Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si la vie n’est qu’un passage, sur ce passage au moins semons des fleurs» Michel de Montaigne

Droit à l’alimentation : L’Emir de Dori prône le retour à la vie en communauté

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • lundi 11 mars 2019 à 10h00min
Droit à l’alimentation : L’Emir de Dori prône  le  retour à la vie en communauté

A l’orée de l’adoption de la nouvelle Constitution, l’Organisation non-gouvernementale Hunger Free World poursuit et multiplie ses actions de plaidoyer auprès des autorités et personnes-ressources pour le maintien du droit à l’alimentation dans la loi fondamentale. C’est dans cette démarche qu’elle a rencontré le 21 février 2019 à Ouagadougou, l’Emir de Dori.

Cette audience entre donc dans le cadre de son plaidoyer pour la constitutionnalisation du droit à l’alimentation. Il s’est agi pour la délégation de solliciter l’accompagnement du chef des tribus du Liptako pour le maintien de ce droit dans la loi fondamentale du Burkina. Le droit à l’alimentation n’est pas un droit d’être nourri, mais un droit de se nourrir et d’être assisté en cas de sinistre entraînant l’incapacité de se nourrir par ses propres moyens.

C’est fort de ce principe que Hunger Free World s’est donné pour objectif, depuis 2005 qu’elle a ouvert ses portes au Burkina, d’œuvrer à l’émergence d’un Burkina libéré de la faim. Après d’autres institutions, l’ONG, conduite par son chargé du plaidoyer, Frédéric Ilboudo, est allée rencontrer l’Emir du Liptako « afin qu’il pèse de son poids » pour le maintien de ce droit qui, du reste, est inscrit dans les articles 26, 29 et 135 de la nouvelle Constitution en gestation.

L’Emir du Liptako s’est dit sensible à la démarche de Hunger Free World et prêt à s’engager pour l’atteinte de l’objectif de maintien du droit à l’alimentation dans la Constitution. « Il faut que nous revenions aux fondamentaux de la vie communautaire. Cette vie qui veut que tout se fonde sur la communauté et non l’individu. Car, quand on agit en communauté, il ne peut y avoir ni faim, ni soif, ni honte. C’est ainsi que vivaient nos parents… », acquiesce l’Emir, ajoutant en outre que « lutter contre la faim, c’est lutter pour la survie de la communauté, c’est donner de l’espoir aux populations ».

La délégation de Hunger Free World, composée à l’occasion par un représentant du Club des journalistes en nutrition et la sécurité alimentaire et celui du mouvement Youth Ending Hunger (YEH) qui est le mouvement de jeunes qui appuie Hunger Free World par la sensibilisation et la mobilisation des jeunes, a été encouragée par l’Emir à multiplier la sensibilisation, surtout à l’endroit des autorités coutumières et des leaders religieux, qui sont de véritables acteurs de la vie communautaire.

La constitutionnalisation du droit à l’alimentation n’est pas le seul fait de l’Etat, mais de toutes les parties prenantes, notamment la communauté religieuse et coutumière.
Hunger Free World compte multiplier les actions après la constitutionnalisation du droit à l’alimentation afin que les terres cultivables ne soient plus « bradées ». L’organisation souhaite donc que l’Emir, en tant que leader d’opinion, appelle les populations à soutenir le vote par référendum ou par voie parlementaire de la nouvelle Constitution (parce qu’elle consacre le droit à l’alimentation en ses articles 26, 29 et 135).

OL
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Incendie à CIPAM Bobo : Des dégâts matériels chiffrés à plus d’un milliard de FCFA
Autonomisation des jeunes et des femmes : Des bénéficiaires du PAE/JF en formation à Bobo-Dioulasso
Service national pour le développement (SND) : 3000 jeunes à l’école du civisme et du patriotisme
Action contre la Faim Burkina et ses partenaires plaident pour la nutrition et la gestion des risques de catastrophes
Concours « Lecture pour tous d’ici à 2020 » : La 10e édition a mobilisé plus de 1 000 élèves
Mgr Médard Léopold Ouédraogo : Le jeûne est obligatoire le mercredi des cendres et le vendredi saint
Burkina : Le syndicat des diplomates outille ses membres
Homme de l’année 2018 de radio Salankoloto : Larlé naba Tigré distingué
Santé : L’ONATEL offre un groupe électrogène au service psychiatrique de l’hôpital Souro-Sanou
Association YIRIWA femmes leaders : « Les femmes veulent contribuer à la gestion des crises sociales », dixit Mariam Coulibaly/Ouattara
Ouaga 2050 : un projet PPPP retenu
Education : Handicap solidaire Burkina plaide pour les enfants handicapés
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés