Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si tu veux aller vite, marche seul mais si tu veux aller loin, marchons ensemble.Proverbe Africain» 

Gendarmes tués sur l’axe Ougarou-Boungou : Les quatre pandores reposent désormais à Fada N’Gourma

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • • mercredi 5 décembre 2018 à 10h30min
Gendarmes tués sur l’axe Ougarou-Boungou : Les quatre pandores reposent désormais à Fada N’Gourma

Les quatre éléments de la gendarmerie nationale tombés le vendredi 30 novembre dernier sur l’axe Ougarou-Boungou (Est du Burkina), suite à l’explosion d’un engin artisanal improvisé au passage de leur véhicule, ont été inhumés dans l’après-midi du mardi 4 décembre 2018, au cimetière de la Mission catholique de Fada N’Gourma.

Le mardi 4 décembre 2018 a été la date choisie pour conduire à leur dernière demeure (au cimetière de la Misssion catholique), dans la cité de Yendabili, les quatre éléments de la gendarmerie nationale qui étaient en service au 34e escadron de gendarmerie mobile de Fada N’Gourma. Le vendredi 30 novembre dernier, au cours d’une mission d’escorte d’un bus de la mine d’or de Semafo/Boungou, ces quatre éléments sont tombés suite à l’explosion d’un engin improvisé au passage de leur véhicule, suivie de tirs par des individus armés non-identifiés. C’était sur l’axe Ougarou-Boungou, dans la province du Gourma.

Autorités militaires (dont le chef d’état-major de la Gendarmerie nationale), paramilitaires, religieuses, administratives, politiques ; les frères d’armes, amis et parents ainsi que la population étaient présents de la levée des corps à la morgue du Centre hospitalier régional de Fada, jusqu’à l’inhumation. C’est après la lecture de l’oraison funèbre par le lieutenant-colonel Hubert Yaméogo, commandant du groupement de gendarmerie de Fada N’Gourma, et la bénédiction des tombes par un représentant de l’église catholique, que les pandores ont été inhumés sous le regard impuissant des veuves et des collègues en larmes.

Mahamadi Sawadogo représentant des familles des victimes

Prenant la parole au nom des familles des victimes, Mahamadi Sawadogo a transmis ses remerciements aux autorités du pays et à la hiérarchie, avant de demander aux membres des familles de garder le moral haut.

Dans la foule, l’on a entendu beaucoup de murmures, déplorant l’absence des membres du gouvernement à l’enterrement.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

KOUDOUSSE SIDSOABA
Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Lutte contre le terrorisme : « Il faut d’abord que les chefs coutumiers soient bien informés »
Situation sécuritaire : Le SPONG apporte son soutien au gouvernement
Attaques du café Cappuccino : Trois ans après, les activités commerciales tournent toujours au ralenti
Burkina : Les FDS victimes des préjudices des attaques terroristes bientôt indemnisées
Attaques terroristes : Il y a trois ans, le temps s’arrêtait sur Kwamé-N’krumah
Assemblée nationale : 127 députés, 127 millions de francs CFA pour soutenir les FDS
Tapoa : Un forestier tué au cours d’une mission anti braconnage
Violences à Yirgou : Une marche silencieuse à Ouagadougou pour dire non à la stigmatisation ethnique
Ouagadougou : Un automobiliste arrêté après avoir tenté de forcer les barrières du camp Guillaume
Marche de protestation à Dori contre le drame de Yirgou : les communautés vivant au sahel adressent une lettre au président du Faso
Drame de Yirgou : l’UNIR\PS condamne une barbarie aveugle
Situation nationale : Le CDP appelle les populations à la retenue
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés