Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si vous voulez aller quelque part, il est bien de trouver quelqu’un qui est déjà allé. Robert Kiyosaki» 

Promotion de l’accès à l’eau et l’assainissement : Les magistrats et les cadres de justice veulent jouer leur partition

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET | Issoufou Ouédraogo (stagiaire) • mercredi 26 décembre 2018 à 10h05min
Promotion de l’accès à l’eau et l’assainissement : Les magistrats et les cadres de justice veulent jouer leur partition

La Mission Fas’Eau et ses partenaires œuvrant dans la promotion de l’accès à l’eau et à l’assainissement ont procédé, ce vendredi 14 décembre 2018 à Ouagadougou, à la présentation des résultats de l’étude sur la justiciabilité des violations des droits humains à l’eau et à l’assainissement au Burkina Faso. Une occasion pour identifier les activités possibles à mettre en œuvre par le ministère de la Justice pour contribuer à une prise en charge des recommandations et renforcer les capacités de l’institution judiciaire dans le processus de promotion du droit à l’eau et à l’assainissement.

Mettre les cadres du ministère de la Justice et les magistrats au diapason des résultats de l’étude sur les violations des droits humains à l’eau et l’assainissement au Burkina. C’est l’objectif de cet atelier qui vise à identifier les actions à mener par l’institution judiciaire dans le renforcement du processus de promotion du droit à l’eau et à l’assainissement. La présentation des résultats cette étude vise à permettre l’appropriation des recommandations formulées et d’élaborer une feuille de route pour la prise en charge des recommandations.

Cadres de justice et magistrats pendant la présentation des résultats de l’étude

L’étude a relevé des violations du droit d’accès à l’eau des populations, malgré la ratification de certaines résolutions par le Burkina. Les praticiens du droit ont également souligné que des textes existent pour relever le niveau de mise en œuvre des droits sociaux dont celui de l’eau et de l’assainissement. Pour eux, les difficultés se trouvent au niveau des citoyens qui méconnaissent les textes. Ces mêmes populations ignorent aussi les juridictions compétentes qu’elles peuvent saisir pour réparation.

Pour le secrétaire général du ministère de la Justice, des Droits humains et de la Promotion civique, Théophile Sawadogo, « cet atelier est une aubaine pour renforcer les capacités des détenteurs du droit afin de leur permettre de mieux participer à la réalisation de leurs droits et aux autres débiteurs d’obligation de mieux respecter, protéger et mettre en œuvre les droits humains. »

Photo de famille

Dans le but de défendre et assurer la protection du droit à l’eau et à l’assainissement, les résultats de l’étude permettront aux praticiens du droit de disposer d’outils de contrôle pour la mise en œuvre de la Gestion intégrée des ressources en eau (GIRE) et l’Approvisionnement en eau potable, hygiène et assainissement (AEPHA).

La Mission Fas’Eau est mise en œuvre par un consortium d’ONG et d’OSC, avec l’appui de la Coopération danoise et d’OXFAM.

Issoufou Ouédraogo (stagiaire)
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Gestion des ressources en eau : Faso Koom II pour renforcer les capacités opérationnelles de l’Agence de l’eau du Nakanbé
Gestion des ressources naturelles : La sécurisation des corridors biologiques au cœur d’un atelier national
Programme national pour la Gestion intégrée des ressources en eau : Le comité de revue examine les réalisations de l’année 2018
Eau et Assainissement au Burkina Faso : Le budget alloué au secteur n’est pas suffisant, selon une étude commanditée par WaterAid
Journée mondiale des zones humides 2019 : Le message du ministre de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique
Agence de l’eau du Nakanbé : Un nouveau conseil d’administration pour relever de nouveaux défis
Conservation de l’environnement : Le Burkina obtient la note de 10/10
Gestion durable des ressources forestières : Un projet pour assurer un environnement sain aux populations
Accès à l’eau potable : Fin de corvée d’eau pour quatre villages de la commune de Karangasso Sambla
34e session du Conseil national de l’eau : Pour une gestion rationnelle des ressources en eau
Changement climatique : « Les enfants nous demanderont des comptes… » (Isabelle Chevalley, députée suisse)
Promotion de l’accès à l’eau et l’assainissement : Les magistrats et les cadres de justice veulent jouer leur partition
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés