Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si la vie n’est qu’un passage, sur ce passage au moins semons des fleurs» Michel de Montaigne

Burkina Faso /Banque mondiale : Une mission appui conjointe évalue la mise en œuvre du PAPSA

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET • vendredi 22 février 2019 à 18h30min
Burkina Faso /Banque mondiale : Une mission appui conjointe évalue la mise en œuvre du PAPSA

Une mission appui conjointe gouvernement/ Banque mondiale dans le cadre du Projet d’amélioration de la productivité agricole et de la sécurité alimentaire (PAPSA) s’est tenue du 14 au 22 février. La rencontre se tient à neuf mois de la fin du projet et les acteurs veulent une dernière ligne droite bien ajustée de leur projet.

Après neuf ans de mise œuvre, le Projet d’amélioration de la productivité agricole et de la sécurité alimentaire (PAPSA) fait l’objet d’une évaluation par une mission appui conjointe gouvernement/ Banque mondiale.

Cette mission d’appui conjointe organisée du 14 au 22 février 2019 a constaté les réalisations entrant dans le cadre du PAPSA et un dispositif de suivi évaluation et appui conseil est mis en place pour les neuf mois de vie qui restent au projet. Le PAPSA, qui a démarré ses activités en 2010 pour cinq ans, vise à soutenir le monde rural à l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire et à la création de revenus.

Dr Elisée Ouédraogo, chargé de PAPSA à la Banque mondiale a informé que « pendant les cinq, ans la Banque mondiale a accordé environ 40 millions de dollars au gouvernement burkinabé dans le cadre du PAPSA ».

Au regard des résultats encourageants à l’issue du programme, la Banque mondiale avait accédé à une requête du gouvernement burkinabé pour un financement additionnel de 2015 au 30 juin 2018, qui sera révisé en 2017 pour prolonger l’échéance au 29 novembre 2019. Pour ce financement additionnel, la valeur est de 73,05 millions de dollars, portant le montant total du projet à environ 113 millions de dollars. Plusieurs infrastructures et autres investissements ont été réalisés dans pratiquement toutes les régions du Burkina Faso.

Le président de la mission appui conjointe, Kimsé Ouédraogo, a déclaré qu’à titre d’illustration, « il y a la réalisation d’environ 3000 poulaillers, de magasins de stockage, l’aménagement de plus de 10 000 hectares de périmètres qui contribuent à plus de 10% de la production nationale ».

Les travaux de la mission appui conjointe se sont déroulés d’une part en plénière et d’autre part en visites des réalisations du projet et d’échanges avec les acteurs de mise en œuvre et les bénéficiaires directs des investissements du PAPSA. « En début de mission, le point sur toutes les réalisations a également été fait pour les participants et lors des visites, nous avons pu discuter avec les bénéficiaires qui ont témoigné leur satisfaction des réalisations du projet », ajoute le président de la mission appui conjointe. Quelques difficultés font cependant obstacles à la bonne exécution du projet. Il s’agit notamment des problèmes sécuritaires et de la défaillance de certains entrepreneurs à honorer le contrat à temps.

Pour les neuf mois de vie qui restent au projet, la mission appui conjointe gouvernement /Banque mondiale entend veiller à ce que toutes les prévisions puissent être réalisées au bénéfice du monde rural. Dr Séraphine Sawadogo/Kaboré, coordonnatrice nationale du PAPSA, annonce les mesures prises en ces termes : « Nous avons mis en place un dispositif de suivi rapproché qui implique que nous sortions sur le terrain deux fois par semaine afin d’amener toutes les parties prenantes à s’exécuter comme il se doit ».

Etienne Lankoandé (stagiaire)
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Cadre sectoriel de dialogue « commerce et services marchands » : Une performance physique de 76,10% en 2018
Financement de l’entrepreneuriat au Burkina : « Nous demandons la suppression pure et simple de tous ces fonds nationaux qui sont budgétivores », déclare l’AJCEB
Entrepreneuriat : Le projet Job Booster offre des formations à des jeunes
Chambre consulaire du Burkina : Le bilan de 2018 jugé satisfaisant
Economie : Un banquier chez le premier ministre
Projets structurants au Burkina : L’UE et l’AFD s’engagent pour 38 milliards de F CFA
Economie : Le représentant Afrique du FMI échange avec le premier ministre
Maison de l’entreprise : Une compétition de plans d’affaires pour les bénéficiaires du PEJDC
Filière coton : Trois jours de réflexion pour relancer le secteur
Economie burkinabè : « Le secteur privé se porte bien » malgré la crise sécuritaire
Ministère de l’Economie, des Finances et du Développement : Les projets et programmes de 2018 passés à la loupe
Organisation mondiale des douanes : Des experts en dossier recettes renforcent leurs comptétences
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés