Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La vraie noblesse s’acquiert en vivant, et non раs еn nаissаnt.» Guillaume Bouchet

Vie politique : « 2019 sera une année de combat pour le CDP », présage Eddie Komboïgo

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET | Par Cryspin Masneang Laoundiki • dimanche 27 janvier 2019 à 19h00min
Vie politique : « 2019 sera une année de combat pour le CDP », présage Eddie Komboïgo

Le Bureau politique national du Congrès pour la démocratie et le progrès (BPN/CDP) a organisé sa 63e session, ce samedi 26 janvier 2019 à Ouagadougou. Cette session a permis, dans un premier temps, au BPN de présenter ses vœux du nouvel an et de dresser le bilan d’actions de 2018, avant de procéder aux travaux. Le président du CDP, Eddie Komboïgo, a présidé la cérémonie d’ouverture.

« Que 2019 soit une année de santé d’acier parce que vous en auriez sérieusement besoin ; une année de paix de cœur, de joie et d’amour, de tolérance, d’humilité, de pardon et de cohésion ». Ce sont entre autres en ces termes que le premier secrétaire adjoint du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), Issa Gandema, a présenté les vœux du Bureau politique national au président du parti, Eddie Komboïgo.

De son côté, Eddie Komboïgo a livré un message en guise de réponse aux vœux du BPN. Il a réitéré ses vœux les meilleurs à tous les militants du parti CDP. Eddie Komboïgo a également salué le fondateur du CDP : « Il est présent et vivant dans nos cœurs. Je pense au fondateur de notre parti, le président Blaise Compaoré. Nous lui souhaitons une santé de fer et un moral d’acier dans cet exil auquel il est contraint ».

Certains cadres du parti ont pris part à cette session

Avant de prendre la parole, le président Eddie Komboïgo a demandé à l’assistance d’observer une minute de silence en mémoire des disparus suite aux attaques terroristes et ceux du parti CDP.

Bilan d’actions de 2018

Selon le premier secrétaire général adjoint du CDP, Issa Gandema, beaucoup de choses ont été réalisées, depuis l’élection du président Eddie Komboïgo à la tête du parti lors du 7e congrès tenu les 5 et 6 mai 2018. Il a cité quelques une d’entre elles. En huit mois de gestion, conformément aux instructions et recommandations du 7e congrès, tous les textes du parti ont été finalisés ; tous les organes centraux et instances du parti ont été installés et les réunions et sessions des organes ont été tenues régulièrement.

Toutes ces actions ont pour objectif de renforcer la gestion participative, la démocratie interne, la liberté d’expression et la recherche permanente du consensus, a souligné Issa Gandema.

Le premier secrétaire général adjoint du CDP Issa Gandema (au micro)

Le président du CDP, a aussi, pour sa part, dressé un bref bilan des actions du parti. C’est un « bilan satisfaisant » qu’il a présenté aux militants : « La renaissance de notre parti se consolide sur l’ensemble du territoire. Le 7e congrès ordinaire a permis à notre parti de sortir encore plus fort ».

Toutefois, Eddie Komboïgo présage que « l’année 2019 sera une année charnière pour le CDP ; une année de combat ».

Les priorités du CDP

Face aux défis de 2019, le Congrès pour la démocratie et le progrès se fixe six priorités au total. Il s’agit de la recherche dynamique de l’unité et de la cohésion interne du parti, du parachèvement dans l’unité, la mobilisation des ressources financières, le maillage de tout le territoire national, le suivi-évaluation des actions du parti et la cohésion interne du parti.

Le président du CDP Eddie Komboïgo (au micro)

Pour ce faire, Eddie Komboïgo a indiqué qu’il va conduire, lui-même, des délégations qui vont couvrir les 45 provinces du Burkina. « Mais indépendamment de ces sorties officielles, les camarades du BPN et du haut conseil se verront confier tout au long de l’année, des visites de nos structures tant à l’intérieur qu’à l’extérieur », a-t-il souligné.

Cryspin Masneang Laoundiki
LeFaso.net

Vos commentaires

  • Le 26 janvier à 16:24, par MBAFO En réponse à : Vie politique : « 2019 sera une année de combat pour le CDP », présage Eddie Komboïgo

    Non Eddie !Aidons surtout à éliminer le pays du cancer terroiste.Ne parlons pas haut ce qe tu dis.gardons nos strategies.

    Répondre à ce message

  • Le 26 janvier à 17:17, par oumarou de D. En réponse à : Vie politique : « 2019 sera une année de combat pour le CDP », présage Eddie Komboïgo

    toi Eddie tu n’ as pas honte de parler de combat c’est pas toi ceux qui t’ont laissé revenir c’est eux. Quand tu as fuis pendant l’insurrection, tu ne savais pas qu’il y avait combat. Tu n’es pas un digne, ceux qui sont restés après l’insurrection et tenir le flambeau du CDP et vous êtes venus les mettre de côté ce sont eux qui peuvent parler, si tu n’as rien à dire tu la boucle et ne prends pas les gens comme tes enfants. Tu as dis à ROCK que on peu pas on jette l’éponge non toi même tu ne peu pas faut den les vrais gens vont circuler

    Répondre à ce message

  • Le 26 janvier à 17:19, par Lool En réponse à : Vie politique : « 2019 sera une année de combat pour le CDP », présage Eddie Komboïgo

    En tout cas, on sent que Achille Tapsoba est rentré dans les rangs grâce aux feuilles de Eddie. Il n’y a pas longtemps qu’ils se chamaillaient pour contrôler le parti. Mais si souvent vous pensez un seul instant à observer "une minute de silence" pour honorer vos crimes abominables des années de plomb contre les patriotes burkinabé, on saura que vous avez fait amande honorable. De cette façon le pays sera absolument réconcilié puisque c’est votre vœux le plus absolu.

    Répondre à ce message

  • Le 26 janvier à 17:32, par LAGUI ADAMA En réponse à : Vie politique : « 2019 sera une année de combat pour le CDP », présage Eddie Komboïgo

    Vive le PEUPLE Vive la DÉMOCRATIE Vive le RESPECT INCONDITIONNEL DE LA CONSTITUTION Vive le CDP Qu’Allah bénisse et protège son Excellence Blaise Compaoré et sa noble famille

    Répondre à ce message

    • Le 28 janvier à 09:16, par Suzanne En réponse à : Vie politique : « 2019 sera une année de combat pour le CDP », présage Eddie Komboïgo

      Allah a fait fuir le Pouvoir de Blaise et punir le CDP à cause de votre arrogance. Celui qui s’élève Dieu l’abaisse et celui qui s’abaisse Dieu l’élève. Cette arrogance fait que le CDP a beau rêvé, ils ne peuvent plus revenir au pouvoir car ils ont offensé Dieu en amenant tous les sectes diaboliques au Burkina Faso où les sacrifices humaines n’existaient pas quelques soient nos cultes traditionnelles. Plus jamais le CDP dans le pays des hommes intègres.

      Répondre à ce message

  • Le 26 janvier à 19:29, par sidbala En réponse à : Vie politique : « 2019 sera une année de combat pour le CDP », présage Eddie Komboïgo

    Des aigries comme KA comprendra que le Burkina a besoin des hommes et des femmes qui se battent et non des hommes et des femmes qui veulent se venger.

    En tout cas le CDP est en pôle position pour reprendre le pays en main. Au début les jusqu’au boutistes ont empêchés si non emmurés le président Roch qui ne n’avait plus d’oreilles pour entendre, qui n’avait plus d’yeux pour voir , qui n’avait plus l’esprit d’analyse, aujourd’hui il a tout compris seulement il est trop tard pour lui.

    Mr Christophe ne peut que actionner le levier sociale, même la réconciliation ne sera pas chose facile pour lui, parce qu’ils y’a beaucoup de gens tapis dans l’ombre qui le tire par son boubou, mais il lui faut une bonne dose de courage pour balayer davantage ces derniers comme il la déjà commencé avec les Simon et autres.

    Roch a appelé Mr Dabire au secours, il lui reste a allé se refuser chez ses amis d’hier, parce qu’avec cette prise de conscience tardive de sa part ce n’est pas sur qu’il ne soit pas l’ennemi a à abattre dans sa propre famille politique.

    La situation est très dangereuse actuellement au sein du MPP et de certains OSC qui voient leurs intérêts en train de fondre comme du beurre au soleil. La démocratie contrairement a ce que certains pensent est en danger. Il faut que le président arrête sans tarder le faux procès qui se déroule à Ouaga2000, ça sera bien pour le pays.

    Libérer tous les prisonniers et réconcilier l’armée, car c’est très fondamental pour la stabilité du pays, la lutte contre le terrorisme sera difficile avec une armée démantelée, a ce niveau le président à commencé a comprendre en nommant un gendarme ministre de la sécurité, même à la retraite il reste un homme de tenu et connait mieux la troupe que quiconque, voyez Mr le président on ne réinvente pas la roue, a chacun sa place et la société se portera mieux.

    Les griots avaient dit Roch la solution, voilà que Roch a des problèmes et on les voit pas en train de lui venir au secours, qu’il attrape bien la main de Christophe pour avoir son salue et sortir par la grande porte le plus tôt possible et demande lui comment tu peux t’y prendre pour rencontrer Blaise COMPAORE pour qu’ensemble vous actionniez le levier de la réconciliation en toute humilité.

    Répondre à ce message

    • Le 28 janvier à 09:36, par Suzanne En réponse à : Vie politique : « 2019 sera une année de combat pour le CDP », présage Eddie Komboïgo

      Nous savons tous que c’est à cause du procès que les gens du CDP sont entrain de tuer leur frères pour nuire à Roch mais bientôt tout va se savoir et vous serez mis au pilori. Ce sont des délinquants qui agissent contre leur peuple mais pas des hommes intègres. Nous mettant le Burkina dans le sang précieux de jésus qui couvre et protège le Burkina, sinon vous voulez verser notre pays dans le sang. Êtes-vous sûr que Dabiré est le votre depuis un certain temps ? Roch n’était-il pas CDP les premières heures avant de rompre avec le CDP qui était devenu un tueur à gaz du peuple.
      Dieu est patient mais sa réaction ne saurait tarder pour humilier les voyous du peuple Burkinabè.
      Tu viens de nous confirmer ce que les gens pensais plus bas. Apaises ton cœur sinon ton rancœur peut ne pas t’être utile. Les putschistes seront condamnés selon la loi sinon vous verrez le pays en sang cela ne sera pas à votre faveur car vous serez complètement éradiqué du pays.

      Répondre à ce message

  • Le 26 janvier à 20:10, par Nabiiga En réponse à : Vie politique : « 2019 sera une année de combat pour le CDP », présage Eddie Komboïgo

    Vive quel peuple. Vive le CDP suffit largement car s’il faut que le peuple vive maintenant, on se demande pourquoi il n’a pas pu vivre autrefois lorsque le CDP était le maître sanguinaire du lieu ? Limite toi au CDP ; quant au peuple Burkinabè, ça te dépasse. Je te rappelle très humblement votre slogan préféré : ’on te fais, il y a rien’. On ne parle pas des bêtes, on parle de ce meme peuple dont tu parles

    Répondre à ce message

  • Le 26 janvier à 20:36, par victoire En réponse à : Vie politique : « 2019 sera une année de combat pour le CDP », présage Eddie Komboïgo

    Chiche ! allez combattre au front pour éradiquer les djihabistes dont vous avez traficoter avec eux depuis plus d’une décennie !

    Répondre à ce message

  • Le 26 janvier à 21:06, par Ahmed En réponse à : Vie politique : « 2019 sera une année de combat pour le CDP », présage Eddie Komboïgo

    L’ossature du CDP c’est ceux qui sont au pouvoir aujourd’hui. Toi Comboigo tu étais un ramasseur de balles quand Rock et compagnis etaient au CDP. Blaise ton mentor même sait que sa chute est arrivée quand le MPP à été créé. Il n’y a que toi Comboigo qui t’excite sans réalisme . Tout près n’est pas loin. 2020 est à un tour. Allons seulement

    Répondre à ce message

  • Le 26 janvier à 22:00, par Le metisse En réponse à : Vie politique : « 2019 sera une année de combat pour le CDP », présage Eddie Komboïgo

    il s’excite trop pour rien. Comme s’il y avait quelque chose de nouveaux en ce CDP qui rebellotte avec ses mêmes esprits qui ont conduit le pays au bord du précipice. Et Evidemment le MPP n’avait qu’à le pousser dedans. CDP et MPP sont logés à la même enseigne.

    Répondre à ce message

  • Le 27 janvier à 13:29, par Ka En réponse à : Vie politique : « 2019 sera une année de combat pour le CDP », présage Eddie Komboïgo

    Je vois dans cette sortie du CDP, qu’il y a toujours ma mouche qui me suive depuis le 31 Octobre 2014 avec plusieurs pseudos et qui m’en veux à cause de ma vérité qui rougit les yeux mais ne les casse pas. Je voudrai lui dire qu’en politique il n’y a ni morale, ni éthique, ni vertu ni devoir de reconnaissance, et tout pouvoir ne se donne pas, mais s’arrache de nos jours par les urnes : Et c’est en 2019 que le mauvais entourage de Blaise Compaoré qui l’ont fait chuté ont compris la leçon. J’ai participé comme beaucoup des cadres de notre pays à la création du CDP en 1996 qui avait pour but des défis pour le développement de notre pays autour d’un représentant qui était Blaise Compaoré. De Fada à Ouagadougou, nos efforts sans sommeil en 1996 à accoucher un parti politique qui était la nouvelle force politique du paysage Burkinabé. Malheureusement quelques années après, notre représentant Blaise Compaoré s’est fait entourer d’une mauvaise équipe qui a tout fait pour salir ce parti à cause de leurs égoïsmes au gosier large.

    Aujourd’hui, tous ceux dont on voit sur cette photo peuvent toujours se gargariser de grandes déclarations, et se couvrir d’auto-éloges et d’autosatisfactions, c’est trop tard, car il est très difficile de faire du neuf avec du vieux. Le peuple Burkinabé a muri avec ces personnes, et tôt ou tard, la vérité sorte du vernis, par ce que une chose est certaine, tous ces politiciens d’appareil sur cette sortie du CDP ont fait sur le terrain des réalités concrètes, la preuve de leur incompétence et de leur mauvaise gouvernance. C’est donc évident que, pour eux, "les défis à venir s’annoncent difficiles". En d’autres termes, ce n’est plus en flattant l’électeur au dernier moment qu’on obtiendra sa voix lorsqu’il le faudra. ‘’Le Burkinabé nouveau" est intelligent, il ne vote pas pour n’importe quel enfariner.

    L’électrice ou l’électeur Burkinabé de 2020 se rappellera toujours, qu’il soit Eddie, Achhille, et des anciens directeurs de cabinet, toutes ces personnes en 2014 sont restées un mauvais entourage de l’introverti Blaise Compaoré, durant la dernière décennie ayant précédé sa perte du pouvoir suite à l’insurrection populaire. Un entourage qui s’est essentiellement livré, à des querelles mesquines civil-militaires de succession, chacun croyant être le dauphin indiqué du président Compaoré.

    Blaise Compaoré a été victime de toutes ces personnes à la peau de caméléons qui le vénèrent de nos jours : ‘’’Même s’ils changent de couleur en le vénérant, ils sont tous des Afi Nguessan du parti de Laurent GBAGBO. Ils sont attachés au CDP tant qu’il se nourrit du retour de Blaise Compaoré sans passé par la justice qui l’attende. Mais pour le peuple Burkinabé, ce credo du retour de Blaise sans la justice, nuira la paix, la justice, la liberté, la sécurité, le développement participatif et l’humanisme de notre pays.
    Si je dis que leurs charabias des maquis pour reconquérir le pouvoir en 2020 est très tard, c’est qu’à présent le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, à tirer lucidement la leçon de cette question d’un entourage étouffant et égoïste, afin de ne pas tomber dans le même piège. Avec son nouveau gouvernement, il est le président de tous les Burkinabè et non d’un clan ou groupuscules affairistes. Et je ne vois comment le peuple Burkinabé ne le fera pas confiance par rapport à un mauvais entourage qui a fait chuter leur mentor ?

    Dire de libérer les criminels pour faire avancer le pays, c’est d’être un criminel en puissance. Si on libère ceux qu’on juge aujourd’hui pour la réconciliation, il faut aussi libérer toutes et tous les détenus au Burkina, mêmes les terroristes. Non monsieur la fausse vérité dit Sidbala : ‘’La démocratie et l’état de droit vont de pair. Donc l’impunité et la démocratie sont incompatibles. Tôt ou tard, ceux qui se sont livrés à des exactions ou à des mises en coupe réglée du Burkina et pensent s’en tirer à bon compte (par exemple par l’exil doré ou pas) finiront pas être rattrapés et payer pour leurs crimes.

    Sidbala : Ce que tu devais conseiller à ces responsables du CDP de 2019 qui ont contribué à la chute de leur mentor Blaise Compaoré, c’est d’avoir preuve de sagesse pour que le peuple les prenne un jour en considération. Notre culture nous a appris que ‘’le sage c’est celui qui joue le rôle du père ;’’ celui qui assume ses erreurs ou les autres refusent. L’humilité tire toute sa force de cet acte sage. On ne rend pas les coups par les coups comme veut faire Eddie à Roch Kaboré et son équipe. Ceux qui le font démontre de leur ignorance. On devient plus fort, lorsque l’on démontre sa force par le silence et le pardon que par la force. La force comme le montre Eddie et Compagnie avec l’argent les perdra totalement à la longue. L’entourage de Blaise Compaoré qui l’a conduit à sa chute doit en savoir quelque chose. ‘’’Les ignorants imaginent que la malhonnêteté est un raccourcir a la prospérité, alors qu’il arrive le jour où les méfaits transparaîtra sous le vernis.

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 10:25, par Le Chat En réponse à : Vie politique : « 2019 sera une année de combat pour le CDP », présage Eddie Komboïgo

    Il sont vieux et veulent toujours bouffer le pays. Franchement, arrêtez pour vous là.

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 14:10, par Sage En réponse à : Vie politique : « 2019 sera une année de combat pour le CDP », présage Eddie Komboïgo

    Quand je regarde la photo, tous sont ventrus sauf un seul (extrême droite ; peut être que lui aussi veut rattraper les autres). Donc tout ce boucan c’est pour l’entretien de ses bedaines quoi ? Pauvre du Burkina !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Dysfonctionnement de la Justice : L’UPC dénonce l’inertie du gouvernement
Vie politique : Moussa Traoré, président de l’ADD, est décédé
Soutien à KDO : Appelé à s’expliquer, Léonce Koné crache ses vérités à Eddie Komboïgo
Simon Compaoré répond au CFOP-BF : « Le MPP n’a jamais, ni de près ni de loin, prêché pour la division dans ce pays »
Burkina Faso : Le MPP s’offre une « robe à sa taille »
Lettre de Blaise Compaoré à Roch Kaboré : Le CDP salue la réaction du gouvernement burkinabè
Concertations politiques : La CODER veut un dialogue « intégral, inclusif et ouvert »
Burkina : Le président Kaboré a pris acte de la correspondance et de la disponibilité de Blaise Compaoré
Opération d’authentification des diplômes : « Nos hautes autorités doivent se plier à cet exercice pour se montrer elles-mêmes irréprochables », estime l’opposition politique
Kossi : L’UPC dément toute démission dans ses rangs
Lettre de Blaise Compaoré au président Kaboré : Un acte de grande sagesse, selon Ablassé Ouédraogo
Employabilité des jeunes : Le patronat burkinabè chez le Premier ministre
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés