Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si tu veux aller vite, marche seul mais si tu veux aller loin, marchons ensemble.Proverbe Africain» 

Ecole polytechnique de Ouagadougou (EPO) : Des réflexions pour son opérationnalisation

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Mariam OUEDRAOGO (stagiaire) • vendredi 14 décembre 2018 à 17h10min
Ecole polytechnique de Ouagadougou (EPO) : Des réflexions pour son opérationnalisation

Les réflexions pour l’adoption des curricula et de l’étude de faisabilité de l’Ecole polytechnique de Ouagadougou (EPO) ont débuté ce vendredi 14 décembre 2018 à l’Université Ouaga I Pr-Joseph-Ki-Zerbo. La ministre du Développement de l’économie numérique et des Postes, Hadja Fatoumata Ouattara/Sanon, a procédé à l’ouverture des travaux d’échanges placés sous le thème : « Echanges sur le processus d’opérationnalisation des Instituts de formation et de recherche (IFR) de l’école polytechnique de Ouagadougou ».

Le processus de mise en place des Instituts de formation et de recherche (IFR) composant l’Ecole polytechnique de Ouagadougou (EPO) est lancé. Il concerne les études de faisabilité et d’écriture des curricula selon les différents domaines de formation de l’école. Les besoins en personnel, en infrastructures et en équipements sont évalués. Le présent atelier vise à la « rendre opérationnelle, dès la rentrée académique 2019 », a confié le directeur général de l’EPO, Dr Gouyahali Son.

L’EPO devra accueillir les étudiants en fin de formation des Classes préparatoires d’entrée dans les grandes écoles. Trois années de formation sont prévues pour la formation d’ingénieur-concepteur ou d’ingénieur des travaux. L’école a aussi la vocation de formation des docteurs.

Pour cela, des partenaires du public et du privé communalisent leurs efforts. C’est un nouveau type de partenariat public-privé dans le cadre la formation professionnelle. Ce partenariat a à sa tête la Chambre de commerce et de l’industrie du Burkina Faso (CCI-BF).

En effet « elle est en passe de signer une convention avec l’EPO afin de mieux favoriser le partenariat entre les deux institutions », a confié le 1er vice-président de la CCI-BF, Oumar Yugo. L’accompagnement des entreprises privées est attendu dans le cadre de l’encadrement et de l’insertion des étudiants selon les domaines de spécificité. Leur appui au fonctionnement de l’école et à la réalisation des infrastructures est envisagé.

Faire de l’EPO un centre régional d’excellence

L’EPO a été créée en octobre 2017 pour contribuer à la création de cadres de haut niveau dans le domaine des sciences et des technologies au Burkina Faso. Elle entend par ricochet exporter les compétences issues de son école, « au lieu de consommer toujours les produits des autres », en référence aux compétences techniques importées. Au total, dix IFR dont le génie biomédical, le génie industriel et textile, le génie minier, le génie civil, la mécanique, les technologies de l’eau et de l’environnement, l’agro-alimentaire, le génie informatique et les télécommunications sont envisagés.

Cliquez ici pour lire aussi : Enseignement supérieur : L’université Ouaga II lance les activités des classes préparatoires d’entrée dans les grandes écoles

Mariam Ouédraogo (Stagiaire)
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Education au Burkina : « Presque 100 000 enfants ne vont plus à l’école », soutient Anne Vincent, représentante de l’UNICEF
Burkina Faso : Les évêques recommandent un mois de prière pour la paix dans le pays
Marche de protestation contre les violences à Yirgou : Le collectif contre l’impunité et la stigmatisation des communautés demande justice pour les victimes
Répression d’une manifestation d’élèves à Dori : La section MBDHP du Séno exprime son désarroi
Conseil supérieur de la magistrature : Des magistrats à l’école de la communication institutionnelle
Vœux de nouvel an : L’Union des forces démocratiques du Burkina souhaite une année de paix aux Burkinabè
Région des Haut-Bassins : Un affrontement entre la police et des jeunes fait cinq morts et huit blessés à Orodara
Ecoles fermées pour cause d’insécurité au Burkina : Après les régions du Sahel et de l’Est, le tour de la Boucle du Mouhoun
Suspension des évaluations dans les établissements publics : Les élèves appellent à sauver l’année scolaire en cours
Gaoua : Les élèves montent au créneau pour réclamer des évaluations
Lutte contre le paludisme : Le comité national de pilotage prend le pouls de la situation
Musée de Manéga : Bientôt une voie bitumée pour y accéder
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés