Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Espace G5 Sahel : La parole à la jeunesse des pays membres

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET | Oumar L. Ouédraogo • jeudi 6 décembre 2018 à 23h50min
Espace G5 Sahel : La parole à la jeunesse des pays membres

Le G5 Sahel, c’est une superficie de cinq millions de Km2 et une population estimée à 80 millions d’habitants, dont un nombre important de jeunes. Dans son volet développement, l’organisation a donc décidé de faire de la frange sociale jeune, un axe majeur de sa dynamique de lutte contre le terrorisme. C’est dans cet esprit qu’en marge de la conférence de coordination des partenaires et bailleurs de Fonds du G 5 Sahel, ce jeudi 6 décembre 2018 en République islamique de Mauritanie, le Haut conseil de la jeunesse de la Mauritanie et le secrétariat permanent de l’organisation ont initié la première journée de la jeunesse du G 5 Sahel. C’était le mercredi, 5 décembre 2018 dans les locaux de la Fédération mauritanienne de football, à Nouakchott.

Le choix du lieu pour tenir cette importante activité n’est pas fortuit. En effet, le dimanche, 18 novembre 2018, l’équipe nationale de la Mauritanie (les Mourabitounes) s’est qualifiée pour la première Coupe d’Afrique des nations (CAN) de son histoire. Une qualification qui a fortement été fêtée dans les rues de la capitale et dans l’ensemble du pays. Pour ce premier rendez-vous de la jeunesse du G 5 Sahel, les organisateurs l’ont voulue à cet endroit pour ainsi rendre hommage à l’équipe nationale mauritanienne.

Dans son intervention d’ouverture des travaux, le secrétaire permanent du G 5 Sahel, Maman S. Sidikou, ’’himself’’, a tenu à souligner cette performance des Maurabitounes, qu’il a qualifiées de « Equipe de G 5 Sahel » (le siège du G5 Sahel étant situé à Nouakchott), résultante d’une détermination à gagner.

Une bonne entrée pour les différents intervenants qui, par-là, veulent montrer également que la volonté est une ressource capitale pour chaque individu et qu’avec elle, l’on peut soulever des montagnes.
« Vous êtes le présent, et non l’avenir. Vous êtes ce que nous serons », exalte le secrétaire permanent du G 5 Sahel, Maman S. Sidikou, pour qui, la jeunesse est l’une des plus précieuses ressources aux mains de pays membres de l’organisation. Il invite donc les jeunes à voir grand et viser haut.

Retraçant la vision qui sous-tend le G5 Sahel, le secrétaire permanent a affirmé que ses pays membres ont une forte volonté d’assurer la stabilité et le bien-être de la région par la mise en œuvre de projets structurants. Pour lui, l’emploi des jeunes, leur épanouissement et leur éducation dans la gestion de la société sont essentiels.
L’ambassadeur, chef de la délégation de l’Union européenne en Mauritanie, Giacomo Durazzo, a, lui, rassuré que l’Union européenne est convaincue de la nécessité d’investir dans la jeunesse pour un avenir sûr et prospère aux peuples de la région.

« Il faut donner la parole aux jeunes, il faut qu’ils se sentent motivés, qu’ils sentent qu’on les écoute, qu’on écoute ce qu’ils nous disent et qu’on traduise ce qu’ils nous disent en des actions concrètes », a plaidé le diplomate. Pour lui, discuter la jeunesse, c’est discuter donc le présent et l’avenir.

Pour le président du Haut conseil de la jeunesse de la Mauritanie, Mohamed Yahya Ould Taleb Brahim, cette volonté en faveur des jeunes du G 5 Sahel va contribuer au développement des pays membres de l’organisation et à l’atteinte des objectifs visés par les Chefs d’Etat. C’est conscient de cela qu’il a invité les jeunes, à travers les participants à cette première journée, à développer des initiatives.

Après la cérémonie d’ouverture, les participants ont travaillé en ateliers sur des thématiques de développement, d’emplois des jeunes, de radicalisation, de la place de la femme dans la lutte contre l’extrémisme violent, etc. Les résultats des travaux sont remis aux responsables du G5 Sahel et aux bailleurs de Fonds.
Cette journée qui vise l’appropriation des actions du G 5 Sahel par les couches populaires, notamment les jeunes, a également été marquée par des sensibilisations autour du G5 Sahel et des activités culturelles.

Oumar L. Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 7 décembre à 08:52, par lejuste En réponse à : Espace G5 Sahel : La parole à la jeunesse des pays membres

    La Mauritanie, le seul pays au mode ou l’esclavage est toujours pratiqué à grande échelle avec la bénédiction des autoritées. J’ai honte quant les chefs d’Etat nègres s’asseillent aux cotés de ses esclavagistes sans piper mot. La Mauritanie devrait etre exclue de l’Union Africaine et du G5 sahel jusqu’à nouvel ordre

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre à 11:32, par COURAGE En réponse à : Espace G5 Sahel : La parole à la jeunesse des pays membres

    A l’image de l’ONU, le G5 Sahel n’est-il pas un mort-né ? Que de rencontres ! Que de chefs d’état major renouvelés mais au finish, rien de rien ! L’argent dépensé pour ces rencontres, pour toutes ces foires pourraient constituer un début de financement ! Vivement que le G5 Sahel ne devienne pas comme le "MACHIN" (ONU) ! Courage à nos FDS !

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre à 11:19, par Damis En réponse à : Espace G5 Sahel : La parole à la jeunesse des pays membres

    Se chatouiller pour rire, c’est le cas de ce G5 Sahel. Pourquoi c’st des présidents reconnus comme ami intime de l’occident et des terroristes qui dirigent ce G5 Sahel ?! Les gens n’ont-ils pas vu comment l’attaque du QG du G5 Sahel a été mené afin de retirer la direction et remettre à la Maurutanie avec la complicité de certains occidentaux, pour dire que les autres pays e sont pas à la hauteur ? Et les uns et les autres refusent de dénoncer ce fait-là ? C’est bien dommage quand ton ennemi fait semblant d’être ton ami.
    Que les africains continuent seulement de chatouiller pour rire !
    Basta !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Coopération sino-burkinabè : Séjour instructif pour 29 journalistes à Pékin
Une demi-douzaine de recommandations pour promouvoir l’industrie extractive dans les Etats membres de la CEDEAO
Interdiction des armes chimiques : Le Burkina veut créer un centre de compétence
Relations sino-burkinabè : Bilan satisfaisant après six mois de coopération
Coopération : Bientôt l’ouverture de la chancellerie du Burkina à Pékin
Programme d’investissements prioritaires du G5 Sahel : Partenaires et bailleurs de fonds ont délié le cordon de la bourse !
Espace G5 Sahel : La parole à la jeunesse des pays membres
Sécurité transsaharienne : Les parlements du G5 Sahel renforcent leur coopération
UEMOA : Le Conseil du travail et du dialogue social examine l’égalité en milieu professionnel
Coopération Burkina-Allemagne : 11,4 milliards de F CFA pour appuyer le secteur de l’eau et de l’assainissement
Coopération Burkina-Allemagne : Deux accords de financement au profit de la décentralisation et de l’eau
7e conférence ministérielle de l’OCI : Les participants recommandent la promotion de l’autonomisation des femmes
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés