Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La faculté de se mettre dans la peau des autres et de réfléchir à la manière dont on agirait à leur place est très utile si on veut apprendre à aimer quelqu’un. » Dalaï Lama

Education : L’ONATEL-SA normalise l’école primaire de Pougner-Kougri, dans la région du Centre-Sud

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Yvette Zongo • lundi 10 décembre 2018 à 00h30min
Education : L’ONATEL-SA normalise l’école primaire de Pougner-Kougri, dans la région du Centre-Sud

Le ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, Stanislas Ouaro, a inauguré officiellement, ce samedi 8 décembre 2018, l’école primaire normalisée de Pougner-Kougri, dans le village de Nobili, commune de Nobéré, région du Centre-Sud. Une inauguration marquée également par la remise de 350 kits scolaires aux meilleurs élèves de l’école.

60 millions de F CFA, c’est la somme totale investie par l’Office national des télécommunications (ONATEL-SA) pour la normalisation de l’école de Pougner-Kougri de Nobéré dont l’inauguration est intervenue ce samedi 8 décembre 2018 en présence des premières autorités en charge de l’Education nationale. Le joyau est composé de trois classes équipées de tables-bancs, d’un bureau, d’un magasin, d’un logement, d’une cuisine, d’une latrine avec douche et latrines scolaires.

Et pour le ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, Stanislas Ouaro, la normalisation de l’école de Pougner-Kougri entre en droite ligne de la mise en œuvre du PNDES dans son axe II qui prévoit d’accroître l’offre et la qualité de l’éducation. Et cela passe, dit-il, par le relèvement du taux d’achèvement du primaire de 58,5% à 75,6% en 2020, sans oublier la résorption des écoles sous paillote.

Le ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation, Stanislas Ouaro

« Et grâce à ce geste, l’ONATEL permet au gouvernement de résoudre deux problèmes : d’une part, l’élimination des classes sous paillote et, d’autre part, la normalisation des écoles incomplètes et nous sommes très heureux d’être là pour l’inauguration et traduire notre reconnaissance ». Car, selon lui, il y a toujours sept écoles de la commune de Nobéré qui attendent d’être normalisées, 50 dans la province et plus de 2 000 au niveau national. « Et c’est le lieu pour nous d’inviter toutes les sociétés, les partenaires et les bonnes volontés à œuvrer aux côtés du gouvernement afin de résorber ce problème important pour l’éducation des enfants », a-t-il ajouté.

Pour le directeur général de l’ONATEL-SA, Sidi Mohamed Naimi, en ouvrant ces nouvelles classes et toutes les autres infrastructures à la communauté éducative de Pougner-Kougri, sa société concourt à la réduction du taux de déperdition scolaire précoce avec son corollaire d’exode rural et ses conséquences. Et selon lui, c’est un geste qui s’inscrit dans le prolongement de la politique sociétale de l’entreprise et de sa responsabilité sociétale envers les populations.
C’est pourquoi, en plus de la normalisation de l’école, l’ONATEL a également offert 350 kits scolaires d’un montant de trois millions de F CFA aux élèves méritants afin de contribuer à la formation de la génération de demain, a-t-il noté.

Le directeur général d’ONATEL-SA, Sidi Mohamed Naimi

Et l’inauguration de cette école normalisée de Pougner-Kougri, dit-il, entre dans le cadre des festivités du 11-Décembre, ce qui témoigne de l’engagement de l’ONATEL aux côtés du gouvernement. Et au-delà de cette normalisation, précise-t-il, l’ONATEL a aussi investi, dans le cadre de la célébration du 11-Décembre, environ un milliard de F CFA aussi bien dans les réalisations des infrastructures que dans les aides à la population.

Satisfaction et soulagement des populations

Le directeur de l’école de Pougner-Kougri, Silvain Kaboré, a, pour sa part, affirmé que c’est un sentiment de satisfaction et de soulagement qui anime toute l’équipe de l’école. Car ce nouveau joyau permettra d’améliorer le rendement scolaire et de réduire les pertes de temps qui étaient causées par la réfection des classes à chaque rentrée scolaire. Une satisfaction également partagée par le représentant du chef de Nobili, Madi Bouda.

Une photo de famille et des autorités et des eleves bénéficiares des kits scolaires

Selon lui, toute la population de Nobili est satisfaite de ce don qui vient enlever une épine de leur pied, parce que leurs enfants ne seront plus perturbés pendant l’année scolaire.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Yvette Zongo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
CAMES : Accusés de manquements à l’éthique, des professeurs agrégés s’insurgent contre une « violation grave » de leurs droits
Union régionale des producteurs semenciers du centre sud (URPS/CS) : Une marche de protestation contre Adama Ouédraogo, ancien président de l’URPS/CS.
11 Décembre à Tenkodogo : Des investissements d’au moins 30 milliards de FCFA attendus
Sabou : L’école de Zamsin a tourné la page des classes sous paillotes
Réconciliation nationale : Le HCRUN et le gouvernement accordent leurs violons
1ère édition de la Semaine de l’entrepreneuriat Une plateforme pour se former, s’informer et se motiver à entreprendre
Concours de « promotion de la langue française et des langues nationales » : Les lauréats de la 20e édition reçoivent leurs prix
Situation sanitaire à Ouagadougou : SOS pour les enfants des quartiers non-lotis
Education : La CNSE exige une mise en œuvre « appropriée » des engagements
Bobo-Dioulasso : Le ministère de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur tient son premier CASEM de 2019
Grève du SYNTHSA : Des mesures prises pour assurer les services vitaux
Grève du SYNTSHA : « Nous estimons qu’il faut interpeller le gouvernement à beaucoup plus de sérieux », selon Pissyamba Ouédraogo, SG du SYNTSHA
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés