Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si vous voulez aller quelque part, il est bien de trouver quelqu’un qui est déjà allé. Robert Kiyosaki» 

Procès du putsch du CND : "Aucun élément matériel ne relie Bassolé au putsch", selon Me Mireille Barry (défense)

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Putsch du Conseil National pour la Démocratie • • mercredi 9 janvier 2019 à 12h17min
Procès du putsch du CND :

L’audition du général de gendarmerie Djibrill Bassolé se poursuit ce mercredi 9 janvier 2019 avec les questions et observations des avocats de la défense.

Dès l’ouverture de l’audience, Me Mireille Barry de la défense, a continué avec la lecture des Procès verbaux (PV) qu’elle a commencé hier. Pour elle, il y a des éléments dans le dossier qui n’impliquent pas son client. Des PV de certains témoins ne sont pas lus. "On a perquisitionné ses domiciles à Koudougou, Ouagadougou et Nouna. On a rien retrouvé mais on ne dit pas", ajoute-t-elle.

Dans l’une des communications avec le président de l’Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Soro, le général Djibrill Bassolé a fait mention de DDR. Qu’est-ce que vous entendez par DDR ? A cette question de Me Barry, l’accusé a procédé d’abord par la définition. Il s’agit de "démobilisation, désarmement et réinsertion".
Selon Djibrill Bassolé, le DDR est un concept utilisé par les Nations unies dans le cadre des résolutions des conflits. "Je n’ai jamais dit d’appliquer au RSP le DDR. Ce que j’ai voulu dire, c’est qu’on s’inspire du DDR et qu’on puisse le faire dans un climat de paix", a-t-il indiqué.

A en croire Me Mireille Barry, il n’y a aucun élément matériel qui relie général Djibrill Bassolé au putsch de septembre 2015 dont on estime qu’il a financé le coup.

Elle est revenue sur la somme d’un million de francs CFA que son client a remis au journaliste Adama Ouédraogo dit Damis. Me Barry a fait savoir que cet argent n’a rien à voir avec le putsch. Est-ce que c’est la première fois que vous remettez de l’argent à Damis ? A cette question, l’accusé répond : " Non ! Et je prie Dieu que ce ne soit pas la dernière fois".

Cryspin Masneang Laoundiki
LeFaso.net

Vos commentaires

  • Le 9 janvier à 12:50, par SOME En réponse à : Procès du putsch du CND : "Aucun élément matériel relie Bassolé au putsch", selon Me Mireille Barry (défense)

    "Dans l’une des communications avec le président de l’Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Soro, le général Djibrill Bassolé a fait mention de DDR.

    Qu’est-ce que vous entendez par DDR ? A cette question de Me Barry, l’accusé a procédé d’abord par la définition. Il s’agit de "démobilisation, désarmement et réinsertion".
    Selon Djibrill Bassolé, le DDR est un concept utilisé par les Nations unies dans le cadre des résolutions des conflits. "Je n’ai jamais dit d’appliquer au RSP le DDR. Ce que j’ai voulu dire, c’est qu’on s’inspire du DDR et qu’on puisse le faire dans un climat de paix", a-t-il indiqué
    ."

    No comment ! sinon que tout ca commence a craquer, et a s’effondrer tout seul. Pas meme besoin de secouer le pretendu cocotier.
    SOME

    Répondre à ce message

    • Le 9 janvier à 13:47, par Mafoi En réponse à : Procès du putsch du CND : "Aucun élément matériel relie Bassolé au putsch", selon Me Mireille Barry (défense)

      @SOME,je te présente ainsi qu’à tous les intègres de ce pays mes vœux les plus sincères pour le nouvel an.Maintenant quant à ce général d’opérette putschiste,comme tu l’as si bien résumé,il finira par s’effondrer comme en Turquie en mai 2013.En fait c’était le début d’un signe prémonitoire

      Répondre à ce message

      • Le 9 janvier à 14:07, par SOME En réponse à : Procès du putsch du CND : "Aucun élément matériel relie Bassolé au putsch", selon Me Mireille Barry (défense)

        Merci bien pour les voeux et je me permets de te les retourner afin que cette annee ce pays connaisseenfin une certaine forme de jsutice de paix face tous ces escrocs pirhanas apatrides de totu bord.
        quand on est en carton on ne sombre pas dans l’esbrouffe. comme le dit un proverbe la motte de terre ne defie le roc de pierre ! Son avocate l’a tuER comme "Omar m’a tuER !"
        Ah ! l’annee commence bien ! Ne tiens pas compte de tous ces vociferateurs payés pour venir distraire les citoyens de bonne foi sur ce site. Nous on est là pour tenter de mener chacun a penser par lui meme et non manipuler pour des interets inavouables
        SOME

        Répondre à ce message

    • Le 9 janvier à 18:51, par Ka En réponse à : Procès du putsch du CND : "Aucun élément matériel relie Bassolé au putsch", selon Me Mireille Barry (défense)

      Mon honorable Webmaster de Lefaso.net : ‘’’Sans la vérité qui rougisse les yeux mais ne les cassent pas, notre monde sera un enfer a l’heure actuelle, je vous remercie de votre compréhension.’’’ Ma remarque est qu’il y a certaines personnes qui ne méritent pas des critiques tendres.
      Oui mon ami SOME, l’avocate Mireille Barry a bien fait avec sa question pertinente sur le DDR. Djibril Bassolé vient de dire la vérité comme il avait promis en faisant savoir qu’il est le cerveau de ce coup d’état à la maternelle dont il a manipuler à sa guise les éléments du RSP.

      Les avocats des victimes peuvent en réjouir et laisser les juges dire la justice équitable et le droit, car leur collègue maître Mireille Barry les a facilité la tâche sans le savoir.

      Mon ami SOME rappelle-toi qu’avant l’insurrection nous étions là avec nos critiques fondées pour avertir à ces individus que le mal ou le bien revient toujours à l’origine. Ne soyons pas étonné si une personne riche devient pauvre du jour au lendemain. Ou si certaines personnes perdent la vie dans des conditions pitoyables ou dramatiques. Comme il est mentionné dans la Bible, ‘’’on récolte ce que l’on semé.’’’

      Et ce matin, un mot de trop, confirme que Djibril Bassolé est le cerveau de ce coup d’état minable : Tout le monde, juges et avocats le savaient, voilà pourquoi son coup de maladie imaginaire, ni son carnet d’adresse avec des appels aux dignitaires des organismes internationaux n’ont pas marché pour pouvoir fuir le pays.
      Avec nos pseudos de Ka et SOME, on nous accusait avant l’insurrection d’êtres caché derrière nos claviers pour attaquer certaines personnes malsaines : Et je me rappelle que toi SOME tu les a dit dans une de tes critiques, ’’’qu’ils savent où nous trouvé.’’’ Ils doivent relire nos critiques fondées avant l’insurrection pour savoir que le pouvoir leur permet de tout faire, mais la prudence d’abords.

      Ici je dis aux internautes de mauvaise foi, même celui qui me suit depuis le 31 Octobre 2014 avec plusieurs pseudos, et maintenant avec mon prénom Kayouré, si nous voulons que notre pays avance, ne portons pas des masques pour caresser les poils de ces anciens décideurs malsains qui ne pensent qu’a leurs intérêts personnels en cramant le peuple comme des insectes. Nous devons les dire la vérité pour qu’ils puissent marcher droit pour la future génération.

      En tout cas, qu’il pleuve ou qu’il neige, si Dieu donne longue vie à notre honorable Dr. Paré et son Lefaso.net dont je souhaite avec mon cœur, des internautes comme SOME, Mafoi, Achille de TApsoba, Hug, Amadoum, Ka, et tant d’autres, nous serons là comme les chasseurs des Nazis et dire à ces individus qu’ils doivent payer à la société Burkinabé de leurs crimes avant de troquer un notre nom que des criminels en puissance.

      Répondre à ce message

      • Le 9 janvier à 20:13, par Kindman En réponse à : Procès du putsch du CND : "Aucun élément matériel relie Bassolé au putsch", selon Me Mireille Barry (défense)

        Je suis parmis ceux qui lisent vos commentaires depuis longtemps.e.Et votre ami Koro Yamyélé qui est devenu rare sur le forum !Vives les critiques constructives !

        Répondre à ce message

        • Le 9 janvier à 22:18, par Ka En réponse à : Procès du putsch du CND : "Aucun élément matériel relie Bassolé au putsch", selon Me Mireille Barry (défense)

          Merci de lire internaute Kindman : Quand à mon ami Kôrô Yamyélé, comme tout le monde j’ai rarement de ses nouvelles. Mais ce qui est certain, avec ce procès teste à la salle des banquets dont notre pays vie, j’en suis sûr qu’il nous prépare a sa façon des critiques constructives entre deux avions, pour l’avancer de de notre justice qui était celle de la jungle avec des mercenaires qui se permettaient de l’utiliser en expresse pour fusiller des innocents à la sauvette. Tous les intellectuels de bonne foi de notre pays comme notre Kôrô Yamyélé, suivent a souffle couper ce procès du siècle pour notre pays. Que les lecteurs de Kôrô Yamyélé sachent qu’il reste comme tout internaute de bonne foi, ce Gueulard comme il le confirme, peut-être dans le forum avec son propre nom. En tout cas moi je ne l’en veux pas. S’il me lit, qu’il sache que le Kôrô Yamyélé nationale commence à manquer à ses lecteurs.

          Quant à moi, je trouve que les juges ont toute la vérité à partir de ce matin pour juger les vrais coupables et les complices : Car l’avocate Mireille Barry vient de mettre de l’eau de javel dans la cervelle d’un manipulateur dont tout est devenu plus blanc de ce que tout le monde voyait comme un point noir.

          Répondre à ce message

      • Le 10 janvier à 00:52, par Achille De TAPSOBA En réponse à : Procès du putsch du CND : "Aucun élément matériel relie Bassolé au putsch", selon Me Mireille Barry (défense)

        Hommage à nos BRAVES MARTYRS du 30,31 Octobre 2014 et du 16,17 Septembre 2015

        Mon cher frère KA bonne et heureuse année 2019 à vous et à votre famille. Que le SEIGNEUR vous comble de toutes les grâces et vous aide. Bonne année à tous les camarades de lutte contre l’impunité Some Hug, mafoi... Puisse le SEIGNEUR nous donner la force pour lutter contre l’impunité et la mal gouvernance. Soyez bénis. Soyez plus forts contre l’adversité.

        Bonne année à Faso.net(Mr Paré et son équipe pour le bon boulot de nous informer) et au BRAVE PEUPLE.

        À nos BRAVES FDS merci pour le sacrifice pour le pays et soyez bénis. On gagne parce que Nous sommes FORTS.
        Un jour la vérité triomphera sur le mensonge ou l’impunité.

        À nos MARTYRS qu’ils se reposent en paix. Que justice leur soit rendue.

        Justice pour Thomas SANKARA
        Justice pour Norbert ZONGO
        Justice pour David OUEDRAOGO
        Justice pour Salifou NEBIE
        Justice pour Boukary DABO
        Que le SEIGNEUR bénisse le BURKINA que nous aimons tant. Amen
        Paix et joie à tous les BURKINABE. Amen

        Achille De TAPSOBA le Bobolais(pur produit de Thom SANK et de Norbert ZONGO)

        Répondre à ce message

      • Le 10 janvier à 01:01, par Achille De TAPSOBA En réponse à : Procès du putsch du CND : "Aucun élément matériel relie Bassolé au putsch", selon Me Mireille Barry (défense)

        Hommage à nos BRAVES MARTYRS du 30,31 Octobre 2014 et du 16,17 Septembre 2015

        Mon cher frère KA bonne et heureuse année 2019 à vous et à votre famille. Que le SEIGNEUR vous comble de toutes les grâces et vous aide. Bonne année à tous les camarades de lutte contre l’impunité Some Hug, mafoi... Puisse le SEIGNEUR nous donner la force pour lutter contre l’impunité et la mal gouvernance. Soyez bénis. Soyez plus forts contre l’adversité.

        Bonne année à Faso.net(Mr Paré et son équipe pour le bon boulot de nous informer) et au BRAVE PEUPLE.

        À nos BRAVES FDS merci pour le sacrifice pour le pays et soyez bénis. On gagne parce que Nous sommes FORTS.
        Un jour la vérité triomphera sur le mensonge ou l’impunité.

        À nos MARTYRS qu’ils se reposent en paix. Que justice leur soit rendue.

        Justice pour Thomas SANKARA
        Justice pour Norbert ZONGO
        Justice pour David OUEDRAOGO
        Justice pour Salifou NEBIE
        Justice pour Boukary DABO
        Que le SEIGNEUR bénisse le BURKINA que nous aimons tant. Amen
        Paix et joie à tous les BURKINABE. Amen

        Achille De TAPSOBA le Bobolais(pur produit de Thom SANK et de Norbert ZONGO)

        Répondre à ce message

        • Le 10 janvier à 11:33, par Ka En réponse à : Procès du putsch du CND : "Aucun élément matériel relie Bassolé au putsch", selon Me Mireille Barry (défense)

          Mon frère en Christ Achille de Tapsoba merci, et que Dieu tout puissant de bénisse gracieusement avec ta famille pour l’année 2019. Oui voilà avant l’insurrection de 2014, que nous sommes sur les forums avec nos critiques fondées pour combattre l’impunité et l’injustice. Je souhaite a d’autres internautes comme Trahison, vérité No 1 et tant d’autres pour leurs luttes.

          En tant que croyant pratiquant, je crois ce qui a été écrit que ‘’’Jésus viendra juger toute l’humanité. Il est le seul chemin qui mène vers le Père DIEU et la vie éternelle. C’est pour cela qu’il s’appelle aussi le Messie. Toutes autres voies mènent à la perdition. Ainsi, les criminels qui se croient des dieux dans notre pays, comme les terroristes déguisés qui nous tuent comme des mouches, sont assurés de se retrouver un jour en enfer où il n’y a aucune Houri vierge. Car, nul n’a le droit de tuer son prochain pour quelques causes que ce soit.

          Les assoiffés du pouvoir sans partage, ou ceux comme Djibril Bassolé et consorts qui utilisent leurs compatriotes avec cruauté pour avoir des galons, ont les mêmes procédures et méthodes que les terroristes Djihadistes, en tuant massivement des innocents. Nul n’a le droit de monter un coup d’état pour tuer ses semblables pour le pouvoir. Les autres qu’ils ont tués ont également le même droit à la vie que eux. Encore une fois mon frère Achille de Tapsoba merci pour tout, notre combat continu.

          Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 13:30, par Mafoi En réponse à : Procès du putsch du CND : "Aucun élément matériel relie Bassolé au putsch", selon Me Mireille Barry (défense)

    Ce général en carton qui se croyait le plus intelligent des Burkinabè pensait que ses manigances avec des ennemis extérieurs et intérieurs allaient passer comme une lettre à la poste.Et comme un perroquet,il s’était mis à cancaner oubliant que le Burkina regorge des compétences insoupçonnées pouvant le relayer à un rôle de nain de jardin.Maintenant que ce putschiste perroquet est pris dans les filets,le bec est forcement cloué car il ne s’attendait pas à un tel scénario.Encore un grand merci aux autorités de la transition pour avoir mis d’état de nuire ce criminel de la pire des espèces

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 13:35, par SIDZABDA En réponse à : Procès du putsch du CND : "Aucun élément matériel ne relie Bassolé au putsch", selon Me Mireille Barry (défense)

    A-t-on besoin d’autres preuves ? Tout est dit, le Général reconnais son implication. Dieu soit loué !

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 13:51, par akim En réponse à : Procès du putsch du CND : "Aucun élément matériel ne relie Bassolé au putsch", selon Me Mireille Barry (défense)

    Ah OUI, donc il parle maintenant ????????? DDR là c’est dans les ecoutes non, pourqoui s’exprime t-il sur ça. Quand ça l’arrange ???? Drole de stratagie de defense. Mopi j’ai toujours dis que ce proces est un perte de temps. Comdannez les on va quittez, vous leurs donner l"’occassion de narguer les gens. KO, je suis libre de parler avec qui je veux, de ce que je veux.. tchrrrrrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 14:22, par lily En réponse à : Procès du putsch du CND : "Aucun élément matériel ne relie Bassolé au putsch", selon Me Mireille Barry (défense)

    Maitre Mireille vient d enfoncer son client. En posant la question sur le DDR qui fait partie de la conversation telephonique entre Djibril et Soro, elle a fait plus que maitre Kam et les autres en permettant aux juges de comprendre que les ecoutes sont vraies, bonnes et recevables. Alors la conclusion : Djibril ne nie plus les ecoutes et prouve qu il a travaille a destabiliser le Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 15:39, par kounfinh En réponse à : Procès du putsch du CND : "Aucun élément matériel ne relie Bassolé au putsch", selon Me Mireille Barry (défense)

    Ce que dit le General Bassolé et ses avocats est simple, pour peu qu’on ait le bagage intellectuel requis pour comprendre et analyser. Des morceaux de conversations réelles on fait l’objet d’ un montage grossier et publier sur l’internet (fréquence different de celui d’une conversation téléphonique). Il faut noter qu’ il n’existe pas d’enregistrement original de la conversation telles que présenté sur internet mais des bouts de conversations illégalement enregistrée par-ci par la et mis ensemble (d’ou la plainte de Djibril pour la violation de sa vie privée a la CEDEAO). Oui il y’a des parties de conversations réelle qui existent mais pas dans le cadre des supposés écoutes telle que presentés (jusqu’a preuve du contraire les juges et les avocats de la defense n’ont pu produire ni l’orignal des écoutes, ni un document officiel requérant la demande de mise sur écoute du général). C’est pour cela que le Gl. Bassolé disait que c’est très technique et qu’il ne répondrait pas et laisserait le soin a ses avocats de le faire. Il ajoute que ni la gendarmerie ni une autre institution étatique n’a fait ces supposées écoutes. Maintenant c’est sure que c’est n’est pas a la porté du premier venu de comprendre cela, l’homme de la rue aura certainement du mal a digérer et comprendre ; c’est assez technique et subtile. J’en veux pour preuve la réaction précipité de certains internautes qui n’ont pas le bagage intellectuel nécessaire pour comprendre cela. Mais le plus important c’est que les juges et les avocats le comprennent et savent. Et il est vrai que rien ne relié le general au coup jusqu’a présent, pas meme un témoin ni un des inculpés (il y’avait plus de 100). Donc pour le coincer il faudra tout faire pour légitimer les écoutes meme s’il n’y a ni originaux, ni une demande express d’une autorité quelconque qui a approuvé lancer les dites écoutes. Et le general le sait très bien d’ou sa plainte a la CEDEA concernant la violation de sa vie privée. Celui viendra dire qu’il a fait les écoutes sera du coup en violation des lois et se vera condamner. Voila en substance en français facile le décor dans lequel se tient le procès du Générale. Si la loi est dite, a l’heure ou ce commentaire est entrain d’être tapé , le général doit être relaxer sauf s’il y’a des motivations politiques telles que l’échéance de 2020.

    Répondre à ce message

    • Le 9 janvier à 19:37, par SOME En réponse à : Procès du putsch du CND : "Aucun élément matériel ne relie Bassolé au putsch", selon Me Mireille Barry (défense)

      "Maintenant c’est sure que c’est n’est pas a la porté du premier venu de comprendre cela, l’homme de la rue aura certainement du mal a digérer et comprendre ; c’est assez technique et subtile. J’en veux pour preuve la réaction précipité de certains internautes qui n’ont pas le bagage intellectuel nécessaire pour comprendre cela."
      etant donne que je fais partie de ceux qui se sont precipités pour repondre sans y rien comprendre, etant donne que c’est trop technique et trop subtil et que je n’ai pas le bagage intellectuel necessaire pour comprendre cela, je me permets donc de repondre et demander une explication de la substance "en français facile".

      N’eut été mon envie de ne pas mourir idiot, je passerais sur ce galimatias d’un energumene qui ne sait meme pas ce qu’il deblatere lui meme. Tellement il panique et perd pied devant la realite des faits. Or la justice se preoccupe de la realite des faits et tout tribunal se donne comme objectif d’etablir la realite des faits et d’en asseoir les responsabilites respectives.

      "Des morceaux de conversations réelles on fait l’objet d’ un montage grossier et publier sur l’internet (fréquence different de celui d’une conversation téléphonique). Il faut noter qu’ il n’existe pas d’enregistrement original de la conversation telles que présenté sur internet mais des bouts de conversations illégalement enregistrée par-ci par la et mis ensemble (d’ou la plainte de Djibril pour la violation de sa vie privée a la CEDEAO). Oui il y’a des parties de conversations réelle qui existent mais pas dans le cadre des supposés écoutes telle que presentés (jusqu’a preuve du contraire les juges et les avocats de la defense n’ont pu produire ni l’orignal des écoutes, ni un document officiel requérant la demande de mise sur écoute du général)."
      Ah ! Oui c’est vraiment technique hein ! des conversations REELLES (sic) qui ont fait l’objet d’un montage, etc etc. Ah le francais ! Etant donné que je n’ai pas le bagage intellectuel, j’eus preferé que tu m’expliquasses cela "en substance en français facile". J’espere que ces explications se feront beaucoup claires et moins techniques et plus accessibles a nous qui connait ecole de blanc et son gros gros parler
      SOME

      Répondre à ce message

    • Le 11 janvier à 19:41, par SOME En réponse à : Procès du putsch du CND : "Aucun élément matériel ne relie Bassolé au putsch", selon Me Mireille Barry (défense)

      Mon ami kounfinh, j’attends toujours tes explications en francais « facile » sur le contenu de ton intervention. Cela me permettra de mieux suivre ce tribunal et les debats
      SOME

      Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 16:19, par Sak sida En réponse à : Procès du putsch du CND : "Aucun élément matériel ne relie Bassolé au putsch", selon Me Mireille Barry (défense)

    Dieu merci .
    Il dit qu il a parler de DDR ce qui veut que l audio est authentique
    Donc si va frapper on n a cas frapper de sorte que meme si on recule
    Que ca peut pas redevenir comme avant la. C est pas lui ????
    La nafa qui criait a l acusation gratuite .analiser maintenant

    Répondre à ce message

    • Le 11 janvier à 20:03, par SOME En réponse à : Procès du putsch du CND : "Aucun élément matériel ne relie Bassolé au putsch", selon Me Mireille Barry (défense)

      moi je vais de ce fameux expert : en quoi il est expert ? Suffit de se donner un titre, d’etre europeen ? d’etre un professionnel ? d’avoir un diplome ? etc C’est quoi un expert quand "...il dit ignorer tout, des conditions dans lesquelles l’enregistrement a été effectué. En effet, l’expert déclare qu’il ignore si l’élément sonore est le résultat de l’interception d’un appel téléphonique ou le travail d’un esprit malin dans un studio. " ? Alors pourquoi l’a t-on recruté ? En quoi a consisté son travail d’expertise ?
      SOME

      Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 16:49, par Gorko En réponse à : Procès du putsch du CND : "Aucun élément matériel ne relie Bassolé au putsch", selon Me Mireille Barry (défense)

    Moi aussi, "je suis libre de parler à qui je veux, de ce que je veux". D’ailleurs chaque Burkinabè est "libre de parler à qui il veut, de ce qu’il veut". Pourquoi on utilise l’argent du contribuable pour produire ces inepties ? Vraiment qu’on arrête ce procès qui se moque de l’intelligence des Burkinabè et surtout des martyrs. Pourquoi la justice du "blanc" est aussi inique, ? Il n’y a que dans cette justice que le bourreau peut narguer la victime et même avoir raison ou payer pour être libre. Ni la justice de nos ancêtres, ni celle de DIEU ne permettent cette bêtise humaine-là. Que DIEU Punisse tous ceux qui se moquent de leurs victimes et narguent le reste du monde !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Procès du putsch du CND : « J’ai pensé à la dernière réunion du Président Sankara », Colonel-major Théodore Palé (témoin)
Procès du putsch du CND : Le détecteur de la radio « Résistance » à la barre
Procès du putsch du CND : L’ancien président de l’ARCEP a-t-il des trous de la mémoire ?
Procès du putsch du CND : Le témoignage de l’ancien DG de la Police nationale remis en cause
Désarmement du RSP : Le colonel-major Salif Tinguéri explique les misères de son équipe
Lazare Tarpaga, ancien DG de la police : « Ça aurait été suicidaire de s’opposer frontalement à Diendéré »
Procès du coup d’Etat : Des commandants d’unités de la gendarmerie traités de rebelles
Procès du putsch du CND : Eddie Komboïgo refuse de divulguer les sources de financement du CDP
Procès du putsch : “Il ment”, lance Gilbert Diendéré à Fayçal Nanéma qui répond, “Il me déçoit beaucoup”
Procès du putsch du CND : "Tu mens", lance Gilbert Diendéré à Fayçal Nanéma
Procès du coup d’Etat : Michel Ouédraogo, de témoin à accusé ?
Procès du putsch du CND : « Monsieur le président, dites à Me Kam de ne pas me malmener » (médecin colonel-major Saidou Yonaba)
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés