Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si vous voulez aller quelque part, il est bien de trouver quelqu’un qui est déjà allé. Robert Kiyosaki» 

Coopération transfrontalière entre le Burkina et le Mali pour promouvoir la stabilité et le développement durable

Accueil > Petites annonces > Communiqués • Communiqué • lundi 4 février 2019 à 09h02min
Coopération transfrontalière entre le Burkina et le Mali pour promouvoir la stabilité et le développement durable

Le 29 janvier à l’hôtel du Cinquantenaire à Sikasso (Mali) a eu lieu la cérémonie de signature officielle des documents juridiques des Groupements Locaux de Coopération Transfrontalière Banwa-Yorosso (GLCT/B-Y) et C10Sourou (GLCT/C10Sourou) pour la création et la formalisation de deux cadres de concertation transfrontalière.

Les frontières sont des zones de brassage et d’intégration entre différents peuples qui souvent partagent la même langue, les mêmes coutumes, les mêmes activités et les mêmes réalités géographiques, sociales et économiques, et par conséquent confrontés aux mêmes problèmes. Une coopération transfrontalière effective est la voie pour trouver des solutions communes à des problèmes communs.

C’est convaincu de cela que, les Gouvernements burkinabè et malien, avec l’appui du Programme Gestion Intégrée des Espaces Frontaliers au Burkina Faso (ProGEF), ont entamé depuis 2017, un processus de création et de formalisation de deux cadres de concertation et de coopération transfrontalière, entre les communes frontalières de la région de la Boucle du Mouhoun au Burkina et des communes frontalières des régions de Sikasso et de Mopti au Mali. Ce processus est également soutenu par le Projet de la GIZ d’Appui au Programme Frontière de l’Union Africaine (PFUA).

« En outre, la coopération transfrontalière constitue un tremplin pour impulser une dynamique de développement économique local et un levier de promotion de l’intégration, en replaçant les populations, et leurs représentants élus, au cœur des enjeux du développement. Elle constitue également un instrument de prévention structurelle des conflits et un moyen de gommer les « effets frontières » dans une perspective d’intégration régionale, de gérer en commun des problèmes partagés et d’améliorer la qualité de vie des habitants des territoires transfrontaliers » renchérit Stephan Voss, Conseiller Technique Principal du ProGEF.

Le ProGEF promeut la coopération transfrontalière comme élément essentiel pour un développement socio-économique durable. Dans ce cadre, il se consacre entre autres au renforcement du cadre institutionnel et juridique du Burkina Faso pour la gestion efficace de ses frontières en collaboration avec ses pays limitrophes, notamment le Mali et le Niger.

Pour rappel, le ProGEF est un projet exécuté par la GIZ (Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit und Entwicklung) pour accompagner la mise en œuvre du Programme d’Appui à la Gestion Intégrée des Frontières (PAGIF) du Burkina, qui envisage d’améliorer les conditions de vie, de sécurité et de stabilité des populations vivant dans les zones frontalières à travers une approche intégrée de la gestion des zones frontalières.

Le budget du ProGEF s’élève à trente-cinq (35) millions d’Euros, cofinancé par le Ministère Fédéral Allemand des Affaires Etrangères et l’Union Européenne.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Cours d’anglais intensif au centre américain de langue du 4 au au 16 mars 2019
TOEFL preparation at the American Language Center
Appel pour le recrutement d’un centre pour la formation de migrants de retour en restauration dans la région du centre
Communiqué du directeur général des impôts sur la délivrance des attestations de situation fiscale sur la plate forme eSINTAX
Coopération transfrontalière entre le Burkina et le Mali pour promouvoir la stabilité et le développement durable
Intervention technique au château d’eau RE à Pissy : coupure d’eau dans les zones de Pissy, Sondogo, Bonheur ville, Zagtouli, Boassa et Gounghin
Séminaire de formation sur l’élaboration des états financiers selon le SYSCOHADA révisé
Cours d’anglais au Centre de Langues de l’Université Ouaga I Pr Joseph KI-ZERBO (CLUO)
Plan International Burkina Faso recrute un (e) Directeur (trice) des Ressources Humaines et un (e) Coordonnateur (trice) du projet YEWA National
Liste des candidats présélectionnés au concours de recrutement de deux (02) infirmiers brevetés, d’un (01) agent de liaison, de deux (02) secrétaires de direction, de deux (02) attachés d’administration scolaire et de deux (02) attachés d’éducation au compte de l’ENAM session de 2018.
La Maison de l’Entreprise du Burkina lance un appel à candidature dans le cadre d’un programme de pantouflage économique ou de reconversion économique souple
OXFAM recrute un PROGRAMME OFFICER (« Programme de croissance économique du secteur agricole (PCESA) »)
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés