Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Tout arbre qui vit en tranquillité finit un jour par être secoué.» Proverbe vietnamien

Conférences au Faso sur le numérique 2019 : Une vitrine pour promouvoir l’industrie numérique au Burkina

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET • lundi 25 février 2019 à 00h22min
Conférences au Faso sur le numérique 2019 : Une vitrine pour promouvoir l’industrie numérique au Burkina

La ministre du Développement de l’économie numérique et des postes, Hadja Fatimata Ouattara/Sanon, a officiellement lancé, dans l’après-midi du vendredi 22 février 2019 à Bobo-Dioulasso, la 3e édition des Conférences au Faso sur le numérique (COFAN) et des Hackathons 226. Cette édition se tient sous le thème : « Entrepreunariat numérique, protection et régulation des données des utilisateurs ».

Les Conférences au Faso sur le numérique (COFAN) et les concours Hackathons sont des initiatives récentes développées et mises en œuvre sous le leadership de la ministre du Développement de l’économie numérique et des postes, Hadja Fatimata Ouattara/Sanon.

En effet, les conférences au Faso sur le numérique constituent une plateforme où se retrouvent tous les acteurs des secteurs de développement stratégique et ceux du numérique pour débattre de la façon dont des technologies peuvent être utilisées à grande échelle comme levier de la réalisation des cibles.

Les participants

Cela pour répondre aux défis actuels et forger des partenariats solides qui aideront à mettre au point des stratégies d’utilisation. Les concours Hackathons, quant à eux, permettent de mettre la création et le développement de produits et services innovants en phase avec l’évolution des technologies, des usages. Ces activités visent ainsi à mener des réflexions sur le développement du numérique au Burkina Faso.

Selon le directeur général du développement de l’industrie numérique, Rodrigue Guiguemdé, ces deux activités suscitent de l’engouement chez la jeunesse. Il a ainsi expliqué que les COFAN permettent des échanges sur des thèmes en lien avec les technologies émergentes, pouvant faciliter le processus de digitalisation de nos services. Tandis que les Hackathons offrent l’occasion inouïe à la jeunesse de mettre en exergue leur génie créateur.

Rodrigue Guigemdé, directeur général du développement de l’industrie numérique

« C’est un concours où on réunit un certain nombre de jeunes sur des problématiques dans des secteurs d’activités pour développer sur un temps assez bref, des prototypes d’applications qui sont à même de résoudre des problèmes dans le secteur d’activité en question. Après avoir développé les premiers prototypes, il y a le besoin d’aller vers des incubateurs pour pouvoir finaliser ces projets, pour qu’ils puissent être utilisés au niveau de la société », a-t-il laissé entendre. A l’en croire, la ville de Sya est choisie pour abriter la cérémonie de lancement de cette édition de 2019 des COFAN et des Hackathons, au regard des centres de formation en informatique sans cesse croissants.

La ministre Hadja Fatimata Ouattara/Sanon a indiqué que « le numérique constitue une formidable opportunité de développement pour les pays ». Ainsi, à travers ces initiatives, son département vise à traiter des thèmes majeurs du domaine en lien avec les problématiques socio-économiques, de vulgariser les thèmes liés aux technologies émergentes et de sensibiliser les décideurs à une meilleure intégration des TIC dans les politiques publiques. Il vise en outre, à renforcer les capacités des professionnels et des utilisateurs du numérique et de renforcer le réseautage entre les professionnels du numérique. Selon elle, son ministère a initié et mis en œuvre les Hackathons, afin de stimuler l’innovation et la création de services innovants à valeur ajoutée.

Hadja Fatimata OuattaraSanon, MDENP

Hadja Fatimata Ouattara, ministre du Développement de l’économie numérique et des postes, a fait comprendre que les COFAN sont un ensemble de tribunes, qui constitue une plateforme interactive pour échanger sur les enjeux du numérique et trouver des solutions idoines afin de booster le développement des différents secteurs d’activités au Burkina Faso.

Deux éditions après, elle a exprimé sa satisfaction en ce sens que ces activités permettent d’atteindre les objectifs de sa mission au sein du ministère. Des panels sur des problématiques en rapport avec le numérique et des échanges occuperont entre autres, les acteurs du monde numérique. Toutefois, elle a lancé un appel à la jeunesse de la région des Hauts-Bassins, de se mobiliser fortement autour de ces deux activités.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Médias et Jeunesse : Les spécialistes appellent à l’encadrement et à la formation
Réseaux sociaux : La CIL met en garde contre la diffusion des images de victimes d’attaques
50ème Journée mondiale des télécommunications et de la société de l’information : Déclaration de Madame Hadja Ouattara/Sanon, ministre du Développement de l’économie numérique et des postes
Galian 2019 : Paténéma Oumar Ouédraogo, lauréat du prix spécial de la Mission Fas’eau
Galian 2019 : Tiga Cheick Sawadogo de LeFaso.net remporte le prix spécial de l’ARCOP
Elections et défis sécuritaires au Burkina : La responsabilité des journalistes en question
Nom de domaine « .bf » : Les opérateurs de registre en conclave
Hackathons 226 : "La Poste plus" pour rapprocher les Burkinabè des services postaux
Bobo-Dioulasso : Le salon Africa Digital Space a clos sa première phase
Protection de la vie privée sur les réseaux sociaux : La Cil sensibilise les femmes des marchés et yaars de Ouagadougou
26e Journée de la liberté de la presse : « Le défi majeur est de préserver l’Etat de droit et le vivre-ensemble démocratique », déclare Boureima Ouédraogo
Message de monsieur le ministre de la communication et des relations avec le parlement, porte-parole du gouvernement, remis Fulgance Dandjinou, a l’occasion de la journée mondiale de la liberté de la presse 2019
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés