Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les fous ouvrent des voies qu’empruntent ensuite les sages.» Carlo Dossi

Gaoua : Des femmes dans la rue pour réclamer de l’eau

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Boubacar Tarnagda • dimanche 17 février 2019 à 00h30min
Gaoua : Des femmes dans la rue pour réclamer de l’eau

Les femmes du secteur n°4 de Gaoua ont marché dans les artères de la ville le 11 février 2019 pour réclamer le retour de l’eau dans les bornes fontaines interrompue. Depuis des mois, plus aucune goutte d’eau.

« On veut de l’eau à Djindjinlin, » ! C’est sur ce ton que clamaient des femmes du secteur n°4 Djindjinlin dans les artères de la ville de Gaoua. Elles ont marchée de leur quartier jusqu’à la mairie de Gaoua pour exprimer leur colère suite aux coupures d’eau à Djindjinlin. Elles ont été reçues par le premier responsable de la commune, Fiacre Kambou. Arrivées avec des bidons de 20 litres vides, elles ont fait savoir au maire qu’elles sont venues pour lui exprimer leur cri du cœur, lui dire qu’elles vivent une situation de manque d’eau depuis trois mois de cela à Djindjinlin.

Pascaline Da, représentante des femmes, a signifié au maire et au chef d’agence de l’ONEA que « pour avoir de l’eau au quartier Djindjinlin, il faut se lever à 1H du matin, parcourir de longues distances vers l’ENEP ou vers le lycée et c’est dur pour nous les femmes ».

Le maire de Gaoua, Fiacre Kambou, qui a échangé avec elles, se bien conscient de ce problème d’eau au secteur n°4 quartier Djindjinlin tout comme dans beaucoup d’autres secteurs de la ville de Gaoua. Il rassure que la mairie travaille en étroite collaboration avec l’ONEA pour résoudre ces coupures d’eau.

Pour le chef d’agence ONEA de Gaoua, Ferdinand Nabié, ce problème fait suite à une panne d’une borne fontaine. Son équipe à pied d’œuvre pour résoudre cette panne. Il a par ailleurs promis aux femmes que cette situation connaitra une issue favorable rapidement.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Boubacar Tarnagda

Vos commentaires

  • Le 17 février à 02:06, par iPhone En réponse à : Gaoua : Des femmes dans la rue pour réclamer de l’eau

    Heee mon Burkina Faso, C’est pas facile. Simple l’eau la c’est un problème pour mes parents

    Répondre à ce message

  • Le 17 février à 11:37, par Templier En réponse à : Gaoua : Des femmes dans la rue pour réclamer de l’eau

    Mes chères dames des bureaux, vous qui déplorez la "misérabilisation" des autorités que vous êtes, vous qui dépensez des sommes colossales pour la fête du 8mars, dans vos champagnes et vernis, avez-vous une fois pensez à ces valeureuses fammes villageoises qui luttent de tout leurs âmes ne cherchant que de L’EAU POTABLE ?
    Je vous prie de tourner le dos aux vieilles formules.
    Cordialement !

    Répondre à ce message

  • Le 17 février à 16:19, par Raissa En réponse à : Gaoua : Des femmes dans la rue pour réclamer de l’eau

    Soutien total. C’est par là que commence l’autonomisation de la femme.. Pas par des réflexions qui rassemblent des milliers. On veut des actes concrets. Trop de discours sans vrais résultats probants

    Répondre à ce message

    • Le 18 février à 13:18, par kambou koumbou hermann jackson En réponse à : Gaoua : Des femmes dans la rue pour réclamer de l’eau

      De loin je partage entièrement la souffrance de mes sœurs relativement au problème de pénurie d’eau surtout au niveau de certains secteurs de la Commune Urbaine de Gaoua . Encore bcp de courage et un peu de patience . je crois que l’ONEA et l’actuel Maire s’y atèlent actuellement . Par contre certains élus surtout au Conseil Régional avaient fait des promesses démagogiques soit disant que l’eau des grands fleuves qui jalonnent certaines communes allaient alimenter les chefs - lieux desdites .

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Incendie à CIPAM Bobo : Des dégâts matériels chiffrés à plus d’un milliard de FCFA
Autonomisation des jeunes et des femmes : Des bénéficiaires du PAE/JF en formation à Bobo-Dioulasso
Service national pour le développement (SND) : 3000 jeunes à l’école du civisme et du patriotisme
Action contre la Faim Burkina et ses partenaires plaident pour la nutrition et la gestion des risques de catastrophes
Concours « Lecture pour tous d’ici à 2020 » : La 10e édition a mobilisé plus de 1 000 élèves
Mgr Médard Léopold Ouédraogo : Le jeûne est obligatoire le mercredi des cendres et le vendredi saint
Burkina : Le syndicat des diplomates outille ses membres
Homme de l’année 2018 de radio Salankoloto : Larlé naba Tigré distingué
Santé : L’ONATEL offre un groupe électrogène au service psychiatrique de l’hôpital Souro-Sanou
Association YIRIWA femmes leaders : « Les femmes veulent contribuer à la gestion des crises sociales », dixit Mariam Coulibaly/Ouattara
Ouaga 2050 : un projet PPPP retenu
Education : Handicap solidaire Burkina plaide pour les enfants handicapés
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés