Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si tu veux aller vite, marche seul mais si tu veux aller loin, marchons ensemble.Proverbe Africain» 

58e anniversaire du Burkina Faso : Le message à la nation du président Roch Kaboré

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Roch Marc Christian Kaboré, président • • mardi 11 décembre 2018 à 00h26min
58e anniversaire du Burkina Faso : Le message à la nation du président Roch Kaboré

Message à la Nation de son Excellence Monsieur Roch Marc Christian Kaboré, Président du Faso, président du Conseil des Ministres, à l’occasion du 11 décembre 2018.

Manga, 10 décembre 2018.
Peuple du Burkina Faso
Chers compatriotes

La célébration du 58ème anniversaire de l’accession de notre pays à la souveraineté nationale et internationale m’offre l’agréable occasion de rendre hommage à notre peuple travailleur et de saluer la mémoire des bâtisseurs de notre nation, des martyrs et des héros nationaux.

Ces femmes et ces hommes de toutes conditions continuent de faire notre fierté et donnent du sens au combat que nous menons encore aujourd’hui pour réaffirmer notre dignité, notre unité, notre cohésion et notre indépendance.

Cette année 2018 aura été une année éprouvante pour notre pays au plan sécuritaire et si nous sommes restés debout, c’est bien parce que certains d’entre nous sont allés jusqu’au sacrifice suprême, pour défendre la patrie, dans cette lutte contre le terrorisme.

En cet instant solennel, je voudrais ici redire toute ma compassion aux familles qui ont vu les leurs tomber pour défendre la sécurité de l’ensemble des Burkinabè et l’intégrité de notre pays et exprimer toute ma solidarité aux blessés, aux veuves, et aux orphelins.

Je m’incline devant la mémoire de tous nos braves soldats tombés sur le champ de bataille pour défendre l’honneur et la fierté de notre peuple.

La nation tout entière leur est reconnaissante à jamais pour leur courage.

J’associe à cet hommage, toutes les victimes innocentes de cette barbarie terroriste, et souhaite un prompt rétablissement aux blessés, civils et militaires.

A tous nos valeureux soldats qui sont mobilisés au quotidien, contre le terrorisme pour notre sécurité et pour la défense de l’intégrité du territoire, je réitère mes encouragements.

Peuple du Burkina Faso

Face à cette guerre que nous imposent les forces rétrogrades et obscurantistes, il nous faut faire preuve de solidarité et plus que jamais nous rassembler autour de l’essentiel.

Rien et absolument rien ne doit remettre en cause notre vouloir vivre-ensemble dans le respect de nos différences et de notre diversité.

Ce que nous célébrons aujourd’hui n’est autre que notre unité, notre identité collective, notre fierté d’appartenir à la même patrie qui forment le ciment de notre vivre-ensemble et forgent notre destin commun.

C’est fort de ces valeurs que nos devanciers ont fait face à l’adversité de tous ceux qui ont voulu entraver la marche vers la liberté et l’indépendance de notre peuple qui n’a jamais courbé l’échine.

A cet égard, j’ai une obligation à l’endroit de tous les enfants dont la scolarité connait des perturbations du fait des menaces terroristes qui pèsent sur eux, sur leurs parents et leurs enseignants. Personne n’a le droit de s’attaquer à l’avenir de notre Nation, et je veillerai à ce que l’accès de tous les enfants à l’école soit assuré sur l’ensemble du territoire national.

Peuple du Burkina Faso
Chers compatriotes

Le thème qui a été retenu pour la célébration de notre fête nationale : « Bonne gouvernance, et équité sociale pour une nation forte et prospère » est une interpellation collective à un Burkina résolument tourné vers une gouvernance vertueuse qui assure à tous et à chacun l’équité, la justice et l’espoir.

L’atteinte d’un tel objectif pour lequel je me suis engagé avec vous passe nécessairement par un changement de mentalité et de comportement.

La culture de redevabilité et de transparence, les contrôles avec leurs corolaires de sanctions positives ou négatives la participation citoyenne, le dialogue inclusif, la prise en compte de nos valeurs culturelles positives socle de paix et de cohésion, seront la clé de notre succès.

Force est de reconnaitre qu’en la matière des défis importants restent à relever, si nous voulons être en phase avec le besoin légitime de justice sociale et de transparence de notre peuple.

C’est pourquoi, j’engage le Gouvernement, les organisations de la Société Civile et chaque Burkinabè à assurer chacun sa part de responsabilité pour faire de la bonne gouvernance et de l’équité, des réalités concrètes aux plans politique, administratif et économique.

Je réaffirme avec force qu’aucune nation ne peut prospérer dans le désordre, l’incivisme et la corruption qui sont des fléaux qui fragilisent la cohésion sociale et les efforts pour un mieux-être pour tous.

De même, nous ne pourrons transformer profondément notre économie sans un minimum de culture de l’effort, du sacrifice, du patriotisme, de l’intégrité et du travail bien accompli.

Nous avons non seulement besoin d’un Burkina de paix et de progrès, mais aussi d’un Burkina prospère fondé sur un Etat moderne et démocratique.

Peuple du Burkina Faso

La célébration de la fête de l’Indépendance dans la belle Cité de l’Epervier m’offre l’occasion de traduire toutes mes félicitations et reconnaissances aux habitants et ressortissants de Manga et de toutes les provinces de la région du Centre-sud, le Zoundweogo, le Nahouri et le Bazèga.

Certes c’est un honneur que d’abriter les festivités du 11-décembre, c’est également une grande responsabilité d’être le lieu d’où toute la nation renouvelle son engagement à vivre dans la bonne gouvernance.

Cette année encore, l’Etat a consenti d’importants efforts financiers pour permettre à la région de présenter un nouveau visage à travers de nouvelles infrastructures.

C’est l’occasion pour moi d’inviter les uns et les autres au bon entretien de toutes ces réalisations qui témoignent de notre volonté de faire toujours plus afin que partout, les fruits de nos efforts communs soient équitablement redistribués et impactent positivement les conditions d’existence des populations de nos villes et de nos campagnes.

Peuple du Burkina Faso

La célébration de notre accession à l’indépendance est une opportunité pour jeter un regard introspectif sur ce qui fonde notre identité, et notre communauté de destin.

En sacrifiant à cet exercice, nous nous rendons bien compte que nous avons encore de la ressource pour réaliser, progressivement, nos aspirations les plus profondes.

Mon engagement pour la Réconciliation Nationale reste intact et doit être fondé sur une exigence de Vérité et de Justice.

C’est en se soumettant humblement et courageusement à cette démarche pour préserver l’essentiel que nous pourrons aborder l’avenir avec encore plus d’optimisme.

Puissions-nous, en ce 58ème anniversaire de la fête nationale de notre pays, et dans ce monde en perpétuelle évolution où les défis se le disputent à l’adversité, pouvoir compter en plus de nos efforts conjugués, sur la divine providence pour garantir l’unité, la cohésion et la solidarité de notre peuple.

Que Dieu bénisse le Burkina Faso !
Bonne fête de l’Indépendance à toutes et à tous !

Vos commentaires

  • Le 11 décembre 2018 à 00:54, par Aladé Albert En réponse à : 58e anniversaire du Burkina Faso : Le message à la nation du président Roch Kaboré

    On aimerait l’être un de ces jours.par ce qu’à mon avis on profite de cet instant pour construire des infrastructures dans les régions donc pourquoi ne pas appeler ce jour "jour d’inauguration des infrastructures" ???c’est symbolique c’est vrai mais au fond ce mot indépendance n’est qu’une simple illusion et temps que nos chefs africains n’auront pas ce courage et aussi la volonté de de renoncer à tout commandement de l’extérieur et savoir que le développement ne vient de l’extérieur on sera toujours en arrière

    Répondre à ce message

  • Le 11 décembre 2018 à 03:48, par Kaboré En réponse à : 58e anniversaire du Burkina Faso : Le message à la nation du président Roch Kaboré

    Ce discours fait apparaître que nous sommes en guerre. Or, nos fds ne sont pas bien equipes. La fete, cest bien. Mais comment peut on faire la fete alors qu’on manque de moyens suffisants pour nous defendre ? Suspendons la celebration du 11 decembre de facon festive et toute autre fete celebrable par la Nation et mettons ces sous pour mieux equiper nos fds. Je rappelle que ce 11 décembre coûte au moins 25 milliards cfa.

    Répondre à ce message

    • Le 11 décembre 2018 à 10:43, par Kpièrou En réponse à : 58e anniversaire du Burkina Faso : Le message à la nation du président Roch Kaboré

      Je suis du même avis que cet internaute.
      Suspendre les fêtes nationales avec des dépenses inutiles (défilés et réceptions) et maintenir les constructions des villes moyennes, les investissements dans les capitales de régions et les centres de provinces. Le président a déjà annoncé la fête du centenaire du pays. Il faut sur-choir à cette fête et équiper les FDS pour que les agents puissent assurer la sécurité. Sinon pour les fêtes ce sont ceux qui sont bien payés qui en profitent et la masse populaire qui paie les charges n’y voient rien.

      Répondre à ce message

  • Le 11 décembre 2018 à 05:22, par SAWADOGO En réponse à : 58e anniversaire du Burkina Faso : Le message à la nation du président Roch Kaboré

    Merci Excellence Monsieur le PR du Faso ! discours très cohérent avec l’actualité de la nation.Mais certains actes de votre entourage font que certains ne croient. plus certaines expressions de votre discours. Bref : wend n’a sõg. ti malg !

    Répondre à ce message

  • Le 11 décembre 2018 à 06:48, par Johnwoo En réponse à : 58e anniversaire du Burkina Faso : Le message à la nation du président Roch Kaboré

    D abord bonne fête d indépendance ( même de façade ) à toutes et à tous.
    Personnellement, je trouve qu’il manque dans ce discours, le comment soutenir nos forces de défense qui font le boulot sur le terrain avec peu de moyens.
    Il faut du matériel de qualité et une bonne récompense pour nos braves soldats qui défendent le territoire

    Répondre à ce message

  • Le 11 décembre 2018 à 07:42, par Anioka Gedeon En réponse à : 58e anniversaire du Burkina Faso : Le message à la nation du président Roch Kaboré

    Message de paix et reconnaissance. Que Dieu bénisse le Burkina Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 11 décembre 2018 à 09:04, par Eltass Sankara En réponse à : 58e anniversaire du Burkina Faso : Le message à la nation du président Roch Kaboré

    Message du président du Faso à la population à l’occasion du 11 décembre à Manga. Que Dieu protège ma patrie !!!!!!

    Répondre à ce message

    • Le 11 décembre 2018 à 13:04, par Bouda patinde En réponse à : 58e anniversaire du Burkina Faso : Le message à la nation du président Roch Kaboré

      Parlant de patriotisme et de transparence ,Monsieur le président nous vous attendons sur le dossier sitarail avec l ogre de bollore Ces sociétés françaises incapables de compétitions saines et soutenues par l Etat français avec des méthodes toutes aussi déloyales dans un pré carre aux dirigeants inconscients et incompétents Ces méthodes déloyales paupérise les emploies et c est pour ensuite s indigner des multiples noyades dans la mer méditerranéenne Quel cynisme !!!! Il faudrait bien qu on criminalise un jour ces comportements qui
      s apparente a un crime contre l humanité

      Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2018 à 08:10, par magloire En réponse à : 58e anniversaire du Burkina Faso : Le message à la nation du président Roch Kaboré

    Monsieur le président du Faso, on vous a assez entendu et on est fatigué de ces discourt politiques. Qu’est ce que vous compter apporter de nouveau dans la vie des Burkinabé ? Vous allez toujours continuer avec cette même équipe chaotique ? Est ce que vous avez vraiment l’information réelle sur le chao que vos ministres et DG sont entrain d’infliger à ce pays ? Monsieur le président du Faso ce pays est entrain de reculer sérieusement. Nous vous demandons de ne pas nous décevoir ; Regarder un peu ce qui se passe à la SOFITEX ; Si vous restez toujours dans l’expectative les producteurs de coton sont entrain de donner dos à la culture du coton. Cela est très dangereux pour l’économie de ce pays. Le DG que vous avez placé à SOFITEX n’est pas l’homme de la situation. Cela fait maintenant deux ans qu’il est entrain de faire reculer la production. Même le Benin vient de nous dépasser. Monsieur le président du Faso, penser à la souffrance des Burkina pour prendre de bonne décision sinon dans quelques mois la SOFITEX aussi va fermer pour cause de mauvaise gestion. De 536 000 tonnes de coton avant l’arrivée de ce DG, et avec lui on se retrouve à moins de 400 000 tonnes. Personne n’est contre ce DG, mais c’est son propre résultat qui est contre lui. Rappelez vous l’année dernière il a accusé la pluviométrie avec 449 000 tonnes et cette année avec une pluviométrie exceptionnelle on se retrouve à moins de 400 000 tonnes. Monsieur le président du Faso je vous rappel que c’est 3 MILLION de Burkinabé qui vivent dans le coton et c’est le premier produit exportation de ce pays depuis plus de 40 ans. Monsieur le président du Faso, si vous aimez réellement ce pays et vous souhaitez pas la paupérisation de toute l’ouest, alors tout les yeux sont tournés vers vous. Donc ne soyez pas à l’origine du malheur de plusieurs milliers de famille pour cette question hautement stratégique. Nous comptons sur vous

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
An 3 de la gouvernance MPP : Une performance de 7,19/20 selon les résultats de notre sondage
Burkina Faso : Le président Roch Kaboré appelle à une trève sociale
58e anniversaire du Burkina Faso : Le message à la nation du président Roch Kaboré
An 2 de la gouvernance MPP : Le verdict implacable de nos internautes
An II Roch Kaboré : 55% des Burkinabè non satisfaits
Le Président du Faso réaffirme son soutien au nouveau président élu de la CAF
Le Président du Faso invite les hommes d’affaires égyptiens à investir au Burkina
Le Président Roch Kaboré chez le grand imam de la mosquée Al-Azhar du Caire et Théodore II d’Alexandrie
Réconciliation nationale : Roch Kaboré n’apporte aucun soutien à la CODER, selon la présidence du Faso
Entretien à l’Elysée entre les Présidents Roch Marc Christian KABORE et François HOLLANDE
Gouvernement Thièba II : La sécurité, priorité des priorités selon nos enquêtés
Remaniement ministériel : Voici la composition du Gouvernement Paul Kaba THIEBA II
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés