Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «On ne peut penser à être acceptable aux yeux des autres avant de l’être pour nous-mêmes.» MALCOLM X

Homme de l’année 2018 de radio Salankoloto : Larlé naba Tigré distingué

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Mariam Ouédraogo (Stagiaire) • dimanche 17 mars 2019 à 21h30min
 Homme de l’année 2018 de radio Salankoloto : Larlé naba Tigré distingué

L’édition 2018 de l’homme de l’année de la radio Salankoloto a distingué le Larlé naba Tigré. Le 16 mars 2019, en son palais royal sis au quartier Larlé de Ouagadougou, le récipiendaire a reçu ses attributs, sous la présidence de Saran Sérémé, médiateur du Faso.

Le palais « Lagl Naab Yiri » affichait des couleurs de grande fête le 16 mars dernier. Voisins, amis, chefs coutumiers et femmes de l’association Belwet étaient représentés à l’occasion de la cérémonie de remise des attributs à l’homme de l’année 2018. Le ministre du mogho naba, le Larlé naba Tigré, succède ainsi au député Raphaël Kouaman, en tant que homme de l’année 2018, désigné par la radio Salankoloto. Le naba a reçu ses attributs composés d’une écharpe et d’une attestation. Il a été couronné au regard de l’importance des actions qu’il a entreprises pendant l’année écoulée.

Roger Nikiéma, directeur de la radio Salankoloto

Au départ, une dizaine de personnalités étaient pressenties pour être élues homme de l’année. Pour le jury présidé par Fidèle Bozambo, ce sont entre autres les actions tournées vers l’entreprenariat agricole des jeunes, la promotion de la culture du jatropha, du moringa, du mung-bean, qui ont justifié la distinction du récipiendaire. « Son action a été reconnue par tout le monde comme étant une orientation économique s’adressant de manière générale à toutes les populations du pays », a expliqué Roger Nikiéma, directeur de la Radio Salankoloto.

« On peut l’aimer, on peut ne pas l’aimer, mais il faut reconnaitre que c’est un fervent défenseur du bien-être des populations » s’est réjouie Saran Séré/Sérémé, le médiateur du Faso, avant d’inviter la jeune génération à prendre exemple sur le récipiendaire.

Larlé naba Tigré, couronné homme de l’année 2018

Des honneurs et des cadeaux offerts

Fier de pouvoir apporter sa contribution à la construction du pays, le Larlé naba Tigré dit être au service de toute la nation burkinabè. « Je ne fais pas de distinction entre l’appartenance politique, ethnique ou religieuse avant de tendre la main », a-t-il avoué. Ainsi, « Je vais tenter davantage d’être un modèle pour beaucoup de jeunes, de femmes et d’hommes ».

Cela passera par la traduction de ses pratiques agricoles dans des documents qui seront mis à la portée des populations. Dès lors, il implore la diligence des autorités coutumières, religieuses, politiques et administratives pour pouvoir poursuivre les actions qu’il entreprend. Signe de sa reconnaissance envers la disponibilité des autorités qui lui favorisent l’accès à certaines localités.

En marge de cette journée, ce sont six tonnes de mung bean qui ont été offertes à différentes couches sociales. Une tonne a été offerte aux forces de défense et de sécurité déployées au front à l’Est, à l’Ouest et au Nord du Burkina Faso. Les onze centres de réhabilitation et d’éducation nutritionnels (CREN) ont également reçu un accompagnement du récipiendaire. Un moulin a également été remis aux femmes du village de Biidi, dans la province du Yatenga. Des repas seront préparés chaque mois au profit de 200 personnes démunies, promis le Larlé Naba.

Mariam Ouédraogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Vie chère à Ouahigouya : Consommateurs et commerçants déplorent la situation
Dépolitisation et renforcement de la méritocratie au sein de l’administration publique : Un avant-projet de loi en cours de validation
Journée internationale du vivre-ensemble en paix : « Il y a aucune raison de ne pas croire à notre capacité de nous redresser et d’affirmer que nous existons », lance le ministre d’Etat Yéro Boly
Le Droit et le métier de Juriste avec Aurelie Compaore
Commémoration de la journée de l’infirmière : Le conseil de l’ordre des infirmiers de la région du Centre-ouest ne déroge pas à la règle
Avis de recherche : Sidibé Ramata, porté disparu depuis le 13 mai 2022 dans le quartier karpala
Éducation au Burkina : Les acteurs à l’école de la statistique de l’éducation non formelle
Bam : Bassinko en partage solidaire des personnes déplacées internes (PDI)
Droits humains et droit international humanitaire au Burkina : Les projets des trois derniers rapports périodiques 2015-2020 en cours de validation
Auto-emploi au Burkina : Les étudiants de l’université de Norbert Zongo à l’école l’entrepreneuriat communautaire
Lutte contre la drogue au Burkina : L’association LYDIE mène la croisade en milieu scolaire
Super Léo : La nouvelle farine infantile fortifiée en vente à Ouagadougou
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés