Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quelle que soit la difficulté de la vie, il y a toujours quelque chose que vous pouvez faire et réussir.» Stephen Hawking Artiste, Astronome, Astrophysicien

Statue géante de Thomas Sankara : Le Comité international mémorial demande pardon et promet une œuvre finale parfaite

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Moussa Diallo • lundi 4 mars 2019 à 20h05min
Statue géante de Thomas Sankara : Le Comité international mémorial demande pardon et promet une œuvre finale parfaite

La statue géante en hommage au capitaine Thomas Sankara a été dévoilée le 2 mars 2019. Le manque de ressemblance avec l’homme de la révolution burkinabè a choqué plus d’un Burkinabè. Le Comité international pour le mémorial Thomas Sankara (CIM-TS), au cours d’une conférence de presse organisé le 4 mars 2019, a reconnu qu’effectivement l’œuvre ne reflète pas les traits du capitaine Sankara. Il a expliqué qu’il s’agit de l’œuvre provisoire qui sera finalisée dans deux mois et le produit final devrait mieux refléter ce héros panafricain. Par ailleurs, il annonce la réouverture des souscriptions populaires dès aujourd’hui.

« A l’endroit de tous ceux qui ont été choqués par le manque de ressemblance de la statue avec les traits du président Thomas Sankara, nous demandons pardon. Nous demandons pardon au président du Faso. Nous demandons pardon au parrain John Jerry Rawlings. Nous demandons pardon aux parents des victimes, nous demandons pardon aux populations du Burkina Faso, d’Afrique et du monde », a campé d’entrée, le secrétaire général du Comité international mémorial Thomas Sankara (CIM-TS), Luc Damiba.

Puis, il a confié que l’œuvre n’est pas encore achevée, mais que c’est une version provisoire qui a été dévoilée. L’objectif, a-t-il précisé, était de faire coïncider l’ouverture du site du mémorial et l’hommage au président Thomas Sankara avec la commémoration du cinquantenaire du FESPACO.

« Nous avons bien noté les exigences du peuple. L’œuvre finale reflétera naturellement et fidèlement le visage, les traits du héros que nous aimons tous », a-t-il promis. Il a assuré que les corrections seront apportées par le CIM-TS qui endossera l’entière responsabilité de son achèvement. Tout en appréciant positivement la vigilance des populations qui se reconnaissent en l’homme du 4 août 1983 et qui ont été choquées, le CIM-TS a tenu à apporter quelques clarifications.

« La statue du président Thomas Sankara est une commande publique qui date d’avant le début du projet Mémorial Thomas Sankara et était prévue pour être installée dans un carrefour important de la ville de Ouagadougou. C’est par la suite que le comité a noué un partenariat avec le ministère de la Culture pour que la statue puisse être le premier signe visible au niveau du site du Mémorial Thomas Sankara. Donc, le ministère l’a réceptionnée et l’a rétrocédée à CIM-TS. Le CIM-TS était conscient qu’elle n’était pas parfaite et qu’elle n’était même pas achevée. C’est pour cela d’ailleurs que la statue a été recouverte depuis hier soir jusqu’à sa finition », a rappelé Luc Damiba.

L’ancien président ghanéen, John Jerry Rawlings, par ailleurs parrain du CIM-TS, dit aussi avoir eu les mêmes impressions que tout le monde, à savoir que cette statue ne reflétait pas les traits de son frère Thomas Sankara. « Il faudra la refaire encore et encore jusqu’à ce qu’elle ressemble à Thomas Sankara qui était un bel homme. Ce dévoilement de la statue ne devrait pas être seulement un symbole mais « une réalité » de la preuve vivante de Thomas Sankara à travers le monde », a-t-il lancé. Au cours de la rencontre avec le président du Faso, le 3 mars 2019, les échanges ont porté, entre autres sur l’avancée du projet du mémorial. « Des corrections vont être apportées », y compris dans le fonctionnement du CIM-TS, a-t-il assuré.

Pour sa part, Nathalie Yamb, une des porte-paroles du parrain, estime que le buzz suscité par le dévoilement de la statue de Thomas Sankara est une preuve d’amour. Mais, à l’entendre, l’amour, ce n’est pas seulement dans les mots, mais aussi et surtout les actes. « Nous appelons tous ceux qui éprouvent de l’amour ou de l’admiration pour Thomas Sankara, à mettre la main à la poche pour contribuer à la réalisation de ce mémorial. Il ne s’agit pas seulement de critiquer sur les réseaux sociaux, mais de s’impliquer concrètement dans la réalisation de cette œuvre », a-t-elle insisté.

Faut-il le préciser, les souscriptions populaires sont également ré-ouvertes à compter de ce lundi 4 mars 2019 et toutes les contributions sont attendues sur les différentes plateformes de paiement. Le Comité a promis de s’inscrire dans une logique de transparence et prend l’engagement de tenir informée l’opinion publique des mises à jour en permanence en fonction de l’évolution du chantier.

Cliquez ici pour lire aussi : Mémorial Thomas Sankara : La statue géante dévoilée, la machine en marche

Moussa Diallo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Crise dans le secteur de l’éducation : Un citoyen déplore le "silence" du SPONG
Semaine nationale de l’information et de l’orientation post-baccalauréat : « Une belle opportunité d’échanges avec les nouveaux bacheliers sur la formation et le financement des études », selon Dr Lydia Rouamba
« Surveillance rapide de la mortalité au Burkina Faso » : près de 25 000 décès enregistrés en 2020 et 2021
Burkina : Le ministère en charge de la Réconciliation nationale rappelle qu’« il n’est pas en mesure d’accorder un quelconque soutien financier »
Communes à statut particulier : Des réflexions pour améliorer la législation
Kaya : SOS village d’enfants clôture son projet d’aide d’urgence
Burkina : L’ONU-HABITAT et ses partenaires renforcent les capacités des acteurs du Centre-nord sur la gouvernance foncière locale
Camp Ouezzin Coulibaly : Sortie de la 47e promotion des Sous-officiers de la gendarmerie
Maintien de la paix dans le monde : 147 policiers et gendarmes burkinabè prêts à servir
Journée mondiale de la sécurité des patients au Burkina : Les soins maternels et néonatals sans risque au cœur de la célébration
Projet de restructuration des zones non-loties au Burkina : Plus de 800 milliards à mobiliser pour la mise en œuvre
Bam : Trois orpailleurs tués dans l’éboulement d’un site aurifère
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés