Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La faculté de se mettre dans la peau des autres et de réfléchir à la manière dont on agirait à leur place est très utile si on veut apprendre à aimer quelqu’un. » Dalaï Lama

Burkina : Le Programme national du secteur rural dresse son bilan

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • lundi 25 mars 2019 à 16h15min
Burkina : Le Programme national du secteur rural dresse son bilan

Du 25 au 26 mars 2019, Ouagadougou abrite un atelier-bilan de suivi citoyen de la mise en œuvre du Programme national du secteur rural (PNSR II) et de renforcement des connaissances des Acteurs non étatiques (ANEs) sur le processus du Programme détaillé de développement de l’agriculture africaine (PDDAA) et l’évaluation biennale. Co-organisée par la Confédération paysanne du Faso (CPF) et le SPONG, avec l’appui de Trust Africa et OXFAM, la présente séance entend améliorer la valeur ajoutée des ANEs au processus de l’évaluation biennale du PDDAA et de la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation du PNSR II.

Durant 48 heures, il s’agira entre autres, d’identifier les domaines et actions possibles permettant aux acteurs non étatiques de contribuer au processus de l’évaluation biennale du PDDAA en 2020, de restituer les résultats du suivi citoyen de la mise en œuvre du PNSR II et du PDDAA dans les huit régions de mise en œuvre du projet financé par la fondation Trust Africa. Et le coordonnateur du SPONG, Sylvestre Tiemtoré, de soutenir que la présente rencontre sera une opportunité pour les ANEs de saisir les tenants et les aboutissants du mécanisme d’évaluation du PDDAA, mais aussi de donner leur appréciation sur la mise œuvre du PNSR II .

En effet, explique le secrétaire permanent de la Coordination des politiques sectorielles agricoles (SP/CPSA), Amadou Sidibé, le PDDAA, dont la mise en œuvre dans la région ouest-africaine s’opère à travers la Politique agricole commune, ECOWAP, et son implémentation dans les pays par le biais des PRIASAN et des Programmes nationaux d’investissement agricole et de sécurité alimentaire et nutritionnelle (PNIASAN), est un mécanisme adopté par les chefs d’Etat africains pour transformer durablement le secteur rural .

Sylvestre Tiemtoré, coordonateur du SPONG

La deuxième génération de PNIASAN au Burkina ayant fait l’objet d’une forte implication des ANEs dans sa formulation, l’enjeu aujourd’hui, selon lui, consiste à l’élaboration de programmes mobilisateurs avec une prise en compte des propositions et préoccupations paysannes axées sur une transformation durable des exploitations familiales. D’où la tenue de la présente rencontre en vue de permettre aux acteurs non étatiques d’avoir une meilleure connaissance du processus du PDDAA, sa déclinaison au niveau régional et pays, son processus d’évaluation, le rôle et la place des différents acteurs dans les espaces de dialogue.

Amadou Sidibé, SP du CPSA

En d’autres termes, il est question pour le gouvernement de consolider le partenariat avec les ANEs dans le souci d’assurer un suivi et une mise en œuvre adéquate du PNSR II. « Nous encourageons donc le ANEs à poursuivre ce travail de collaboration pour l’atteinte de l’objectif du PNSR II qui est d’assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle par le développement durable d’un secteur agro-sylvo-pastoral, halieutique et faunique productif et réalisant, davantage orienté vers le marché », a noté Amadou Sidibé

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Arrondissement n°9 de Ouaga : Abdoul Services offre une ambulance et des vivres
Femme et Foncier dans la région de l’Est : Le RESIANE milite pour l’accès sécurisé des femmes au foncier
21e édition de la Journée nationale du paysan : L’état des préparatifs jugé satisfaisant
Avis : Agnès, jeune ivoirienne, recherche son père burkinabè
CAMES : Accusés de manquements à l’éthique, des professeurs agrégés s’insurgent contre une « violation grave » de leurs droits
Union régionale des producteurs semenciers du centre sud (URPS/CS) : Une marche de protestation contre Adama Ouédraogo, ancien président de l’URPS/CS.
11-Décembre 2019 à Tenkodogo : Au moins 30 milliards de francs à investir
Sabou : L’école de Zamsin a tourné la page des classes sous paillotes
Réconciliation nationale : Le HCRUN et le gouvernement accordent leurs violons
1ère édition de la Semaine de l’entrepreneuriat Une plateforme pour se former, s’informer et se motiver à entreprendre
Concours de « promotion de la langue française et des langues nationales » : Les lauréats de la 20e édition reçoivent leurs prix
Situation sanitaire à Ouagadougou : SOS pour les enfants des quartiers non-lotis
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés