Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si la vie n’est qu’un passage, sur ce passage au moins semons des fleurs» Michel de Montaigne

Soutenance de thèse : Nicolas Ouédraogo propose les résidus de tubercules pour combattre la malnutrition et la pollution

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Recherches et innovations • LEFASO.NET | Par Etienne Lankoandé (stagiaire) • lundi 4 février 2019 à 20h30min
Soutenance de thèse : Nicolas Ouédraogo propose les résidus de tubercules pour combattre la malnutrition et la pollution

Le samedi 2 février 2019 a eu lieu, à l’Université Ouaga I Pr-Joseph-Ki-Zerbo, une soutenance de thèse en biochimie microbiologie, option biotechnologie, sous le thème : « Production de protéines d’organismes unicellulaires à partir des résidus de tubercules de patates douces et d’ignames et évaluation nutritionnelle de la biomasse ».

Présentée par Nicolas Ouédraogo, la thèse dont le thème est « Production de protéines d’organismes unicellulaires à partir des résidus de tubercules de patates douces et d’ignames et évaluation nutritionnelle de la biomasse » a eu pour objectif de mettre en lumière les effets de pollution qu’exercent les résidus de tubercules de patates douces et d’ignames sur l’environnement et de proposer une solution d’absorption de ces résidus à des fins nutritionnelles.

Dans son travail, l’impétrant montre que le rejet des résidus de tubercules de patates et d’ignames pose un réel problème de pollution de l’environnement et réduit la fertilité des superficies cultivables. Il montre en outre que ces résidus sont une compilation d’acides aminés protéiques qui peuvent être utilisés dans l’alimentaire pour combattre la malnutrition chez les enfants et toutes les autres maladies liées à une carence alimentaire en protéines.

Nicolas Ouédraogo espère que les résultats de ses recherches seront exploités par la science de l’environnement et de santé nutritionnelle, à savoir utiliser les substrats des résidus de tubercules pour produire de la biomasse nutritionnelle. Cela permettra de lutter contre le phénomène de la pollution de la nature par les résidus de tubercules et de combattre des maladies par carence alimentaire en protéines chez les enfants.

Les recherches ont été effectuées dans trois provinces que sont le Sanmantenga, la Sissili et le Houet, sur un échantillon bien représentatif de patates douces et d’ignames, avec pour directeur de thèse Alfred S. Traoré, professeur titulaire de Biochimie microbiologie de l’Université Ouaga I Pr-Joseph-Ki-Zerbo.

Le jury présidé par Aboubacar Ouattara, professeur titulaire de Microbiologie, a jugé acceptable le travail de recherche de l’impétrant et a attribué la mention honorable à l’ensemble de la thèse. Nicolas Ouédraogo, âgé de 34 ans, est fait désormais docteur en biochimie microbiologie option biotechnologies par l’Université Ouaga I Pr-Joseph-Ki-Zerbo.

Etienne Lankoandé (stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Université Ouaga I Pr-Joseph-Ki-Zerbo : Admis à la retraite, le Pr Prosper N. Zombré reçoit l’hommage de ses pairs
Les obstacles à la participation communautaire à la santé
Soutenance de mémoire : Hamadoum Tall analyse la consommation des réseaux sociaux par les lycéens
Recherche : Le quinoa, une plante pour s’adapter aux changements climatiques
Soutenance de thèse : Nicolas Ouédraogo propose les résidus de tubercules pour combattre la malnutrition et la pollution
Innovation : Etudiant en droit, Jonathan Ouédraogo invente du carburant à base d’huile usagée de moteur
Education à la paix : Marceline Yaméogo suggère l’instauration de la « gouvernance scolaire » dans les écoles
Master II en Topographie et Systèmes d’information géographique : Neysa, première femme diplômée de l’ESUP-Jeunesse
Institut national des sciences des sociétés (INSS) : Les mérites des chercheurs reconnus
Repenser le système de vulgarisation au Burkina Faso pour favoriser l’adoption des innovations agricoles
Plateforme d’innovation-Lait de Banfora : un outil de développement local au Burkina Faso
Soutenance de Thèse Université Nazi Boni : Ida Ouèbounga Bénagabou, désormais Docteur en développement rural
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés