Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Politique : « Blaise Compaoré reste un président emblématique pour bon nombre de Burkinabè vivant aux USA » (Marcel Yaméogo, section CDP de New-York)

Accueil > Diasporas • LEFASO.NET | Par O.L.O • dimanche 2 décembre 2018 à 23h32min
Politique : « Blaise Compaoré reste un président emblématique pour bon nombre de Burkinabè vivant aux USA » (Marcel Yaméogo, section CDP de New-York)

Docteur en Leadership et développement organisationnel, Marcel Yaméogo est l’un des inconditionnels et fervents défenseurs du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) à New-York. Il ne manque d’ailleurs aucune occasion, avec ses « camarades » de la section du parti, pour parler et défendre les idéaux du CDP dans cette partie du monde. Consultant et chercheur aux Nations unies pour la réforme du Conseil de sécurité et des organisations membres du Conseil économique et social, Dr Yaméogo revient, à travers cet entretien réalisé en ligne, sur la vie de son parti au pays de l’Oncle Sam.

Lefaso.net : Quelle est la stratégie d’implantation et de mobilisation que vous avez mise en place aux USA ?

Marcel Yaméogo (M.Y.) : Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) a toujours été très adulé aux Etats-Unis. La perte du pouvoir avec les évènements d’octobre 2014 n’a rien entamé au moral des militants convaincus qui ont continué d’apporter leur soutien, ne serait-ce que moral, au parti. Nous sommes partis sur la base des acquis de nos devanciers pour maintenir la flamme déjà allumée au sein des Burkinabè vivant aux USA.

C’est ainsi que depuis notre élection comme membre du Bureau exécutif national du CDP, nous avons organisé une assemblée générale pour la mise en place de la section des USA. Des camarades ont été aussi envoyés dans les autres Etats pour organiser des assemblées générales et mettre en place les bureaux des sous-sections.

Lefaso.net : Qu’est-ce qui explique ce dynamisme de la section CDP des USA ?

M.Y. : Vous savez, Blaise Compaoré reste un président emblématique pour bon nombre de Burkinabè vivant aux USA. Nous suivons de près aussi ce qui se passe dans notre pays, à travers les medias et par le biais de nos parents qui y vivent. Fort du constat que le parti, malgré les vicissitudes qu’il a traversées, est resté un parti républicain, soucieux de la paix et du développement du Burkina Faso, les militants sont restés mobilisés et déterminés à défendre la cause du parti.

C’est pourquoi nous sommes mobilisés et nous œuvrons à la reconquête du pouvoir d’Etat. Aussi, il faut noter que le parti s’est beaucoup rajeuni et chacun de nous peut s’identifier aux nouveaux leaders et, mieux, chacun de nous aspire au rajeunissement de la classe politique nationale. C’est ce qui explique notre dynamisme aux USA, la présence et les conseils de nos devanciers et les nouvelles adhésions.

Lefaso.net : Quelle est la représentativité du bureau de la section ? Est-elle arrivée à prendre en compte tous les Etats ?

M.Y. : Notre parti a gagné son pari, en organisant avec brio son 7e Congrès ordinaire. Des militants sont venus des quatre coins du monde et les Etats-Unis y ont été représentés par ma modeste personne, qui ai été élue au Bureau exécutif national comme secrétaire chargé du parti à l’extérieur, section USA. Sitôt rentré, je me suis mis à la tâche pour la réorganisation du parti sur le territoire américain.

En effet, une commission ad hoc a été créée pour procéder à la mise en place des structures du parti dans tous les Etats du territoire américain. La commission a travaillé à prendre tous les Etats en compte et des missions ont été organisées pour les autres Etats. Nous n’avons pas encore fini toute l’implantation qui se poursuit lentement et sûrement.

Lefaso.net : Il n’y a pas longtemps, vous avez tenu les 48 heures de votre section ; à quoi répond une telle initiative ?

M.Y. : Il faut dire que la tenue des 48 heures de la section CDP de New-York était comme une rentrée politique pour nous. Et nous nous sommes fait le devoir de mobiliser les militants et sympathisants de notre parti. Il a été question, lors de ces 48 heures, de sensibiliser et de former nos militants pour les élections à venir.

Des techniques d’approche, de transmission de messages sur la social-démocratie et la participation des Burkinabè à l’étranger à prendre part activement à la vie du parti, même en étant loin du Faso natal, ont été à l’ordre du jour. Je voudrais par votre tribune rassurer le président du parti et sa délégation que leur mission a porté fruit et nous sommes à jamais déterminés à propager les idéaux du parti et à amener plus de Burkinabè à prendre la carte du parti et à y militer fermement.

Lefaso.net : Après l’installation officielle de la section intervenue au cours de ce rendez-vous suscité, quelles sont les actions prioritaires ?

M.Y. : Je voudrais d’abord féliciter le camarade Hamzah Ouédraogo, le secrétaire général de la section, pour son élection, et tous les membres du bureau. Ils ont la lourde tâche de maintenir haut et vive, la flamme du parti aux USA. Et entre autres missions, il y a l’implantation et la promotion du CDP au pays de l’Oncle Sam ; mobiliser le maximum possible de militants pour le compte du CDP ; défendre les intérêts du parti ; et de travailler énormément pour l’avènement du parti au pouvoir à l’issue des élections de 2020.

Lefaso.net : Quels sont les partis politiques qui sont en concurrence sur le terrain avec vous ?

M.Y. : Aux Etats-Unis, il y a surtout le MPP qui essaie de s’installer. Comme partout ailleurs, il a convaincu d’anciens camarades qui y ont déposé leur baluchon. Aussi, étant le parti au pouvoir, le MPP a réussi à utiliser certaines OSC (Organisations de la société civile) pour asseoir sa base. Sinon, il y a d’autres partis comme l’UPC qui nous font la concurrence. Seulement, nous travaillons à mobiliser davantage de Burkinabè à adhérer à notre parti et les résultats sont très satisfaisants.

Lefaso.net : Votre parti a effectué, il y a seulement quelques jours, sa rentrée politique 2018-2019. Quels commentaires pouvez-vous en faire ?

M.Y. : Une rentrée politique a pour objectif de permettre aux militants d’un parti de se rencontrer en vue de se concerter, d’échanger, de dialoguer et de rechercher des solutions appropriées aux problèmes de leur parti, de leur pays et de trouver les voies et moyens de maintenir ou de reconquérir, de manière républicaine, le pouvoir d’Etat.

Et c’est ce que notre parti a fait en décidant pendant cette rentrée politique réfléchir sur le thème « Face aux défis actuels et futurs, bâtissons un CDP uni, solidaire et conquérant ». Nous sommes convaincus qu’avec cette rentrée politique, nous aurons un CDP encore plus fort, plus soudé et plus uni avec des militants mieux outillés pour l’approche des sympathisants par une forte capacité à convaincre les indécis aux idéaux de notre parti. Et ainsi conquérir le pouvoir d’Etat en 2020.

Lefaso.net : Au cours de cette rentrée politique, il a été lancé la web TV du CDP et le site officiel du président du parti. Est-ce des initiatives qui peuvent apporter une plus-value au quotidien du parti ?

M.Y. : Le CDP reste et demeure un grand parti. Et nous devons travailler avec les moyens modernes de communication pour rester en contact permanent avec nos militants et le reste du monde. La plateforme mise en place va permettre aux militants de l’intérieur du pays et ceux qui hors du pays, en occurrence la diaspora, de vivre en temps réel toutes les activités du parti.

Pour le site du président du parti, il pourra rester en contact permanent et réagir promptement avec les militants. Le plus grand avantage est qu’il pourra échanger directement avec les militants à tout moment.
Nous devons féliciter tous ceux qui ont eu cette idée géniale de connecter le parti en un clic. Le travail de mobilisation se fera aussi sur la toile.

Lefaso.net : Pour terminer ?

M.Y. : Je ne saurai terminer sans encourager mes camarades du Burkina Faso et ceux de la diaspora. Je les invite à rester fermes dans la mobilisation et dans leur conviction. Nous allons travailler à mobiliser davantage pour l’atteinte des objectifs de notre parti.

Entretien réalisé en ligne par O.L.O
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Mission d’information de la CENI en Côte d’Ivoire : Face à face entre le commissaire Elysée Ouédraogo et les Burkinabè d’Abidjan
Vote des Burkinabè de l’extérieur en 2020 : Vienne accueille une mission de la CENI
Perspective 2020 : Les Burkinabè du Ghana ont reçu la visite d’une délégation de la CENI
Politique : « Blaise Compaoré reste un président emblématique pour bon nombre de Burkinabè vivant aux USA » (Marcel Yaméogo, section CDP de New-York)
Diaspora : La communauté burkinabè au Gabon souhaite la bienvenue à l’ambassadeur Saïdou Zongo
Coopération turquo-burkinabè : Le nouvel ambassadeur Brahima Séré a rencontré la communauté burkinabè de Turquie
Diaspora : L’Organisation du Traité d’Interdiction Complète des essais nucléaires compte dans ses rangs deux inspecteurs burkinabè
Conseil supérieur des Burkinabè de l’extérieur : Gaëtan Ouédraogo officiellement installé comme représentant des Burkinabè de trois pays
Rencontre entre les expats burkinabè en Grande Bretagne et leur ambassadeur : Les appels à la solidarité nationale de l’ambassadeur Zaba
Rencontre entre les expats burkinabè en Grande Bretagne et leur ambassadeur : Les appels à la solidarité nationale de l’ambassadeur Zaba
Célébration de la Journée du Burkina Faso en Italie
Burkinabè de New-York : « Ces derniers temps, avec le changement de régime, les choses ont aussi changé » (délégué CSBE, Ben Gaston Sawadogo)
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés