fora régionaux femmes, paix et sécurité en Afrique : Des pistes de solutions dégagées à l’issue de la première réunion
Célébration conjointe UA-CEDEAO : Des soirées culturelles pour magnifier les communautés vivant au Burkina
Union africaine : Des forums pour renforcer le leadership des femmes et leur participation aux processus de paix
44e anniversaire de la CEDEAO : La libre circulation des personnes et des biens au cœur d’un panel
Chine - Burkina : Tchin Tchin pour des noces de coton
44ème anniversaire de la CEDEAO : Le message du ministre de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur
Coopération universitaire de TU Dresde avec les pays francophones : L’Ambassadeur du Burkina Faso à Berlin ouvre le centre France | Francophonie (CFF) à TU Dresde sur fond d’échanges sur les biens culturels africains en Europe
Traité d’amitié et de coopération : Les experts burkinabè et ivoiriens notent des « avancées notables »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés