Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La véritable cause de nos malheurs actuels est l’étonnante médiocrité qui égalisе tοus lеs individus. Si un hοmmе dе géniе раrаissаit, il sеrаit lе mаîtrе.» Joseph-Alexandre de Ségur

Journée mondiale des zones humides 2019 : Le message du ministre de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique

Accueil > Actualités > Environnement • • vendredi 1er février 2019 à 12h03min
Journée mondiale des zones humides 2019 : Le message du ministre de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique

Le 2 février est la Journée mondiale des zones humides (JMZH), date anniversaire de l’adoption de la Convention sur les zones humides en 1971 dans la ville iranienne de Ramsar. Cette année, nous la célébrons sous le thème : « Zones humides et changement climatique ».

Les zones humides englobent une diversité d’habitats extrêmement variés dont le fonctionnement est déterminé par l’eau, principal facteur déterminant. Qu’il s’agisse de zones marines, de fleuves, de rivières, de lacs, de barrages, de bas-fonds, les zones humides fournissent des moyens de subsistance essentiels et des services écosystémiques fondamentaux.

Aujourd’hui, l’humanité est confrontée à un phénomène crucial qu’est le changement climatique qui affecte l’économie, la santé humaine et les écosystèmes naturels. En effet, la réalité du changement climatique est confirmée par plusieurs études scientifiques. Le Burkina Faso, pays sahélien n’est pas en marge de ce phénomène : au cours des dernières décennies, notre pays a fait face à un enchaînement d’événements climatiques « extrêmes » d’une ampleur et d’une rapidité sans précédent : baisse de la pluviométrie saisonnière, sécheresse persistante, inondations, baisse des rendements agricoles, hausse de la température, modification des écoulements des fleuves et cours d’eau et leur ensablement continu, accentuation de la désertification, déplacement massif de populations.

Le thème de la JMZH 2019 vise à souligner le rôle important joué par les zones humides, en tant que solutions naturelles, dans l’adaptation au changement climatique et l’atténuation de ses effets.

Les zones humides atténuent les phénomènes météorologiques extrêmes grâce aux multiples services qu’elles fournissent. Les fonctions importantes des zones humides comprennent le stockage de l’eau, la recharge des eaux souterraines, la protection contre les tempêtes, l’atténuation des inondations, la stabilisation des rives, le contrôle de l’érosion et la rétention du carbone, des nutriments, des sédiments et des polluants.

L’utilisation rationnelle et la restauration des zones humides contribuent au renforcement de la capacité d’adaptation des populations humaines aux effets du changement climatique et peuvent atténuer les catastrophes naturelles résultant de ce phénomène. Du reste, l’eau constitue un facteur déterminant pour d’adaptation de nos populations au changement climatique. Car, sans eau, il n’y aura pas d’adaptation.

Dans ce contexte, des réponses positives pour les zones humides peuvent faire la différence dans l’intérêt du bien-être des générations futures. Ces réponses comprennent :

-  la réhabilitation et la gestion intégrée et durable des zones humides, résiliente aux effets du changement climatique ;
-  le renforcement de la prise en compte des zones humides dans les objectifs de développement ;
-  l’élaboration et l’application des stratégies d’adaptation pour les zones humides afin d’atténuer les effets des changements climatiques.

Puissions-nous chacun à quel qu’échelon qu’il soit, jouer sa partition pour faire de nos zones humides des espaces conservés, viables et durablement gérés afin de fournir des biens et services nécessaires à la lutte contre le changement climatique et la pauvreté aux niveaux local et national, conformer à notre vision commune exprimée dans la politique nationale sur les zones humides.

Batio BASSIERE
Officier de l’Ordre National

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Journée mondiale de l’eau 2019 : Contribution des comités de l’AITB, spécialises dans le domaine de l’eau
Grande muraille verte : Chercheurs et gestionnaires du Sénégal et du Burkina Faso en réflexion à Ouagadougou
Gestion intégrée de l’eau : Le « Musée de l’eau » s’ouvre aux étudiants
Environnement, eau et assainissement : Le Cadre sectoriel de dialogue passe à la loupe les activités de 2018
Société Nestlé : Une journée zéro plastique à Ouagadougou
Hygiène et assainissement : Kombissiri, un exemple dans la gestion des déchets solides
Grande muraille verte : Des journalistes outillés sur la gestion durable des terres
Programme d’investissement forestier : Impliquer les acteurs pour la réussite de la REDD+
Migrations et environnement : L’OIM lance un nouveau programme dans deux communes du Burkina
Préservation de l’environnement : Des parlementaires à l’école de la REDD+
Gestion des ressources en eau : Faso Koom II pour renforcer les capacités opérationnelles de l’Agence de l’eau du Nakanbé
Gestion des ressources naturelles : La sécurisation des corridors biologiques au cœur d’un atelier national
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés