Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’angoisse est la disposition fondamentale qui nous place face au néant.» Martin Heidegger

Fonds d’Appui à la Presse Privée : Avis aux bénéficiaires de la subvention

Accueil > Actualités > Multimédia • Communiqué • mardi 5 février 2019 à 16h26min
Fonds d’Appui à la Presse Privée : Avis aux bénéficiaires de la subvention

Le Directeur général du Fonds d’Appui à la Presse Privée (FAPP) informe les entreprises de presse privées bénéficiaires de la subvention de l’Etat, exercice 2018, que conformément aux dispositions de l’article 74 de l’arrêté conjoint N°2017-034/MCRP/MINEFID du 17 juillet 2017 portant gestion, administration, répartition et justification de la subvention de l’Etat à la presse privée, il leur est fait obligation de déposer les justificatifs de l’utilisation des sommes allouées au titre de ladite subvention au plus tard le 28 février de l’année suivant l’exercice.

Par conséquent, les pièces justificatives de la subvention annuelle de l’Etat à la presse privée, exercice 2018 doivent être déposées au plus tard le jeudi 28 février 2019 au siège du FAPP sis à Ouaga 2000 aux jours et heures ouvrables conformément au canevas transmis aux bénéficiaires lors de la signature de la convention et de la remise des chèques.

Le Directeur général rappelle à tous les bénéficiaires que la non transmission desdites pièces à la date ci-dessus indiquée entraine la suspension de l’organe de presse privée du bénéfice de la subvention pour une durée d’au moins une année.

Bê PALM

Vos commentaires

  • Le 5 février à 18:08, par Indjaba En réponse à : Fonds d’Appui à la Presse Privée : Avis aux bénéficiaires de la subvention

    Nos journalistes ont donné des leçon de patriotisme aux partis politiques quant à leur subvention, ils ont aussi matraqué les ministres quant à leurs avantages, on attend de voir qu’est-ce qu’ils diront de leur propre subvention dans un contexte de terrorisme. Pays du cinéma=BF.

    Répondre à ce message

  • Le 7 février à 13:20, par Normal En réponse à : Fonds d’Appui à la Presse Privée : Avis aux bénéficiaires de la subvention

    C’est parce que les médias privés existent que des citoyens comme vous peuvent vous exprimer librement , amplement et contribuer ainsi à résoudre beaucoup de problèmes administratifs et politiques.Donc,la viabilité des médias profite d’une manière générale à tous.

    Répondre à ce message

    • Le 9 février à 10:47, par fgh En réponse à : Fonds d’Appui à la Presse Privée : Avis aux bénéficiaires de la subvention

      Monsieur Normal, c’est aussi parce que les partis politiques sont créés pour animer la vie publique, conquérir et gérer le pouvoir d’Etat que la presse privée bénéficie, comme eux, de subventions. Ce n’est pas parce que la presse privée existe qu’on peut donner publiquement son point de vue ; c’est plutôt parce qu’il y a la liberté tout court garantie par les lois de la république que la presse privée peut être créée et que le citoyen peut s’exprimer librement, y compris dans les médias publics... Alors quand on a une grosse nuque, on n’insulte pas le gros front du voisin ! Je passais seulement...

      Répondre à ce message

  • Le 10 février à 21:28, par Bougoum Masga En réponse à : Fonds d’Appui à la Presse Privée : Avis aux bénéficiaires de la subvention

    Je demande à leFaso.net de tenir bon. Ceux qui savent lire entre les lignes comprennent bien que ces injonctions viennent rejoindre une longue liste de mesures visant à subtilement contrôler voir museler les médias (le « soft power » d’après les anglais).

    Je vous exhorte à publier des articles sur les présumées exactions commises à Kain pour que nous puissions commenter et participer ainsi au débat si besoin est. Il est assez affligeant que ce soit toujours les médias étrangers qui reportent ces informations alors que les nôtres sont dans le silence. Vous avez une responsabilité vis à vis de la population de donner l’information même si cette dite population, par naïveté et manque de vision, vous le reproche malheureusement des fois. C’est décourageant c’est vrai, mais je vous prie de ne pas perdre pas de vue pour autant votre mission de journaliste, c’est tout un sacerdoce.

    Courage à vous, et ne laissez pas la convocation du rédacteur en chef du journal le dossier vous intimider. Le peuple à le droit de savoir et a même besoin de savoir. On ne peut pas dire qu’on avance vers des horizons meilleurs en le faisant les yeux bandés. Et c’est votre rôle à vous les journalistes d’éclairer l’opinion publique y compris sur les sujets qui fâchent.

    Vous aurez toujours le soutien des personnes sensées de ce pays.

    Tenez bon !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Médias confessionnels : Jubilé d’argent pour la radio Ave Maria
Réseaux sociaux : Les community managers décortiquent les opportunités autour d’un panel
Lutte contre le terrorisme : Le gouvernement burkinabè à la recherche d’un gentlemen’s agreement avec les médias
Open data au Burkina Faso : Des acteurs peaufinent la stratégie d’ouverture des données
Raamdé : Un journal en ligne pour les moréphones
Jusqu’au 15 février 2019, inscrivez vos numéros dans l’édition 2019 de l’annuaire téléphonique officiel du Burkina Faso
Journée mondiale de la radio : Le message du ministre de la Communication
Télévision et réseaux sociaux : Des journalistes renforcent leurs compétences
Fonds d’Appui à la Presse Privée : Avis aux bénéficiaires de la subvention
Téléphonie mobile : 2G, 3G, 4G explications avec un spécialiste
TIC : Des élèves éduqués à l’utilisation saine et responsable du numérique
Réseau d’initiative des journalistes : Un nouveau bureau pour relever les défis
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés