Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Tout arbre qui vit en tranquillité finit un jour par être secoué.» Proverbe vietnamien

Union européenne-Burkina : 9, 8 milliards de francs CFA pour soutenir le plan solaire 2025- Yeleen

Accueil > Actualités > Economie • • mercredi 27 février 2019 à 14h49min
Union européenne-Burkina : 9, 8 milliards de francs CFA pour soutenir  le plan solaire 2025- Yeleen

Poignées de mains entre le directeur général de la Coopération internationale et au développement de la Commission européenne, Stefano Manservisi ; le ministre burkinabè en charge de l’Economie, Lassané Kaboré et celui en charge de l’Energie, Bachir Ismaël Ouédraogo. C’est l’image forte de ce mardi 26 février 2019, pour marquer l’engagement de l’Union européenne à soutenir le plan solaire 2025 du Burkina Faso ‘’ Yeleen ‘’. Sous forme de don, cet appui entend contribuer à l’amélioration à l’accès à l’énergie et à la croissance économique du pays.

15 millions d’Euros, soit environ 9, 8 milliards de francs CFA. C’est le montant accordé par l’Union européenne au gouvernement burkinabè pour soutenir le plan solaire 2025 ‘’ Yeleen’’. Cofinancé par l’Agence française de développement (AFD) et la Banque africaine de développement (BAD), ce programme national d’une durée de dix ans, est axé sur trois composantes que sont le développement de centrales photovoltaïques raccordées au réseau national pour un total de 50 MW, l’extension du réseau existant afin de raccorder 100 000 nouveaux bénéficiaires (ménages et PME) et l’électrification rurale pour 150 000 nouveaux ménages.

« Nous intervenons pour accompagner le Burkina Faso dans cette transformation économique et sociale et la question énergétique est au centre. Nous avons été alliés à Paris quand il s’est agi d’identifier les objectifs pour combattre le changement climatique et cela passe essentiellement entre autres, par le développement des ressources des énergies renouvelables », a signifié le directeur général de la Coopération internationale et au développement de la Commission européenne, Stefano Manservisi.

Pour lui, le Burkina qui est l’un des pays les plus ensoleillés au monde doit saisir cette opportunité. Le ministre en charge de l’Energie s’inscrit dans cette dynamique. « Le Burkina s’est résolument engagé sur la voie des énergies renouvelables, à savoir le solaire et nous devons faire de cette énergie, la base du développement du Burkina Faso », a-t-il noté.

Puis de poursuivre : « Notre objectif, c’est que nos industries puissent compétir aussi bien au plan national qu’international. Cet accompagnement permettra au Burkina, d’avoir accès à de l’énergie moins chère ». Soulignant que l’UE est un grand acteur du projet Yeleen, le ministre Bachir Ismaël Ouédraogo a relevé que dans le cadre dudit programme, l’UE accompagne le Burkina avec une centrale de 43 MW et 10 MWH de stockage ; une première en Afrique, selon lui. A l’en croire, entre 2019 et 2020, le secteur de l’énergie burkinabè va connaître un boom significatif. Ainsi, dans le cadre du programme Yeleen , il est prévu l’installation de 100 mini centrales solaires dans les localités rurales pour 50 000 ménages et le déploiement de 100 000 kits solaires pour 100 000 ménages à l’horizon 2020 .

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 28 février à 10:50, par KONE En réponse à : Union européenne-Burkina : 9, 8 milliards de francs CFA pour soutenir le plan solaire 2025- Yeleen

    C’est une bonne initiative et un bon investissement car au 21eme siècle seuls les peuples les plus pauvres les plus vulnérables au monde sont encore dans l’obscurité et dans l’énergie la plus couteuse au monde et les plus archaïques. quelqu’un qui aujourd ‘ hui voit la lumière une seule fois ne doit plus retourner dans l’obscurité encore. Et toute les sources d’alimentation produisant de la productivité et des avantages concurrentiels en entreprises sont liées a l’aces a l’énergie mais de l’energie a moindre cout pour amorcer le processus de développement.
    Nous vivons dans un monde ultra compétitif où chaque pays doit produire qualité moins cher et rapidement pour être compétitif au monde or il faut de la technologie de la formation des acteurs pour posséder des avantages concurrentiels et séduire les clients au monde et en Afrique
    L’électricité est plus que nécessaire pour améliorer la productivité l’innovation et la créativité dans tous les secteurs d’activités de nos jour afin d’etre compétitif et faire rentrer des devises dans notre pays et réduire la pauvreté et la misère .nous saluons l’union européenne pour son concours qui demeure inestimables pour promouvoir le développement économique et social du Burkina Faso

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 15:59, par kambou koumbou hermann jackson En réponse à : Union européenne-Burkina : 9, 8 milliards de francs CFA pour soutenir le plan solaire 2025- Yeleen

    Quelle belle initiative , combien de types de cérémonies similaires fortement médiatisées avec les mêmes PTF et Institutions financières au profit de ce Ministère couplées des propos d’arrogance de l’actuel Ministre servis de façon intempestive au peuple , pour qu’on se retrouve en début d’année 2019 sous des délestages . De Mars à Juin ils nous parlerons de manque d’eau dans les barrages . STOP ! STOP ! quelle frustration qu’on nous sert ......

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Mise en garde du CREPMF contre les arnaques : Léopold Ouédraogo de l’antenne nationale de la BRVM apporte des éclaircissements
Labellisation du Faso Danfani : Une arme pour lutter contre la contrefaçon
Mises en garde contre les arnaques financières : Le président de l’Association professionnelle des banques et établissements financiers du Burkina se prononce
Échangeur du Nord : « L’échangeur a permis la fluidité de la circulation, mais le pôle économique de Tampouy est détruit », selon un riverain
Banque mondiale-Burkina Faso : Trois accords de financement pour renforcer la politique économique et sociale
Professionnels des banques : L’heure est à la vulgarisation des cartes bancaires
BNP PARIBAS va céder sa participation dans le capital de la BICIAB
Placements à haut risques : L’UMOA met en garde contre les arnaques
Microcrédits : Le FAARF passe au mobile banking avec Orange money
BIA Burkina inaugure son nouveau siège à Ouagadougou
Automobiles : Diacfa se rapproche davantage de sa clientèle
Côte d’Ivoire-Burkina : QUICKCASH facilite les transferts de fonds
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés