Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «On est bien ingénieux à accréditer des illusions de toute espèce pour organiser lе рillаgе еt lе mаssасrе, mаis οn n’еn imаginе аuсunе рοur lе bοnhеur du grаnd nombre» Charles Fourier

Lutte contre le paludisme : Le comité national de pilotage prend le pouls de la situation

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Aïssata Laure G. Sidibé • vendredi 18 janvier 2019 à 23h40min
Lutte contre le paludisme : Le comité national de pilotage prend le pouls de la situation

Le vendredi 18 janvier 2019 a eu lieu, à Ouagadougou, la deuxième réunion du comité national de pilotage du Programme national de lutte contre le paludisme. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le secrétaire général du ministère de la Santé, Dr Robert Karama.

Cette réunion qui se tient tous les six mois devra permettre aux membres du Comité national de pilotage (CNP) du Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP) d’apprécier la situation épidémiologique du paludisme. Aussi, ils vont passer en revue les résultats à mi-parcours du plan stratégique 2016-2020. Sur la nécessité de la mise à jour de l’arrêté du CNP de 2014, il sera question d’apprécier le nouveau projet d’arrêté portant composition, attributions et fonctionnement du CNP.

Dans son allocution, le secrétaire général du ministère de la Santé, Dr Robert Karama, a souligné les grandes attentes liées à la présente réunion. « J’attends de vous des conclusions pertinentes qui permettront de poursuivre efficacement le processus de la revue à mi-parcours prévue s’achever d’ici mi-février 2019 », a-t-il dit.

A l’en croire, le paludisme demeure un véritable problème de santé publique au Burkina Faso. En 2017, 11 401 092 cas de paludisme et 4 144 décès ont été notifiés, a-t-il rappelé. Afin d’atteindre l’objectif de l’élimination du paludisme en 2030, d’énormes efforts sont faits par le PNLP à travers des plans stratégiques quinquennaux ; le présent plan couvre la période de 2016 à 2020.

« Le plan stratégique prend en compte le suivi préventif du paludisme, la prise en charge dans les formations sanitaires. Il y a également la pulvérisation intra-domiciliaire à effet rémanent. C’est une stratégie qui a été mise en œuvre dans trois districts et aujourd’hui, nous pouvons être satisfaits des résultats », a indiqué Dr Kamara.

Au titre du bilan de 2018, il a exprimé des motifs de satisfaction. En effet, contrairement aux données de 2017, en 2018, la prévention a permis d’éviter environ 500 000 cas de paludisme. Le nombre de décès liés à la maladie a aussi connu une réduction (environ 500 décès). Des statistiques qui confortent le secrétaire général dans son ambition d’œuvrer à l’élimination du paludisme dans notre contrée.

Cependant, l’atteinte de cet objectif est ralentie par des contraintes liées à la mobilisation des ressources, parce que les stratégies de lutte coûtent cher. L’autre aspect, c’est la question de la multisectorialité. « Tous les départements ministériels qui sont impliqués dans la lutte contre le paludisme sont représentés à cette réunion. Je pense que les conclusions de cette rencontre nous permettront de revoir notre plan stratégique », a conclu Dr Karama.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Technologies : « De nos jours, le drone est un allié incontournable pour les forces armées », dixit Apollinaire Agnan Konkobo, directeur de LDS
Journée nationale du paysan 2019 : C’est parti pour les travaux
Programme PAC-MODHEM : Les acteurs satisfaits du bilan
Secteur des transports : Les acteurs s’arment contre l’inscurité
Mouvement d’humeur des greffiers : Les deux syndicats du corps trouvent légitime la lutte
Rupture de la conduite de l’ONEA alimentant les châteaux d’eau de Pissy, Ouaga 2000 et Rimkièta ce jeudi 25 avril 2019 : Baisse de pression voire coupure d’eau
Enseignement secondaire : Les examens blancs en voie de suppression
Commune d’Arbollé : « Il n’y a pas de crise d’eau », se défend le maire Boureima Ouédraogo
Assemblée nationale : Le HCRUN plaide pour la réconciliation nationale
Lutte contre le paludisme : « Maïa », la pommade anti-moustiques made in Burkina
Couverture sanitaire universelle : L’Union européenne apporte son appui
Collectivités territoriales : La commune de Diabo s’inspire de l’expérience béninoise
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés