Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’angoisse est la disposition fondamentale qui nous place face au néant.» Martin Heidegger

Protection des données à caractère personnel : La Commission de l’informatique et des libertés (CIL) sensibilise les agents publics de l’Etat, à Zorgho

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET | Dimitri Ouédraogo • jeudi 29 novembre 2018 à 15h00min
Protection des données à caractère personnel : La Commission de l’informatique et des libertés (CIL) sensibilise les agents publics de l’Etat, à Zorgho

La Commission de l’informatique et des libertés (CIL) a initié un séminaire de sensibilisation à la protection des données à caractère personnel au profit des agents publics de Zorgho, province du Ganzourgou, dans la région du Plateau Central. Le mardi 28 novembre 2018, ces agents ont eu droit à trois communications. La première a porté sur le thème « Cybercriminalité, sécurité des systèmes d’information et enjeux liés à la protection des données personnelles ». La deuxième a porté sur le sujet « Réseaux sociaux : mode d’emploi pour une meilleure protection des données personnelles et de la vie privée ». Enfin, une présentation du la CIL a été faite aux agents publics.

Les agents publics de Zorgho savent maintenant comment protéger leurs données à caractère personnel. Ils ont bénéficié d’une sensibilisation sur ce sujet le mardi 28 novembre 2018, dans la salle de réunion du haut-commissariat du Ganzourgou. Ils ont eu droit à trois communications. La première a été livrée par Sié Maxime Da, directeur de l’expertise technique et du contrôle à la CIL. Son speech a porté sur la cybercriminalité. Il a révélé aux agents publics que sur internet, on peut faire l’objet de chantage, d’espionnage.

L’espionnage peut se faire à travers les téléphones portables, les ordinateurs de bureau, les disques durs et les clés USB. L’installation de certaines applications peut être aussi un hameçon. Il a également révélé qu’une fois un disque dur ou une clé USB mis hors service, il est plus prudent de le détruire. Il existe des logiciels qui permettent de restaurer toutes les informations qui y ont été enregistrées.

La deuxième communication a porté sur les réseaux sociaux. Elle a été animée par Ahmed Noël Ouédraogo, secrétaire général de la CIL. Il a noté que les réseaux sociaux permettent le réseautage, le partage de connaissances, mais il y a des dangers. Il y a le vol d’identité, la rencontre de cyber-prédateurs, le cyber-harcèlement, le risque d’être ridiculisé ou insulté.

Pour cela, il faut toujours être prudent. La dernière communication a été faite par la présidente du CIL, Marguerite Ouédraogo/Bonané. Elle a expliqué que son institution est chargée d’aider les citoyens à protéger leurs données. Elle a aussi rappelé qu’on n’a pas le droit de publier les données d’une autre personne sans son consentement. Cela est passible de poursuites judiciaires.

Les agents publics étaient satisfaits des communications. Du commandant de la brigade de la gendarmerie au directeur provincial de la police, en passant par le maire de Boudry, ils étaient tous heureux d’avoir bénéficié de ces éclairages. Le haut-commissaire de la province du Ganzourgou, Robert Zoungrana, a salué l’initiative de la CIL.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Médias confessionnels : Jubilé d’argent pour la radio Ave Maria
Réseaux sociaux : Les community managers décortiquent les opportunités autour d’un panel
Lutte contre le terrorisme : Le gouvernement burkinabè à la recherche d’un gentlemen’s agreement avec les médias
Open data au Burkina Faso : Des acteurs peaufinent la stratégie d’ouverture des données
Raamdé : Un journal en ligne pour les moréphones
Jusqu’au 15 février 2019, inscrivez vos numéros dans l’édition 2019 de l’annuaire téléphonique officiel du Burkina Faso
Journée mondiale de la radio : Le message du ministre de la Communication
Télévision et réseaux sociaux : Des journalistes renforcent leurs compétences
Fonds d’Appui à la Presse Privée : Avis aux bénéficiaires de la subvention
Téléphonie mobile : 2G, 3G, 4G explications avec un spécialiste
TIC : Des élèves éduqués à l’utilisation saine et responsable du numérique
Réseau d’initiative des journalistes : Un nouveau bureau pour relever les défis
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés