Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «On est bien ingénieux à accréditer des illusions de toute espèce pour organiser lе рillаgе еt lе mаssасrе, mаis οn n’еn imаginе аuсunе рοur lе bοnhеur du grаnd nombre» Charles Fourier

Décentralisation et participation citoyenne : Le DEPAC 2 pour renforcer les capacités de 30 collectivités territoriales

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Moussa Diallo • lundi 18 mars 2019 à 21h04min
Décentralisation et participation citoyenne : Le DEPAC 2 pour renforcer les capacités de 30 collectivités territoriales

La 2e phase du Programme d’appui à la décentralisation et à la participation citoyenne (DEPAC) a été officiellement lancée, le 14 mars 2019, à Ouagadougou. L’objectif de ce programme est de renforcer les capacités de 30 collectivités territoriales dans la fourniture de meilleurs services publics en vue de faciliter les activités économiques et d’améliorer l’accès aux services sociaux de base. Ce programme est financé par la Coopération suisse au Burkina et mis en œuvre par le Laboratoire citoyennetés, le Consortium Gedes-Acade-CAGECT/BC et Helvetas Swiss intercorporation. C’est le secrétaire général du ministère de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la cohésion sociale, Pierre Bicaba, qui a présidé la cérémonie officielle de lancement du programme.

20 millions de francs suisses, soit environ 12 milliards de francs CFA. C’est la contribution de la Coopération suisse dans le cadre du la 2e phase du Programme d’appui à la décentralisation et à la participation citoyenne (DEPAC 2). Il permettra de contribuer à la mise en œuvre des nouveaux référentiels de la 3e phase de la décentralisation adoptés par le Burkina en avril 2018. Le DEPAC 2 accompagnera 30 collectivités dont 26 communes et les quatre conseils régionaux (Est, Nord, Centre-Nord et Sahel) dans le pilotage de leur développement local et le renforcement de la démocratie sur leur territoire à travers le développement de pratiques institutionnelles et citoyennes ; le développement de services sociaux et économiques de qualité ; et le soutien aux collectivités et à leurs faîtières pour influencer les politiques publiques en faveur de la décentralisation.

participants à la cérémonie de lancement

Près de 700 infrastructures réalisées au cours de la phase 1

L’exécution du DEPAC 2 est confiée au Laboratoire Citoyennetés, au Consortium Gedes-Acade-CAGECT/BC et à Helvetas Swiss intercorporation. Le DEPAC 2 poursuivra le travail amorcé lors de la première phase qui a enregistré des résultats probants avec notamment la construction de près de 700 infrastructures, le renforcement d’une culture de redevabilité dans les collectivités partenaires et la promotion systématique de l’égalité femmes-hommes. Cette 2e phase met de nouveaux accents sur la prévention et la gestion des conflits et sur les enjeux de l’exploitation des ressources extractives au niveau local.

participants

« Nous sommes satisfaits des résultats de la phase 1 qui a permis aux collectivités de bénéficier de l’accompagnement de la Coopération suisse. Des infrastructures routières ont été réalisées, la participation citoyenne a été améliorée. La phase 1 a atteint des résultats satisfaisants, voilà pourquoi nous accueillons la phase 2 avec enthousiasme », a confié Pierre Bicaba, secrétaire général du ministère de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la cohésion sociale.

La capacité des collectivités à faire fonctionner ces régions devient vitale

Alice Thomann est la représentante de la direction de la Coopération suisse au Burkina. « Le contexte du Burkina a beaucoup évolué ces dernières années. Trois des quatre régions où se déploie le DEPAC sont dans l’œil du cyclone de la menace sécuritaire. Mais, la capacité des collectivités à faire fonctionner ces régions devient vitale pour le pays », a-t-elle précisé.

photo de famille

Avant d’ajouter : « Parce que la construction de la gouvernance locale est un travail de longue haleine, le DEPAC 2 a opté de poursuivre ce partenariat avec 30 collectivités partenaires de la région de l’Est, du Nord, du Centre-Nord et du Sahel. Le DEPAC 2 reconduit également les principes qui ont fait l’originalité et le succès de la phase 1, à savoir conjuguer appui financier et réalisation d’infrastructures avec un appui en renforcement de capacités pour la maîtrise d’ouvrage. Ensuite, parce que le renforcement de l’autonomie des collectivités territoriales est au cœur de la philosophie de ce programme ».

Moussa Diallo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Technologies : « De nos jours, le drone est un allié incontournable pour les forces armées », dixit Apollinaire Agnan Konkobo, directeur de LDS
Journée nationale du paysan 2019 : C’est parti pour les travaux
Programme PAC-MODHEM : Les acteurs satisfaits du bilan
Secteur des transports : Les acteurs s’arment contre l’inscurité
Mouvement d’humeur des greffiers : Les deux syndicats du corps trouvent légitime la lutte
Rupture de la conduite de l’ONEA alimentant les châteaux d’eau de Pissy, Ouaga 2000 et Rimkièta ce jeudi 25 avril 2019 : Baisse de pression voire coupure d’eau
Enseignement secondaire : Les examens blancs en voie de suppression
Commune d’Arbollé : « Il n’y a pas de crise d’eau », se défend le maire Boureima Ouédraogo
Assemblée nationale : Le HCRUN plaide pour la réconciliation nationale
Lutte contre le paludisme : « Maïa », la pommade anti-moustiques made in Burkina
Couverture sanitaire universelle : L’Union européenne apporte son appui
Collectivités territoriales : La commune de Diabo s’inspire de l’expérience béninoise
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés