Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les fous ouvrent des voies qu’empruntent ensuite les sages.» Carlo Dossi

Lotissement à Guéguéré : Un projet soutenu « fermement » par le conseil municipal

Accueil > Actualités > Société • Déclaration • jeudi 21 février 2019 à 13h05min
Lotissement à Guéguéré : Un projet soutenu « fermement » par le conseil municipal

Suite à l’interpellation par El Hadj Djibril Somé du ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat sur le projet de lotissement dans la commune rurale de Guéguéré (province du Ioba), nous avons reçu ce droit de réponse. Il y est mentionné que le conseil municipal soutient ledit projet.

Dans l’édition en ligne de Lefaso.net du dimanche 17 février 2019, nous avons lu sans surprise (du reste, nous en avions été informés le samedi 16 février 2019 par le porte-étendard même du groupe) une lettre ouverte de El Hadj Djibril Somé adressée au ministre de l’Urbanisme dans laquelle il s’inquiète du processus de lotissement en cours dans la commune rurale de Guéguéré.

Nous avons pensé dans un premier temps qu’il fallait laisser cet écrit mourir de sa belle mort ; mais après réflexion, nous nous sommes dit que lorsque ce débat très local est étalé sur la place publique nationale, nous avons appris à savoir que bien des citoyens burkinabè sont encore trop manipulables, surtout lorsqu’ils ignorent tout de la réalité ainsi exposée.

Alors, comme en désespoir de cause, ils pensent se faire entendre par une lettre ouverte à l’autorité gouvernementale qui a approuvé et décidé de financer ce lotissement au nom de l’Etat, nous aussi sommes en droit d’éclairer l’opinion nationale sur les motivations réelles de El Hadj Djibril Somé et sa famille (parce que c’est bien de cela qu’il s’agit).

En effet, lorsque El Hadj Somé parle au nom des populations résidentes de Guéguéré, on est en droit de se demander de quelles populations il s’agit, en dehors de certains thuriféraires de sa famille et de quelques personnes manipulables à sa solde. Je laisse les membres de la grande famille Kpièlè (puisqu’il s’agit d’eux), que Djibril cite lorsqu’il parle de « clans », ainsi que ceux de la famille Tiéré de Guéguéré, s’assumer face à l’écrit qui les engage.

Pour notre part, en tant que conseillers élus de notre commune, nous disons que le ministre de l’Urbanisme a tous les leviers pour se faire une opinion exacte auprès des autorités régionales (et provinciales) qui ont dû dépêcher depuis Gaoua, un détachement de la Police nationale pour rétablir l’ordre, suite à la fermeture de la mairie par ce groupuscule, le 30 janvier dernier.

Cet autre acte de désespoir était consécutif à la décision, le même jour, du Tribunal de grande instance de Diébougou de renvoyer à une date ultérieure l’audience au cours de laquelle un membre « supposé sage » de leur famille devait être entendu pour injures publiques au maire et aux conseillers municipaux (en pleine session) et menaces assumées d’incendies de la mairie, de biens privés et d’atteinte à la vie d’un conseiller municipal (entre autres). Cela, après avoir tenté en vain de diviser le conseil municipal sur le dossier du lotissement.

Sur le fond, il ne sert à rien pour une personne qui n’est pas un vrai cultivateur et qui, de surcroit, n’a pas de terres à engager (en dehors de sa concession) dans le lotissement du noyau primaire de Guéguéré, de vouloir manipuler d’autres personnes analphabètes sans terre, en mettant en avant une supposée pénurie de terres cultivables. En effet, dans la zone du noyau primaire à lotir, ceux qui concèdent et leurs concessions et leurs champs sans conditions particulières sont ceux-là qui sont propriétaires de plus de 95% des terres en jeu. Que ce soit ces derniers qui se plaignent de pénurie de terres cultivables, nous aurions encore compris…

D’où vient-il donc que ceux qui n’offrent que moins de 5% de la superficie utile, correspondant à l’emprise de leurs seules concessions, pensent qu’ils peuvent par toutes sortes de manipulations, bloquer le projet de développement de cette grande masse qui espère ce lotissement depuis 2009 ? El Hadj Somé et ses frères savent qu’ils ont maille à partir avec la loi ; qu’ils s’assument plutôt.

Quant au conseil municipal de Guéguéré, il a dans toute sa diversité, et de façon unanime, décidé au cours de sa session extraordinaire du 15 février 2019, de soutenir fermement ce projet. Dans la résolution dont copie est ci-jointe, le conseil municipal demande aux autorités compétentes de faire appliquer la loi dans toute sa rigueur à ceux qui cherchent la courte échelle pour asseoir un système (dit coutumier) de domination révolu, à l’origine douteuse et contraire aux intérêts des citoyens.

Kpilou-hib Pascal SOME

Conseiller municipal de Guéguéré, conseiller régional du Sud-Ouest

Vos commentaires

  • Le 21 février à 15:09, par Le fils du pauvre En réponse à : Lotissement à Guéguéré : Un projet soutenu « fermement » par le conseil municipal

    IL y a deux sources principales de dangers graves qui planent sur les populations innocentes de la région du Sud-Ouest en générale : la politique et cette histoire de chefferie. Je suis un fils de la région, mais si on n ’y prend garde, ce qui se passe malheureusement dans certaines contrées seront une bien triste réalité. C’est un vrai SOS. A bon entendeur… !

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 07:57, par BHL En réponse à : Lotissement à Guéguéré : Un projet soutenu « fermement » par le conseil municipal

    A supposer que le lotissement touche des terres cultivables, il me semble que Guéguéré n’est pas et ne sera pas la 1ère commune qui, en se viabilisant, le fasse. Un phénomène est certain en géographie urbaine, surtout en Afrique : le développement urbain avale toujours de l’espace et des terres cultivables. Travaillons plutôt à consolider la cohésion sociale, sans laquelle point de développement durable.
    En tout état de cause, le ministère en charge de la décentralisation avisera.

    Répondre à ce message

  • Le 23 février à 10:04, par Le fou du Sud-Ouest En réponse à : Lotissement à Guéguéré : Un projet soutenu « fermement » par le conseil municipal

    J’ai suivi de prêt l’évolution de la situation de la Commune de Guéguéré et je suis si deçu de voir que les gens ne veulent pas le développement. Il y a des gens dits de la "diaspora" qui sont tapis dans l’ombre à Ouaga par exemple et qui manipulent de pauvres analphabètes juste pour assouvir les appétits gloutons politiques. C’est bien dommage. SOUTIEN TOTAL AU MAIRE ET AU CONSEIL MUNICIPAL. Le chien aboie et la caravane passe.

    Répondre à ce message

  • Le 23 février à 10:11, par MANITOU En réponse à : Lotissement à Guéguéré : Un projet soutenu « fermement » par le conseil municipal

    Je connais bien le MAIRE de Guéguéré comme un beau diable qui se bat pour le développement de sa commune parfois au péril de sa vie et avec le conseil municipal qui a déjà fait beaucoup pour sa commune. Que les apatrides de la commune, les vrais faux intellectuels de bas quartiers laissent le Maire et le Conseil Municipal travailler dans une commune où les défis sont nombreux. Ailleurs, les gens se mettent ensemble pour le développement de leur localité quoique de bords politiques différents mais au Sud-Ouest, c’est bien dommage. On est souvent divisé pour l’essentiel. Chacun se prend pour quelqu’un même une poitrine de tourterelle. On est malade de notre vraie fausse fierté là. J’ai même envie de changer de commune. COURAGE AU MAIRE ET AU CONSEIL MUNICIPAL

    Répondre à ce message

  • Le 24 février à 22:38, par Yves En réponse à : Lotissement à Guéguéré : Un projet soutenu « fermement » par le conseil municipal

    Merci au Conseil Municipal pour cette clarification. Dommage que les forces du mal n’aient pas encore compris que les populations ont les yeux ouverts et ne peuvent plus accepter d’être manipulés par des individus en quête de notoriété. Dommage encore que certains essaient de nous faire croire que nos communes ne doivent pas s’inscrire dans la dynamique du développement. Hier, c’est la commune de Dano qui a failli perdre un lycée, aujourd’hui, c’est sur Guéguéré que les forces rétrogrades s’acharnent. Dommage !

    Répondre à ce message

  • Le 24 février à 23:34, par Yves En réponse à : Lotissement à Guéguéré : Un projet soutenu « fermement » par le conseil municipal

    Merci au Conseil Municipal pour cette clarification. Dommage que les forces du mal n’aient pas encore compris que les populations ont les yeux ouverts et ne peuvent plus accepter d’être manipulés par des individus en quête de notoriété. Dommage encore que certains essaient de nous faire croire que nos communes ne doivent pas s’inscrire dans la dynamique du développement. Hier, c’est la commune de Dano qui a failli perdre un lycée, aujourd’hui, c’est sur Guéguéré que les forces rétrogrades s’acharnent. Dommage !

    Répondre à ce message

  • Le 25 février à 12:51, par Somé Téonbaore En réponse à : Lotissement à Guéguéré : Un projet soutenu « fermement » par le conseil municipal

    c’est dommage que mes diverses interventions n’aient ete publiees
    Dewre some teonbaore

    Répondre à ce message

  • Le 25 février à 12:55, par Le dynamique En réponse à : Lotissement à Guéguéré : Un projet soutenu « fermement » par le conseil municipal

    J’ai suivi de bout en bout cette affaire et la conclusion que je puisses tirer est que c’est tout simplement des manœuvres politiciennes déguisées. S’is veulent la mairie, qu’ils attendent tout simplement 2021 au lieu de vouloir empêcher le Maire de dérouler son programme sur la base duquel la population lui a donné confiance lors des élections municipales du 22 mai 2016. Soutien total au conseil municipal de Guéguéré.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Incendie à CIPAM Bobo : Des dégâts matériels chiffrés à plus d’un milliard de FCFA
Autonomisation des jeunes et des femmes : Des bénéficiaires du PAE/JF en formation à Bobo-Dioulasso
Service national pour le développement (SND) : 3000 jeunes à l’école du civisme et du patriotisme
Action contre la Faim Burkina et ses partenaires plaident pour la nutrition et la gestion des risques de catastrophes
Concours « Lecture pour tous d’ici à 2020 » : La 10e édition a mobilisé plus de 1 000 élèves
Mgr Médard Léopold Ouédraogo : Le jeûne est obligatoire le mercredi des cendres et le vendredi saint
Burkina : Le syndicat des diplomates outille ses membres
Homme de l’année 2018 de radio Salankoloto : Larlé naba Tigré distingué
Santé : L’ONATEL offre un groupe électrogène au service psychiatrique de l’hôpital Souro-Sanou
Association YIRIWA femmes leaders : « Les femmes veulent contribuer à la gestion des crises sociales », dixit Mariam Coulibaly/Ouattara
Ouaga 2050 : un projet PPPP retenu
Education : Handicap solidaire Burkina plaide pour les enfants handicapés
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés