Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La véritable cause de nos malheurs actuels est l’étonnante médiocrité qui égalisе tοus lеs individus. Si un hοmmе dе géniе раrаissаit, il sеrаit lе mаîtrе.» Joseph-Alexandre de Ségur

« Succès cinéma Burkina Faso » 2018 : « Folie d’amour » et « La république des corrompus » sacrés lauréats

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET | Par Mariam OUEDRAOGO (stagiaire) • jeudi 20 décembre 2018 à 00h25min
 « Succès cinéma Burkina Faso » 2018 : « Folie d’amour » et « La république des corrompus » sacrés lauréats

Le bureau de l’Association des producteurs burkinabè pour la gestion du fonds de soutien succès cinéma a proclamé les résultats de la compétition d’aide automatique « Succès cinéma Burkina Faso (SCBF) ». C’était ce mercredi 19 décembre 2018, à Ouagadougou. Ce concours attribue des sommes d’argent à des films ayant suscité l’engouement du public dans les salles de cinéma burkinabè. Au cours de la cérémonie, la proclamation des résultats du programme spécifique genre et développement a également été faite.

Les films « Folie d’amour » de Z Production et « La république des corrompus » de Semfilms production reçoivent les bonus offerts dans le cadre de « Succès cinéma Burkina Faso », édition 2018. Ils reçoivent respectivement des bonus de quatre millions de francs CFA et de trois millions de francs CFA. Ces bonifications constituent « une prime afin de faciliter le retour en production d’un nouveau film », a souligné le président de l’Association des producteurs burkinabè pour la gestion du fonds de soutien succès cinéma, Gaston Kaboré. L’initiative répond à l’attente des professionnels du secteur. Elle devra contribuer à l’émergence d’un cinéma populaire national.

Le système de distinction est basé sur le nombre d’entrées dans les salles de cinéma. Le seuil d’éligibilité est de 10 000 entrées et les trois films ayant réalisé les meilleurs chiffres d’entrées peuvent percevoir un bonus. A cet effet, « les spectateurs sont notre richesse », dira Gaston Kaboré. L’occasion a donc été saisie par le président pour lancer un appel au ministère de tutelle pour la poursuite de la rénovation et de la réouverture des salles de cinéma au Burkina Faso.

Des satisfactions partagées

Le réalisateur de « Folie d’amour », Yacouba Napon, reçoit ce prix pour la deuxième fois. Pour lui, « c’est la preuve que les cinéphiles aiment ce que nous faisons ». « Wend Panga » et « Le destin de Rama » sont les deux fictions que le réalisateur compte mettre sur le marché. « C’est une fierté de savoir que le public a adhéré à mon film », renchérit Salam Zampaligré, réalisateur du film « La république des corrompus ».

Au cours de la cérémonie, les lauréates inscrites au programme spécifique genre pour la promotion à l’écriture des femmes cinéastes ont été dévoilées. Au nombre de sept, elles reçoivent chacune un million de francs CFA. Il s’agit de deux projets de films documentaires et de cinq projets de films fiction.

Après sept années d’existence, le Fonds « succès cinéma Burkina Faso » est confronté à des difficultés financières. La contribution des partenaires financiers s’est réduite. De 20 millions de francs CFA jadis attribué au premier film, la prime de la compétition est passée à quatre millions de francs CFA. La traçabilité des recettes reste une priorité pour l’association qui entend veiller à l’utilisation adéquate du bonus. Le paiement de la bonification est assujetti au versement de 1% de la somme à la SCBF.

Mariam Ouédraogo (Stagiaire)
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Humour : « Je vous salue maris », le nouveau spectacle de Philomène Nanema dite Philo
Kundé d’or 2019 : Floby, Maï Lingani et Nabalum sont les nominés
Slam : « Non loti jeune », le nouvel album de Dabross
Femmes artistes musiciennes : Maï Lingani prend la tête de l’ABFAM
Prestations d’artistes lors des cérémonies : Et si on faisait appel à des porteurs de messages ?
1e édition du BIFA : 26 acteurs de la mode et du textile distingués
Musique : Salif Widiga, la coqueluche des commerçantes
Culture, sports et loisirs : Le cadre sectoriel fait son introspection
Cinéma : La salle de Pissy rebaptisée « Canal Olympia Idrissa Ouédraogo »
Langues maternelles : « On ne peut rien construire de durable en empruntant l’outil langagier à une autre culture », Pr Albert Ouédraogo
Religion et culture : L’archidiocèse de Ouagadougou va se doter d’un musée
FESTICO 2019 à Bobo-Dioulasso : Pari gagné pour les organisateurs
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés