Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Mieux vaut une conscience tranquille qu’une destinée prospère. J’aime mieux un bon sommeil qu’un bon lit.»  Victor Hugo

Malades du SIDA : L’espoir de guérison est permis

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • mercredi 13 mars 2019 à 16h03min
Malades du SIDA : L’espoir de guérison est permis

Un patient atteint du VIH est en rémission durable, ont annoncé des scientifiques en début de ce mois de mars dans la revue « Nature ». C’est le deuxième cas dans le monde. Le sujet, surnommé « le patient de Londres », n’a pas montré de signe d’être atteint du virus VIH-1 depuis plus d’un an. Pourtant, il avait interrompu son traitement.

L’espoir est donc permis. Une deuxième personne est en rémission durable du VIH-1, le virus qui cause le SIDA. L’homme est probablement guéri. Cette nouvelle vient après le cas du premier patient guéri il y a dix ans. Le présent cas, « le patient de Londres », n’a pas montré de signe d’être atteint du virus depuis près de 19 mois. Ce sont les mêmes procédés que les scientifiques ont utilisés pour atteindre ce résultat. Les deux patients ont subi des transplantations de moelle osseuse pour traiter des cancers du sang, en recevant des cellules souches de donneurs ayant une mutation génétique rare qui empêche le VIH de s’installer.

Ces résultats constituent un ouf de soulagement pour les malades. Pour le moment, des millions de personnes infectées par le VIH à travers le monde contrôlent cette maladie à l’aide d’une thérapie antirétrovirale (ARV). Cependant, ce traitement ne débarrasse pas les patients du virus. Les ARV existent certes, mais des millions de personnes n’ont pas accès à ce traitement. Sur les 37 millions de personnes qui vivent avec le VIH dans le monde, seules 59 % d’entre elles bénéficient d’ARV. Près d’un million de personnes meurent donc chaque année d’affections liées au VIH.

Et pour ne rien arranger, une nouvelle forme de VIH résiste aux médicaments. C’est également une grande préoccupation. En attendant que les résultats soient confirmés et vulgarisés, les malades doivent toujours continuer à prendre leurs médicaments. Les Etats doivent aussi travailler à ce que les populations, surtout vulnérables, puissent avoir facilement accès aux ARV. Ceux qui ne sont pas encore touchés par le virus doivent tout faire pour se protéger.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Incendie de la centrale électrique de Dori : Trois provinces sans électricité
Projet d’assainissement dans la Région du Centre-Est : L’ONG WaterAid et les parties prenantes se concertent
Approvisionnement en eau potable et assainissement dans la Boucle du Mouhoun : Le ministère de l’eau réagit à nos articles sur la situation des villages de Kary et Soukuy
Journées scientifiques de l’enfance : Un moment de partage des connaissances et des pratiques
Message du ministre de la sante a l’occasion de la journée mondiale de la santé bucco-dentaire 2019
Ecole nationale de santé publique de Bobo-Dioulasso : 72 heures de récréation utile
Lycée provincial de Dori : Donner le goût de la langue allemande aux élèves
Insécurité et protection des droits des enfants : L’UFC-Dori outille les formateurs religieux
Commune de Niou : Un barrage et un périmètre irrigué dans quatorze mois
MBDHP/Séno : Arrêt sur le rôle de la femme dans la promotion de la paix
Aménagement de la gare routière Ouaga-Inter : La libération des emprises dédiées aux travaux est fixée au vendredi 05 avril 2019
Incendie à CIPAM Bobo : Des dégâts matériels chiffrés à plus d’un milliard de FCFA
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés